mercredi, 15 août 2018|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Semaine "écoles mortes" à Garges-Sarcelles......

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF
Semaine "écoles mortes" à Garges-Sarcelles...

Nous publions un récit de la semaine "écoles mortes" à Garges-Sarcelles, merci à son auteur.

La semaine dernière, le collectif de profs et parents d’élèves de Garges-Sarcelles a organisé une semaine "école morte".
Le principe d’une semaine école morte est le suivant : Les parents d’élèves se mobilisent pour bloquer les établissement de leurs enfants. Il nous a suffi de peu de parents (4 ont suffi pour certains établissement).
Chaque jours de la semaine, deux établissement sont bloqués à l’initiative des parents, de ce fait, la semaine entière est une semaine de mobilisation et ce type d’action nous a permis d’être mobiles sur les différents établissements. En tout, huit établissements ont été bloqués. Trois n’ont pas été bloqués par décisions collective des parents.
Il a été possible d’organiser des réunions et assemblées générales devant les établissements afin de massifier la lutte et d’informer les parents, les élèves et les collègues au sujet des réformes du gouvernement.

Les revendications :
- Retour aux dotations horaires globales de l’année dernière et instauration d’un seuil pour les DHG de l’année prochaine
- Construction de nouveaux établissements dans le Val d’oise
- Instauration d’un nombre d’élèves maximum par classe en REP et REP+ (20 élèves en 6ème)
- Accueil du collectif en audience collective à l’inspection académique pour parler de nos revendications.
- Retrait de la loi ORE

Pourquoi utiliser ce type de mobilisation ?

Raison 1 : Il est difficile de mobiliser les professeurs car les salles de profs se dépolitisent de plus en plus. Soit, nous ne passerons pas par les collègues, passons par les parents.

Raison 2 : Il nous est difficile de tenir une grève de longue durée (comme on a pu le voir ces derniers temps avec les "grèves perlées" à la SNCF), ce type de mouvement permet au corps enseignant de ne pas se mettre en grève ("Notre établissement est bloqué par les parents, nous ne pouvons pas faire cours")

Raison 3 : Le blocage par les parents permet d’organiser des actions d’information toute la journée devant les établissements et de faire prendre conscience aux parents et aux élèves de l’ampleur des attaques faites au service public.

Nous sommes conscients que cette mobilisation n’est qu’une goutte d’eau versée dans le vase de la mobilisation et que de nombreuses actions sont organisées partout en France dans l’éducation. A nous d’en prendre conscience et d’amplifier le mouvement en Juin et à la rentrée.

En espérant nous donner des idées à tous...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1360