lundi, 21 octobre 2019|

15 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de ÉricZ


Envoyer un message


Éric Zafon : militant anarcho-syndicaliste, graphiste d’occasion, membre du comité de rédaction de N’autre école, enseignant.

Education Nationale : quand on détruit le travail, le personnel se tue !

Comme l’ensemble des collègues, nous avons été révolté suite au suicide de Christine Renon, directrice de l’école Méhul à Pantin. Ce suicide intervient après la tentative d’un collègue dans les Bouches-du-Rhône le 12 septembre dernier.
Dans une lettre publique, qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, Christine Renon, fait référence pêle-mêle à la surcharge de travail et à la perte de son sens, l’autoritarisme et le management froid, l’infantilisation et l’humiliation de plus en plus présente dans nos (...)

En savoir plus »
 

Retraites Macron : toutes et tous en grève et dans la rue le 24 septembre, et après !

Après avoir baissé les salaires en diminuant la part patronale dans le salaire différé et avoir mis à mal le système de protection sociale solidaire, les médecins du ministère des finances déclarent le système malade et appliquent une médecine pour l’achever, dans une lente agonie. L’allocution d’Édouard Philippe est claire, le gouvernement poursuit sur un autre rythme (et avec beaucoup d’explications lénifiantes et condescendantes) une réforme dont la finalité est la destruction d’un système de solidarité (...)

En savoir plus »
 

Soutien à la grève des personnels du lycée Angela Davis de Saint Denis

Sur les réseaux de Bahuts en lutte et de Bloquons Blanquer , Jim chronique la lutte du personnel du Lycée Angela Davis de Saint Denis. Au nom des collègues mobilisé.es il appelle à la solidarité militante et financière. Vous trouverez ci-dessous son dernier courrier, les liens pour consulter leur page Facebook et pour soutenir la caisse de grève : Nous serons encore en grève mardi au lycée Angela Davis de Saint-Denis après une audience au rectorat de Créteil jeudi dernier (après une semaine de (...)

En savoir plus »
 

La Bussière : une école privée... de classe

A Bussière, un petit village de la vienne, dans le Poitou, une école Montessori, hors contrat a été inaugurée le 30 août dernier. Les média locaux et quelques nationaux, dont le Monde, ont relayé l’information de façon très positive, parlant de renaissance et de renouveau pour un village touché par la désertification et la fermeture des services publics. France 3 Poitou ne manqua pas cependant de rappeler le coût mensuel de 210 € dont devra s’acquitter les parents pour y inscrire leurs enfants...
A (...)

En savoir plus »
 

Le samedi 14 septembre, les éditions Noir et Rouge présentent le tome II de la CNT dans la révolution espagnole de José Peirats à l’impasse Crazatier, à Paris.

Les éditions Noir et Rouge poursuivent leur travail de réédition des trois tomes que José Peirats a consacré au bilan de l’engagement de la CNT espagnole dans la révolution et la guerre civile espagnole de 1936. Dans l’introduction au 1er tome, les éditeurs soutenait l’intérêt, politique et historique du projet : la traduction et la publication des trois tomes de La CNT dans la révolution espagnole nous semblent fondamentales pour trois grandes raisons.
La première est que la confédération (...)

En savoir plus »
 

On dit que nous sommes des preneurs d’otages…

Tribune de professeur.e.s grévistes à Henin-Beaumont
On dit que nous prenons en otages les élèves Une prise d’otage est une menace physique et nous n’avons jamais menacé personne 1 . Il faut refuser ce vocabulaire qui tente de mettre hors-la-loi tou.te.s les grévistes, cheminots, urgentistes, ... L’opération médiatique de substitution du vocabulaire du conflit social (« droit de grève ») par un vocabulaire du terrorisme (« prise d’otage ») est indigne et inacceptable.
On dit que nous sommes une petite (...)

En savoir plus »
 

Libération d’Alexandre Koltchenko et d’Oleg Sentsov le 7 septembre 2019

Libération d’Alexandre Koltchenko et d’Oleg Sentsov le 7 septembre 2019
Le cinéaste et écrivain Oleg Sentsov, militant du mouvement « Automaïdan » et le postier et étudiant anarchiste Alexandre Koltchenko, ont été arrêtés illégalement par la police russe (puisque tous deux étaient ukrainiens) en mai 2014. Le motif était qu’ils protestaient contre l’occupation et l’annexion de la Crimée et qu’ils appartenaient à un groupe fasciste faisant des attentats. Une accusation absurde puisque ce sont des antifascistes (...)

En savoir plus »
 

Appel pour une mobilisation mondiale pour le climat du 20 au 27 septembre

Hier, Solidaire a publié un texte sur le Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes appelant à la nécessaire convergence des luttes sociales et écologiques contre un même ennemi, le capitalisme. Là où il y a exploitation de l’homme, il y a également prédation, pollution et destruction du biotope et de ses ressources... Sa posture indécente et incandescente ne doit pas nous faire oublier que Bolsonaro n’est pas le seul homme politique ou responsable, compromis ou intéressé, au service (...)

En savoir plus »
 

Rentrée des classes, rentrée... sociale ! Travailleurs.euses de l’éducation, syndiquez-vous !

C’est la rentrée scolaire pour des millions d’élèves et pour les travailleurs.euses de l’éducation. Une rentrée encore marquée par l’écho des conflits durs de la dernière année scolaire contre les réformes Macron/Blanquer. De nouvelles attaques s’annoncent, il nous faudra encore lutter avec plus de détermination et pour cela investir nos outils syndicaux...
Année scolaire 2018-2019, sous le signe de la lutte, 2019-2020 on recommence !
L’année scolaire passée a été placée sous le signe de la lutte contre (...)

En savoir plus »
 

Communiqué de presse de la Coordination nationale des AG et collectifs en lutte contre les réformes Blanquer

À l’Université d’Été des Enseignant.es et de l’Éducation, Cartoucherie de Vincennes, le mercredi 28 août 2019.
La Coordination nationale des AG et collectifs en lutte contre les réformes Blanquer, connue comme la Chaîne des Bahuts, s’est tenue le mercredi 28 août dans le cadre de l’Université d’Été des Enseignant.es et de l’Éducation à la Cartoucherie de Vincennes. Elle a réuni plus de 200 enseignant.e.s, parents d’élèves et lycéen.ne.s en provenance de presque toutes les régions.
La Coordination nationale a (...)

En savoir plus »
 

Contre l’hypocrite politique de l’accueil des migrants, refuser la médaille...

Klemp Pia a publié sur Médiapart la lettre qui accompagne son refus de la médaille de la ville de Paris. Elle confirme, en acte, que la défense des migrants est une lutte pour la solidarité et la justice et non une œuvre de bonne conscience. Sa lettre est un plaidoyer court et cinglant pour la défense de nos libertés et de nos droits. A faire circuler...
LA NAVIGATRICE ET SAUVETEUSE EN MER PIA KLEMP REFUSE LA MÉDAILLE DE LA VILLE DE PARIS !!!
Menacée de 20 ans de prison en Italie pour avoir (...)

En savoir plus »
 

3 mois de grève au NH Collection Marseille : continuons la solidarité active et financière !

Nous avions relayé leur demande de soutien et de participation à la caisse de grève. Nous suivons la lutte des femmes de chambre du NH de Marseille. Elles sont en grève depuis 3 mois. Leur employeur ELIOR fait la sourde oreille et l’état, malgré un jugement aux prud’hommes favorables à leurs revendications, joue le briseur de grève en envoyant les forces de l’ordre interrompre les manifestations des salariées devant leur lieu de travail. Leur lutte, dans un secteur de grande précarité et de (...)

