mercredi, 15 août 2018|

6 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Fédération Sud éducation


Envoyer un message


Fédération des syndicats SUD éducation - Solidaires, Unitaires, Démocratiques - Membre de l’Union syndicale Solidaires

Nouvel arrêté licence : des formations à deux vitesses

SUD éducation vient de prendre connaissance du projet d’arrêté licence du gouvernement : le constat est sans appel ! Dans la continuité de la loi ORE, le gouvernement poursuit son entreprise de destruction de l’enseignement supérieur.
Le cadre national des diplômes vole en éclat
Les modalités d’évaluation sont sorties de l’arrêté sur le cadre national des diplômes. Plus qu’une simple modalité d’écriture, cela résume tout le projet gouvernemental. En effet, liberté est laissée aux établissements (...)

En savoir plus »
 

En grève, dans la rue, dans l’action le 28 juin ! Mobilisation public/privé

Pour les services publics, nos biens communs, notre richesse, nos zones à défendre ; pour nos salaires et pour nos pensions, dans les entreprises et les services où se crée la richesse ; pour la liberté d’expression, de lutter, de revendiquer, d’agir et de créer notre avenir…
Le gouvernement se sent les mains libres pour dérouler son projet néo-libéral d’ensemble après les ordonnances Travail et le Pacte ferroviaire. Un plan de privatisations est programmé. Toute la protection sociale est dans la ligne (...)

En savoir plus »
 

Contractualisation : le projet du gouvernement pour s’attaquer aux droits des personnels dans l’Éducation nationale

Le 15 mai 2018, le ministère de l’Action et des Comptes publics présentait aux syndicats, dont Solidaires Fonction publique, un document intitulé « Comment améliorer et développer le recours au contrat dans l’emploi public », dans le cadre du plan Action Publique 2022. Il y a pourtant déjà actuellement 1 personnel sur 4 sous contrat dans l’Éducation Nationale !
Supprimer des postes aux concours...
La stratégie du gouvernement est manifeste : baisser le nombre de postes au concours de l’enseignement et (...)

En savoir plus »
 

Vote électronique 2018 - Chronique d’un fiasco annoncé

Le Ministère de l’éducation nationale a décidé de reconduire le vote électronique lors des prochaines élections professionnelles de décembre 2018. Les premiers tests ont eu lieu : ils annoncent une nouvelle fois une organisation catastrophique. La fédération SUD éducation est plus que jamais opposée au vote électronique et réitère son exigence d’un retour au vote à l’urne.
Un test qui tourne à la farce
Entre le 23 mai et le 7 juin 2018, le ministère organisait un scrutin-test avec les organisations (...)

En savoir plus »
 

Formation des enseignant-e-s : il y a anguille sous roche

La fédération SUD Éducation a pris connaissance du référé de la Cour des comptes aux ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche rendu public le 4 juin, ainsi que de la réponse des ministres, concernant la formation des enseignant-e-s.
La fédération SUD Éducation revendique depuis la réforme de 2008 le retour du concours externe au niveau licence et deux années de formation, rémunérées, comme Fonctionnaire stagiaire. Mais les annonces des ministres ne vont pas du (...)

En savoir plus »
 

Guyane : non à la Montagne d’or !

EN MARCHE CONTRE LA MONTAGNE D’OR Appel à la grève de SUD éducation Guyane
Le syndicat SUD éducation Guyane soutient et rejoint l’ensemble des collectifs, partis et syndicats en lutte contre le projet d’exploitation minière de la Montagne d’Or. Nous dénonçons la politique de l’État français qui s’apprête à subventionner le capitalisme international, alors qu’il refuse depuis un an de prendre en compte les revendications des habitants de Guyane et ne construit ni les hôpitaux, ni les écoles, ni les routes (...)

En savoir plus »
 

Derrière la communication, une nouvelle attaque contre le LP

Le ministre de l’éducation nationale a présenté sa réforme de l’enseignement professionnel. Un bel exercice de communication à la grandiloquence ridicule qui augure d’un avenir désastreux pour le lycée professionnel. Cette propagande gouvernementale ne présage rien de bon pour les collègues et organise la casse des qualifications et des métiers pour les élèves. Blanquer annonce une filière d’excellence sans moyens supplémentaires. Pire, le gouvernement réalise des économies sur le dos des élèves qui ont le (...)

En savoir plus »
 

Mexique : la répression, ya basta ! Solidarité avec les enseignant-e-s de la CNTE

La Fédération SUD éducation dénonce et condamne la répression de laquelle ont été victimes les travailleurs et les travailleuses de l’éducation qui exercent un droit fondamental, celui de manifester.
Ce jeudi 7 juin, les forces de sécurité ont agressé violemment les professeurs face à Televisa Chapultepec quand celles et ceux-ci ont intenté de solliciter l’accès à une commission d’enseignant-es, faisant 10 blessé-es.
Depuis sa création, la Coordination Nationale des Travailleurs/euses de l’Éducation (CNTE) (...)

En savoir plus »
 

Orientation : communiqué de l’intersyndicale - 7 juin 2018

Fermeture des CIO, transfert des DRONISEP aux régions
À l’appel de l’intersyndicale (SNES-FSU, SE-UNSA, Sgen-CFDT, CGT Éducation, SNFOLC, Sud éducation, SNPTES), des délégations de Psy-ÉN et DCIO, des personnels administratifs en CIO, des enseignants, des personnels de l’ONISEP se sont retrouvés à Paris en Assemblée générale pour la défense du service public d’orientation de l’Éducation nationale contre la fermeture des CIO et le transfert des DRONISEP aux régions. L’AG a regroupé plus de 500 personnels. (...)

En savoir plus »
 

« Parcoursup : un système opaque, injuste et discriminant »

Tribune unitaire
Dans une tribune au « Monde », les représentants de l’éducation nationale, des parents d’élèves et de la jeunesse dénoncent Parcoursup dont les ratés démontrent que le véritable problème est le manque de place à l’université.
Depuis le mois d’octobre 2017, nos organisations dénoncent la loi orientation et réussite des étudiants (ORE) [promulguée en mars] de Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, ses effets négatifs sur l’accès de toutes et tous aux formations du supérieur et (...)

En savoir plus »
 

Boycottons le Service civique ! Un statut encore plus précaire que le CDD

Les contrats précaires se sont succédé depuis plusieurs dizaines d’années à l’Éducation nationale.
Une occasion manquée
Ont-ils été une réponse au chômage ? Non. Véritable gabegie, ils auraient pu être l’occasion d’un plan de formation ambitieux et n’ont servi qu’à colmater les manques de personnels enseignants, administratifs et techniques. Ils ont installé des milliers de collègues dans la précarité : crainte de non renouvellement, temps partiel imposé, salaire en dessous du seuil de pauvreté. Ils (...)

En savoir plus »
 

Sélectionner les étudiant-e-s… Pour faire payer les jeunes et leur famille !

Hausse des frais d’inscription à l’Université
La loi relative « à l’orientation et à la réussite des étudiants » (ORE) n’est pas qu’une réforme qui porte sur l’accès à l’université publique. Elle prépare d’autres mesures qui seront annoncées dans les prochains mois et les prochaines années. Parmi elles, la hausse des frais d’inscription demandés à l’université.
Une hausse continue des frais d’inscription depuis 20 ans
Depuis une vingtaine d’années, à l’université, les gouvernements ont augmenté les frais (...)

