mercredi, 21 août 2019|

7 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Illettrisme : l’échec de l’école des réac-publicains

Version imprimable de cet article Version imprimable   3 commentaire(s)

Les résultats publiés dans la nouvelle étude de l’INSEE sur les difficultés de lecture en France (voir ici) ont de quoi inquiéter : en 2011, 16 % des personnes de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine éprouvent des difficultés dans les domaines fondamentaux de l’écrit, et pour 11 % ces difficultés sont graves ou fortes.

Quant aux plus jeunes, 4,4 % de la population des jeunes de 18 ans sont en situation d’illettrisme selon les évaluations du ministère de l’éducation, qui souligne que ce chiffre tend plutôt à diminuer. Au total un jeune sur dix est "en difficulté de lecture" : le ministère souligne que la proportion atteint 30 % pour la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion, 50 % en Guyane et 75 % à Mayotte (ce qui confirme par ailleurs la réalité de l’école coloniale...).

Ces résultats très faibles questionnent donc le système éducatif. Mais certainement pas à la manière dont les réac-publicains veulent nous le faire croire. Ils sont au contraire un démenti pour tous les nostalgiques de l’école d’hier qui prônent le retour au système ségrégatif des années 1950.

Tout d’abord parce qu’ils démentent les projections catastrophistes de certains (20, 30 % d’illettrés...). Mais surtout parce que ce sont bien les générations qui ont connu cette école "de la dictée et du certif" qui sont les plus touchées par l’illettrisme ! comme le montre le tableau ci-dessous

La proportion de personnes qui peuvent être considérées comme illettrées parmi les 18-65 ans 1 est passée de 9 à 7 % entre 2004 et 2011, indique une étude réalisée par l’Insee. Au total, 2,5 millions d’adultes sont dans ce cas. 1 % de la population n’a pas pu passer les tests à cause d’une maîtrise insuffisante du Français.

Contrairement à un discours fréquent, les générations récentes sont mieux formées : les difficultés en lecture et en écriture augmentent avec l’âge. Un quart des personnes nées entre 1946 et 1951 sont dans ce cas, contre moins d’un dixième de personnes nées après 1987. Comme l’indique l’Insee, la baisse de la part de personnes illettrées résulte de la disparition dans l’échantillon de générations nées avant 1946 entre l’enquête de 2004 et celle de 2011.

En revanche, l’Insee note que la part des personnes à l’aise en calcul (80 % de bonnes réponses) a diminué de 32 à 30 % entre 2004 et 2011. L’institut impute cette évolution à l’effet du vieillissement de la population (la part des générations anciennes, moins formées, augmente) et à l’usage plus important d’outils informatiques dans la vie quotidienne.

(source : Centre d’observation de la société)

3 Messages

  • Illetrisme : l’échec de l’école des réac-publicains 20 mai 2014 17:09, par Bernard Collot

    Dans un autre domaine
    Lors du passage du franc à l’euro, l’Etat avait mis le paquet pour que la population puisse faire facilement le calcul des nouveaux prix. Partout, des "formateurs à l’euro-monnaie" payés par l’Etat organisaient des ateliers de calcul (comme quoi l’Etat trouve les sous quand les enjeux l’intéressent). La surprise de ces euro-formateurs, c’est que c’étaient bien les générations de plus de 50 ans qui avaient le plus de mal à ce calcul mental, générations formées à la règle de trois et au calcul mental avec les ardoises levées du procédé La Martinière.

    Il n’empêche que la majorité actuelle est toujours mathématiquement illettrée, ce qui lui fait avaler tous les chiffres qui règlent sa vie comme... argent comptant !

    repondre message

  • Illetrisme : l’échec de l’école des réac-publicains 21 mai 2014 20:45, par Albert Renard

    On peut traditionnellement écrire [1] : [bleu]illettrisme[/bleu] avec deux [t].

    Mais qui sait, de nos jours, avec l’avènement de la translittératie et de ses idéologues !

    AR

    [1bleu]illètrism[/bleu

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586