lundi, 17 juin 2019|

60 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Créationnisme et enseignement : face à la pollution obscurantiste !

Version imprimable de cet article Version imprimable   1 commentaire(s)

{{}}Créationnisme et enseignement : face à la pollution obscurantiste !
— 
Les dogmatismes dont le créationnisme sont en "croisades" y compris en Europe et aux USA. Nécessaire, le progrès scientifique n’empêche pas les inégalités. Mais l’obscurantisme, lui, entraîne la régression, y compris économique, sociale ...
— -
{{}}Le créationnisme ...

... a obscurci surtout les Etats-Unis, l’Australie, ... Trois avatars ou croisades :
1) Les "young-earth creationists" prennent la genèse au mot : une création soudains en six jours se serait produit il y a dix-mille ans. Dieu aurait utilisé des procédés de fabrication dont il ne reste plus aucune trace dans la nature - façon bien commode d’éluder tout débat sur l’origine de l’Homme : le mystère de la création restera à jamais inaccessible à la science. Leurs contadictions sont si visibles (arche de Noé, il y a 6.000 ans, embarquant des dinosaures disparus depuis des millions d’années ...) que le passage aux avatars 2 et 3 essaie d’y pallier.
2) Le "old-earth-creationism" concède que la création a pu se dérouler sur une période bien plus longue : chaque "jour" ("yom" en hébreu) de la création pourrait correspondre à un âge géologique, c’est la day-age theory. Il sagit d’accepter certaines données scientifiques tout en cherchant à les réconcilier avec le livre de la Genèse.
3) Entre 1991 et 1996 est apparu l’Intelligent Design ID : le créationnisme devrait être compris comme une croyance en un processus créatif au sens large. Les partisants de l’ID affirment ne pas se contenter dune lecture littérale de la Bible, partir de données scientifiques, parlent de "science" plutôt que de "science créationniste". Mais, lorsqu’on examine de plus près leurs "preuves scientifiques", on s’aperçoit qu’elles ont fait l’objet d’une pré-sélection très orientée ... Il existe des universitaires qui soutiennent l’ID, rarement des scientifiques. Georges Bush s’est déclaré en faveur de son introduction dans les cours de science. Pour comprendre, on peut se référer (avec des pincettes) au livre d’Edward J. Larson "Trial and Error : The American Controversy over Creation and Evolution" (1989).
— -
{{}} Les offensives créationnistes en Europe :
— -
Les "croisés", venus des Etats-Unis, mais aussi de l’Islam radical, tentent simultanément de conquérir l’Europe et son système éducatif. La laïcité "est aujourdhui attaquée sur l’un des terrains les plus essentiels : la place de l’homme dans la nature" (2) .
Ces offensives provenaient de nombreuses églises évangéliques des Etats-Unis et d’Australie, témoins de Jéhovah, Adventistes, Mormons, ... mais aussi de catholiques traditionnalistes, et surtout de lUIP "Université Interdisciplinaire de Paris" (Université ?!!!), émanation, de lacadémie pontificale, qui propose, au nom d’une interdisciplinarité revendiquée, un mélange confus de sciences avec un discours proche de l’ID Intelligent Design.
Emoi au début de l’année 2007 : un luxueux ouvrage de 800 pages intitulé "L’Atlas de la Création", richement illustré, fut diffusé dans les établissements scolaires français. Cette nouvelle offensive créationniste vient du prédicateur islamiste turc, Harun Yahya (pseudo d’Adnan Oktar), chef d’une organisation turque d’extrême-droite qui, au nom de SON interprétation du Coran, dénonce depuis vingt ans "l’imposture des évolutionnistes, leurs affirmations trompeuses ... des liens occultes entre le darwinisme et de sanglantes idéologies telles que le fascisme et le communisme..."(!!). Sa fondation était considérée en 2001 par le magazine SCIENCE comme "l’un des mouvements anti-évolutionnistes les plus puissants hors des Etats-Unis". Sur 800 pages, 500 de photographies de fossiles de diverses époques reculées. Il accepte les âges déterminés, mais conteste toute modification des êtres vivants au cours des temps géologiques. Aucune information scientifique objective n’y est disponible. Les 200 dernières pages sont consacrées à une "réfutation de la théorie de l’évolution" et à la promotion d’un islam folndamentaliste.
Chargé d’analyser cet "Atlas" (?), Herva Le Guyader, professeur de biologie de l’évolution à l’Université Paris VI, le juge "beaucoup plus dangereux que les initiatives créationnistes précédentes". Alerté, le ministre Hervé de Robien a demandé aux recteurs de veiller à ce que ce livre "qui ne correspond pas au contenu des programmes ... ne figure pas dans les centres de documentation et d’information des établissements scolaires".
L’offensive de Harun Yahya a ciblé des établissements scolaires et universités en France, Suisse, Belgique, Espagne. Des prises de position de personnalités pour le créationnisme contre la théorie de l’évolution en Italie, en Serbie (2001), aux Pays-Bas (2005). Un colloque inernational des créationnistes en Angleterre en 2006. En Allemagne, enseignement du créationnisme dans un lycée privé. Thèses créationnistes dans les manuels scolaires en Turquie. En Suède, ouverture d’un musée créationniste en 2006. En Grèce, la théorie de lévolution est reléguée en fin de programme, donc peu étudiée ... (1)
A noter que les institutions religieuses actuelles en Europe, chrétiennes et musulmanes, acceptent la théorie de l’évolution.
— -
{{}} L’Union Européenne condamne le créationnisme :
— -
Le 4 octobre 2007, le Conseil de l’Europe (47 pays) adopte la réaolutin 1580 intitulée "LES DANGERS DU CRéATIONNISME DANS L’ENSEIGNEMENT", à la suite du rapport d’une commission présidée par Anne Brasseur, ancienne ministre de l’Education du Lusembourg - dit aussi rapport Lengagne en France -, qui expose longuement et solidement le danger d’une archaïsation de notre société face à la diffusion des thèses créationnistes. Courts extraits (1) : "Adopter une posture négationniste vis à vis de thèses scientifiquement prouvée constitue un frein à l’éducation et au développement intellectuel et personnel ... Les créationnistes sont, en fait, partisans d’un profond retour en arrière, ce qui, à longterme, peut s’avérer particulièremliographieent préjudiciable pour l’ensemble de nos sociétés. L’enjeu est donc considérable ... Aujourdhui, avec le créationnisme, nous sommes en présence d’une montée en puissance de modes de pensée qui, pour mieux imposer certains dogmes religieux, s’attaquent au coeur même des connaissances que nous avons patiemment accumulées sur la nature, l’évolution, nos origines, notre place dans l’Univers. Cela constitue incontestablement une grave atteinte aux droits de l’homme".
— -
La seconde moitié de l’article aborde : § La situation aux Etats-Unis, § Dans le système éducatif américain, § 1961-1970 : l’abrogation des lois anti-évolution, § La croisade des créationnistes dans les années 70, § Le 1er parc d’attraction créationniste (126 millions de dollars, 323 hectares, Kentucky ...) (7) ... ...