En savoir plus »
 

Une carte postale à Blanquer (bons baisers de la lutte !)

Le dernier numéro en ligne de Classe en Lutte édite la carte postale satyrique et revendicative d’un collectif d’enseignants et de personnels de l’Éducation nationale demandant la démission du ministre pour manquement à l’intérêt publique.
Vous pouvez télécharger sur la même page le n°214 du bulletin de la CNT-FTE au lien suivant : http://www.cnt-f.org/fte/wp-content/uploads/2019/07/cel-%C3%A9t%C3%A9-2019.pdf (...)

En savoir plus »
 

La solidarité avec les grévistes du NH de Marseille, ça paie !

Vous êtes sans doute nombreux et nombreuse à avoir découvert sur le site la lutte des femmes de chambre d’Elior à Marseille et a avoir participé à la caisse de grève. La CNT-so qui a organisé et filmé la remise des chèques, vous remercie. Bonsoir, Prévue samedi mais contrariée par la violente répression policière sur le piquet, la remise des indemnités de grève aux grévistes du NH Collection marseille, a eu lieu ce matin. Un chèque de 1000€ a été remis à chaque gréviste pour couvrir les pertes de salaires (...)

En savoir plus »
 

Reverdir le Rojava

Pierre Bance(1) continue sur le site d’Un autre futur son recensement militant des livres qui témoignent de l’expérience du municipalisme libertaire et écologique du Kurdistan libre. Il s’intéresse au volet écologique de la plateforme révolutionnaire des Kurdes du Rojava. Thème d’actualité s’il en est. Vous pouvez poursuivre la lecture et télécharger l’article sur le site à cette adresse : http://www.autrefutur.net/Reverdir-le-Rojava
Note de lecture à propos de Make Rojava green again de la Commune (...)

En savoir plus »
 

Le 17 et après, le bac et les examens, ce sera sans nous !

Tant au niveau local qu’au niveau national, une majorité de syndicats de l’enseignement franchissent le Rubicon et se mettent d’accord pour appeler officiellement à la grève de la surveillance du bac le 17 juin prochain ! Il s’agit d’une première depuis 2003. Et après ? quelles perspectives ? Blocage des examens, des corrections, des jurys ? Ce qui reste certain, c’est que les travailleurs-ses de l’éducation n’en peuvent plus !
Cela fait déjà plusieurs années que l’on sent un malaise grandissant dans (...)

En savoir plus »
 

Tout risquer plutôt que de se taire

Sur le site d’A contretemps, Nacera Belaza témoigne du "printemps algérien". Le peuple d’Alger et d’Oran serait en train de faire la démonstration que sa révolte têtue doit plus à la lucidité qu’à l’illusion, à la volonté qu’à une aspiration. En faisant circuler son texte, A contretemps en toute fidélité à son projet éditorial et politique, nous offre un contre point éclairant sur le soulèvement algérien.
D’ici et à notre manière nous tentons de suivre, au gré de nos amitiés, de nos intuitions et de nos (...)

En savoir plus »
 

Contre la réforme de la fonction publique, tous et toutes en grève le 9 mai 2019 !

Le passage le plus amusant de l’essai politique de François Bégaudeau sur la bêtise de la bourgeoisie contemporaine (1) est son chapitre consacré à son ancien statut de fonctionnaire. A rebours des discours libéraux sur son coût social et son inefficacité, il louait sa valeur civilisationnelle, révolutionnaire et soulignait en quoi son existence insupportait les capitalistes : le fonctionnaire, c’est celui qui rend service hors de la sphère marchande, commerciale et concurrentielle. Quand il exerce (...)

En savoir plus »
 

Le 1er mai 2019 : tous et toutes dans la rue !

Le 1er mai est toujours une date importante pour le mouvement syndical. Ce n’est pas la « fête du travail » mais depuis plus d’un siècle, une journée de lutte internationale où les travailleurs-euses du monde entier portent les revendications du camp du Travail pour le progrès social et l’égalité, nos aspirations à un autre futur libéré de l’exploitation au profit d’une minorité.
Cette année, le 1er mai va avoir un parfum de retour aux sources en France, alors qu’un vaste mouvement social contre les galères (...)

En savoir plus »
 

POLOGNE : Grève générale enseignante

Nous avions relayé l’info dans un article du 8 avril : le ZNP et FZZ appelaient à la grève dans les écoles primaires de Pologne pour l’augmentation des salaires et l’amélioration des conditions de travail des enseignants et d’accueil des élèves. Les échos rapportés par le Bulletin international de Solidaires précisent les choses :
Le 8 avril, suite à l’appel des syndicats ZNP, Syndicat des Enseignant-e-s Polonais et FZZ,Forum Syndical,14000 écoles du primaire et écoles maternelles sur les 20 400 (...)

En savoir plus »
 

Solidarité : soutenons la grève des personnels sous-traités au « NH Collection » de Marseille

Nos camarades marseillaises du syndicat CNT-SO du nettoyage PACA sont engagées dans un conflit, grève reconductible depuis le 11 avril, très dur contre le sous-traitant ELIOR au sein de l’hôtel NH Collection à Marseille. Alors que le patron a assigné en justice l’ensemble des grévistes et refuse de négocier avec le syndicat, la grève est partie pour durer. Nos camarades ont besoin d’un large soutien :
financier avec la caisse de grève. Vous pouvez participer à la caisse de grève en ligne : (...)

En savoir plus »
 

Chronique d’une maltraitance programmée : un cr de lutte viral, mais salvateur !

Fin mars, Camille Kaboutski a publié sur Mediapart un remarquable et exemplaire compte rendu de lutte du personnel de l’Ehpad de Belle-Île. Son style et sa précision le hisse au niveau d’une chronique de l’époque et de ses crises sociétales et politiques. A Contretemps, la Fondation Besnard et d’autre sites militants ou d’analyse critiques ne s’y sont pas trompés et l’ont relayé. Ce compte rendu est exemplaire de la lutte qui, au travers de la défense du service public à la personne, se mène contre la (...)

En savoir plus »
 

Université : l’arrêté relatif à la hausse des frais d’inscription est publié

Vendredi 19 avril, le gouvernement à fêté le week-end de Pâques d’une façon bien particulière. Ici, pas d’œufs en chocolat offerts aux enfants, mais la publication au Journal Officiel de l’arrêté concernant les frais d’inscription universitaires qui seront appliqués à partir de septembre 2019.
Cet arrêté est l’application concrète du plan « Bienvenue en France », lancé par le gouvernement en novembre dernier, malgré l’opposition unanime des étudiants, des personnels et des enseignants, et mêmes des (...)

En savoir plus »
 

"Pas de bébé à la consigne" appelle à un printemps des modes d’accueil

La convergence des luttes c’est aussi lutter ensemble, salariés et usagers, pour l’amélioration des services publics et la conservation de leurs finalités sociales et égalitaires ; pour qu’ils restent au service des êtres humains, des faibles, des plus jeunes ou des plus vieux. Nous relayons la campagne de pétition lancée par le collectif "Pas de bébé à la consigne" qui s’insurge contre les réformes libérales appliquées à l’accueil des tous petits. Nous vous invitons à poursuivre votre lecture sur leur (...)

En savoir plus »
 

Réponses à Blanquer

Le 29 mars, Jean-Michel Blanquer s’adressait aux profs. Le 2 avril, il récidivait en envoyant un courrier aux directrices et directeurs des écoles. Des collègues du 93 ont lu la lettre du 29 mars et répondu point par point à toutes ces affirmations.
Nous relayons la page de la CNT-FTE consacrée à leurs commentaires. Cette réponse à la propagande ministérielle mérite d’être largement diffusée. vous pouvez la télécharger ci-dessous . (...)

