lundi, 30 mars 2020|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Noël scolidaire dans l’Oise

Version imprimable de cet article Version imprimable

RESF Oise nous fait connaître cette information publiée par le site actu.fr le 23 décembre 2019

Après avoir sauvé deux familles de la rue, des écoles de Creil partagent Noël avec elles

C’est un Noël particulier que vont connaître trois établissements scolaires de Creil ce mercredi 25 décembre 2019.
L’un d’entre eux, l’école élémentaire Albert-Camus, sera ouvert à la communauté éducative et aux parents d’élèves à partir de 16 h pour un repas avec 2 familles qui ont été logées dans ces écoles, faute d’hébergement d’urgence.
Sans domicile le jour de la rentrée
« On voulait organiser un Noël avec ces familles pour lesquelles on s’est mobilisé, se réunir là où a commencé cette aventure », avoue Xavier Bulliard, enseignant dans l’établissement concerné.
Une aventure qui a commencé lors de la dernière rentrée scolaire, début septembre 2019, avec la famille Kavtaradze, originaire de Géorgie.
« Les parents de deux de nos élèves, Lizi, 7 ans, et Revazi, 10 ans, nous ont informés qu’ils avaient été déboutés de leur demande d’asile. Ils étaient à la rue le jour même. On a prévenu la Préfecture, l’Académie et la mairie. Il n’y avait pas de place en hébergement d’urgence ».
C’est après 3 nuits sur le parking de l’hôpital de Creil que l’équipe éducative leur a ouvert les portes de l’école. La situation s’est alors rapidement débloquée, avec une solution d’hébergement dans un camping à Bresles. Le professeur précise :
« Ils attendent maintenant un rendez-vous à la Préfecture pour obtenir un permis de séjour en raison de l’accompagnement d’un mineur malade. Il y a 6 mois d’attente. Lizi est suivie à l’hôpital de Creil en raison d’une maladie dégénérative. C’est pour cela que la famille est venue en France ».
27 nuits dans l’école
L’expérience s’est répétée un mois plus tard avec une autre famille, mais dans l’école Gérard de Nerval, voisine de 500 m. Les Babayan, d’origine arménienne, sont cette fois accueillis pendant 27 jours sous les toits de l’établissement avant qu’un hébergement d’urgence ne leur soit trouvé à Beauvais jusqu’à fin mars.
Ce repas de Noël n’est que la continuité de la mobilisation en faveur de ces familles « dont on préfère qu’elles le passent avec nous, tous ensemble, plutôt que seules dans un camping-car ou un hébergement d’urgence », affirme Xavier Bulliard.
Et c’est dans ce même esprit de solidarité que le repas sera ouvert à tous, notamment à toutes les familles qui seront à la rue le soir de Noël.

Source : https://actu.fr/hauts-de-france/creil_60175/apres-avoir-sauve-deux-familles-rue-ecoles-creil-partagent-noel-elles_30396483.html

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586