dimanche, 16 décembre 2018|

9 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Guyane : Grève massive le mardi 6 février 2018 ! Grève reconductible dès le 7 février 2018 !

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Communiqué de presse de personnels, et de syndicats de l’éducation.
Depuis le début de l’année scolaire, les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels se sont encore fortement dégradées. Plusieurs établissements, tour à tour, ont dénoncé leurs difficultés (violences, etc.) par des droits de retrait, des débrayages, des grèves... Les établissements surchargés, les directions débordées, le manque de personnel (Agents d’entretien, professeurs, surveillants, médecins scolaires, Assistantes Sociales, éducateurs, psychologues, etc.), le manque de matériel et de structures (salles de classe, cantines, internats, foyers, ateliers, équipements...) ont entraîné une crise qui s’exprime par des violences nombreuses et ingérables, d’abord contre les élèves puis maintenant sur le personnel.

Cette semaine, 8 établissements dont tous les collèges de Saint-Laurent se sont mis en grève.

Nous, personnels de l’Éducation Nationale, organisations syndicales et association de parents d’élèves appelons

à la généralisation de la grève dans tous les établissements scolaires, à la diffusion d’informations aux parents, à l’organisation de rencontres, et à to ute initiative amenant à renforcer le mouvement, dès aujourd’hui !
à une grève massive, le mardi 6 février 2018 !
à la grève reconductible dès le 7 février 2018 !

Dans l’immédiat, deux revendications s’imposent par leur urgence :
- le renforcement des vies scolaires pour l’encadrement des élèves et pour remplacer la disparition progressive des emplois aidés. Nous demandons une augmentation de 20% des effectifs d’assistants d’éducation et la création de 30 postes de Conseiller principal d’éducation au niveau académique.
- la construction rapide d’établissements provisoires, en attendant que les infrastructures programmées depuis les Accords de Guyane sortent de terre, pour désengorger les écoles, collèges et lycées existants.

Nous demandons, non pas des portiques de sécurité ou "trois" vigiles, mais une véritable politique éducative pour les enfants de Guyane :
l’embauche de personnel qualifié et formé,
la mise aux normes des infrastructures (gymnase, grilles d’entrée, etc.),
des transports scolaires gratuits,
des moyens pour une orientation choisie,
la construction d’établissements, de cantines, d’internats !

Nous réclamons, toutes et tous ensemble, une éducation ambitieuse pour une société égalitaire, pour lutter contre la précarité, source des violences.

Signataires : des personnels de Saint Laurent, la Coordination des personnels du collège A. Contout, le SNES-FSU, le STEG-UTG, SUD EDUCATION Guyane.
le 1er février 2018

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1434