En savoir plus »
 

Orientation en fin de 3e, voie professionnelle

Une nouvelle preuve de l’autoritarisme du ministère au service du tri social
SUD éducation a pris connaissance d’un courrier daté du 16 mai et adressé par la DGESCO aux recteurs/trices et aux directeurs/trices académiques de l’éducation nationale, ayant pour objet l’ « orientation des élèves vers la voie professionnelle à l’issue de la troisième ». Nous mettons ce courrier édifiant à disposition de tou-te-s.
Le contenu du courrier
Derrière l’écran de fumée constitué par l’objectif affiché de « faire de la (...)

En savoir plus »
 

Assises nationales de l’enseignement de la philosophie le 15 juin 2018

Alors qu’une réforme du lycée se met en place à marche forcée, en cohérence avec celles du baccalauréat et de l’accès à l’enseignement supérieur, nous avons jugé utile d’organiser des assises nationales de l’enseignement de la philosophie, dans un cadre réunissant à la fois des organisations syndicales (SNES-FSU, CGT Educ’action, SNFOLC,SUD Education), des associations professionnelles (ACIREPh, APPEP) et des départements de philosophie de l’enseignement supérieur ( dont déjà Bordeaux, Nanterre, Nice, (...)

En savoir plus »
 

5 juin : Non à la fermeture des CIO et à la régionalisation de l’orientation !

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » étudié à l’Assemblée nationale à partir du 12 avril prévoit le transfert de l’information sur l’orientation aux régions. En effet, l’article 10 du projet de loi stipule que c’est la région, et non plus l’État, qui « délivre l’information nécessaire sur toutes les voies de formation aux élèves et aux étudiants ». Ainsi, « les missions exercées par les délégations régionales de l’office national d’information sur les enseignements et les (...)

En savoir plus »
 

Fin des CAP : à la place des droits, le management

Le gouvernement, dans le cadre du plan « Action publique 2022 », annonce un dynamitage en règle des CAP, les fameuses commissions administratives paritaires auxquelles ont recours l’ensemble des fonctionnaires au cours de leur carrière. Il s’agit là d’une offensive directe sur le statut des fonctionnaires, et notamment celles et ceux de l’Éducation nationale. Et ce qui se profile derrière est connu : mobilité sur profil, avancement au mérite, fragilisation des droits.
Les CAP, qu’est-ce que c’est ? (...)

En savoir plus »
 

Réforme de l’enseignement professionnel : derrière l’opération de communication, une nouvelle régression

Jean-Michel Blanquer vient de dévoiler une réforme de l’enseignement professionnel qui provoque de vives inquiétudes chez les PLP :
• le développement de l’apprentissage, la mixité des parcours et des publics sont une menace sur le statut des PLP, les 18h hebdomadaires, et les formations sous statuts scolaire ; • la baisse des horaires disciplinaires, mesure budgétaire, va affaiblir le contenu des formations ; • les regroupements de spécialités ont déjà montré leur effet désastreux pour les élèves (...)

En savoir plus »
 

Réformes Blanquer, vive le lycée à la carte !

Une nouvelle organisation du lycée
En seconde
• un test numérique d’évaluation en français et en mathématiques en début d’année, rappelant les tests nationaux mis en place en CP et en 6ème. • intégration des SES au tronc commun, avec un horaire réduit (1h30) et dans un format qui fait craindre un rapprochement avec l’écono- miegestion, au détriment de la sociologie et des sciences politiques. • remplacement des enseignements d’exploration par des enseigne- ments optionnels, dans la limite de 2 : un (...)

En savoir plus »
 

École maternelle : les Assises ministérielles sont passées à côté des enjeux

Communiqué de presse intersyndicale
Les Assises de l’école maternelle ont eu lieu les 27 et 28 mars derniers, laissant les acteurs et les actrices de l’école maternelle sur leur faim, aussi bien en matière d’état des lieux de l’existant que de pistes possibles pour l’améliorer.
Nous, personnels, parents et associations qui constituons la communauté éducative, nous sommes sentis exclus des différentes séquences qui se sont davantage focalisées sur la toute petite enfance et sur le développement (...)

En savoir plus »
 

Parcoursup : les premières remontées montrent une nette inégalité entre lycées

Comme prévu, Parcoursup est un fiasco. Le projet mégalomaniaque de classer toute une classe d’âge en notant les élèves jusqu’à 7 décimales n’est rien d’autre que la généralisation du tirage au sort qui était jusque là restreint à une infime minorité (moins d’1 % l’an dernier). Il y a tellement de critères qui entrent en compte qu’il s’agit là d’une gigantesque loterie. C’est de surcroît une entreprise délétère à 4 semaines du baccalauréat, puisque les élèves sont invité-e-s à prendre connaissance de leur rang de (...)

En savoir plus »
 

Pour notre camarade Yann et tou-te-s les autres : libération immédiate et sans poursuite !

Notre camarade Yann, militant de Sud éducation 93, a été arrêté alors qu’il quittait le cortège de la manifestation de la Fonction Publique le 22 mai.
La police frappe les syndicalistes
Après avoir tenté de traverser violemment le cortège de l’Union Syndicale Solidaires en gazant et en frappant des syndicalistes, les forces de l’ordre ont arrêté arbitrairement notre camarade lors d’un contrôle des sacs à quelques rues du parcours de la manifestation. Celui-ci n’avait sur lui qu’une paire de lunettes de (...)

En savoir plus »
 

Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité, marée populaire le samedi 26 mai

La fédération SUD éducation fait sien l’appel unitaire à la manifestation du 26 mai
Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme (...)

En savoir plus »
 

Droit de visite de notre camarade Claude Mangin à son époux détenu au Maroc

Courrier au Président de la République
Paris, le mardi 22 mai 2018
M. le Président de la République Palais de l’Élysée 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
Objet : Droit de visite de la citoyenne française Madame Claude Mangin
Pour la quatrième fois consécutive, la citoyenne française Madame Claude Mangin, qui voulait rendre visite à son époux Naâma Asfari emprisonné à Kénitra au Maroc, s’est vu refuser l’accès au territoire marocain.
Elle vient en effet, une nouvelle fois, d’être interdite (...)

En savoir plus »
 

Appel de la Coordination Nationale des Universités du 5 mai 2018

SUD éducation relaie l’appel de la Coordination nationale des universités, organisée à l’initiative des syndicats et associations suivantes : CGT FERC-SUP, SNASUB-FSU, SNEP-FSU, SNESUP-FSU, SUD éducation, SNPREES-FO, ASES, ANCMSP, Collectif des Travailleur·e·s précaires de l’ESR, SLU. Elle est soutenue par : SUD Recherche EPST, SNTRS-CGT, UNEF, FNEC FP-FO, FERC-CGT. La Coordination nationale des universités, réunie à Paris le samedi 5 mai 2018, a rassemblé des représentant.e.s de 38 établissements de (...)

En savoir plus »
 

À force de frôler le ridicule, on finit par tomber dedans

C’est officiel Jean-Michel Blanquer sera bien ce nouveau ministre moderne qui fait du neuf avec du vieux : le retour aux « bonnes vieilles méthodes » d’une école rétrograde avec en exergue le retour à la méthode syllabique pure ! Effet politique garanti, résultats pédagogiques anéantis...
Les représentations passéistes de l’enseignement de M. Blanquer ne feront qu’accroître les inégalités d’accès à la culture scolaire. Concernant le lire/écrire, l’exemple de la méthode syllabique privilégie la question du (...)

En savoir plus »
 

Lutter contre les LGBTIphobies en milieu scolaire, une nécessité !

