vendredi, 15 novembre 2019|

15 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Nestor Romero


Envoyer un message

Chirac ad nauseam

Ils sont tous là. Tous ceux qui n’ont cessé depuis un demi-siècle de se promener dans les jardins et sous les lustres des palais de la République, une main dans le dos serrant le poignard qu’ils n’hésiteraient pas à planter dans la nuque de quiconque entraverait leur marche vers le pouvoir. Tous là ceux qui trahirent sans hésitation et ceux qui furent trahis à leur tour sans la moindre vergogne. Tous là ceux qui furent condamnés pour avoir, d’une manière ou d’une autre, puisé dans la cassette de la (...)

En savoir plus »
 

La Bussière : une école privée... de classe

A Bussière, un petit village de la vienne, dans le Poitou, une école Montessori, hors contrat a été inaugurée le 30 août dernier. Les média locaux et quelques nationaux, dont le Monde, ont relayé l’information de façon très positive, parlant de renaissance et de renouveau pour un village touché par la désertification et la fermeture des services publics. France 3 Poitou ne manqua pas cependant de rappeler le coût mensuel de 210 € dont devra s’acquitter les parents pour y inscrire leurs enfants...
A (...)

En savoir plus »
 

Education : réponse à Stanislas Dehaene par Nestor Romero

Nous relayons un article de Nestor Romero (Blog mediapart du 2 mars 2019)
Comment ne pas être impressionné par les titres de Stanislas Dehaene énumérés dans le « chapô » coiffant son article « L’école doit être une cause nationale » (Le Monde, 24, 25 février 2019) ? [Article réservé aux abonnés] Comment n’aurait-il pas raison cet homme alors qu’il sait tant de choses, qu’il sait, pour ainsi dire, lire dans le cerveau ?
Pourtant dès les premières lignes le doute naît de ces quelques mots :
« Grace à (...)

En savoir plus »
 

Des drapeaux dans la classe : une atteinte à la neutralité

Un vague député de droite vient de proposer un amendement à la loi dite « L’école de la confiance » qui imposerait d’orner toutes les classes de ce pays d’un drapeau tricolore accompagné du drapeau européen et du refrain de l’hymne national. Amendement que le ministre s’est empressé d’adopter.
Cet acte déplorable constitue, ni plus ni moins, qu’un outrage à l’exigence de neutralité de l’État inscrite dans la loi elle-même et la négation de l’esprit de tolérance qui doit présider aux relations humaines en (...)

En savoir plus »
 

Violences (encore) et violence

Nestor Romero s’interroge sur son blog sur l’expression politique de la violence et stigmatise la violence symbolique de la domination...
Toute violence me fait horreur. La mienne propre qui, parfois, parvient à tromper ma vigilance et à s’épandre en moi comme une lave incandescente.
Horreur de ces coups échangés et portés par la pulsion de mort. Horreur de ces attitudes ridiculement « matamoresques », de ces visages grimaçants, déformés par la haine, de cette violence qui, de fait, n’a d’autre objet (...)

En savoir plus »
 

Antipédagos, pédagos et hyperpédagos selon Philippe Meirieu

L’ interview de P. Meirieu par Faïza Zeroula a provoqué des tombereaux de commentaires non seulement ineptes mais fort souvent injurieux de la part de commentateurs qui n’ont jamais lu une ligne de l’œuvre pourtant fort dense de cet enseignant, que je tiens personnellement pour l’un des pédagogues importants de ce dernier demi-siècle.
L’excellente interview de Philippe Meirieu par Faïza Zeroula a provoqué (comme d’habitude pour ce qui concerne cet éducateur) des tombereaux de commentaires non seulement (...)

En savoir plus »
 

Il n’a que ce mot à la bouche...

Il n’a que ce mot à la bouche le ministre de l’Éducation : évaluation ! Et quelques autres, compétition, compétences, performances, modernisation… Qu’est-ce à dire ? Quelle sorte d’école souhaite-t-il construire ainsi ?
Le hasard et l’inattention me conduisent subrepticement sur le site du « Figaro » : un haut-le-cœur ! Je lis : « pragmatique mais avant tout libéral […] le ministre de l’Éducation a donné toute la mesure de son ambition pour l’école et ses professeurs. Évaluation du système, autonomie des (...)

En savoir plus »
 

Court traité d’anarchisme à l’usage de J.-M. Blanquer

« La liberté pédagogique n’a jamais été l’anarchisme pédagogique » s’est exclamé le ministre. La formule a fait mouche, reprise ad nauseam par les médias, de sorte qu’il peut récompenser ses communicateurs qui, lui soufflant le terme « anarchisme », ont bien travaillé.
Le ministre Blanquer, dans sa volonté de défendre l’ordre et de mettre au pas les enseignant-e-s, aurait pu dénoncer "l’anarchie", comme un autre avait dénoncé la "chienlit". Il a curieusement choisi, dans une de ses formules-chocs, de s’en (...)

