dimanche, 22 octobre 2017|

4 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Luttes dans l’éducation prioritaire : les prochains rendez vous

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Sur le site Paris-Luttes infos une synthèse des mobilisation éducation prioritaires en région parisienne

La contestation monte dans les zone d’éducation prioritaires et notamment dans le 93. Ces luttes qui peuvent sembler parcellaires et sur des revendications très matérielles reflètent en fait une réelle combativité. Après des premières grèves très suivie, la lutte continue à une semaine des vacances.
*Le 16 décembre aura lieu une manifestation à 13h30 devant le ministère de l’éducation nationale métro Odéon. Dans la foulée aura lieu une assemblée générale.
*Le 16 décembre toujours, aura lieu une grande assemblée générale à la bourse du travail de St Denis entre parents, enseignants et territoriaux.
*Le 17 décembre enfin, un rassemblement aura lieu devant le ministère de l’éducation, rue de Solférino
16 décembre : Manifestation et assemblée générale à Paris

Pour l’Education Prioritaire, tous ensemble on continue !

mardi 16 décembre 2014 à 13h30 : manifestation
mardi 16 décembre 2014 à 17h : Assemblée générale
mercredi 17 décembre 2014 : manifestation

La coordination des établissements mobilisés pour l’éducation prioritaire, réunie le 9 décembre appelle à poursuivre le mouvement engagé depuis plusieurs semaines.

Pour le maintien de tous les établissements (écoles, collèges et lycées) dans les réseaux d’éducation prioritaire ;
Pour l’élargissement de la carte de l’éducation prioritaire (REP/REP+) ;
Pour des moyens pérennes, à hauteur des besoins, permettant une refonte de l’éducation prioritaire, assurant une limitation des seuils d’élèves par classe, la pérennité des équipes enseignantes, un recrutement massif de personnels…

La coordination des établissements mobilisés appelle à :

des actions départementales dans les académies de Créteil et Versailles le jeudi 11 décembre
une grève et une manifestation le mardi 16 décembre
une assemblée générale le mardi 16 décembre à la bourse du travail de Paris.

Assemblée générale à St denis

parents, enseignants, territoriaux

La mobilisation dyonisienne se poursuit, avec une nouvelle AG le 16 décembre chargée de proposer les suites de la mobilisation du 20 novembre.

Saint-Denis - Appel parents enseignants territoriaux à l’AG du 16 décembre

Appel à tirer en A3 comme affichette ou en A5 pour mettre dans les carnets. FCPE, SUD Education, SUD CT, SNUIPP, CGT Educ’action.

Le 20 novembre, la mobilisation départementale a pris une dimension particulière à Saint-Denis, avec plus de 600 participants au départ du ministère des Bonnets d’âne. Depuis la rentrée, parents, enseignants et territoriaux se mobilisent en réaction à des conditions particulièrement dégradées sur la ville. Une première AG le 30 septembre a débouché sur un appel à occuper les écoles et se rassembler devant l’inspection le 13 octobre. L’AG du 6 novembre a appelé au dépôt de plaintes auprès du défenseur des droits et à la manifestation du 20.
Pour un vrai plan d’urgence à Saint-Denis et dans le 93

Depuis la rentrée, avec le scandale des contractuels en responsabilité de classe, les médias suivent de près ce qui se passe à Saint-Denis et dans le 93.

Les 9 mesures de la Ministre pour le 93, si elles n’apportent aucune réponse sé- rieuse, soulignent l’importance de notre mobilisation et de sa médiatisation, qui s’imposent dans l’agenda gouvernemental.

Notre mobilisation unitaire, regroupant les enseignants et les animateurs de la ville avec leurs syndicats, les parents et leurs représentants, se poursuit dans la durée. Nous appelons donc à une nouvelle assemblée générale parents, enseignants, territoriaux, afin de décider ensemble des suites.