17 mai, journée internationale contre les LGBTphobies
Marches des fiertés de juin
Les LGBTIphobies sont bien présentes dans les établissements scolaires. Si les élèves en sont les premières victimes d’après les rapports annuels de SOS Homophobie, cette question concerne aussi les personnels : soit parce qu’ils et elles peuvent être les auteur-e-s de ces actes LGBTIphobes (dans 20 à 25 % des cas), soit parce qu’ils et elles en sont les victimes (dans 15 à 20% des cas).
SUD éducation est au côté des (...)

En savoir plus »
 

Conseil supérieur de l’éducation, séance du 12 avril 2018

Ce CSE a lieu alors que depuis plusieurs semaines, les protestations contre la politique gouvernementale de casse du service public et du droit du travail ne cessent de s’amplifier et que les mobilisations s’étendent dans le rail, la santé, les EHPAD, les finances publiques, la justice, l’énergie, les transports aériens, la collecte et le traitement des déchets, la grande distribution, dans les universités, les lycées, les collèges et les écoles.
Le gouvernement tente d’imposer ces contre réformes à (...)

En savoir plus »
 

Amplifions la mobilisation pour le retrait de la loi ORE et des réformes de régression !

FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SUD éducation, SUNDEP, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, UNL-SD, SGL, FIDL, ASES, SLU
Nos organisations se sont réunies ce 19 avril. Elles constatent que depuis le 3 avril 2018, les salariés de la SNCF sont puissamment mobilisés à l’appel de toutes leurs Fédérations. Les cheminot.es font bloc et ont repris leur grève massivement pour la quatrième fois les 18 et 19 avril. Leur combat pour la défense du service public du rail garanti par les statuts de ses agent.es est aussi (...)

En savoir plus »
 

Toutes et tous ensemble dans l’action le 3 mai de la maternelle à l’université

1er degré : Fermeture de classe, postes supprimés
Baisse des postes ouverts au concours de recrutement, fermetures de classe, hausse des effectifs dans les écoles non-REP, multiplication des classes à multi-niveaux non-choisis et à effectifs pléthoriques dans les écoles rurales. Dans le 1er degré, les effets d’annonce sur la maternelle ou les CP à 12 ne suffisent pas à cacher les conditions de travail qui se dégradent. De nombreux départements perdent des postes.
2nd degré : On brade
Alors qu’en (...)

En savoir plus »
 

SUD éducation dénonce une nouvelle opération policière à Tolbiac

Cette opération policière a été précédée d’une campagne ahurissante de calomnie des personnels et des étudiant‑e-s qui occupaient le site, notamment à l’initiative du président de l’université Georges Haddad.
La préfecture de police, qui prétendait hier encore ne pas avoir “donné suite” à la demande d’intervention des CRS du président de l’université Georges Haddad, a pourtant fait évacuer Tolbiac.
La fédération SUD éducation apporte tout son soutien à ses camarades, aux collègues et étudiant‑e-s participant à (...)

En savoir plus »
 

La nécessité de s’unir de la maternelle à l’université

Sélection, inégalités territoriales, tri social, précarisation, casse des statuts, voilà les maîtres mots de la politique gouvernementale. à l’image des cheminot-e-s et du service public ferroviaire, l’éducation nationale et ses personnels sont durement attaqué-e-s. Notre réponse doit être à la hauteur des enjeux car c’est la notion même de service public qui est menacée.
Egalité, justice sociale, démocratie : il y a des principes qui deviennent des lieux dans lesquels est ancré le progrés. C’est ce (...)

En savoir plus »
 

Pour commémorer Mai 68, l’État envoie les CRS à la Sorbonne.

Évacuation de la Sorbonne, CRS repoussés à Tolbiac
Dans la nuit du 12 au 13 avril, le gouvernement décide une fois de plus de faire usage de violence pour empêcher les étudiant-e-s et personnels de faire usage de leur droit de réunion sur leurs lieux de travail et d’étude à la Sorbonne.
Les étudiant-e-s et personnels massé-e-s devant la Sorbonne ont été copieusement gazé-e-s.
La préfecture de police, qui prétendait hier encore ne pas avoir “donné suite” à la demande d’intervention des CRS du président de (...)

En savoir plus »
 

Stop au démantèlement des EREA !

Depuis quelques années, les suppressions de postes, et notamment des postes d’éducateurs en internat sont combattues par de nombreuses mobilisations des personnels dans les EREA. Chaque année, les académies mettent en place de véritables plans de destruction de ces établissements, s’appuyant sur les dernières circulaires, comme celle qui sera mise en œuvre à la rentrée 2018 (EREA n°2017-076 du 24-4-2017). Celle-ci remet en cause le fonctionnement des EREA et les statuts des personnels en allant vers la (...)

En savoir plus »
 

Non à la fermeture des CIO et à la régionalisation de l’orientation !

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » étudié à l’Assemblée nationale à partir du 12 avril prévoit le transfert de l’information sur l’orientation aux régions. En effet, l’article 10 du projet de loi stipule que c’est la région, et non plus l’État, qui "délivre l’information nécessaire sur toutes les voies de formation aux élèves et aux étudiants". Ainsi, "les missions exercées par les délégations régionales de l’office national d’information sur les enseignements et les (...)

En savoir plus »
 

Pas de matraques dans les facs

SUD éducation dénonce les violences policières dans les universités
Lundi 9 avril, les forces de police sont intervenues dans deux universités à Nanterre et à Lille 2. Elles ont délogé avec violence des étudiant-e-s et personnels grévistes et ont usé de gaz lacrymogènes contre des personnes pacifiques.
Plutôt que de répondre aux revendications ce gouvernement fait le choix de la répression. Plusieurs étudiant-e-s avaient été blessé-e-s dans une opération similaire menée à l’université de Bordeaux. Ces (...)

En savoir plus »
 

Mobilisons-nous dans l’éducation et construisons les convergences

SUD éducation appelle à amplifier la mobilisation, de la maternelle à l’université pour dénoncer les contre-réformes imposées à marche forcée par le gouvernement dans l’éducation : réforme du lycée et du bac, sélection à l’entrée à l’université avec Parcoursup, formation continue à l’école maternelle, manque de moyens, suppressions de postes, précarité, menaces contre notre statut… De nombreuses universités s’organisent et sont bloquées dans toute la France. Les personnels de l’éducation ont été très nombreux.ses à (...)

En savoir plus »
 

Mobilisation nationale le 10 avril

Sélectionner à tout prix
La loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE) généralise la sélection à l’entrée de toutes les filières de l’enseignement supérieur français. Le gouvernement s’est notamment arc bouté sur le refus de laisser les élèves hiérarchiser leurs vœux sur Parcoursup comme ils le faisaient sur APB, alors que ce système va créer d’énormes listes d’attentes anxiogènes et inutiles. Pourquoi ? Sur APB, dans de nombreuses formations, le nombre d’élèves qui les choisissaient en premier vœu (...)

En savoir plus »
 

Non à la formation formatage !

Le ministère vient d’annoncer dans un document de cadrage, le contenu des formations continues qu’il compte imposer dans le cadre des 18h d’animations pédagogiques pour la rentrée 2018. Si depuis un certain temps déjà, les DSDEN et les IEN imposent des animations pédagogiques dites « obligatoires » qui souvent se limitent aux domaines disciplinaires dit « fondamentaux », on passe avec ce document ministériel à une étape supérieure dans le formatage et l’uniformisation des pratiques pédagogiques.
Le (...)

En savoir plus »
 

Réforme du bac, du lycée : le ministère s’entête

Le ministère vient de communiquer les projets de textes concernant la réforme des enseignements du lycée. Après le rejet en CSE du 21 mars du décret sur la mise en œuvre du nouveau baccalauréat, le gouvernement persiste et dévoile des projets de textes toujours aussi flous sur les horaires, leurs répartitions et les disciplines qui constitueront les enseignements au lycée et en particulier ceux de spécialités qui sont la nouveauté et l’inconnu de cette réforme.
Un ministère inconséquent
La fédération (...)