En savoir plus »
 

Non à la fermeture de la crèche d’Auteuil à Marseille !

En juin 2018, la direction d’« Auteuil petite enfance », gestionnaire de la crèche de l’œuf à la Busserine, annonçait brutalement dans les médias, la fermeture du site, à la rentrée suivante pour des raisons de sécurité liées au trafic de stupéfiants.
Le Communique Busserine (28 mars 2019) :
Les salarié.e.s de la crèche ainsi que les habitants du quartier, surpris et inquiets face à l’absence totale de transparence quant à l’avenir des emplois et de la structure, se sont mobilisés pour obtenir des réponses (...)

En savoir plus »
 

École de la confiance, Bagnoletais en désespérance

Communiqué de presse du collectif de parents d’élèves de l’école Jean Jaurès de Bagnolet (93)
Ce matin du vendredi 29 mars 2019, les parents d’élèves des écoles maternelles et élémentaires Jean Jaurès à Bagnolet ont mené une occupation des lieux de 9h à 9h30 afin de dénoncer la loi Blanquer et les inévitables dégâts qu’elle va engendrer. Le maire de la ville Monsieur Tony Di Martino est venu en soutien.
Les parents refusent que les écoles deviennent des établissements Publics des Savoirs Fondamentaux alors (...)

En savoir plus »
 

Universitaires, nous nous déclarons « complices » des gilets jaunes face aux dérives autoritaires du pouvoir

Tous les intellectuel.les ne débattent pas autour du président de leur fonction de supplétifs de l’état ni du nécessaire exercice de leur autorité de savant.es auprès de l’ignorante populace. D’autres dénoncent la dérive sécuritaire et policière -bien amorcée sous le ministère Valls- d’un état qui réprime violemment une contestation tout azimut. Ils se positionnent dans la mêlée, cherchant à mettre leur savoir et leur capacité à s’exprimer dans les média et leurs fonctions, au service de la population et de la (...)

En savoir plus »
 

Le droit de l’enfant est-il encore respecté en France ?

Le respect du droit de l’enfant en France a été une nouvelle fois évoqué de façon dramatique, lors de la première séance d’examen par le Conseil constitutionnel, ce mardi 12 mars, de l’arrêté interministérielle de 2016 sur la procédure de contrôle de l’age des jeunes migrants mineurs isolés arrivant sur le territoire français. A cette occasion les trois sages ont eu à examiner la recevabilité en question prioritaire, d’un dépôt de plainte d’Adama, un jeune guinéen accusant l’état français de l’avoir privé de (...)

En savoir plus »
 

Contre la casse de l’école publique et de nos conditions de travail : tous et toutes en grève le mardi 19 mars !

La future loi Blanquer dite, selon la novlangue d’usage, de « l’école de la confiance », les récentes réformes des lycées et de l’accès à l’enseignement supérieur, tout comme les réformes à venir de la Fonction publique dessinent le saccage de l’école pour tous et une régression sans précédents pour les travailleurs-euses de l’Éducation, comme pour nos élèves et leurs parents.
Blanquer, c’est l’école de l’austérité !
En 2019, le second degré est touché par 2600 suppressions de postes alors que les effectifs (...)

En savoir plus »
 

Appel à la solidarité avec notre camarade Diawoye, menacé d’expulsion !

Macron n’a pas de mot assez dur pour dénigrer ceux et celles qui en "attentent" à la république et à la démocratie, en manifestant. Aura-t-il assez de lucidité et d’honnêteté pour qualifier d’hypocrite et d’attentatoire à la fraternité et à la solidarité, la politique de chasse aux travailleurs immigrés et de refoulement des réfugiés qu’amplifie son gouvernement ?
Diawoye SIBY, travailleur, syndicaliste, cotisant en France depuis quatre ans, en dépit de sa demande de régularisation par le travail a été (...)

En savoir plus »
 

Écologie sociale et libertaire

Alors que la figure de Greta Thunberg semble faire des émules et que ses appels mobilisent une partie de la jeunesse qui cherche une alternative à la globalisation capitaliste et ses catastrophes dans l’écologie sociale, une autre figure revient dans les débats entre militants : Murray Bookchin. Frank Mintz sur son site Fondation Besnard tient l’agenda des débats, parutions ou autres expositions qui cherchent à faire valoir la profondeur de l’expérience et de la réflexion de cet écologiste (...)

En savoir plus »
 

Des drapeaux dans la classe : une atteinte à la neutralité

Un vague député de droite vient de proposer un amendement à la loi dite « L’école de la confiance » qui imposerait d’orner toutes les classes de ce pays d’un drapeau tricolore accompagné du drapeau européen et du refrain de l’hymne national. Amendement que le ministre s’est empressé d’adopter.
Cet acte déplorable constitue, ni plus ni moins, qu’un outrage à l’exigence de neutralité de l’État inscrite dans la loi elle-même et la négation de l’esprit de tolérance qui doit présider aux relations humaines en (...)

En savoir plus »
 

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?

Sur le blog de Samy Johsua, Emmanuelle Adresse une lettre au Ministre de l’Éducation nationale. Dans cette lettre Emmanuelle Johsua, professeure en Lycée professionnel, illustre par cette phrase de Victor Hugo l’avenir dessiné par Monsieur Blanquer pour cette filière populaire.
Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale
J’ai profité de la trêve des confiseurs pour vous écrire ces quelques lignes. Vous semblez si fier de vos réformes qu’il me paraît important de vous mettre en garde. Enseignante en (...)

En savoir plus »
 

5 février 2019 # GrèveGénérale Un seul mot d’ordre : répartition égalitaire des richesses !

Un mouvement de colère généralisé s’exprime en France, depuis plus de deux mois, contre les galères de la vie chère et les inégalités sociales. Cette révolte vient de loin après des décennies de politiques libérales qui ont laminé les droits des salarié-e-s et saccagé les services publics en particulier dans les périphéries. Si le gouvernement des riches est déstabilisé comme jamais, il n’a pas encore cédé sur l’essentiel et s’enfonce dans le déni et le délire répressif. Ils prétendent comprendre la colère (...)

En savoir plus »
 

Le grand débat sur le bitume

Pour répondre à l’urgence sociale, la CGT appelle à la grève le 5 février !
Depuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales. La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays... https://youtu.be/DQSHy3Xw_bk
Depuis de nombreuses années, (...)

En savoir plus »
 

L’école Montessori fait polémique à Céré-la-Ronde

La nouvelle circule sur les réseaux, déjà quelques commentaires apparaissent sur les blog du monde : une nouvelle école élémentaire privée a été inaugurée dans le Lochois (Touraine) à Céré-la-Ronde. Ce n’est en soi pas une nouveauté dans la région Centre où ce type de création est à la mode... mais la polémique est née du fait que cette "école d’enseignement Montessori" se crée en lieu et place d’une école élémentaire fermée par l’Inspection académique faute d’un nombre d’élèves suffisant et pour des raisons de (...)

En savoir plus »
 

Un militant de RESF accusé de délit de solidarité !

La criminalisation des mouvements sociaux et des actions de solidarité se poursuivent. Pour avoir domicilié et hébergé deux familles, Marcel Dekervel, l’un des piliers du RESF de la Somme, est accusé par courrier recommandé de la préfecture "d’aider un étranger en « Obligation de Quitter le Territoire français » (article L622-1 du code de l’entrée de séjour)". Les peines encourues vont de 3 à 5 ans d’emprisonnement et de 30.000 à 45.000€ d’amendes…
Pour reprendre une petite phrase de Macron, nous sommes en (...)

