jeudi, 19 juillet 2018|

2 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Littérature jeunesse. Quelques albums, romans, un documentaire, un livre-jeu et de la poésie...

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

En attendant la mise à jour de Luttes & ratures, le blog de Questions de classes actuellement en maintenance, voici quelques notes de lecture jeunesse : albums, documentaire, romans, livre-jeu, poésie. FS.

Tempête sur l’île des amis, Vanessa Hié (album)
L’union fait la force ! Naufrage sur une île de personnages improbables, qui s’échouent les uns après les autres, Mémé, Mouton et Mouton, Flamant rose…
Malgré une belle solidarité, les péripéties les font parfois tomber dans le désespoir. C’est Tortue, résidente de l’île qui va leur redonner courage. Et c’est un palais qui jour après jour, mois après mois, sort de terre grâce à tout ce que la mer a déposé sur le rivage. Autour de ce palais, les amis font pousser un jardin extraordinaire qui les nourrira. L’union, le courage et l’amitié sont les fondements d’une vie commune qui permet de dépasser tous les moments difficiles pour vivre heureux et se construire ensemble un avenir. Le texte et les dessins de Vanessa Hié sont toujours aussi délicats, des couleurs tantôt chaudes, tantôt froides, lumineuses ou sombres en écho au texte, plongée dans de des beaux paysages maritimes. Dès 4 ans. (Sylvie Nicolli).
Vanessa Hié, Tempête sur l’île des amis, Rue du Monde (Pas comme les autres), 2018, 40 p., 17 €.

Didier Jean et Zad, auteurs, illustrateurs et éditeurs (albums)
Utopique, maison d’édition créée par Didier Jean et Zad rassemble des titres tous intéressants, sensibles, qui évoquent des sujets de société traités avec beaucoup d’intelligence. On y raconte des histoires qui touchent, des histoires dont on a envie de partager l’émotion, ils sont à lire à 2, en groupe, en classe, à digérer ensemble puis parler. Car oui, le principal atout de ces romans ou albums est d’ouvrir la porte à la réflexion. Didier Jean et Zad sont des éditeurs engagés, ils font un choix éditorial qui correspond évidemment à leur façon d’être et de voir le monde. Ils réalisent également des affiches pour des associations, des événements culturels, ou plus engagées comme celle en soutien au "groupe de Tarnac", un poing levé multicolore prisonnier d’un fil barbelé.

Ils sont venus dans ma classe, présenter leur travail, parler de ce qui les porte. Pendant que Didier apportait avec bienveillance son aide aux élèves à l’écriture d’une suite à un de leurs albums, Zad illustrait. Un beau moment de partage que les élèves ne sont pas prêts d’oublier….

Et s’il ne faut en citer qu’un album ce sera Paris-Paradis dont ils sont les auteurs avec Bénédicte Nemo, illustratrice. Un album en 3 volumes qui raconte l’arrivée en France de Moussa malgré les mots de sa mère pour l’en dissuader. Mais Moussa a vu ses cousins revenir au pays l’été, chargés de cadeaux, vantant la vie parisienne. Moussa ne résiste pas et c’est son long et douloureux voyage de migrant, son arrivée à Paris, la découverte des conditions de vie des hommes de son village qui nous sont ici racontés. Un 4 ème volume en préparation paraîtra l ’année prochaine. A partir de 8 ans et au collège. (SN)
http://utopique.fr/
https://www.didierjean-zad.com/makette

Didier Jean et Zad, Bénédicte Nema (ill.), Paris-Paradis, Utopique, 3 vols., 2011, 2013, 2016, 40 p., 15,50 €.

Mon arbre, Gerda Muller (album)
Au travers d’une bande de gamins, on découvre l’arbre, un beau chêne tricentenaire ! Mais aussi la faune et la flore de la forêt, à toutes les saisons, le jour et la nuit. Une partie documentaire clôt cet album. Les illustrations un peu désuètes mais tellement charmantes de Gerda Muller, son souci du détail et d’exhaustivité, son sens du partage, son réel désir de faire découvrir l’univers de la forêt qu’elle aime à n’en pas douter ne peuvent que nous attendrir. Dès 5 ans (SN)
Gerda Muller, Mon arbre, Ecole des loisirs, 2017 [1992], 40 p., 12,50€

Mais qui épie la pie ? Martine Perrin (album)
Un album cartonné, avec un découpage qui permet de ne jamais perdre de vue la pie. Sa structure répétitive, avec à chaque page un animal qui s’approche, est-ce lui qui épie la pie ? Non c’est le lecteur qui verra son reflet dans un miroir à la dernière page ! Un album qui fonctionnera à coup sûr avec les tout-petits, tous les ingrédients sont réunis ! La succession d’animaux, le questionnement répétitif et la surprise. Dès 18 mois. (SN)
Martine Perrin, Mais qui épie la pie ?, Saltimbanque, 2018, 18 p., 11,90 €.