En savoir plus »
 

Parcoursup : boycott des commissions de sélection et des classements

La loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE) généralise la sélection à l’entrée de toutes les filières de l’enseignement supérieur français. Le gouvernement s’est notamment arc bouté sur le refus de laisser les élèves hiérarchiser leurs vœux sur Parcoursup comme ils le faisaient sur APB, alors que ce système va créer d’énormes listes d’attentes anxiogènes et inutiles. Pourquoi ?
Sélectionner à tout prix
Sur APB, dans de nombreuses formations, le nombre d’élèves qui les choisissaient en premier vœu (...)

En savoir plus »
 

Solidarité avec les enseignantes et enseignants de Tunisie - Les exigences du FMI : ça suffit !!

Communiqué de la fédération Sud éducation
Depuis plusieurs mois, les syndicats de l’éducation de l’Union Général des Travailleurs de Tunisie dénoncent la privatisation de ce service public par un pouvoir qui se plie aux exigences du FMI. Comme dans d’autres pays, cette institution exige des coupes budgétaires dans ce service public, au mépris des besoins de la population et des conditions de travail des enseignants et enseignantes.
Depuis des mois, les grèves et manifestations massives dénoncent cette (...)

En savoir plus »
 

Grève des précaires de l’éducation le 5 avril 2018

Dans l’ÉN, 1 personnel sur 4 est précaire TOUTES et TOUS en GRÈVE le 5 AVRIL !
Sud Éducation plus que jamais engagé contre la précarisation de l’Éducation nationale soutient l’appel à la grève de l’Assemblée des précaires d’Île-de-France. Les non-titulaires voient leurs droits de plus en plus rognés comme le montrent la nouvelle mouture des CUI, les PEC-CUI et ses contrats de 10 mois ou le recours à des missions de Service civique qui sortent du cadre du Code du travail. Les titulaires peuvent s’inquiéter à (...)

En savoir plus »
 

Universités : SUD éducation condamne la répression, les agressions et les mises sous tutelles

Motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation
La fédération des syndicats SUD éducation réunie en congrès à Boulogne-sur-Mer dénonce :
• la mise sous tutelle de l’État de l’université Toulouse le Mirail (Jean Jaurès ) et la menace faite d’intervention des forces de l’ordre. • l’intervention organisée de nuit, avec l’accord du doyen, d’un groupe fasciste composé d’enseignant-es et d’étudiant-es, à la fac de droit de Montpellier contre d’autres étudiant-es qui occupaient un (...)

En savoir plus »
 

Courrier à Mme Vidal, ministre de l’ESR suite aux graves évènements survenus à Montpellier

Mme la ministre,
Le jeudi 22 mars se tenait comme vous le savez une journée de mobilisation des travailleuses et travailleurs des trois fonctions publiques pour la défense du service public, la titularisation des précaires, la défense du statut, une revalorisation salariale, contre les suppressions de poste mais également contre votre loi ORE instaurant la sélection à l’entrée de l’Université. C’est contre cette loi que se mobilisent depuis plusieurs semaines les étudiantes et étudiants de Montpellier (...)

En savoir plus »
 

Mise sous tutelle de l’université du Mirail menace d’intervention des forces de l’ordre

Communiqué de Solidaires Haute-Garonne (31)
Solidaires 31 condamne la mise sous tutelle de l’État, la menace d’intervention policière et la répression du mouvement social sur la fac du Mirail. En grève depuis plus de 3 mois contre la fusion des universités toulousaines et contre la sélection à l’Université, personnels et étudiant-es font face aujourd’hui à une manœuvre politique autoritaire qui a pour but de museler la contestation sociale et d’en empêcher son extension.
La ministre de l’Enseignement (...)

En savoir plus »
 

Brésil : Solidarité internationale avec les professeurs de la ville de São paulo en grève

Communiqué du Réseau syndical international de solidarité et de luttes
Le Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes soutient les
enseignantes et enseignants de la ville de São Paulo en grève depuis le 8
mars.
Une grève massive suivie par 93% des professeurs en lutte afin de contrer
la réforme des retraites voulue par le gouvernement de la ville de São
Paulo .
Elle se traduirait par des prélèvements à la source passant
immédiatement de 11% à 14% du salaire et allant jusqu’à 18,2% (...)

En savoir plus »
 

Grève générale à Mayotte - Des moyens pour l’éducation

Depuis le 20 février, Mayotte, 101e département français, est paralysé par une grève générale initiée par deux mouvements qui se sont rejoints. D’un coté l’Intersyndicale faisant suite à l’insécurité dont ont fait l’objet les conducteurs de transports scolaires et de l’autre initiée dans l’éducation Nationale par la CGT Educ’action, SUD Education et la FNEC-FP/FO suite à la succession de faits graves de violences dans les établissements scolaires.
C’est bien l’insécurité et les conditions de vie qui sont au (...)

En savoir plus »
 

Contre les LGBTphobies, agissez M. le ministre !

Communiqué du collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire
Le Collectif éducation contre les LGBTphobies a été reçu en audience par le Ministre de l’Éducation Nationale le 12 mars dernier. Lors de cette audience nous avons porté nos revendications d’une éducation à l’égalité réellement inclusive, dès le plus jeune âge, passant par la lutte contre toutes les discriminations, par une éducation à la vie affective et sexuelle non hétérocentrée et allant au-delà des actions de prévention (...)

En savoir plus »
 

États-Unis Victoire dans les écoles de Virginie Occidentale - La lutte paye !!!

La Fédération SUD éducation se réjouit de la victoire des travailleuses et travailleurs des écoles de Virginia Occidentale qui, après 9 jours de grève, ont arraché une augmentation salariale de 5%, un maintien du budget attribué aux écoles et au programme de santé Medicaid.
Dans l’Etat de Virginie Occidentale, faire grève est illégal mais malgré cette interdiction, la grève a été suivie pendant 9 longues journées par 20.000 enseignant.e.s et 13.000 salarié.e.s scolaires.
Cette lutte s’est organisée pour (...)

En savoir plus »
 

Encore un sale coup fait aux lycéen-ne-s

Le vote sur Parcoursup’ au CSE avait été un camouflet pour le ministère, qui n’avait trouvé aucune organisation syndicale ou de jeunesse pour défendre son texte. Isolé, le ministre a fait semblant de concéder au CNESER une amélioration du texte afin d’obtenir les voix de certaines organisations. Il a ainsi prétendu renoncer à la suppression de tous les vœux d’un-e candidate qui n’aurait pas répondu à une proposition dans les temps.
Deux organisations ont alors voté le texte et communiqué sur la victoire (...)

En savoir plus »
 

Le Décret n° 2018-152 modifiant le statut des ATSEM : la grosse arnaque !

Après différentes mobilisations des ATSEM en 2017 demandant, entre autre, la revalorisation de leur cadre d’emploi, le gouvernement Macron-Philippe accouche d’une souris… empoisonnée ! Il entérine la pénurie croissante des postes AVS en renforçant les missions des ATSEM auprès « des enfants à besoins éducatifs particuliers ».
Les ATSEM déjà ultra polyvalentes vont assumer, en plus de toutes leurs tâches, le suivi des enfants porteurs de handicaps physiques ou psychiques. Ce suivi représentera une charge de (...)

En savoir plus »
 

Le 22 mars et le 5 avril, ne les laissons pas faire !

