jeudi, 21 novembre 2019|

19 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Université d’été des enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur

Version imprimable de cet article Version imprimable   1 commentaire(s)

Appel à la tenue d’une université d’été des enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur.
Lundi 26, Mardi 27 et Mercredi 28 août Cartoucherie de Vincennes

Le temps est venu pour les enseignants de France de prendre leur destin en main. Nous le savons et l’avons vécu depuis de nombreux mois, il n’y a rien à attendre de réformes tombées du ciel du ministère, motivées par des objectifs budgétaires, poussées selon un calendrier électoral, imposées sans concertation et donc, par essence, destinées à l’échec.

Cependant, nous en convenons tous, dans les rangs serrés de nos manifestations, dans nos salles des professeurs, et même dans nos classes avec nos élèves, notre école a besoin d’être refondée. Cette refondation doit venir de nous. Nous sommes les experts et les professionnels de l’éducation. C’est sur nous que pèse la responsabilité de rebâtir l’école, ce que trente années d’errements des politiques éducatives n’ont pas su faire.

Fort de ce constat, et à l’exemple de ce que font les partis politiques et les organisations syndicales, nous lançons un appel à la tenue d’une université d’été des professeurs du primaire, du secondaire et du supérieur les 26, 27 et 28 août prochain. Comme vous le savez, notre pré-rentrée est fixée le 30 août et nous devons arriver dans nos établissements respectifs forts d’une nouvelle dynamique et de nouvelles propositions.

Les objectifs de cette université d’été sont triples :

— fixer un rendez-vous par delà la période estivale, prolongeant les luttes en cours quel que soit leur résultat, — reprendre la main sur notre métier et ne plus le laisser à une technocratie éloignée de nos classes, — et enfin, le plus important et ce qui nous demandera le plus grand effort, déterminer un nouveau cadre idéologique et pédagogique pour nos écoles, nos collèges, nos lycées et nos universités.

Nous avons bien conscience du caractère à la fois nécessaire et utopique de notre démarche. L’urgence impose que nous nous parlions, que nous débattions et que nous nous retrouvions, les plus nombreux et décidés possibles, par delà nos sensibilités, par delà nos affiliations mais unis par le souci de nourrir une nouvelle ambition pour nos élèves et pour l’école.

Cette université est donc ouverte à tous et doit faire appel à toutes les énergies et les talents disponibles. Elle doit avoir un lieu, qui doit allier le pratique et le symbolique. Elle doit être articulée autour d’ateliers et d’événements artistiques, pédagogiques et politiques. Elle doit lancer des invitations à des personnalités venues du monde des arts, des lettres, des sciences et du sport pour nous inspirer. Elle doit aboutir à un beau texte, qui sera la base d’une réorganisation de notre métier.

Elle doit être ambitieuse, joyeuse, optimiste, déraisonnable et bienveillante.

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586