jeudi, 29 janvier 2015|

41 visiteurs en ce moment

 

La page de Questions de classe(s)


Envoyer un message

Trois mesures pour lutter contre les inégalités

Sur le site des Cahiers pédagogiques...
«  Quelles seraient les trois mesures les plus urgentes à prendre pour améliorer notre système scolaire afin de lutter contre les inégalités ?  » C’est la question qui a été posée à Philippe Watrelot, président du CRAP-Cahiers pédagogiques, pour AlterEcoPlus, la publication numérique d’Alternatives économiques. Les membres de l’association se sont exprimés sur le sujet. L’article signé Philippe Watrelot a été publié sur AlterEcoPlus Mais voici la réflexion collective qui (...)

En savoir plus »
 

A l’école et dans la société : quelles classes ? Stage 26, 27 et 28 mars

Stage « Pédagogies alternatives et syndicalisme d’émancipation » 26, 27 et 28 mars 2015 - A l’école et dans la société : Quelles classes ?
Depuis quelques mois, un collectif d’animation travaille sur le nouveau stage (Pédagogies alternatives et syndicalisme d’émancipation), dans l’esprit de celui de l’an dernier. Voici une première présentation que nous allons préciser dans les semaines à venir. En attendant nous commençons à présenter le contenu de ce stage qui sera prolongé par une journée "publique" le (...)

En savoir plus »
 

Oui ! Le changement c’est maintenant !

Le Président - en personne - règle la question scolaire
Tweet : "Le règlement intérieur sera présenté chaque année aux élèves et parents et signé."

En savoir plus »
 

Ce n’est pas des élèves que nous avons peur

Une tribune publiée sur Mediapart que nous relayons ici avec l’accord des auteur(e)s
« De nouveau, la laïcité et la Marseillaise resurgissent comme une thérapeutique idéale, espérant formater les élèves selon un modèle standardisé et docile », constatent pour le regretter les enseignant.e.s et chercheurs/ses sur l’école Vincent Casanova, Grégory Chambat, Laurence De Cock, Laurent Ott, Ugo Palheta, Irène Pereira, Valentin Schaepelynck, Emmanuel Valat et Viviane Vincente, alors que les élèves ont besoin « (...)

En savoir plus »
 

Charlie Hebdo : Vallaud-Belkacem ne veut pas entendre les questions des élèves

Un texte publié sur le site Regard.fr en réaction aux déclarations de la Ministre à l’Assemblée nationale
Pour la ministre de l’Éducation nationale, certaines questions sont « insupportables » de la part des élèves. L’aveu d’une conception autoritaire de la liberté d’expression, et de la vacuité du discours de nos élites politiques face aux enjeux de la période.
·
·
L’attentat contre Charlie Hebdo, la minute de silence dans les écoles, les dérapages réels ou supposés d’élèves ont alimenté un sombre débat (...)

En savoir plus »
 

Lassana, lycéen sans-papiers devenu héros français et symbole international

Le témoignage d’Alex Adamopoulos, RESF 19 ; Membre du collectif Actions Guimard Pour les lycéens sans-abri,
à lire jusqu’à sa dernière ligne...
Lassana, lycéen sans-papiers devenu héros français et symbole international
Ce que Lassana a fait sur son lieu de travail, le 9 janvier dernier, personne d’autre que lui n’aurait pu le faire ainsi...
Lorsque j’ai rencontré Lassana au lycée Jean Jaurès (Paris XIXe), j’appartenais déjà à une équipe de profs soudée : ma (...)

En savoir plus »
 

[lalettreducontrepied] Prenons le Contrepied !

Les 6,7 et 8 janvier 2015, nous, c’est-à-dire cinq coopérateurs et coopératrices issus du Pavé, avons travaillé à la refondation de notre coopérative d’éducation populaire, issue de la dissolution de la Scop Le Pavé. Nous n’avons pas du tout été percutés par l’actualité, voici donc où nous en sommes.
Prendre le Contrepied
Notre question centrale : comment se réinventer tout en continuant à faire vivre l’outil de travail et en poursuivant les mêmes activités que le Pavé ? Et quel nom choisir après Le Pavé ? (...)

En savoir plus »
 

« Ici, nous hébergeons 2 lycéens sans abri »

Malgré la mobilisation d’un collectif de personnels du lycée Hector GUIMARD (Paris, 19e), relayée par RESF, par des associations et par d’autres lycées, pour obtenir la prise en charge des lycéens sans abri, 2 d’entre eux restent sans solution.
Suite au rassemblement du vendredi 16 janvier devant l’Hôtel de Ville de Paris, la possibilité de les héberger dans un gymnase a été proposée comme solution. Or, cette proposition n’est absolument pas adaptée à des lycéens.
En attente d’un hébergement et d’un (...)