Le gouvernement veut en finir avec le statut de fonctionnaire qu’il juge trop « protecteur » : aux 120 000 suppressions de postes annoncées dans le programme électoral de Macron s’ajoutent les dernières annonces du 1er ministre : plan de départs volontaires, rémunération au mérite et recours accrus aux contractuels. Dans l’Éducation Nationale, 232 000 agent-e-s n’étaient pas titulaires de leur poste en 2014, soit 22 % des effectifs. Ces personnels sont employé-e-s par l’État dans des conditions (...)

En savoir plus »
 

Fin du dispositif Sauvadet en mars 2018 ? Contre la précarité : titulariser les personnels !

Le dispositif instauré par la loi du 12 mars 2012, dite « loi Sauvadet », relative à l’accès à l’emploi titulaire des précaires dans la Fonction Publique prend fin en mars 2018 après avoir été prolongée pour une durée de 2 ans en 2016.
Précarisation massive dans l’Éducation Nationale
La Fédération Sud Éducation s’inquiète du silence du gouvernement au sujet des personnels contractuels de la fonction publique alors que ceux-ci ne représentent pas moins de 22 % des effectifs de l’Éducation Nationale. Ils étaient (...)

En savoir plus »
 

Solidarité avec Abdelhakim Hlaou

M. Abdelhakim Hlaoua, âgé de 52 ans, père de trois enfants et enseignant au lycée Al Majd de Ouarzazate, connu pour son engagement militant, a été agressé le mercredi 3 janvier 2018 à Ouarzazate (sud du Maroc). Professeur, militant d’ATTAC, membre du bureau régional du syndicat de l’éducation rattaché à la Confédération Démocratique du Travail et militant politique, se trouve dans un état de santé critique. En effet, brûlé au 3ème degré il a subi plusieurs opérations et est hospitalisé aujourd’hui au CHU (...)

En savoir plus »
 

Le gouvernement veut privatiser l’enseignement des langues vivantes

Le 23 février dernier, le Premier Ministre se fendait d’un discours sur le commerce extérieur inquiétant quant à l’avenir qu’il dessinait pour l’enseignement des langues vivantes.
Une conception utilitariste des langues
Édouard Philippe déclare dans son discours que l’anglais est la « première langue de la mondialisation », qui permettra aux « Français [de] partir à la conquête du monde ». Au-delà du vocabulaire guerrier, les enseignant-e-s et les élèves seront ravi-e-s d’avoir la preuve que l’intérêt pour (...)

En savoir plus »
 

Dans le 1er degré aussi, mobilisons-nous !

La mise en œuvre des CP et CE1 à 12 en REP+ et des CP à 12 en REP à la prochaine rentrée sans créer les postes correspondants risque de perturber grandement la rentrée des classes dans le premier degré en septembre 2018.
PDMQC supprimé-e-s
En effet, pour fournir les enseignant-e-ss nécessaires dans ces classes, dans de nombreux départements, ce sont des titulaires brigades (remplaçant-e-s dans le premier degré qui sont pourtant déjà en nombre notoirement insuffisant) et des PDMQDC (plus de maîtres que (...)

En savoir plus »
 

L’enseignement professionnel doit rester la prérogative de l’éducation nationale !

Céline Calvez et Régis Marcon ont présenté aujourd’hui en présence de Jean-Michel Blanquer leur rapport portant sur l’avenir de la voie professionnelle en vue d’une réforme qui sera présentée en avril. Pour SUD éducation, il contient quelques pistes à creuser mais surtout de nombreuses lignes rouges.
La voie professionnelle est actuellement fortement dévalorisée. Bien qu’accueillant 33 % des élèves à l’issue de la 3e, l’orientation y est souvent subie et le marqueur social est fort : elle accueille 60 % des (...)

En savoir plus »
 

Fonction publique : grève le 22 mars

Au chacun pour soi, opposons la solidarité
Toute la fonction publique, tous les services publics sont attaqués
Le salaire réel des fonctionnaires, en baisse depuis 2013, est encore mis à mal depuis janvier par le rétablissement du jour de carence, l’augmentation du taux de cotisation de la pension civile et de la CSG. Les maigres augmentations salariales prévues pour 2018 par le PPCR ont été reportées.
Le gouvernement a annoncé un plan de dynamitage de la fonction publique. Nous écrivions en 2016 (...)

En savoir plus »
 

Grève contre les oppressions faites aux femmes

L’année passée a permis de visibiliser une partie des luttes féministes
• Lutte pour l’égalité des droits, en particularité l’égalité des salaires. • Lutte contre le harcèlement au travail avec l’affaire Weinstein. • Lutte contre les violences sexuelles avec le #balancetonporc. • Lutte pour une langue moins genrée avec le débat sur l’écriture inclusive. Cependant, rien n’a été gagné : le combat pour une égalité de fait entre tou-t-es continue !
Le 8 mars est l’occasion pour les femmes de rendre visible les (...)

En savoir plus »
 

Attaques de l’extrême droite - Soutien inconditionnel aux enseignant.e.s d’histoire menacé.e.s

Communiqué de la fédération SUD éducation
Le site Riposte Laïque, groupuscule identitaire d’extrême droite, miné par le ressentiment, vient de publier un texte d’une rare violence consistant à établir une « liste noire » d’enseignant.e.s en Histoire qu’il appelle à « virer de l’Éducation nationale » et à lyncher sur les réseaux sociaux. Ces menaces indignes révèlent encore une fois l’obsession de la mise au pas de l’école publique par une extrême-droite pour qui l’Histoire n’est qu’un prétexte pour répandre sa (...)

En savoir plus »
 

Réforme du bac, du lycée, sélection à l’université : Poursuivre la mobilisation le 15 février !

Les 1er et 6 février, des milliers de lycéen-ne-s, étudiant-e-s, de personnels du 2nd degré et du supérieur se sont mobilisé-e-s. Assemblées générales, manifestations et grèves ont marqué ces journées et enclenché un début de mobilisation qu’il faut maintenant poursuivre et développer.
Contre la sélection
Le rouleau compresseur médiatique du gouvernement a tenté de faire passer la mise en place de la sélection pour l’accès au supérieur comme une réforme technique limitée à un changement de plateforme (...)

En savoir plus »
 

Pas de sélection : des places en BTS pour un bac pro revalorisé !

Encore une fois, la voie professionnelle est la grande oubliée de la réforme du bac et du lycée et les bachelier-e-s pro les grand-e-s perdant-e-s du Plan étudiant (instaurant Parcoursup). Si la sélection à l’entrée de l’université va définitivement leur fermer la porte des facs, les portes des BTS ne leur seront pas grand ouvertes pour autant...
Bachelier-e-s pro, dernière roue du carrosse !
À l’issue de la session APB 2017, près de 25 000 bachelier-e-s professionnel-les-s ont été refoulé-e-s de (...)

En savoir plus »
 

Baisse des salaires dans l’Éducation Nationale : Gel de l’indice, Report du PPCR, Jour de carence, Cotisations Retraites, CSG...

Les personnels de l’Éducation Nationale constatent, comme les autres fonctionnaires d’État, quelle haute idée se fait d’eux le gouvernement. Ils et elles ont remarqué que leur salaire versé à la fin du mois de janvier est inférieur à celui de décembre 2017.
Augmentation des prélèvements sans augmentation de salaire = baisse
• Les salaires des fonctionnaires sont mis à mal depuis janvier par le rétablissement du jour de carence. • Le taux de cotisation de la pension civile augmente ; pas les salaires… Les (...)