En savoir plus »
 

[APPEL DES GILETS JAUNES DE MONTREUIL en réponse à l’appel des gilets jaunes de Commercy]

Les Gilets jaunes de Montreuil répondent à l’appel de Commercy. Vous pouvez lire ci-dessous un extrait du texte et télécharger un peu plus loin l’intégralité de leur réponse.
Les gilets jaunes de Montreuil ont entendu l’appel de l’assemblée populaire de Commercy à se retrouver dans une grande assemblée des assemblées, une commune des communes, le 26 janvier prochain. Nous les remercions et leur répondons que nous seront présents.
A Montreuil aussi, nous avons enfilé des gilets (...)

En savoir plus »
 

Violences (encore) et violence

Nestor Romero s’interroge sur son blog sur l’expression politique de la violence et stigmatise la violence symbolique de la domination...
Toute violence me fait horreur. La mienne propre qui, parfois, parvient à tromper ma vigilance et à s’épandre en moi comme une lave incandescente.
Horreur de ces coups échangés et portés par la pulsion de mort. Horreur de ces attitudes ridiculement « matamoresques », de ces visages grimaçants, déformés par la haine, de cette violence qui, de fait, n’a d’autre objet (...)

En savoir plus »
 

Jaune, le journal pour gagner !

Jaune est diffusé en ligne et distribué sur des rond points. Ses rédacteurs et rédactrices l’annoncent comme le premier organe de presse des Gilets jaunes. Qui sont-ils ? si aucune signature n’est repérable, le ton y est très lutte de classe et les propos sentis, précis témoignent d’une grande authenticité. La visée est révolutionnaire, mais sans le jargon habituel. Bref un journal intéressant et interpellant dont le titre semble, au delà du contexte et de sa référence vestimentaire, faire un clin d’œil (...)

En savoir plus »
 

Un mouvement irrécupérable ! Deux articles d’A contretemps au tempo du mouvement des gilets jaunes.

Camille FREYH et Freddy GOMEZ ont publié deux longues analyses du mouvement des gilets jaunes sur le site d’A contretemps. S’ils prennent note de la nouveauté du mouvement dans la séquence politique de ces dix dernières années, c’est pour mieux souligner l’inscription de ce mouvement dans une longue tradition du soulèvement populaire. Au-delà du constat sur le caractère hétérogène des revendications, ils cherchent à mettre en valeur la structure organisationnelle sous-jacente du mouvement que Freddy (...)

En savoir plus »
 

L’appel de l’équipe pédagogique du collège R. Doisneau

Communiqué
collège Robert Doisneau, Paris
le vendredi 7 décembre 2018
Les enseignants et surveillants… du collège Robert Doisneau réunis en Assemblée Générale ont décidé de se mettre en grève à partir du lundi 10 décembre.
Nous sommes choqués par les images des 150 lycéens de Mantes-la-Jolie agenouillés, les bras sur la tête sous la garde de CRS. Nous sommes solidaires des lycéens qui se battent contre la réforme des lycées et des étudiants qui s’opposent à parcoursup et à l’augmentation délirante des (...)

En savoir plus »
 

Education : les personnels dans l’action au côté des lycéen-ne-s !

Depuis plus d’une semaine, les lycéens, avec les modes d’expression qui sont les leurs, bloquent leur établissement, organisent des rassemblements, partent en manifestations et se réunissent en AG pour débattre de leur avenir incertain et construire leur mobilisation contre les lois Blanquer. C’est maintenant aux personnels de l’Éducation d’entrer dans la danse !
Fausses polémiques autour du mouvement lycéen
Leurs aînés viennent de faire les frais de parcoursup, leurs professeurs peinent à leur (...)

En savoir plus »
 

Gilets jaunes : répondre à l’appel de Commercy ?

Dans le débat sur la nature du mouvement social des gilets jaunes, Pierre Bance tranche. Il conclue ailleurs : "Les Gilets jaunes de Commercy proposent une issue politique au mouvement : comités locaux autonomes, démocratie directe, assemblée générale souveraine, délégués avec mandat précis, révocables à tout moment, rotation des responsabilités. Ils appellent à la fédération des groupes locaux sur ces bases pour éviter la récupération politique, les leaders auto-proclamés, ou les délégués sans mandat (...)

En savoir plus »
 

Impostures démocratiques

Le retournement est violent et il est dans l’air du temps. Ne sommes nous pas habitués à ce que les victimes se trouvent de nos jours accusées d’être les auteurs des mêmes maux qu’ils subissent ? N’avons nous pas observé depuis le début des années 2000, comment progressivement on a accusé les habitants et jeunes des quartiers populaires, relégués et discriminés, de repli sur eux mêmes, communautarisme et racisme ?
L’évidence pour une seule classe sociale, d’être au centre, d’être imbue de sa propre et (...)

En savoir plus »
 

Réponse à Jaunes fluo et verts de rage (du mouvement des Gilets jaunes, de ce qu’il dit de la géographie française)

Le site P. Besnard relaie la réponse de Philippe Pelletier à un article d’analyse du Mouvement des Gilets Jaunes paru sur le site du géographe du monde (Cf.http://geographie.blog.lemonde.fr/2018/11/23/jaunes). S’il exprime sa crainte que ce mouvement déjà qualifié de poujadiste, puisse être politiquement récupéré par les ultra libéraux et les réactionnaires, P. Pelletier décrit ce mouvement comme une jacquerie moderne. Comparé à Nuit debout, il le voit plutôt comme le nouveau symptôme d’une crise de foi (...)

En savoir plus »
 

La chanson de Craonne censurée dans l’Indre

Sur le site de la fondation Besnard, Jean Marc Luneau commente un article paru il y a une dizaine de jours dans la Nouvelle République du Centre Ouest relatant la censure de la Chanson de Craonne par l’académie de Tours lors de la commémoration du 11 novembre. Comme d’autres alertés par les "maladresses" du président Macron, il dénonce la confusion entretenue entre commémoration militaire, souvenir de la grande guerre et enseignement de l’histoire. Il est légitime de s’interroger sur le basculement (...)

En savoir plus »
 

Le tour du monde des pédagogues

Alix Burle, un habitué des premières réunions débats du collectif Questions de Classe(s), fait depuis un an un tour du monde par épisodes à la rencontre de pédagogues sensibles à la question sociale et à la notion d’émancipation. Il s’interroge avec eux sur le métier d’enseignant. Il nous donne régulièrement de ses nouvelles. Son dernier poste sur Barcelone évoquant la figure de Francisco Ferrer est une occasion de donner écho à sa démarche et de renvoyer à son blog. Vous pourrez y lire ses interviews et (...)

En savoir plus »
 

Pas de vague !

L’émotion a été vive dans le monde enseignant à la vue de la vidéo montrant une professeure menacée par un élève armé. Que l’arme soit factice ou non, il n’en demeure pas moins que l’acte est d’une violence inouïe pour notre collègue.
La CGT Éduc’action condamne cet acte et a accompagné la collègue dans ses premières démarches. Elle apporte son soutien à l’ensemble du personnel de ce lycée.
L’École n’est pas en dehors de la société et la violence s’est développée, ces dernières semaines, dans et autour des (...)

En savoir plus »
 

École Blanquer, pas de vagues, de l’air !