En savoir plus »
 

Pas de fouille dans l’École publique

Dans ces consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère de l’Education nationale, la ministre communiquait le 9 janvier une mesure d’importance :
« Pour l’ensemble du territoire national, il est demandé de veiller à la stricte application du contrôle d’accès et du contrôle visuel des sacs dans les écoles et établissements scolaires, publics et privés »
Certains personnels de direction trop zélés ont élargi la mesure à une fouille en ordre de tous et toutes les élèves, et (...)

En savoir plus »
 

Révocation d’un fonctionnaire pour faits syndicaux à La Poste : ils ont osé !

Cela n’avait pas eu lieu à la Poste depuis 1951 ou la guerre d’Algérie selon les souvenirs. Et pourtant en 2015, Yann, postier des Hauts-de-Seine, se voit révoqué pour des prises de paroles et des interventions syndicales. Il n’est pas le seul concerné par la répression à la Poste, rejoignons le combat des travailleurs/travailleuses en lutte ! Tract de Sud PTT et appel à rassemblement.
Toutes et tous au rassemblement de soutien contre la répression à la Poste mardi 20 janvier 2015 à 14h00 devant la (...)

En savoir plus »
 

Pour que soit retiré du hall du lycée le panneau « Je suis Charlie »

Nous condamnons les attentats terroristes commis les 7, 8 et 9 janvier derniers, comme nous condamnons toute violence terroriste. Cependant, nous ne pouvons pas reprendre à notre compte le slogan « Je suis Charlie ».
Ce slogan nous impose de nous identifier à un organe de presse dont beaucoup d’analystes ont souligné l’obsession concernant l’Islam, obsession confinant à l’islamophobie. Ces analyses peuvent certes être discutées, et nous sommes convaincus que la plupart des gens qui reprennent la (...)

En savoir plus »
 

Lancement de l’association Q2C

L’Association Questions de Classes : une Revue, un Site
Pour assurer le lancement de l’association Q2C Savez-vous de quoi nous avons besoin ? De votre aide…
Si vous souhaitez nous soutenir et participer au développement de « Questions de Classes » vous pouvez faire un don ou/et adhérer à l’association.
Pour Faire un don il suffit de nous adresser vos contributions à l’adresse de l’association* : Tous les dons sont les bienvenus, les plus petits comme les plus grands.
Pour Adhérer à (...)

En savoir plus »
 

Terrorisme : entre police de la pensée et répression, c’est l’école qui trinque

À nouveau le très riche blog Journal d’un prof d’histoire sur Rue 89...
Dérapages incontrôlés mardi à l’Assemblée nationale avec l’école en ligne de mire.
Passons sur cette « Marseillaise » hystérique lancée par Serge Grouard, député UMP d’Orléans, dont il faut quand même rappeler le titre de gloire : ce prototype de la droite dure s’était signalé en 2008 avec un dépôt de plainte contre un blog satirique qui le mettait en cause. C’est cet ardent défenseur de la liberté de la presse et des journalistes (morts) (...)

En savoir plus »
 

Le texte de l’intervention de Mordillat hier, lors du débat Fakir.

"Les journalistes et les dessinateurs de Charlie n’ont pas été victimes d’un attentat mais exécutés nommément. C’est bien d’une exécution dont il "s’agit et d’une exécution politique comparable si l’on veut à celle de Jaurès, lui aussi journaliste, lui aussi directeur de journal. Ce sont des méthodes fascistes dont le discours religieux ou nationaliste n’est qu’un faux-nez." L’intégralité ici : "Pour être clair : Charb, Honoré, Wolinski, Cabu, Tignous assassinés dans les locaux de Charlie Hebdo étaient mes (...)

En savoir plus »
 

La pédagogie de l’urgence ne libère que de l’écume

La réaction de Laurence De Cock surle blog de Mediapart...
Donnez leur et donnez-nous du temps.
Depuis quelques jours se multiplient les échos alarmistes des écoles des quartiers populaires dans lesquelles les mômes se seraient lamentablement vautrés dans l’apologie des criminels qui ont tué à Charlie-Hebdo et porte de Vincennes. « Les territoires perdus de la république » n’auraient donc pas retrouvé le bon chemin , leurs habitants restant englués dans leur défiance de la France, embrigadés par des (...)

En savoir plus »