En savoir plus »
 

-10 % de postes aux concours

Au journal officiel vient d’être publié le 9 février l’arrêté fixant le nombre de postes ouverts aux concours de professeur⋅e⋅s des écoles : Par arrêté du ministre de l’éducation nationale en date du 22 janvier 2018, le nombre de postes à pourvoir au titre de l’année 2018 aux concours […] de professeurs des écoles est fixé à 11 840. 11 840 en 2018, alors qu’il y en avait eu 13 001 en 2017. 1161 postes de moins : 10 %.
Cette saignée aura un impact majeur dans les écoles, accentué par la politique de (...)

En savoir plus »
 

La rapport Mathiot vient d’être publié....

La rapport Mathiot vient d’être publié. Commandé par le ministre, il donne des orientations inquiétantes pour la future réforme du bac et du lycée. La lettre de mission du ministre et le projet présidentiel fixaient une contrainte forte sur cette réforme : la réduction à 4 du nombre d’épreuves terminales au baccalauréat pour faire des économies budgétaires. La réforme qui est en préparation s’inscrit en continuité avec la généralisation de la sélection pour l’accès aux études supérieures. Semestrialisation, (...)

En savoir plus »
 

Nice récidive avec l’approbation du Ministre de l’Éducation Nationale

La fédération SUD éducation a appris, par voie de presse, que le ministre de l’Éducation Nationale propose d’expérimenter à Nice l’affectation d’un policier en tenue (mais sans arme) dans une école. Le ministre Jean-Michel Blanquer jugeait ainsi, au micro de France Inter le 28 janvier que « le policier non armé à l’intérieur de l’école est quelqu’un qui va vivre au quotidien avec les enfants et va en fait s’intégrer dans leur vie ».
Un ministre tout en amalgames
Cette déclaration est particulièrement (...)

En savoir plus »
 

DHG / préparation de la rentrée 2018 : les enseignements au collège depuis l’arrêté Blanquer : où en est-on ?

La réforme du collège a été mise en place de manière autoritaire au printemps 2015, au mépris de l’opposition de la majorité des personnels. Pendant sa campagne, Macron a fait la promesse de revenir sur cette réforme. Et de fait, dès le 16 juin 2017, le ministre Blanquer a largement détricoté la réforme. Pourtant, ses aspects les plus néfastes ont été maintenus et les modifications sont avant tout des concessions aux pressions réactionnaires. C’est pourquoi SUD éducation avait voté contre cet arrêté en (...)

En savoir plus »
 

Déclaration au Conseil Supérieur de l’Education du 25 janvier 2018

Comme c’est encore la période des vœux, nous souhaitons profiter de ce CSE pour les présenter aux personnel-le-s de l’éducation mais également à ses usager-e-s, les élèves, étudiant-e-s et leurs familles.
Nous adressons donc nos vœux de santé et de prospérité à l’ensemble des agent-e-s de la fonction publique dont les salaires sont attaqués de divers côtés avec le report des quelques augmentations prévues par le PPCR, avec l’augmentation de la CSG non réellement compensée et le rétablissement d’un jour de (...)

En savoir plus »
 

Nouvelle offensive de l’ARF et de l’État : non à la régionalisation de l’apprentissage et de l’orientation !

L’Association des Régions de France relance son offensive pour obtenir toujours plus de prérogatives sur le service public d’éducation. Elle a manifestement obtenu de gérer l’apprentissage. Et elle continue son offensive pour obtenir l’orientation scolaire. Si cela n’est semble-t-il pas encore acté, l’État est ouvert aux discussions… SUD éducation rappelle son opposition totale à cette régionalisation.
MEDEF et ARF veulent l’apprentissage
Une « grande concertation » sur la voie professionnelle et (...)

En savoir plus »
 

Affaire Joué les Tours : PROCES JRE : Suite et fin !

Communiqué de SUD éducation 37
La cour de Cassation a rejeté les pourvois de Farida Belghoul et Dalila Hassan.
L’arrêt de la cour d’appel d’Orléans est désormais définitif !
Aujourd’hui, Mmes Hassan et Belghoul sont reconnues coupables de façon définitive ! La dignité d’une enseignante exemplaire est enfin lavée de ces ignominies.
Mmes Belghoul et Hassan s’étaient pourvues en cassation afin d’attaquer le jugement rendu par la cour d’appel d’Orléans qui les avaient condamnées respectivement pour (...)

En savoir plus »
 

Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup : l’instauration de la sélection ! Le 1er février, agissons pour une université ouverte

FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SGL, SUD éducation, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, UNL-SD
Ce mois de janvier est celui de la mise en place dans les universités et les lycées de la plateforme « Parcoursup », et ceci alors que la réforme n’a pas encore été votée par les sénateur·trices et n’est donc pas adoptée ! Les attendus nationaux, déclinés en attendus locaux sont rédigés dans la précipitation et sans consultation réelle des enseignant·es concernés, ni des instances des universités. Ceux-ci vont pourtant (...)

En savoir plus »
 

Les mensonges de Parcoursup

Aujourd’hui, le 15 janvier 2018, ouvre la nouvelle plateforme d’orientation post-bac, Parcoursup. La fédération SUD éducation tient à alerter les salarié-e-s de l’éducation et de l’enseignement supérieur, les étudiant-e-s, les élèves et leurs parents, sur les dangers de la réforme qui se cache derrière Parcoursup. En effet, Parcoursup ne réglera en rien les injustices de la plateforme Admission post-bac (APB) tant décriée. Au contraire, elle ne fera que les aggraver.
Le gouvernement vante les mérites de (...)

En savoir plus »
 

Déclaration au Conseil Supérieur de l’Education du 14 décembre 2017

Le ministre s’attaque à la liberté syndicale !
Aujourd’hui, 14 décembre, la fédération SUD éducation et l’Union syndicale Solidaires apportent leur soutien à notre camarade de SUD Travail Affaire Social traduite devant une commission disciplinaire après sa suspension pour avoir dénoncé lors d’une expression syndicale les réductions de postes dans son ministère de tutelle. Le gouvernement prétend museler les libertés syndicales et s’immiscer dans l’organisation des syndicats alors même que l’article 2 du (...)

En savoir plus »
 

Enseignement professionnel : les Régions en veulent toujours plus…..

L’association des régions de France a publié le 8 novembre 2017 un manifeste de 18 réformes concernant notamment l’orientation des jeunes et la nature de la formation initiale en matière d’Éducation Nationale. Penchons-nous sur leurs propositions.
Florilège des propositions de l’ARF
Intégrer les missions d’orientation scolaire, d’informations sur les métiers et sur les évolutions d’emploi dans les missions du SPRO (service public régional d’orientation). Les professeur-e-s principaux/ales seront (...)

En savoir plus »
 

Publication du cadrage des attendus pour Parcoursup : La sélection est mise en marche avant d’avoir été votée au parlement !

Le mardi 12 décembre, jour de présentation du projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants à l’Assemblée, le gouvernement a également publié le cadrage des « attendus » de chaque Licence, qui seront publiés sur Parcoursup, la nouvelle plateforme d’orientation post-bac. Si les dossiers des candidat-e-s ne remplissent pas ces conditions, les formations pourront leur refuser l’inscription aussitôt leur capacité d’accueil atteinte. Autrement dit, ces attendus mettent en place la (...)

En savoir plus »
 

Solidarité avec les universitaires injustement accusé-e-s en Turquie

Contre la répression des universitaires qui ont signé une pétition pour la paix ! En Turquie, ce mardi 5 décembre 2017, le procès de 150 universitaires accusé-e-s de « propagande terroriste » a commencé et durera plusieurs mois. Ce que l’État turc leur reproche ? Avoir signé une pétition dénonçant le massacre de civils par les forces de sécurité turques dans les villes du Kurdistan nord et demandant la reprise des discussions pour la paix entre le gouvernement et les Kurdes. Ce qu’ils encourent ? Jusqu’à 7 (...)