La fédération de l’éducation de la CNT-SO tient à souligner sa vive émotion suite à l’incident survenu la semaine dernière dans le lycée Edouard-Branly de Branly. Elle tient également à soutenir la collègue ayant subit ces menaces et souhaite également soutenir l’ensemble des enseignant-e-s qui souffrent au quotidien. Pour une organisation syndicale il nous paraît fondamental de montrer notre solidarité à l’ensemble des personnels de l’éducation, cette solidarité doit permettre à tous-tes de sortir de (...)

En savoir plus »
 

Sauver le local de l’Emancipation !

Avant le 30 novembre 2018,
SAUVEZ UN LIEU ASSOCIATIF PARISIEN
À rayonnement national
Au 8 impasse Crozatier dans le 12ème à Paris, l’EDMP*, un grand local, de 220 m², avec plusieurs salles et une cuisine, permet depuis 42 ans la rencontre de nombreux groupes, qui font vivre des pratiques et des échanges autour des livres, de l’édition, du syndicalisme, de l’initiation à la langue française et de l’aide à la scolarisation des étrangers, de la mémoire des immigrations, des alternatives de (...)

En savoir plus »
 

Les Migrants de l’intérieur

Nous sommes tellement impressionnés par les « migrants » (de l’extérieur) , que nous ne pouvons pas appréhender nos propres exils.
Les « migrants extérieurs » sont dehors, alors que nous sommes enfermés à l’intérieur. Ils sont nombreux, ; on dirait , une troupe, une invasion, une hémorragie. Tandis que nous sommes et restons tout seuls.
La fascination des migrants
Nous ne comprenons pas les motivations des migrants, ce qui les pousse à appréhender une vie si difficile parmi nous. Ils sont tributaires (...)

En savoir plus »
 

Punaises de lit dans les Cités U de Montpellier

Le syndicat SCUM, malgré les sanctions universitaires et les procès qui ont frappés ses militants ce printemps, poursuit son travail de mobilisation sur la fac de Montpellier : en septembre il proposait aux étudiants précaires une démarche collective pour se faire rembourser les onéreux frais d’inscription :https://combatuniversitaire.wordpress.com/2018/10/10/faites-vous-rembourser-vos-frais-dinscription-depot-collectif-des-dossiers/
En ce début de mois, il soulève les matelas des étudiant.e.s. (...)

En savoir plus »
 

On ne fait pas baisser la température en cassant le thermomètre !

Il est normal et établi de s’en prendre à ceux qui déchargent leurs déchets dans la nature ou sur la voie publique. Il est beaucoup moins fréquent pour autant de s’en prendre à ceux qui les produisent.
La discrimination, comme la souffrance sociale imposée aux publics précaires, est constamment invisibilisées. On ne laisse pas traîner ses séquelles sur la voie publique. Une véritable volonté de faire disparaître ce qui choque et saute aux yeux, se met en œuvre.
On annonce, on exige l’éradication, la (...)

En savoir plus »
 

Public, privé : le 9 octobre dans la rue, construisons le rapport de force !

C’est la rentrée des luttes sociales ? Plusieurs syndicats dont le syndicat CNT-F de la poste ou Solidaires se joignent à l’appel de la CGT et de FO pour la journée d’action et de grève interprofessionnelle du 9 octobre prochain (Cf. appel ci-dessous). Sud Éducation appelle à contrer des "réformes" illégitimes et idéologiquement rétrogrades, la CNT, à une solidarité sans faille entre les usagers et les fonctionnaires pour défendre un service public et un bien commun. La CGT et FO, paraphrasant les (...)

En savoir plus »
 

Antipédagos, pédagos et hyperpédagos selon Philippe Meirieu

L’ interview de P. Meirieu par Faïza Zeroula a provoqué des tombereaux de commentaires non seulement ineptes mais fort souvent injurieux de la part de commentateurs qui n’ont jamais lu une ligne de l’œuvre pourtant fort dense de cet enseignant, que je tiens personnellement pour l’un des pédagogues importants de ce dernier demi-siècle.
L’excellente interview de Philippe Meirieu par Faïza Zeroula a provoqué (comme d’habitude pour ce qui concerne cet éducateur) des tombereaux de commentaires non seulement (...)

En savoir plus »
 

Le Travail en souffrance

Le « Travail en souffrance » doit être distingué de tout ce qui entoure l’étude de la souffrance au Travail. Certes, la « Souffrance au travail » est un fait qui nous apprend énormément sur la dégradation du concept de travail à l’ère de la précarité généralisée et du libéralisme triomphant.
Mais le « Travail en souffrance » peut nous permettre une étude plus fine de l’impossibilité pour l’individu touché par la précarité, vivant dans un monde précaire , littéralement « de se mettre au travail ». C’est une (...)

En savoir plus »
 

Il n’a que ce mot à la bouche...

Il n’a que ce mot à la bouche le ministre de l’Éducation : évaluation ! Et quelques autres, compétition, compétences, performances, modernisation… Qu’est-ce à dire ? Quelle sorte d’école souhaite-t-il construire ainsi ?
Le hasard et l’inattention me conduisent subrepticement sur le site du « Figaro » : un haut-le-cœur ! Je lis : « pragmatique mais avant tout libéral […] le ministre de l’Éducation a donné toute la mesure de son ambition pour l’école et ses professeurs. Évaluation du système, autonomie des (...)

En savoir plus »
 

C’est aussi la rentrée scolaire au Rojava

Pierre Bance poursuit sa chronique sur le Rojava et analyse l’instauration par les "kurdes révolutionnaires" d’une école publique gratuite et pour tous dans une région sous tension et sous menaces.
Les approches libertaires de l’école du Rojava
C’est aussi la rentrée au Rojava. Malgré les menaces d’invasion des gouvernements turc et d’el-Assas, malgré la guerre environnante, quelque 500 000 élèves ont pris le chemin de l’école au Rojava et dans les territoires libérés de l’oppression de l’État (...)

En savoir plus »
 

Le réglement du taille crayons

Pour tel parent qui a des enfants scolarisés en collège, tel éducateur ou acteur social qui en connaît et qui en suit, l’évolution des pratiques réglementaires et procédurières des établissements est en passe de devenir … un monument !
Pour une simple entré en 6ème, l’enfant concerné se retrouve dès le premier jour confronté à un fatras de règles et d’interdictions à faire signer, dont l’accumulation, la juxtaposition et la banalisation posent problèmes.
Accumulation de règles , car celles ci émanent de (...)

En savoir plus »
 

Le marronnier des marronniers

La rentrée scolaire est souvent comparée à un marronnier, tellement il est d’usage de concentrer en deux ou trois semaines seulement (ce que durent les marrons) , tout l’intérêt qu’un pays, qu’une nation peut porter à sa jeunesse et à son système scolaire.
La répétition d’un même scénario , après un temps suffisamment long (une année, donc) permet souvent de répéter les mêmes formules, d’interroger les mêmes gens, de répéter les mêmes titres et les mêmes reportages, en faisant semblant d’être dans une actualité (...)

En savoir plus »
 

ÉDUCATION PRÉCAIRE

Nous avons appris au contact des familles précaires à repérer, les effets de la précarité dans l’éducation que les enfants reçoivent de leurs parents.
Il ne s’agit pas seulement des effets de la précarité. Ceux ci sont, bien entendu, patents. Les enfants souffrent et supportent d’abord la précarité des parents ou de tout le groupe familial ; ils subissent même d’une manière particulièrement cruelle cette précarité. Ils souffrent plus particulièrement de l’isolement, du ballottement , de la perte des (...)

