lundi, 26 octobre 2020|

13 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Lycée Coubertin de Meaux : la mobilisation n’a pas été vaine !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le vendredi 18 septembre 2020, un agent d’entretien du lycée P. de Coubertin tentait de mettre fin à ses jours dans le réfectoire de la cantine du lycée (1). Comme le rappelait l’appel rédigé et communiqué par les collègues agents et professeurs du lycée publié sur ce site le jeudi 24 septembre 2020 cet acte était très explicitement lié aux conditions de travail qui étaient les siennes ainsi qu’au harcèlement moral dont elle s’estimait victime.

Suite à ce geste, une grande partie des agents d’entretien du lycée ont décidé d’exercer leur droit de retrait et ont été soutenu en ce sens par les enseignants qui ont voté une journée de grève massive le mardi 22 septembre 2020, ainsi qu’une action de protestation sur l’heure de cours de 9h30 à 10h30 le mercredi 23 septembre 2020.

Cette mobilisation a permis d’obtenir la tenue d’une réunion en présence des représentants du personnel, de la direction du lycée, des représentants de la région et du rectorat, le vendredi 25 septembre. À l’issue de celle-ci, la légitimité du droit de retrait des collègues agents a été reconnu et aucune journée de salaire ne leur sera donc retirée. De plus une enquête a été ouverte pour établir les responsabilités en interne. À cette enquête, s’ajoute une consultation du CHSCT. Enfin, la région s’est engagée à trouver immédiatement un remplaçant à notre collègue, ainsi qu’à recruter et couvrir 5 autres postes déjà vacants (dont ils semblent bien que certains le soient aussi en rapport avec les pratiques de harcèlement dénoncées par notre collègue). Enfin, la région s’est aussi engagée, à moyen terme, à ouvrir 2 nouveaux postes et à octroyer 2 postes de compensation. En tout, ce sont donc 10 postes qui sont ainsi concernés par ses décisions.

Il faut cependant rester vigilant et se souvenir que si la mobilisation n’a donc pas été vaine, et que, aujourd’hui, notre collègue, bien que toujours hospitalisée en raison de ses blessures, semble se porter mieux, nous ne pouvons que regretter que les améliorations évoquées ci-dessus n’aient été possibles qu’à l’occasion d’un geste que les mots sont impuissants à décrire justement. (Correspondant).

1- Une rentrée triste et mouvementée au lycée P. de Coubertin de Meaux (77) :
6177

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586