En savoir plus »
 

Des super-bénévoles pour faire tourner les établissements scolaires ? Les Services Civiques, pour SUD éducation, c’est non !

Dans l’Éducation Nationale, un personnel sur cinq travaille sous contrat précaire, renouvelable d’année en année, sans bénéficier des mêmes droits que leurs collègues fonctionnaires. Ces personnels effectuent des missions d’enseignement, de surveillance en Vie Scolaire, d’accompagnement des élèves en situation de handicap, d’orientation…et leur nombre va continuer d’augmenter avec l’annonce du gouvernement de la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires d’ici la fin du quinquennat Macron. Dans un même (...)

En savoir plus »
 

Lecture : offensive réactionnaire de Blanquer sur l’école primaire

M. Blanquer, Ministre de l’éducation nationale, a réagi le 5 décembre aux résultats de l’évaluation internationale PIRLS. Le ministre tire prétexte de cette publication pour relancer son offensive idéologique sur la lecture et contre la liberté pédagogique. Les réponses du ministre sont ineptes et inquiétantes.
Cette enquête cherche à évaluer « l’aptitude à comprendre et à utiliser les formes du langage écrit que requiert la société ». Le ministre y répond par les mêmes vieilles recettes des programmes de (...)

En savoir plus »
 

Et un cadeau à l’enseignement privé, un !

10 millions d’euros.
C’est le montant que le gouvernement vient de subtiliser à l’enseignement public dans un petit arrêté publié en catimini au journal officiel le 6 décembre dernier [1]. Ces 10 millions d’euros sont offerts dans un même mouvement sur un plateau d’argent à l’enseignement privé, largement confessionnel. Dans ces écoles gavées de subventions, se perpétue l’entre-soi des classes dominantes.
Cet argent manquera dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, nos universités. Bâtiments vétustes, (...)

En savoir plus »
 

Si le MEDEF arrêtait de se gaver, tout le monde pourrait bosser !

Tandis que Bernard Arnault, Dassault ou Total défiscalisent des milliards sur le dos des travailleur-ses et des précaires (Paradise Papers), le MEDEF joue à « vis ma vie de patron- ne » avec des élèves de collèges dans des mini entreprises, développe des supports ludiques pour apprendre le fonctionnement d’une banque en classe, organise des déjeuners « les boss invitent les jeunes »… autant de dispositifs qui visent à adapter l’école au monde de l’entreprise et « rendre les jeunes 100% employables »
Luc (...)

En savoir plus »
 

Baisse drastique des postes aux concours : une logique budgétaire qui prime sur l’intérêt des élèves et des personnels

Communiqué de la Fédération SUD éducation et de la Fédération Solidaires étudiant-e-s
5 833 postes sont proposés aux concours externes de l’enseignement secondaire 2018, contre 7 315 en 2017 (dont 1602 n’ont pas été pourvus). Le gouvernement supprime donc 2580 postes aux concours du 2nd degré, soit une baisse de près de 20 % en moyenne. Cette baisse atteint 37,5 % en Arts plastiques et 28 % en documentation. La baisse du nombre de poste ne concerne pas simplement les disciplines déficitaires mais bien (...)

En savoir plus »
 

Le conseil fédéral de SUD éducation dénonce l’attaque sans précédent aux libertés syndicales portée par le Ministre de l’éducation nationale

Paris, le jeudi 30 novembre 2017
Sur la base de calomnies, le Ministre de l’éducation nationale mène une campagne inepte et a annoncé avoir porté plainte contre le syndicat départemental SUD éducation 93, qui organise un stage de formation syndicale ouvert à tous les personnels : « Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ? ».
Le fonctionnement de la fédération des syndicats SUD éducation laisse entière l’autonomie de chaque syndicat, en particulier en matière de pratiques (...)

En savoir plus »
 

Orientation post-Bac : le tri social dans la précipitation

La loi Vidal réformant l’orientation post-bac n’est pas encore votée. Pourtant, dans les lycées et dans les universités, il est exigé des personnels qu’ils la mettent en œuvre dans l’urgence.
Dans les universités, en quelques jours, les équipes de chaque formation de Licence doivent “obligatoirement” indiquer une capacité maximale d’accueil pour la première année… alors qu’aucune obligation ne peut exister tant que la loi n’est pas adoptée. Les universités doivent également communiquer les “attendus” pour (...)

En savoir plus »
 

La « grande cause nationale » de JM Blanquer - Égalité femmes-hommes ou sauvetage de la Manif pour Tous ?

JM Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale, invité sur France inter ce lundi 27 novembre, a montré une nouvelle fois, s’il le fallait, la grande fumisterie de la « grande cause nationale pour l’égalité femmes-hommes » version Macron.
Lutter contre le sexisme, démonter les stéréotypes qui en sont à la racine et l’alimentent tous les jours, combattre les mécanismes de domination qui se jouent dès la cour d’école… Tout cela demande des moyens, des outils concrets, du temps, une volonté politique forte. (...)

En savoir plus »
 

Le 2 décembre : marches contre le chômage et la précarité : pour un véritable partage du travail

En 2016, les entreprises du CAC 40 ont versé près de 56 milliards d’euros à leurs actionnaires, soit 13 % de plus qu’en 2015. En 2017, les députés votent la suppression de l’Impôt de solidarité sur la Fortune (ISF), faisant ainsi perdre plus de 3,2 milliards d’euros à l’État au profit des plus riches. Dans un même temps, sous couvert de « crise financière », le gouvernement demande aux chômeurs et chômeuses, aux jeunes, aux enseignant-e-s, aux infirmier-e-s, aux employé-e-s… de se serrer la ceinture et de (...)

En savoir plus »
 

25 novembre : contre les violences faites aux femmes dans l’éducation nationale : appel de la fédération SUD éducation

VIOLENCES SEXUELLES
A l’heure où la parole se libère au sujet du harcèlement structurel que subissent les femmes, la responsabilité de l’Education nationale doit être questionnée dans la mesure où les programmes, les préconisations en la matière ne sont pas respectées. Les trois séances obligatoires sur l’éducation à la sexualité par an par niveau de la maternelle à la terminale ne sont pas mises en place dans les établissements. De nombreux textes (Code de l’éducation, circulaires de 1999 et de 2003) (...)

En savoir plus »
 

Solidarité avec les enseignant-es de GAZA en grève

Les enseignant-e-s et personnels administratifs du supérieur dans la bande de Gaza sont en grève cette semaine pour protester contre 8 mois de baisses de salaire drastiques et des pressions pour partir en retraite anticipée.
Les problèmes ont commencé en avril dernier, lorsque l’Autorité Palestinienne a décidé de coupes brutales dans les salaires d’environ 800 personnels du supérieur. Aujourd’hui, celui-ci a été réduit à 20-25% de son montant initial. Ces mêmes personnels ont été placés en retraite (...)

En savoir plus »
 

Blanquer attaque la fédération SUD éducation à l’assemblée nationale : Racisme d’État, personnes racisées, non-mixité, discriminations : mise au point !

Une campagne se développe contre un stage de formation syndicale organisé par le syndicat départemental SUD éducation 93. Le fonctionnement de la fédération des syndicats SUD éducation laisse entière l’autonomie de chaque syndicat, en particulier en matière de pratiques syndicales et de politique d’action, notamment sur le contenu des formations locales.
Le ministre de l’éducation nationale s’est exprimé devant l’Assemblée nationale ce mardi 21 novembre. Il y a notamment dénoncé que la fédération SUD (...)