En savoir plus »
 

Pour la défense des droits des jeunes mineurs isolés : manifester ça ne suffira pas !

Vous avez peut-être suivi l’affaire fin juin : https://www.questionsdeclasses.org/?Un-rassemblement-a-Melun-le-vendredi-15-juin-pour-le-droit-a-la-scolarisation&var_mode=calcul J’ai relaté la mise en danger de jeunes mineurs étrangers isolés (ou MNA) sur le département de Seine et Marne par leurs responsables légaux mêmes. Avec des collègues nous avons pris conscience que certains de nos élèves d’UPA2 ne seraient pas épargnés par le contexte politique défavorable à l’accueil des migrants en France. (...)

En savoir plus »
 

Oleg Sentsov, en grève de la faim depuis 81 jours

Certains et certaines espéraient que Poutine profiterait du mondial de football pour faire rebondir "positivement" son image en libérant le réalisateur Oleg Sentsov. Mais la propagande étant ce qu’elle est, la répression contre les journalistes et la liberté d’expression restent la meilleure méthode pour mystifier, mentir à l’opinion publique russe et entretenir de façon efficace, une menace généralisée envers les critiques et les curieux... Oleg Sentsov est emprisonné pour vingt ans parce qu’il s’est (...)

En savoir plus »
 

...Hantés par nos publics

Dans la littérature ou le cinéma fantastique, les fantômes constituent un élément majeur de toute intrigue. Les fantômes sont la plupart du temps représentés comme des « revenants » c’est à dire comme des personnages qui reviennent d’entre les morts pour hanter un lieu.
S’ils s’acharnent sur une personne, l’intrigue est là pour nous raconter petit à petit que c’est parce que le fantôme a une histoire , un secret terrible en lien avec cette personne ou ce lieu.
C’est la dialogie de la crypte et du fantôme, (...)

En savoir plus »
 

Grève reconductible à la crèche de l’œuf à La Busserine (Marseille 14°) pour le maintien des emplois et de la structure !

Les salarié-e-s de la crèche de l’œuf à la Busserine (Marseille 14°) sont en grève reconductible depuis le jeudi 19/07, avec le soutien de leur syndicat CNT-Solidarité Ouvrière, afin de revendiquer le maintien des activités de la structure menacée de fermeture par le gestionnaire Auteuil Petite Enfance.
Après un mois de flou artistique et de communication par médias interposés, la direction de cette filiale de la fondation des apprentis d’Auteil, a enfin reçue ses salarié-e-s, le 17/07. Cette réunion (...)

En savoir plus »
 

Pédagogie sociale et Pédagogie des Opprimés : NOTRE FREIRE

Texte consécutif à la Journée de Pédagogie sociale du 7 JUILLET organisée au Centre social de Longjumeau.
Paulo Freire fut un éducateur, un initiateur empêché d’agir par des forces violentes, tout au long de sa vie ; en butte aux politiques répressives, aux dictatures, à l’exil. Il s’est heurté à des dominations et des oppressions objectives, violentes et concrètes. Mais sa préoccupation s’étendait bien au delà ; les répressions et les dictatures ,ça ne dure qu’un temps. Il était bien davantage préoccupé (...)

En savoir plus »
 

Du soin comme projet de soi- de Soi comme projet de Soin

Santé et Précarité (II)
L’expérience de la Précarité amène les enfants, les adultes et les familles qui la subissent à faire coïncider l’expérience de mauvaise santé avec le sentiment de soi. Au delà de l’accumulation des troubles, il y a surtout au cœur de la précarité une conscience et une épreuve de la fragilité de soi ; une sorte d’abandon face à ce qui immanquablement se dégrade et nous dégrade.
Le précaire en quelque sorte est malade de la conscience de sa propre précarité. Et celle ci le terrasse. (...)

En savoir plus »
 

Panique au rectorat de Bretagne

Bac mention « engagement militant », voilà ce qu’on peut attribuer aux 15 élèves insoumis du lycée Diwan. Loin d’en rester à leur coup spectaculaire de rédiger leur devoir de mathématiques en breton, ils ont su manier leur rapport de force pendant les 15 jours de corrections, et repousser le rectorat dans les cordes. Déjà au printemps, il manifestait dans les rues de Carhaix derrière une banderole : « pour Zad, contre la loi travail et pour le bac en breton », un fourre-tout symbole d’un jeunesse pleine (...)

En savoir plus »
 

GUÉRISON IMPOSSIBLE : l’insoluble Santé des précaires

Santé et Précarité (I) Il est impossible de travailler auprès des publics les plus touchés par la précarité sans être frappé par les problématiques de la Santé. En effet , il ne s’agit pas seulement de soins nécessaires ou urgents , de difficultés d’accès, de santé dégradée. La réalité est bien au delà, la réalité est bien lus terrible : la santé du précaire fait système avec la précarité elle même. Cette question lui est intimement liée.
Il faut comprendre cela des deux manières :
d’une part comme l’affirmation (...)

En savoir plus »
 

Le Festival de Douranenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord

Notre camarade Pierre Bance, dont on a publié deux textes sur les expériences de fédéralisme et d’école multiethnique des kurdes dans la province du Rojava, poursuit son analyse de l’expérience kurde dans le nord de la Syrie. Son Introduction au Confédéralisme démocratique est la traduction du texte qu’il avait écrit pour Libre Pensamiento, la revue de la CGT d’Espagne. Vous pouvez télécharger le texte ici :
Le texte en espagnol et les autres articles du dossier « Federalismo y anarquismo » de Libre (...)

En savoir plus »
 

ACCUEILLIS COMME JAMAIS !

Nous avons souvent cette réflexion issue de nos pratiques en Pédagogie sociale que ce qui fait la vraie valeur de notre travail est rarement mis en avant. ce n’est pas cela que l’on retrouve comme objet dans les demandes de subvention ; c’est rarement sur cet essentiel là que portent les demandes de résultats ou d’évaluation.
Curieusement, ce qui fonde et exprime l’originalité intrinsèque de nos actions, n’est pas vraiment financé , ni vu, ni reconnu. Et les mêmes qui ne voient rien sont pourtant les (...)

En savoir plus »
 

Désobéissance civile au baccalauréat 15 lycéens rédigent l’épreuve de mathématiques en breton

Vendredi 22 juin. Carhaix. Le proviseur rentre dans la salle d’examen. Il descelle les sujets de mathématiques. L’ambiance est tendue. Les copies sont distribuées. Les élèves commencent à rédiger.
Tout semble normal, sauf que des élèves ont décidé de rédiger en breton pour la première fois pour une épreuve de mathématiques. Ils savent les risques qu’ils encourent. Un zéro ou au mieux une note donnée par un correcteur non bretonnant. La République ne badine pas avec la langue française. En effet, à cette (...)

En savoir plus »
 

Un rassemblement à Melun le vendredi 15 juin pour le droit à la scolarisation des Mineurs non accompagnés

Des enfants et des jeunes privés d’avenir : une situation injuste et inhumaine assumée par le Département de Seine-et-Marne. Le Collectif 77 de soutien aux Mineurs et Jeunes Majeurs Étrangers après avoir appelé au rassemblement vendredi matin devant le Conseil général de Seine et Marne à Melun, communique et précise ses revendications en faveur des droits des jeunes mineurs étrangers isolés et des jeunes apprentis d’origine étrangère. Les sections syndicales des établissements mobilisés par la (...)