Pourquoi y a-t-il des inégalités entre les hommes et les femmes ?, Soledad Bravi et Dorothée Werner (documentaire)
De la préhistoire (accaparement de la viande par les hommes) à nos jours (les femmes consacrent 2 fois plus de temps aux tâches domestiques que les hommes), en passant par la chasse aux sorcières, le mouvement hippie ou la loi sur la contraception (1967), les auteures proposent une chronologie illustrée sur les inégalités hommes/femmes dans un petit ouvrage utile et sympathique. Les textes concis et les dessins humoristiques sans fioritures permettent aux lecteurs et lectrices de tous âges, du collège au grand public, d’aborder simplement la question des inégalités. (François Spinner)
Soledad Bravi (dessin), Dorothée Werner (texte), Pourquoi y a-t-il des inégalités entre les hommes et les femmes ? : Evolution des droits de la femme de la préhistoire à nos jours, Rue de Sèvres, 2018, 90 p., 10,50 €.
- Feuilletage : http://www.editions-ruedesevres.fr/pourquoi-ya-t-il-des-in%C3%A9galit%C3%A9s-entre-les-hommes-et-les-femmes-0
Quelques pages en pdf

PDF - 2.3 Mo


Kill the Indian in the child : Le crime d’exister, Élise Fontenaille-N’Diaye (roman)
Comme tous les jeunes Indiens, Mukwa, 11 ans, est envoyé à Sainte-Cécilia, un pensionnat canadien dont l’éducation est confiée à des religieux. Malheureusement, cet établissement ne ressemble en rien à une école traditionnelle. Pour tout apprentissage, le jeune Ojibwé découvre l’humiliation, la privation de nourriture, les mauvais traitements... Car le mot d’ordre est "Kill the Indian in the child" : éliminer l’Indien dans l’enfant, lui faire oublier sa culture, sa religion, ses origines. Mais Mukwa se rebelle, décide de fuir et de rejoindre son père trappeur, dans la forêt... Un récit historique très sombre basé sur des faits réels. Dès 13-15 ans. (FS)
Élise Fontenaille-N’Diaye, Kill the Indian in the child : Le crime d’exister, Oskar jeunnesse (Roman), 2017, 94 p., 9,95 €.

La Chanson interdite, Eric Simard (roman)
1908 : Jean devient , dans la région de Thiers, émouleur de couteaux et poète dans une famille d’adoption d’artisan, ouvriers, paysans anarchiste. 1917 : Condamné à mort après une offensive, il écrit en langage codé La Chanson de Craonne... Ce roman historique raconte un itinéraire fictif mais convaincant d’un jeune révolté auteur de la fameuse chanson. Un dossier propose plusieurs acrostiches poétiques et politiques ainsi que des exemples de messages codés. (FS)
Eric Simard, La Chanson interdite : Mutins de 1917, Oskar jeunesse (Histoire et société), 2017, 106 p., 9,95 €.

Pas poli ?, Alex Sanders (album)
Une série d’albums dont le héros est un louveteau imbuvable qui ne respecte rien ni personne et qui plus est a réponse à tout. La construction de l’histoire est toujours la même. Le louveteau arrive sur la page et commet d’entrée un impair. Il entre sans frapper et une voix off lui fait remarquer, ici, dans le sixième album de la série, « Tu ne sais pas dire bonjour ? » « Je sais dire caca ! ».
Pure provocation et insolence qui font inévitablement réagir les enfants ! Évidemment sa bêtise se retourne à un moment ou un autre contre lui ! Cette construction répétitive d’un album à l’autre donne une vraie valeur à cette série, elle est jubilatoire car les enfants anticipent et découvrent avec délice les horreurs dites et commises par le personnage. A partir de 3 ans. (SN)
Alex Sanders, Pas poli ?, Ecole des loisirs, 2018, 22 p., 12,20 €.
[version cartonnée.]

