vendredi, 18 octobre 2019|

18 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Mathieu Naud


Envoyer un message

Pour croire en une école décroissante

Nous, enseignant(e)s conscient(e)s des problèmes incommensurables qui se trament pour nos écoles, comme pour le reste de la société, devons rapidement amorcer une décroissance dans nos salles de classes et nos écoles. Cela se fera par étapes et prises de conscience de nos pratiques. Je mettrais en avant, pour le moment, les recherches de documents pédagogiques « dégueulant » sur le Net. Certains professeurs ressources "narcissico-papivores" allant même jusqu’à mettre et remettre les mêmes ressources (...)

En savoir plus »
 

Copil ou face

Les comités de pilotage (COPIL) se développent de plus en plus dans le giron de nos écoles. Et pour piloter quoi ? Comment ? Et avec qui ? Les conseils d’école ne suffisant plus, il faut désormais y adjoindre cette sorte de pansement sur une jambe de bois. Résultat, les personnes présentes sont les mêmes que dans nos anciennes instances. Posture managériale en plus avec de soi-disantes commissions. Sauf que cela engendre un accroissement de réunions pour l’ensemble des personnels. De plus, pour (...)

En savoir plus »
 

Heureux qui comme...Ulis

La désormais nouvelle appellation des CLIS, Unité Locale d’Inclusion Scolaire (ULIS) a bouleversé les habitudes des écoles et des classes. Des projets adaptés et mis en place par des coordonnateurs(trices) se font avec concertation des équipes sur fond d’analyse des profils des élèves et des façons de travailler des collègues. Force est de constater que seule une pédagogie active formée et de projets peut permettre d’inclure comme il se doit ces élèves aux besoins bien spécifiques. C’est donc là qu’il (...)

En savoir plus »
 

Efficience ...libérale

Le ton des nouveaux programmes pousse vers cette "efficience" prônée par nombre d’inspecteurs. Cette dernière doit permettre à nos élèves de "s’insérer dans la société". Déjà on peut se poser la question de ce postulat de départ. Comme si il n’y avait que la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences pour s’insérer dans la société. Pour ma part, je commencerai par dire que l’école maltraitée depuis quelques temps et la réforme territoriale font que les enseignants que nous sommes ne suffisent (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don