En savoir plus »
 

Projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants

Déclaration de la fédération SUD éducation et de l’Union syndicale Solidaires au CSE du 9 novembre
À l’été 2017, des dizaines de milliers de bacheliers et bachelières se sont retrouvé⋅e⋅s sans affectation dans le supérieur.
Pourtant cette situation de crise était tout sauf imprévue.
Si tant de bachelier⋅e⋅s se sont retrouvé⋅e⋅s sur le carreau, c’est le résultat d’un manque de moyens alloués aux universités afin qu’elles puissent assurer leur mission dans le cadre d’une augmentation importante et durable du (...)

En savoir plus »
 

Le nouveau numéro du journal de Sud éducation est paru !

En voici le sommaire :
p.2 Pour la relaxe des 9 prévenu-es de Poitiers
p.3 Édito
p.4 Rencontre de Sud éducation avec le ministre de l’Éducation nationale
p.7 Nouvelle offre de formation pour dégraissage de mammouth : violences ordinaires du quotidien
p.8 "La grève illimitée n’aura pas lieu"
p.10 Cacher la poussière sous le tapis ! Cacher l’accident de service...
p.11 De la liberté pédagogique et des tableaux noirs
p.12 Histoire radioactive
p.13 3ème rencontre du Réseau syndical international (...)

En savoir plus »
 

Rentrée 2017 : toujours plus de précarité

La ministre du Travail Mme Pénicaud a annoncé la fin du recrutement en CAE-CUI dans le cadre du plan d’économie de 4,5 milliards d’euros dans la Fonction Publique. Le budget du gouvernement prévoyait le recrutement de 280 000 nouveaux contrats aidés pour l’année 2017. Mme Pénicaud et M. Blanquer n’ont pas précisé ce qui attend les milliers de travailleur-euse-s privé-e-s d’emploi et éligibles au CAE-CUI ni comment pallier cette réduction du nombre de personnels dans le secteur public et associatif. (...)

En savoir plus »
 

Concertation sur l’avenir du sup’ : maintenons ouvert l’accès aux études supérieures

À l’été 2017, des dizaines de milliers de bacheliers et bachelières se sont retrouvé-e-s sans affectation dans le supérieur. Cette situation de crise est tout sauf imprévue : elle est organisée par le gouvernement qui ne donne pas à l’enseignement supérieur les moyens de fonctionner. En effet, il manque l’équivalent de trois Universités en France pour accueillir l’ensemble des bacheliers et bachelières alors qu’ils et elles étaient 200 000 de plus ces dernières années et seront à nouveau entre 40 et 50 000 (...)

En savoir plus »
 

Liberté et justice pour Nuriye et Semih

Libération de Semih Özakça, Nuriye Gülmen doit sortir aussi !
La fédération Sud éducation accueille avec soulagement la nouvelle de la libération conditionnelle sous contrôle judiciaire à domicile de Semih Özakça le vendredi 20 octobre, après 225 jours de grève de la faim, et salue sa détermination à continuer la lutte pour la réintégration qu’il mène avec Nuriye Gülmen. Par contre, celle-ci est toujours derrière les barreaux, à la merci des exactions de l’État turc. Semih a déclaré à plusieurs médias que tant (...)

En savoir plus »
 

Création du nouveau corps des PsyEN : Reculs en cascade

La situation n’était déjà pas brillante !
Les COP sont malmené-e-s depuis plusieurs années. La carte cible du ministère et du rectorat conduit à une fermeture drastique des CIO. Le nombre de COP diminue fortement puisque les départs en retraite ne sont pas renouvelés, ce qui amène les personnels à suivre un nombre d’élèves bien trop important (plus de 1 200 en moyenne), le plus souvent sur plusieurs établissements, avec des conditions de travail déplorables (déplacements, adaptation à plusieurs (...)

En savoir plus »
 

Hiérarchisation des langues au bac & inégalités de traitement entre les langues

Motion de la fédération Sud éducation
Hiérarchisation des langues au bac & inégalités de traitement entre les langues
Les épreuves de langue vivante aux baccalauréats général et technologique sont actuellement régies par les arrêtés du 15 septembre 1993.
Les inscrit-es à l’examen choisissent les langues étrangères qu’ils/elles présenteront aux épreuves de LV1, LV2 ou LV3. Cependant, les langues dites régionales (et quelques langues étrangères) sont exclues des choix possibles pour la LV1.
De fait, les (...)

En savoir plus »
 

Une politique éducative qui va tout droit dans le platane !

Déclaration liminaire de l’union syndicale Solidaires et de la fédération SUD éducation au CSE du 19 octobre
Depuis la rentrée, la colère gronde chez les travailleurs/ ses du privé comme du public, les retraité-es, les chômeur-e-s, les précaires et autres fainéant-e-s de tout poil. Les mouvements sociaux, les grèves et les manifestations se succèdent contre la politique menée par le gouvernement.
Loi Travail XXL : Contre les droits des travailleurs/euses
Depuis le 12 septembre et aujourd’hui en cette (...)

En savoir plus »
 

Les évaluations nationales ne sont pas obligatoires : refusons de les mettre en œuvre !

Le ministère a décidé d’imposer le retour d’évaluations nationales. L’ensemble de la communauté éducative n’a pourtant jamais cessé de les dénoncer. SUD éducation réaffirme son refus catégorique de ces évaluations.
Ces évaluations nationales ne constituent pas un outil professionnel pour la classe et ne sont pas au service du diagnostic ni de la réduction des difficultés scolaires. Ces tests seront exclusivement ciblés sur la mesure des acquis scolaires des élèves par rapport aux programmes. Autrement dit, (...)

En savoir plus »
 

« Réhabilitation des lycées professionnels » : enfin !

SUD éducation se félicite des annonces de notre cher ministre de l’Éducation Nationale. Jean-Michel Blanquer exprime vouloir faire de l’enseignement professionnel « une voie d’excellence » et en fait une « très grande priorité ». Les équipes pédagogiques vont pouvoir enfin exercer leur métier dans des conditions de travail optimales et sortir de l’illégalité imposée par l’absence de moyens :
Fini, les classes surchargées.
Fini, les emplois du temps aberrants pour les enseignant-e-s comme pour les élèves. (...)

En savoir plus »
 

Soutien aux revendications de Gergovia Fac Solidaires à Clermont-Ferrand

Depuis le 3 octobre une centaine de demandeurs/euses d’asiles, dont une quarantaine d’enfants, ont posé leurs tentes dans l’enceinte de la faculté de lettres de Gergovia. Une forte mobilisation se développe pour exiger des solutions de relogement pérennes et la régularisation des situations administratives. La fédération SUD éducation apporte son soutien aux revendications de Gergovia Fac Solidaires.
Pendant tout l’été ils et elles ont cherché un endroit où poser une toile de tente. Puis ils et elles se (...)

En savoir plus »
 

Soutien aux revendications des personnels du collège Vercors de Grenoble

La Fédération des syndicats SUD éducation soutient la lutte menée par les personnels du collège Vercors (Grenoble), qui ont fait grève plus de trois semaines pour l’obtention de deux postes d’AED en remplacement des 3 postes CUI vie scolaire supprimés à la rentrée.
Suite à la décision gouvernementale de non renouvellement des contrats aidés, de nombreux établissements scolaires sont touchés : dans les collèges, des postes en vie scolaire notamment disparaissent ; dans les écoles, il s’agit essentiellement (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don