— -
Henri Amadéi, Roland Bosdeveix (www.libre-penseur-adlpf.com/ Association des Libres Penseurs de France)
— -
Petite bibliographie :
(1) Revue "SCIENCE ... ET PSEUDO-SCIENCES" (AFIS, Association française pour l’Information Scientifique), n°281, avril 2008, pages 8 à 31 , source de la plupart des citations.
(2) Pascal Picq, "LUCY ET L’OBSCURANTISME", éd. Odile Jacob, avril 2007 cf. LEmancipation de juin 2008, page 2.
(3) Jacques Arnoult (biologiste et dominicain), "DIEU VERSUS DARWIN", éd. Albin Michel 2007 - et Dominique Lecourt, "L’Amérique entre la bible et Darwin", PUF, 1992 (+ mise à jour de 2005).
(4) Dossier de Jérémie Pottier, semaine 2008 de l’Emancipation, sur "Les fondements de lIntelligent Design", www.reflexions.com/dossier/127/les-fondements-de-l-intelligent-design/,
et le dossier consacré à l’Intelligent Design et à l’UIP "Université Interdisciplinaire de Paris" dans "SCIENCE ... ET PSEUDO-SCIENCES" N°268 (AFIS, juillet-août 2005, Association Française pour l’Information Scientifique).
(5) Brochure de la NAS (Académie Nationale des Sciences aux Etats-Unis), republiée début 2008 ... pour défendre la thèse de l’évolution et son enseignement, disponible en anglais sur leur site www.nas.edu/
(6) Pascal PICQ, "DANSER AVEC L’EVOLUTION", éd. Le Pommier et Scérén (CRDP de l’académie de Grenoble).
(7) Dossier de Barney Jopson, 10 mai 2013, Courrier Internatinal, Financial Times, Londres
sur le parc d’attraction créationniste (126 millions de dollars, 323 hectares, Kenducky, Louisville, rivière Ohio, "L’Arche de Noé", sur un énorme et précieux site sur l’âge du Poisson, il y a plusieurs millions d’années).