En savoir plus »
 

Des jeunes mineurs étrangers isolés jetés à la rue par le Conseil général de Seine et Marne

Deux élèves U2PA de mon collège ne sont pas inscrits sur Affelnet et sortis du système scolaire parce que les inspecteurs de l’ASE 77 ne veulent pas signer leur vœux d’affectation en lycée professionnel au prétexte qu’ils ont dépassé l’age légale de scolarisation à l’issue de leur année scolaire (16 ans). Le département du 77 se défausse de son devoir protection de l’enfance en s’appuyant sur un biais légal. De fait il fragilise des élèves dans leur parcours scolaire et leur intégration en France en leur (...)

En savoir plus »
 

TRAVAILLER A FAIRE FAMILLE TOUT SIMPLEMENT

Travailler avec les familles n°3
Toute la difficulté de l’acteur social, du travailleur social est bien celle ci : ce dernier ne saurait travailler avec les familles sur le mode d’un technicien, et de même, il ne saurait pas davantage , leur apporter quoi que ce soit s’il n’est pas au moins un pédagogue.
Si tout professionnel peut être en lien avec des famille, si chacun peut prétendre « travailler « pour » ou même « avec » celles-ci , il faut toute une pédagogie pour travailler « ensemble ». Il faut (...)

En savoir plus »
 

Exclusions, mensonges et vidéos répression anti-syndicale à l’université Paul Valéry (Montpellier)

A la fac de Montpellier 3, alors que la mobilisation contre la loi ORE et contre Parcoursup est toujours en cours, la présidence assigne en justice un élu du Scum-CNT-SO et réprime tout azimut la mobilisation étudiante et syndicale. Ce nouvel épisode de la criminalisation du mouvement social a franchi un cap avec l’utilisation "à charge" des enregistrements des caméras de surveillance pour incriminer les militants. Les griefs sont ubuesques et la méthode d’intimidation est digne du gouvernement (...)

En savoir plus »
 

Attaque contre l’École : au tour de l’enseignement professionnel de morfler !

Le ministre de l’Éducation Nationale, J.M Blanquer a présenté, lundi 28/05, un projet de réforme des lycées professionnels, dans la droite ligne des réformes précédentes (baccalauréat, accès à l’enseignement supérieur) qui pour nous sera loin de l’objectif officiellement affiché de revalorisation de la voie pro, bien au contraire !
Derrière les habituels coups de com, les annonces de Blanquer sur le lycée professionnel cachent encore une fois l’austérité : la mixité des parcours et des publics, la (...)

En savoir plus »
 

EDMP : continuer le combat en achetant le local de l’impasse Crozatier à Paris

Dans la lutte du pot de fer contre le pot de terre nous soutenons les céramistes. Les camarades de L’émancipation œuvrent depuis des années à faire vivre un local militant et associatif dans l’impasse Crozatier. Depuis des années ils l’ouvrent généreusement à des associations culturelles, de lutte ou à des syndicats. En région parisienne ce lieu appartient à notre géographie militante et mentale. Menacés d’expulsion les camarades ses sont constitués en association, L’EDMP (L’émancipation par la diffusion de (...)

En savoir plus »
 

L’uniforme à l’école ?

La chronique de Nestor Romero : Je viens d’apprendre la triste nouvelle : 62,4% des parents des écoles primaires de Provins se sont prononcés en faveur du port de l’uniforme par les élèves.
Mais attention, attention aux chiffres jetés ainsi en caractères gras. Il semblerait, en réalité, que 345 familles ont participé à la consultation sur les 609 concernées. Ce qui, contrairement à ce que pourrait laisser penser le pourcentage en gras dans le titre, signifie que seule une minorité a explicitement (...)

En savoir plus »
 

Précaires de l’éducation : exigeons le renouvellement de tous nos contrats Rassemblement devant le rectorat de Paris le 30 mai 2018 à 15h

Dans l’Éducation nationale 1 personnel sur 4 est contractuel (soit 300 000 CDD). AED, AVS en CUI CAE, AESH, professeur.e.s contratuel.le.s, nous sommes soumis.e.s à des conditions de travail précaires, à la merci de toutes les pressions hiérarchiques possibles, mal-formé.e.s et sous-payé.e.s. Les logiques budgétaires adoptées par l’Éducation nationale redéfinissent en permanence nos contrats, qu’ils soient de droit privé ou de droit public, CDD renouvelables ou services civiques, sans pour autant (...)

En savoir plus »
 

Personnels d’accompagnement des élèves en situation de handicap : vers un renforcement de la précarité ?

COMMUNIQUE DE PRESSE de la CGT Éduc’action Lors du Comité Technique Ministériel du 16 mai, le ministre a présenté un projet de décret modifiant celui relatif aux conditions de recrutement et d’emploi des AESH (décret 2014-724 du 27 juin 2014). Ce projet prévoit de réduire la durée nécessaire aux AVS sous contrat CUI, de 2 années à 9 mois pour prétendre à un CDD AESH, auxquelles s’ajouteront 6 années de CDD AESH pour prétendre à un CDI...
Est-ce réellement une bonne nouvelle ? La CGT (...)

En savoir plus »
 

"Faire famille"

Quand une famille ne peut plus en être une car elle ne peut plus organiser de véritable vie en interne et que chacun de ses membres en est réduit à gérer sa propre précarité, ce dont elle besoin, c’est de « famille encore ».
Quand des parents isolés ne peuvent plus faire famille, quand ils ne peuvent plus se percevoir eux mêmes que comme des « éducateurs impuissants », condamnés à se présenter encore et toujours comme de simples parents, à défaut d’être des travailleurs, des citoyens ou des acteurs de (...)

En savoir plus »
 

A marseille, l’école publique n’est pas à vendre !

Le collectif Marseille contre les PPP, réunissant associations, syndicats, habitants de Marseille et élus dénonce, la méthode (absence de consultation) et le fond (financier) du projet de partenariat public-privé signé par le maire pour construire six écoles sur la ville.
Le maire de Marseille a annoncé un plan pour la rénovation des écoles marseillaises. Ce plan prévoit, en 6 ans, la construction ou reconstruction d’une trentaine de groupes scolaires en urgence absolue. Par conséquent rien n’est (...)

En savoir plus »
 

Travailler "avec" les Familles

L’expression « travailler avec des familles », ou plus sobrement « travailler avec les familles » (i.e des jeunes ou des enfants « pris en charge« ) n’aurait certainement pas signifié grand chose avant le début des années 1980. C’est à dire l’époque où les familles travaillaient encore. Il faudrait faire des études linguistiques et sémiologiques pour expliquer le glissement de sens de l’expression « travailler avec », appliqué dans le secteur du Travail social.
On s’interrogerait certainement alors sur (...)

En savoir plus »
 

Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?

Les faits sont là, plus de 400 000 étudiants sont laissés dans l’expectative quant à leur orientation post BAC. En dépit des effets d’annonces et du prétexte d’une meilleure efficacité, l’algorithme laisse bien au 1er tour plus de 29 000 étudiants sans affectation (quand APB n’en "lésait que 10 000" ). Cet argument tombe au profit du tri opacifié des facs selectives... Le gouvernement confirme qu’il n’investira pas dans l’éducation des générations à venir. Non seulement il ne change rien au système (...)

En savoir plus »
 

Le mardi 22 mai, ça manifeste aussi dans Evry !

Ce matin à 10 H 30, rue Toussaint Louverture, à l’appel intersyndical de la CGT, de la FSU et de Sud éducation, près de 300 personnes se sont rassemblées devant la médiathèque de l’Université d’Évry (Essonne), pour manifester leur solidarité avec les cheminots et défendre le service public. Cliquez sur les photos :
Rapidement rejoint par des militants d’autres organisations syndicales, quelques élus de Ris-Orangis, des élèves du Lycée Truffaut de Bondoufle et des étudiants de l’Unef, le cortège a (...)

