mardi, 24 octobre 2017|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Le 31 au soir tous les jeunes ont été logés -...

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Le 31 au soir tous les jeunes ont été logés - ceux qui n’étaient parmi les 41 choisis, dans un gymnase réservé aux mineurs cette fois, dans le Ve.

Les jeunes sont partis en bus de la Ville, sans accompagnement de soutiens.
Lesquels sont toujours là, des mêmes associations, plus quelques nouveaux, + élu/es EELV 10/19, et pas découragés de sécher la moitié du réveillon (dont on n’a même pas honte).

Tout le monde qui n’a pas encore passé l’entretien est logé ce soir, sauf celui qui s’était énervé parce qu’il n’avait pas confiance en tant que mineur pour dormir tout près d’un adulte, dorénavant sanctionné comme si justement il n’était pas mineur. Puis un autre, expulsé du ventre de la PAOMIE, "pas sage cet enfant ? privé de toit", c’est la Loi de la Jungle de la Ville comme celle de FTdA, on ne s’embarrasse pas d’un conseil de discipline pour la tête qui dépasse.
"Résultat, deux gosses pris en charge par le DAL et le 115 Du Particulier in extremis, par moins deux et répondant à
une assistance à mineurs mis en danger par ce même gouvernement !"

Ce n’est vraiment pas le moment de lâcher : ce matin les jeunes ont été conduits par la Ville à 9h devant la PAOMIE, parce que des mineurs ça peut pas rester seuls, à se geler leurs petites fesses qui tentent bien quelques messieurs dans le froid, et la faim. La PAOMIE est fermée, pas d’entretien, mais ils doivent se fader leur 10h à traîner dans le coin pour être présents à l’appel du soir, le tri sélectif de 19h si ils veulent être logés dans l’une ou l’autre solution temporaire et aléatoire.
Ils n’auront pas à manger la journée, comme à l’habitude.

Et tout cela, les amis, est GARANTI jusqu’à lundi ... Ils croient qu’on se sera rendormis ?

Les militants ont mis quelques grains de sable dans les rouages.
Comme tous les matins, les militants étaient présents dès 10h, le 115 du Particulier est là avec un camion chauffé, un samovar, Au Coeur de la Précarité avec ses stands repas, chacun y va de son petit plus vital, et les jeunes qui le désirent ont été conduits au chaud à 11h dans le local accueillant du DAL ... et reconduits pour 19h, nous comptons sur votre présence citoyenne (et oui, soir et matin)

Sylvie BROD 1234 RESF ADJIE

CONVERGENCES DES LUTTES - PRECARITÉ
Brann du Senon du 115 du Particulier, la télé de la veille :
"Voilà ce pourquoi nous luttons chaque
jour devant cette Paomie... Des gosses lâchés par les pouvoirs
publics en dépit de la protection des mineurs imposée par le
législateur ! Des gosses livrés aux prédations de
la rue au nom d’un déni de justice caractérisé ! Nous, le 115 Du Particulier, DAL, et
autres collectifs somment déterminés à ce que la Mairie de Paris
accueille inconditionnellement ces mômes, tout en lui rappelant
qu’elle n’est pas au dessus des lois !" Brann

http://www.itele.fr/.../le-casse-tete-de-lhebergement-des...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1114