1 Message

  • SUITE :
    Créationnisme et enseignement,
    2°) aux Etats - Unis
    En se référant aux mêmes sources bibliographiques.
    — -
    A : La situation aux Etats-Unis :
    "... L’instauration de la laïcité est un passage à la modernité, et la théorie de l’évolution en est le pilier ..."(Pascal PicQ) (2). Les relations solnt chaotiques aux Etats-Unis, pétris de religiosité (3), entre l’évolutionnisme et les détournements des données scientifiques au profit des thèses créationnistes, des écrits bibliques et des assertions de l’ "Intelligent Design" (4). Les retards scientifiques provoqués par le créationnisme ont provoqué des réactions depuis 1957 (5). Les contoverses font rage.
    Les enquêtes d’opinion montrent la propension des américainEs à mettre en doute les théories scientifiques quand elles contredisent leurs convictions, notamment religieuses. Selon les multiples sondages de l’institut Gallup : § 45% des américainEs croient que Dieu a (aurait) créé la race humaine dans sa forme actuelle, directement, il y a seulement plusieurs milliers d’années, § 48% acceptent l’évolution, mais affirment que Dieu la guide depuis plusieurs millions d’années (le "Dessein Intelligent", "Intelligent Design", le 3ème avatar des créationnistes, exploite ce filon), § seulEs 13% pensent que les êtres humains se sont développés à partir de formes de vie moins avancées, et que Dieu n’a pris aucune part au processus.
    Mais ils ne cautionnent pas en masse le credo créationniste. Selon une étude menée en 1999, 47% des personnes interrogées n’avaient jamais entendu parler du créationnisme.
    — -
    DANS LE SYSTèME éDUCATIF AMéRICAIN :
    Aux Etats-Unis il n’y a pas de programme scolaire national. Tout se décide dans les "schoolboards" locaux, commissions scolaires élues. Ce ne sont pas les experts scientifiques qui choisissent le contenu du programme scientifique, mais n’importe quelle personne acceptée par la majorité locale.
    Durant les premières décennies qui suivent la mise en place de l’école publique aux Etats-Unis, très peu de manuels scolaires mentionnent la théorie de l’évolution. Lorsque leurs auteurEs se décident finalement à l’inclure, certains Etats votent des lois qui interdisent purement et simplement son enseignement. Ainsi, en 1925 le "Tennessee Butler Act" qui aboutit à la première bataille judiciaire opposant la création à l’évolution sur le terrain de l’école, le procès SCOPE ou "PROCèS DU SINGE" , qui endommage sérieusement la crédibilité de la cause créationniste, pourtant vainqueur juridiquement. Témoignant à la barre en tant qu’expert de la doctrine chrétienne, William Jennings Bryan se couvre de ridicule devant l’Amérique entière en tentant de répondre aux questions ironiques sur l’interprétation à donner à la Genèse. Par exemple : "Et les poissons ? Faut-il comprendre qu’eux aussi ont été noyés pendant le Déluge ?". Les médias, venus en masse, raillent ses prétentions à défier les théories scientifiques par un recours à une lecture littérale de la Bible. Malgré cela, en 1927, dix-huit projets de lois anti-évolution apparaissent dans quatorse Etats du pays.
    — -
    1961-1970 : l’abrogation des lois anti-évolution :
    — -
    En octobre 1957, la mise en orbite du satellite soviétique SPOUTNIK est un électrochoc pour le gouvernement américain, qui comprend soudain la nécessité de la recherche scientifique. L’aide fédérale à la science augmente considérablement. Des organismes chargés de "PROMOUVOIR LE PROGRèS SCIENTIFIQUE" voient le jour. Conscients du retard américain en éducation scientifique, ils financent la rédaction de nouveaux programmes pour les écoles publiques. En 1959, le BSCS "Biological Sciences Curriculum Study" est chargé de produire des manuels scolaire, qui font leur entrée en 1965 dans les écoles publiques.
    A Little Rock, Arkansas, ces manuels sont en contradiction avec la loi de l’Etat, qui interdit l’enseignement de la "théorie ou doctrine selon laquelle l’humanité descend d’un ordre d’animaux moins évolués". Doù une série de procès, et l’affaire est portée devant la Cour Suprême des Etats-Unis.
    Depuis deux décennies, la Cour Suprême se montre très sensible aux questions de libertés/religions. En 1947, la décision EMERSON fut la première à édmettre l’existence d’un "MUR DE SéPARATION" CONSTITUTIONNEL ENTRE EGLISES ET ETAT (une pensée pour notre loi de 1905 !). En 1963, la Cour Suprême a annulé les pratiques exigeant la lecture des versets de la Bible dans les écoles publiques. Majoritairement, les juges ont insisté pour que, "afin de résister aux contraintes imposées par l’Establishment Clause, les Etats devraient prouver que les lois qu’ils soutiennent ont un OBJECTIF LAÏQUE et des effets qui ne favorisent ni n’entravent l’exercice de la religion". Le 12 novembre 1968, la Cour Suprême annula cette loi de l’Arkansas pour la simple raison qu’elle viole l’ESTABLISHMENT CLAUSE du 1er amendement à la CONSTITUTION ;