Le fabuleux voyage du bateau-cerf, Dashka Slater, The Fan Brothers (album)
Le voyage en bateau comme fil conducteur, dirigé par des cerfs avec pour capitaine une biche. Ils sont perdus, s’amarrent sur un ponton et cherchent à recruter un équipage. Marco, le renard qui se pose des questions se fait embaucher et espère ainsi trouver des réponses. Des pigeons ayant soif d’aventures embarquent aussi vers l’île exceptionnelle aux herbes grasses et aux arbres délicieux. C’est magique, décousu parfois, drôle souvent et philosophique car le renard de conclure : « Est-ce qu’il vaut mieux savoir ce qui va se passer ou bien se laisser surprendre ? » Et suivre le voyage de cet équipage improbable vers des destinations tout aussi improbables, c’est se laisser surprendre et se laisser guider au fil de l’eau. Les illustrations des personnages, de l’océan calme ou agité, des contrées découvertes sont magiques et emportent le lecteur dans ce voyage imaginaire aux dessins réalistes. Dès 5/6 ans. (SN)
Dashka Slater, The Fan Brothers (ill), Le fabuleux voyage du bateau-cerf, Little urban, 2018, 40 p., 13,50 €.

Enigmes - Creuse-toi les méninges pour démêler 25 mystérieuses affaires, Victor Scandell (livre-jeu)
Un livre-jeu, une bonne façon d’attirer les enfants vers la lecture mais pas seulement eux. Ouvrir cet album, c’est lire évidemment mais c’est aussi observer, se poser des questions, déduire et prendre des indices. Bref très stimulant ! Autre intérêt, il est à découvrir seul ou à plusieurs. Certaines énigmes se trouvent assez facilement mais d’autres demandent un bon esprit de déduction. Les illustrations un peu désuètes rappellent les premiers personnages du Cluedo, personnages caricaturés, décors et couleurs minimalistes qui donnent un sacré charme. A partir de 7 ans. (SN)
Victor Scandell, Énigmes : Creuse-toi les méninges pour démêler 25 mystérieuses affaires, Saltimbanque, 2018, 64 p., 15,90 €.

La collection Petits Géants de Rue du Monde propose 28 titres de 28 grands poètes illustrés par 28 grands talents de la littérature jeunesse. (poésie)
2 nouveautés dès 2 ans. (SN)

Admiration de Pierre Albert-Birot illustré par Rozenn Bothuon

« J’ai été devant les maisons de la ville
Et j’ai dit c’est admirable […]
J’ai été devant les monts immobiles
Et j’ai dit c’est admirable… 
 »

Un texte dont la force est la simplicité qui le rend accessible aux tout-petits.
L’illustrateur a choisi de dessiner un garçon qui admire et contemple chaque lieu qui l’entoure comme une invitation à le suivre, une invitation à entrer en poésie.

Et Les juments blanches de Paul André illustré par Fred Sochard

« En breton pour dire « la jument blanche »
on dit « Ar gazed wenn »

Et en arabe ? En anglais ?…. Toutes différentes mais toutes blanches ! L’illustrateur valorise par son trait et son choix de couleurs tout l’humour de ce poème.

Pierre Albert-Birot, Rozenn Bothuon (ill.), Admiration, Pierre Albert-Birot, Rozenn Bothuon (ill), Rue du Monde (Petits géants), 2018, 24 p., 7,50 €.
Paul André, Fred Sochard (ill.), Les juments blanches, Rue du Monde (Petits Géants), 2018, 24 p., 7,50 €.


Pff ! Ça sert à quoi la poésie ?! : Réponses des poètes et autres petits secrets de fabrication, Jean-Marie Henry, Alain Serres, Laurent Corvaiser (poésie)
Des questions d’enfants et des réponses d’auteurs ponctuent ce recueil de poèmes qui parlent de poésie. Joli choix de poèmes courts sélectionnés par Jean-Marie Henry et Alain Serres où l’on peut picorer de ci, de là et revenir sur nos préférés. Une anthologie qui nous montre que la poésie n’est pas inutile mais ouvre les yeux sur le monde.

« ça sert à être libre la poésie »

Laurent Corvaisier travaille sur des couleurs très ciblées dans l’illustration de ces poèmes pour mieux nous les faire apprécier et en sortir l’essence… un air de liberté avec des enfants dans les arbres, des oiseaux et des paysages extraordinaires ! Dès 8 ans et pour tous. (SN)
Jean-Marie Henry et Alain Serres (pour la sélection) Laurent Corvaiser (ill.), Pff ! Ça sert à quoi la poésie ?! : : Réponses des poètes et autres petits secrets de fabrication, Rue du Monde (La Poésiel), 2018, 64 p., 18 €.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1338