En savoir plus »
 

Bac pro : l’imposture Chevènement, Macron, Blanquer

Nestor poursuit son décryptage idéologique des réformes libérales menées tambour battant par le ministère dans le secondaire et le supérieur. Plus polémique que d’habitude, il s’interroge sur les finalités du Bac pro.
Il a été fort peu question du bac pro à l’occasion de la réforme du baccalauréat qui portera le nom du ministre Blanquer. Il fera donc l’objet d’un traitement séparé conduit par Céline Calvez, députée et entrepreneuse en communication, et Régis Marcon, cuisinier étoilé. Pure logique puisque ce (...)

En savoir plus »
 

Les neurosciences dans la classe : pas simple !

23 févr. 2018 Par Nestor Romero.
Nestor Romero commente sur son blog et sur Questions de Classe(s) le débat qui agite en Espagne (et en Catalogne) les spécialistes sur l’apport des neurosciences dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement. Il relaye les doutes d’une chercheuse barcelonaise sur la pertinence de ses recettes appliquées à la pédagogie. Cette relativisation toute scientifique pourrait relancer un débat qui semble ici, sous les frimas, plus figé que la glace. Elle éclaire par (...)

En savoir plus »
 

Neurosciences, éducation, justice

Dans une nouvelle chronique sur médiapart, Nestor Romero continue son analyse critique du discours très idéologique du nouveau ministère de l’éducation et s’interroge sur sa caution neuroscientifique. Après avoir lu l’extrait ci dessous, n’hésitez pas à poursuivre avec lui une réflexion roborative sur les réels apports des neurosciences dans le débat sur les finalités sociales de l’école : https://blogs.mediapart.fr/nestor-romero/blog/110118/neurosciences-education-justice
Stanislas Dehaene vient donc (...)

En savoir plus »
 

Ecole : "Fais ce qu’il te plaît...!"

Dans sa nouvelle chronique Nestor Roméro réagit au "retour de la dictée" et corrige la copie du Ministre de l’éducation avec un zéro pointé pour hors sujet. Vous pouvez également lire et consulter sa réaction sur le blog de [Médiapart
>https://blogs.mediapart.fr/nestor-romero/blog/201217/ecole-fais-ce-quil-te-plait]
20 déc. 2017 Par Nestor Romero Blog : Nestor Romero
Ils nous préparent une école de malheur : b.a.-ba dictée quotidienne, récitations systématiques, morale tous les matins, uniforme, (...)

En savoir plus »
 

L’école des riches, l’école des pauvres : le choix de l’inégalité...

« Une ZEP qui réussit est appelée à disparaître ». Tels furent les maîtres mots des années 1980, signifiant par là que l’objectif était bel et bien d’éradiquer les disparités (sociales et territoriales) d’accès au savoir. Et telle est l’évidence que nous livrait en 2003 Patrick Saramont, auteur d’une thèse sur les ZEP reprise dans son livre « Panser ou repenser les ZEP » (L’Harmattan, 2003).
Car, en effet, si le collège P. Picasso de Garges-lès-Gonesse dans lequel je commençai mes pérégrinations dans (...)

En savoir plus »
 

Les religions mortifères

Voici l’article de Nestor Romero publié sur son blog Médiapart le 28 janvier 2015
Je n’ai pas été manifester le dimanche 11 janvier. Non par indifférence à la "liberté d’expression" mais par respect pour la liberté, la liberté tout court : je ne vais pas revenir ici sur ce qu’il y avait de profondément scandaleux dans ce groupe sombre d’hommes et femmes d’Etat dont nombre d’entre eux emprisonnent sans vergogne celles et ceux qui dans leur pays ont revendiqué la liberté.
Ni sur cet insupportable (...)

En savoir plus »
 

J’ai fait ma rentrée...

J’ai 73 ans. J’ai fait la rentrée. Avec mon petit-fils. En maternelle. Tout s’est bien passé, on n’a pas pleuré. D’autres pleuraient. Des enfants pleurent en arrivant à l’école le premier jour. Je les ai vus, c’est vrai. Mais pourquoi ? On se demande : pourquoi pleurent-ils alors qu’ils ne savent même pas ce que c’est que l’école. Ils n’y sont jamais allés… Mais ils en ont entendu causer. Par les frères, les sœurs, les parents… tu verras à l’école, fini les caprices, il faudra obéir à la maîtresse sinon tu (...)

En savoir plus »
 

Les ZEP contre la démocratie

Souvenez-vous, c’était le jeudi 5 avril 2001, Jack Lang alors ministre de l’EN présentait sa réforme dite, « pour un collège républicain ». Voici 13 ans plus tard la " réforme" Peillon. Il suffit de comparer. Rien de véritablement nouveau. La même démarche produira donc les mêmes effets : aucun quant à la lutte contre les inégalités scolaires et sociales.
Voici ce que j’écrivais ce printemps-là alors que je vivais mes derniers mois d’activité au terme de 35 années d’enseignement effectuées volontairement (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don