En savoir plus »
 

NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION

Les pratiques élémentaires en Travail social ont souvent été représentées par leurs propres acteurs comme reposant ou donnant une importance exceptionnelle à la notion d’adhésion. Classiquement et ce depuis la fin du XXème siècle, de très nombreux éducateurs affirment « avoir besoin » ou « rechercher » l’adhésion de leur public.
La loi de 2007 sur la Protection de l’Enfance enfonce encore le clou et fait de l’adhésion des usagers, la clef de tout projet et de tout accompagnement éducatif. Pire l’absence (...)

En savoir plus »
 

22 mai 2018, tous et toutes en lutte pour défendre les services publics ! Le rapport de force, c’est maintenant !

L’attaque des services publics et des fonctionnaires est aujourd’hui au cœur de la politique de ce gouvernement des riches avec pour objectif de détruire le bien commun au bénéfice des profits d’une minorité. le tract d’appel à la grève du 22 mai : Du plan « action publique 2022 » à la réforme de la SNCF en passant par la réforme du bac et de l’accès à l’enseignement supérieur, la recette est toujours la même. Sous couvert de modernisation, le gouvernement surfe sur les dysfonctionnements réels de (...)

En savoir plus »
 

Rassemblement lycéen à Evry

Aujourd’hui, à 14 heures, des élèves des Lycées R. Doisneau de Corbeil Essonne et de F. Truffaut de Bondoufle, après avoir bloqué leur établissement le matin même, se sont rassemblés avec les élèves du Lycée G. Brassens de Courcouronnes, sur le parvis des Droits de l’Homme, devant la mairie d’Évry, pour contester la loi ORE et la sélection organisée par Parcoursup.
Ce mouvement d’inquiétude et de contestation aussi soudain que nombreux est d’autant plus inattendu qu’il n’y a même pas une semaine Thomas Le (...)

En savoir plus »
 

Ce qu’il faut de désespoir pour agir

La notion d’organisation en Pédagogie sociale
A l’officier russe qui lui reprochait l’apparente inorganisation de l’armée populaire des volontaires et brigadistes luttant contre les fascistes, Durruti répondait :
« Nous sommes organisés, mais nous n’organisons pas l’obéissance , nous organisons l’enthousiasme ».
C’est aussi la plus belle définition de la place essentielle que prend la notion d’organisation en Pédagogie sociale. Cette place est essentielle : l Pédagogie sociale est une école de (...)

En savoir plus »
 

Court traité d’anarchisme à l’usage de J.-M. Blanquer

« La liberté pédagogique n’a jamais été l’anarchisme pédagogique » s’est exclamé le ministre. La formule a fait mouche, reprise ad nauseam par les médias, de sorte qu’il peut récompenser ses communicateurs qui, lui soufflant le terme « anarchisme », ont bien travaillé.
Le ministre Blanquer, dans sa volonté de défendre l’ordre et de mettre au pas les enseignant-e-s, aurait pu dénoncer "l’anarchie", comme un autre avait dénoncé la "chienlit". Il a curieusement choisi, dans une de ses formules-chocs, de s’en (...)

En savoir plus »
 

Chroniques bretonnes, épisode n°6

Ancien instituteur, Erwan Hupel livre un regard cru sur la maternelle. Au fil de la lecture, son humour grinçant laisse percevoir un accueil singulier des élèves, tendre même, attentif à leurs dires, à leurs gestes mais aussi à ceux de leurs parents. Il a publié ces chroniques en langue bretonne sous le titre Yudal ! aux éditions Al Liamm en 2013. Sa chronique est publiée chaque mois sur le site Questions de classes.
Quand elle serait grande, elle ferait la classe comme moi. Elle m’avait dit ça (...)

En savoir plus »
 

La notion de Care en Pédagogie sociale

Les éducateurs, les animateurs, connaissent bien cette situation où les enfants qui ont joué avec du matériel et petits jeux , ont fini par tout mettre au sol. Dorénavant, chacun piétine des petites pièces qui n’ont plus ni sens , ni valeur. Il ne restera bientôt plus qu’à les prendre pour les jeter, ou les briser. Désormais, l’ennui règne et les enfants désœuvrés n’ont bientôt plus rien d’autre à faire qu’à jeter, briser, voire se jeter à la figure, ce qui n’ a plus de valeur.
L’animateur, l’éducateur sait (...)

En savoir plus »
 

Tolbiac : expulsion des étudiants et fermeture de la "commune libre de Tolbiac" ce matin à 5 H...

A cinq heures ce matin, les CRS ont investi la fac de Tolbiac et ont expulsé manu militari les étudiants qui occupaient les locaux depuis plusieurs jours.
Hier les étudiants de Tolbiac défilaient à Paris, en tête de manif avec le personnel des hôpitaux, appelant à la convergence des luttes. Pendant plusieurs heures entre Montparnasse et la place d’Italie, ils incarnaient la nécessité de dépasser la seule confrontation des cheminots avec le gouvernement, pour poser dans le débat actuel sur le service (...)

En savoir plus »
 

Scolarité obligatoire dès 3 ans : beaucoup de bruit pour rien ?

Les 27 et 28 mars derniers se tenaient les assises de la maternelle où J.-M. Blanquer a annoncé l’avancement de l’âge de la scolarité obligatoire à 3 ans. Ces journées ont été dominées par des intervenants issus des neurosciences et des neuropsychologies.
La CNT-SO dénonce le peu d’acteurs de terrains invités (enseignant.es, assistant.es maternelles, agents territoriaux spécialisés de l’école maternelle …) et l’accumulation d’annonces d’« avancées de recherches » sans réelles réponses aux problèmes du (...)

En savoir plus »
 

La Société des oiseaux tombés

Les KroniKs d’avril sont publiées.
Qui, enfant, ne s’est pas pris au moins une fois de passion pour un oisillon tombé d’un nid ?
Combien de générations d’enfants n’ont pas tenté, le plus souvent en vain, de nourrir et d’héberger , ce petit en mauvaise posture ? Cet événement représente ou a représenté même une expérience « éducative classique », pour tant d’enfants des villes comme des campagnes. La confrontation à ce que la vie peut réserver d’espoir, de sentiment d’impuissance et de fatalité et de mort. (...)

En savoir plus »
 

Hommage à la ZAD, hommage aux 100 Noms

Le gouvernement empêche les journalistes de filmer leur expulsion et les média colportent sur les zadistes des stéréotypes aussi vieux que la criminalisation des mouvements sociaux. Heureusement les témoignages sur leur action, des vidéos prises sur le vif et des textes comme celui de Jérôme et Rocio circulent et rendent hommage à la cohérence du projet inexpugnable des zadistes de Notre Dame des Landes.
L’expulsion de la ZAD est une ignominie. Sous couvert du respect de l’état de droit – discours (...)

En savoir plus »
 

La CNL ? Ou comment s’organiser en dehors des syndicats étudiants

Le SCUM a participé à la Coordination Nationale de Lutte qui s’est tenu le 31 mars à la fac de Bordeaux. Le syndicat témoigne de la volonté pressante d’un certain nombre d’étudiants d’organiser leur lutte en dehors des appareils bureaucratiques et du syndicalisme étudiant qui ont monopolisé les débats de la Coordination Nationale Étudiante qui s’est tenu à Toulouse le 24 mars dernier. Le choix fait débat mais, en dépit d’un calendrier d’action plus autonome, les deux coordinations semblent partager sur les (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don