Assemblée générale parents enseignants territoriaux
mardi 16 décembre - 18h30

bourse du travail de Saint-Denis
9-11, rue Génin, Porte-de-Paris
garde d’enfants assurée

Rassemblement devant le ministère

Tract de la CGT

Le 17 décembre, à l’occasion de la tenue d’un comité technique ministériel, le ministère dévoilera la carte nationale des réseaux d’Éducation prioritaire, REP et REP+.

Pour la CGT Educ’acti0n, au vu du nombre restreint de réseaux et des annonces rectorales, cette carte est d’0res et déjà inacceptable. Le soi-disant plan de relance de l’Éducation prioritaire n’est que poudre aux yeux.

Alors que la crise aggrave la situation sociale et scolaire de nombreuses familles, ce plan se soldera par la sortie d’un grand nombre d’établissements et écoles de tout dispositif, et ce sans bilan préalable de l’action menée. Beaucoup verront progressivement leurs faibles moyens se réduire puis disparaître.

Le ministère se refuse a communiquer l’indice social lui ayant servi a établir sa répartition, et certains critères qu’il met en avant sont sujets a caution. Ceci cache la volonté de maintenir un nombre constant de collèges en Éducation prioritaire pour des raisons strictement budgétaires.

Cette réforme, faite dans un cadre budgétaire contraint, prétendant concentrer les moyens sur certains établissements, abandonne clairement l’objectif de réduction des effectifs par classe, pourtant fondamental pour la prise en compte des difficultés scolaires et sociales des élèves.

Concrètement, cela signifie que des établissements (collèges, lycées, LP) recevant des dotations spécifiques assurant encore quelques dédoublements et maintenant des maxima à 24, vont perdre le peu de moyens qui leur restait ou dépendre de politiques académiques ou départementales discrétionnaires et contraires à l’égalité territoriale.

Dans beaucoup d’académies, les écoles et établissements concernés par les annonces rectorales de sortie de l’Éducation prioritaire se mobilisent, y compris par la grève.

Pour la CGT Educ’action, un seul mot d’ordre : aucune sortie d’établissement ou école de l’Éducation prioritaire.

C’est pourquoi elle appelle les établissements et école à la grève mercredi 17 décembre 2014

L’Éducation prioritaire doit être un moyen de donner plus à ceux qui ont moins.

La CGT Educ’action exige une réelle refondation qui ne rétrécisse pas son champ, mais mette en œuvre une politique ambitieuse en termes de moyens.

8 La CGT Educ’action revendique des mesures d’urgence pour l’Éducation Prioritaire :

Établir une carte de l’Éducation prioritaire par l’utilisation de critères objectifs. En conséquence, l’indice social utilisé par le ministère doit être rendu public et débattu pour qu’il tienne compte des spécificités rurales et urbaines.
Maintenir dans l’Éducation prioritaire des lycées accueillant un grand nombre d’élèves socialement défavorisé-e-s, comme c’est le cas de nombreux LP.
Abroger immédiatement toute logique ECLAIR et mettre fin à l’autonomie des établissements.
Mettre fin à l’école du socle et permettre l’innovation pédagogique dans le cadre de l’autonomie des équipes.Diminuer significativement les effectifs dans les classes : dans le l" et le 2nd degré, avec l5 élèves / classe maximum.Renforcer les équipes de vie scolaire, de santé et de service social, de personnels administratifs et d’agents.
Assurer la concertation des équipes en l’intégrant au temps de service des personnels dans tous les établissements. Augmenter le temps de décharge des directeurs d’école.
Rétablir une carte scolaire permettant la mixité sociale.
Restaurer et développer les RASED dans le l" degré et les créer également dans le 2nd degré. Remettre en cause les réformes du bac pro en 3 ans et du lycée général et technologique. Mettre fin au développement de l’apprentissage.Maintenir des équipes stables avec des personnels titulaires en nombre suffisant. Cela passe par la titularisation immédiate et sans conditions de concours et de nationalité de tous-tes les personnels précaires et une revalorisation salariale pour tous-tes.
Restaurer une Véritable formation initiale par un recrutement niveau licence et deux années de stage, et développer la formation continue de tous les personnels.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1114