jeudi, 30 mars 2017|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Bernard Collot


Envoyer un message


Le blog de Bernard Collot : http://education3.canalblog.com/

Son site : http://b.collot.pagesperso-orange.fr/b.collot/index2.htm

Publication : La suite des chroniques de l’école du 3ème type...

La suite des chroniques de l’école du 3ème type est parue aux éditions de l’Instant Présent :[ c’est ici pour les commandes
>http://www.linstantpresent.eu/fr/apprendre/59-lecole-du-3e-type.html]
Le 4ème de couverture de l’éditeur :
Bernard Collot a poursuivi la logique des pédagogies alternatives comme celle de Freinet (dont il a été longtemps un militant) ou Montessori. En une quarantaine d’années de pratiques dans l’école publique, il est ainsi arrivé à ce qu’il a appelé “une école du 3e type” ou (...)

En savoir plus »
 

La France insoumise. Et l’école ?

La France insoumise, j’aime bien l’expression ! Bien que j’ai quelque mal à en voir autour de moi, des insoumis !
Dommage qu’elle n’apparaisse que par un prophète, même si c’est un excellent tribun. Le problème avec Jean-Luc Mélanchon, c’est qu’il est comme Moïse ou Jeanne d’Arc à qui Dieu aurait brusquement révélé où les troupeaux devaient aller. Les prédicateurs, ça peut rassembler des fidèles et faire chanter des gospels dans les églises, mais peut-être ne sommes nous pas encore tout à fait comme aux (...)

En savoir plus »
 

Et si tous les profs étaient celui du "cercle des poètes disparus" ?

Le cercle des poètes disparus, c’est le film de Peter Weir, sorti et oscarisé en 1989. Il a fait rêvé des lycéens et quelques profs, en a heurté d’autres (bande annonce). Son prof, John Keating (interprété par Robin Williams) était quelque peu atypique… et a été viré à la fin de son année scolaire.
On a raison de critiquer le système éducatif et tout ce qu’il induit, mais il faut bien constater qu’il y a eu des profs et qu’il y en a peut-être de plus en plus qui se comportent d’une façon atypique, prenant des (...)

En savoir plus »
 

Personne ne peut y échapper, c’est l’eurofoot...

Personne ne peut y échapper, c’est l’eurofoot ! Bon, on peut faire autre chose que de regarder les écrans, fermer les radios, se dire qu’on est au-dessus de ça, mais on peut aussi en penser quelque chose !
Je me suis souvent demandé pourquoi l’espèce humaine avait une telle propension à jouer sans fin avec des objets ronds. Peut-être est-ce parce que c’est la seule à avoir prolongé sa puissance au-delà de l’enveloppe de chacun de ses êtres en projetant des objets pour se défendre, pour atteindre une (...)

En savoir plus »
 

Un prof jette l’éponge : sa lettre ouverte aux parents de son école

Je vous avais tenu au courant de l’incroyable « affaire »qui avait mis en cause le prof de la classe unique de St-Cyr le Chatoux (ici)
Avant de s’en aller et de quitter l’Education nationale, Philippe Ruelen adresse cette lettre ouverte aux parents de son école.
Lettre ouverte aux parents de l’école de St-Cyr le Chatoux

En savoir plus »
 

Pour torpiller une école dérangeante, torpiller le prof !

Ce n’est pas d’aujourd’hui que moult enseignants engageant des pratiques différentes sont l’objet d’attaques malveillantes et calomnieuses de la part d’une partie de la population et des familles. La presse s’en empare immédiatement, se gardant bien ensuite d’assumer la moindre responsabilité dans les conséquences qu’elle a ainsi provoquées.
Faire de la refondation une seule affaire politique est une erreur. Elle touche les inconscients individuels comme l’inconscient collectif et les réactions (...)

En savoir plus »
 

Journée debout troublante

On peut discuter des nuits entières, debout, critiquer et refaire le monde, et, le matin, on fait quoi dans le monde inchangé ? On nous a bien répété à satiété que pour changer le monde il fallait commencer par soi-même, mais le paquet de chair, d’os et de neurones que nous sommes ne se transforme pas d’un coup de baguette magique. Il y a bien pléthore de conseilleurs, coachs, prêcheurs qui nous assènent des vérités ou nous vendent leurs trucs, ça peut aider à tirer son épingle du jeu, mais ça ne change (...)

En savoir plus »
 

Journée debout dans les écoles : c’est parti !

