mercredi, 23 septembre 2020|

23 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Un virus révolutionnaire !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Je vais encore être politiquement incorrect ou plutôt instit-incorrect !

Ecoles fermées à cause d’une petite bestiole. Oulala ! C’est bien pire que les trains immobilisés à cause d’infâmes grévistes ! Qu’est-ce qu’on va faire des mômes ? Et la continuité dite pédagogique ? Et les programmes ? Le ministre l’a bien martelé : «  il faut que les enfants (qui ne seront plus pendant un temps non défini des élèves) continuent de « travailler ». Non mais ! Pas question de se croire en vacances ! Et tout le monde de se prendre la tête, non seulement pour se coltiner les gosses, mais surtout pour trouver comment l’école va pouvoir se poursuivre à la maison ! Pas question qu’elle cesse son emprise pour juste limiter une contagion et empêcher l’engorgement des hôpitaux.

En mai 68 quand c’étaient des grévistes qui fermaient les écoles pendant un mois (et pas un ministre), cela avait été de longues et joyeuses vacances et, à ce que je sache, les enfants n’en sont pas ressortis plus idiots qu’avant !

On peut croire et il le fait croire que Blanquer n’a que le souci des enfants lorsqu’il a beaucoup hésité à décréter cette fermeture massive.

La réalité est toute autre et elle a été clairement explicitée en 2009, lors d’une autre grosse épidémie de grippe, lorsque la France a, un moment, pensé fermer les écoles avant de vite y renoncer. Les vraies raisons, c’est Claude Lelièvre qui les a extirpées d’un texte écrit à l’époque par Alain Bouvier, membre du Haut Conseil de l’Education. La conclusion de cette éminence laisse rêveur… ou fait rêver : à la reprise des classes (si on les ferme), « L’École du XIXème siècle sera révolue, celle du XXIème entamera son élaboration. » Ouf ! En 2009 on y a échappé !

Je vous laisse lire le développement dans ce billet :

http://education3.canalblog.com/archives/2020/03/13/38098202.html

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS