mercredi, 22 mai 2019|

22 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Elsa Avet

À propos du "journal d’une AVS"

Après le journal d’une AVS d’Eise CAilleau, l’analyse d’Elsa Avet
« Il y a des mots terribles, apparemment innocents (« hygiène mentale », « santé mentale », « handicapés mentaux », etc.) qui viennent de loin s’installant dans nos habitudes travailleuses. Il faut se méfier de l’innocence du vocabulaire. Celui-ci n’est pas simplement le reflet d’une irréflexion mais entraine derrière lui une foule d’inconsistances. Cela a des conséquences redoutables venant masquer les problèmes qui n’apparaissent que dans une (...)

En savoir plus »
 

Journal d’une AVS 3ème partie : une classe pour les Incasables

Une nouvelle année recommence, nouveaux élèves, nouvelle maîtresse : Nora, qui a passé un concours administratif, a préféré changer de travail. Une jeune maîtresse la remplace, qui a déjà enseigné en classe ordinaire une année ou deux. Il va sans dire qu’elle n’a pas reçu de formation spécifique à la CLIS, et là encore, ses motivations tiennent au fait qu’elle souhaite rester dans le secteur où elle a commencé à exercer. Si elle est originaire d’une petite ville du Nord de la France, elle a néanmoins passé son (...)

En savoir plus »
 

Journal d’AVS deuxième partie

Après 10 années d’existence, Les Assistants de Vie Scolaire accèdent en septembre 2016 à une formation consacrée par un diplôme d’état, à un salaire décent, en un mot ils sont devenus des travailleurs sociaux. Mais quel bilan a été fait lors de cette décennie sur ce dispositif à l’école ? Elise Caillau poursuit, au travers de la chronique en plusieurs épisodes de son expérience de précaire à l’Éducation nationale, à en dresser la critique.
Changement de poste
L’ambiance de travail à Argenteuil m’est (...)

En savoir plus »
 

Journal d’une AVS

Après 10 années d’existence, Les Assistants de Vie Scolaire accèdent en septembre 2016 à une formation consacrée par un diplôme d’état, à un salaire décent, en un mot ils sont devenus des travailleurs sociaux. Mais quel bilan a été fait lors de cette décennie sur ce dispositif à l’école ? Les inclusions scolaires sont certes évaluées par le ministère. Combien d’enfants en situation de handicap scolarisés dans l’année ? Combien d’inclusions en classe ordinaire au cours de l’année, de projets personnalisés de (...)

En savoir plus »
 

Une nouvelle révolution en marche ?

Fallait-il attendre les progrès technologiques comme l’imagerie cérébrale utilisés par les chercheurs en neurosciences cognitives pour donner du crédit aux méthodes de l’éducation nouvelle ? Et comment peut-on affirmer dans un journal comme Télérama que « les neurosciences sont les seules à pouvoir nous renseigner sur la complexité de l’être humain » et soutenir la nécessité d’expérimenter des méthodes de type épidémiologique, qui seraient la seule caution véritablement scientifique, en transformant ainsi la (...)

En savoir plus »
 

La fabrique de l’a-normalité

Identifier l’échec scolaire à des troubles de l’apprentissage relevant d’anomalies de type neuro-psychologique, voilà une stratégie de gestion de la difficulté scolaire inédite en France. Elle ouvre un vaste champ d’intervention aux spécialistes des neuro-sciences cognitives et plus globalement aux professions de santé qui depuis un demi siècle ne cesse de se développer. Ceci confirme la tendance qui n’est pas nouvelle à médicaliser la société. De fait, les politiques scolaires et sociales (...)

En savoir plus »
 

Une mystification

Il nous semble important de travailler à une analyse critique de l’approche des compétences en pédagogie. Cette approche s’offre comme modèle d’expertise à travers une représentation théorique, parée d’une démarche expérimentale, et vise l’efficacité pédagogique de l’apprentissage scolaire. Dans cette approche, la forte mobilisation des savoirs psychologiques fait référence à l’univers des sciences de l’éducation (pédagogie et didactique, psychologie du développement mental de Piaget, et plus récemment (...)

En savoir plus »
 

Management et pédagogie de l’adaptation

La notion de compétence participe aujourd’hui au processus d’homogénéisation des scolarités. Elle est conçue comme l’élément principal d’un dispositif d’intégration de la connaissance dans l’économie de marché mondialisée et comme le socle organisateur « d’un nouvel ordre scolaire mondial », pour reprendre les termes de Christian Laval. Cette perspective renforce l’illusion bien connue que scolariser comme le disait Abdelmalek Sayad n’est somme toute qu’un acte technique qui peut consister soit à (...)

En savoir plus »
 

La gestion du handicap à l’école

La politique menée en faveur des personnes handicapées s’inscrit dans un contexte historique particulier dans lequel le handicap s’est construit comme un problème social, exigeant un régime spécial et un traitement adapté.
D’abord conçu comme catégorie de discrimination des individus, puis comme catégorie sociale, juridique et médicale de l’action publique, le handicap est devenu un phénomène repérable institutionnellement. Il est identifié par des dispositifs de prévention, de dépistage, par des (...)

En savoir plus »
 

Les discours éducatifs et pédagogiques

Christian Laval a finement analysé la mutation progressive de nos systèmes d’enseignement. Cette mutation se caractérise, pour reprendre ses termes, par « l’incorporation économique qui les transforme en vastes réseaux d’entreprise de formation de « capital humain ». La compétition sociale généralisée est devenue le mode de régulation du système scolaire lui-même.
Il s’agit bien de comprendre dans ce qu’on pourrait appeler le « pédagogisme » qui accompagne l’évolution des politiques scolaires comment la (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don