    La CROISADE des Créationnistes dans les années 70 :
    — -
    Elle tente d’imposer les concepts créationnistes Etat par Etat. Le 5 janvier 1982, le juge Overton (Cour Suprême) déclare qu’une loi (dans l’Arkansas) visant à accorder un traitement égal au créationnisme et à la théorie de l’évolution révèle une intention religieuse qui outrepasse les droits accordés par le premier amendement. Les jugements se multiplient, Etat par Etat.
    Troisième avatar des créationnistes, l’Intelligent Design ID tente de simposer comme une alternative "scientifique" viable face aux scientifiques (dits, par l’ID, "matérialistes"). Sa stratégie surnommée "Wedge" a permis à l’ID de s’imposer dans l’actualité politique et sociale américaine. Mais son argumentation philosophique n’est toujours pas illustrée de preuves scientifiques.
    Les évolutionnistes ont le soutien de certaines organisations religieuses (American Jewish Congress, ...), de scientifiques (5)(6) (des universitaires sont ralliés à l’ID, rarement des scientifiques) ... et de l’AUSCS "American United for the Separation of Church and State" (cf. leur 1er amendement, cf. notre loi de 1905).
    La controverse dure depuis près de 80 ans, au moins en ce qui concerne l’école publique. Loin de se réduire à des formes juridiques, elle met en jeu des forces considérables. Les créationnistes disposent d’énormes moyens financiers, s’appuient sur l’importance de la religion aux Etats-Unis, l’idée très ancrée que les taxes fédérales ne doivent pas servir à diffuser des opinions contraires à celles des contribuables, la méfiance vis à vis des élites.
    Entretemps, des "croisés" du créationnisme sont intervenus en Europe, en concomitance avec des "croisés" islamistes (voir l’article).
    — -
    Le 1er Parc d’attraction créationniste
    (126 millions de dollars, 323 hectares) (7)
    — -
    "L’arche de Noé" est en construction dans le Kentucky (sur la rivière Ohio, à 150 km au nord de Louisville). Ce parc créationniste utilisera un trésor, le plus grand lit fossile datant de "l’âge de poisson, période de l’apparition d’une pléthore de nouvelles espèces, il y a des millions d’années" (7) ... cherchez l’erreur ... ou la récupération !
    Le chemin sera long vers le rationnalisme scientifique aux Etats-Unis, vers un "siècle des lumières".

    Henri Amadéi, Roland Bosdeveix (www.libre-penseur-adlpf.com/ , Association des Libres Penseurs de France).

    Remarque personnelle :
    La BIBLIOGRAPHIE est la même que celle de la 1ère partie de l’article, peut être enrichie et complétée bien entendu.Des dogmatismes dont ’obscurantisme religieux règnent encore sans conteste dans bien d’autres pays. Hommage à celles et ceux qui tentent à grands risques de soulever ces chapes de plomb !
    Henri Amadéi

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1566