On commence à en discuter dans des nuits debout, sur les réseaux sociaux et un groupe public ouvert vient d’être créé pour en discuter, mutualiser ce qui se dit ailleurs, préparer, organiser, coordonner… puis dire ce qui s’y est passé, ce qui s’y est dit, fait…
C’est ici : https://www.facebook.com/journeedeboutalecole/
Libérer UNE JOURNEE enfants et ados de leurs chaises, de leurs emplois du temps, de leurs programmes, libérer leur pensée, leur parole, leurs initiatives, les laisser débattre, (...)

En savoir plus »
 

Dans toutes les écoles publiques : UNE JOURNEE DEBOUT !

Je lance une idée : dans toute la France, dans toutes les écoles, collèges, lycées publics, UNE JOURNEE DEBOUT, sans obligation de rester assis, sans leçons, sans cours, sans exercices, sans horaires, sans programme, où les initiatives seraient libres, des débats, des rencontres entre classes, des relations entre toutes et en direct avec les blogs, les réseaux sociaux…... à l’imagination des enfants, collégiens, lycéens. La liberté de penser, de dire, de confronter, de faire en action... une journée ! (...)

En savoir plus »
 

De l’école à la société : les petites structures hétérogènes

La résistance à l’éradication des petites écoles dans l’indifférence générale n’est qu’un exemple d’un enjeu qu’on ne veut pas voir.
La réduction de la taille de toutes les structures territoriales, étatiques, agricoles, économiques, industrielles, énergétiques, sociales… devrait être la première transformation à opérer, à mettre en avant dans les propositions politiques qui prétendent transformer ou même simplement améliorer notre société.
A propos des écoles je n’ai pas cessé d’expliquer, de marteler depuis (...)

En savoir plus »
 

Ecoles alternatives, école du peuple ?

« Je constate que la plupart de ces amis qui se tournent vers la création de ces écoles alternatives sont dans des quartiers et des écoles publiques où ce sont les derniers à assurer un minimum de mixité sociale.
Je constate que ces "écoles différentes" où nous aimerions mettre nos gamins sont effectivement payantes et que donc les gamins des classes populaires n’y auront pas accès (et, en passant, pas plus que la plupart des enfants en milieu rural qui servent actuellement de variable d’ajustement à (...)

En savoir plus »
 

L’Education nationale détruit sans état d’âme l’innovation, détruit sans état d’âme les villages !

Saint-Cyr le Chatoux. Dernière classe unique du Rhône dans les monts du Beaujolais, école dont les pratiques se distinguent de toutes les autres écoles du département , pratiques dont même l’administration n’a osé contester la valeur. Ecole qui a acquis une notoriété certaine dans les réseaux éducatifs et même dans la presse nationale (long article dans « Parents »). Ecole qui attire des familles hors du village.
OUI MAIS !
Oui mais une ou deux familles (pas plus) sont allergiques à tout ce qui n’est (...)

En savoir plus »
 

Le risque (éducatif et autre)

Le danger est une réalité, le risque n’est qu’une hypothèse qui empêche d’affronter les dangers ou les conséquences non prévisibles et non certaines d’une action qu’on se refuse alors à faire. Une société qui ne prend pas de risques est soumise à tous les dangers et condamnée à disparaître. Elle n’arrive d’ailleurs même plus à percevoir les dangers réels qui la menacent, se contente de ceux dont elle s’imagine qu’elle peut se protéger sans trop changer (ex le climat), voire s’en invente qui ne la remettent (...)

En savoir plus »
 

Les évidences qui aveuglent, celles que l’on ne veut pas voir

Que d’évidences de ce type n’ai-je pas entendues. Il est évident qu’un prof sera moins efficace s’il a plusieurs programmes à faire ingurgiter simultanément, il est évident que si les enfants peuvent faire ce qu’ils veulent ils ne feront rien, il est évident que s’ils n’ont pas un cadre rigide ils seront perdus, il est évident que s’il n’y a pas une autorité ce sera la pagaille, il est évident qu’ils n’apprendront pas si on ne les oblige pas à apprendre, etc. etc.
Que d’évidences n’avez-vous pas entendues. (...)

En savoir plus »
 

Attentats, nous ne savons plus que dire, plus...

Attentats, nous ne savons plus que dire, plus que faire. Est-ce trop tard ?
14 novembre 2015 | Par Bernard Collot
C’est le plus terrible, nous ne savons plus quoi dire, plus quoi faire en dehors de manifester une émotion.
Nous ressentons bien que c’est l’aboutissement non terminé d’une multitude de facteurs et d’impasses dans lesquels nos sociétés se sont engluées. Ce qui est terrible, c’est que dans l’immédiat il n’y a aucune solution, ce qui est pire c’est qu’il faut fuir de plus en plus en avant (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don