dimanche, 20 octobre 2019|

19 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Rencontre avec les animatrices et animateurs de Paris luttes infos

Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis quelques semaines un nouveau site "hante" la toile... Paris-Luttes.info - Site coopératif d’infos et de luttes Paris - banlieue est un projet qui vise à recenser les luttes dans Paris et sa banlieue. Social et résolument anti-autoritaire, ce site vaut la visite. Nous avons demandé à ses animatrices et animateurs de nous présenter leur démarche.

Questions de classe(s) - Pouvez-vous nous présenter l’objectif de ce projet et de ce site et nous faire partager un petit peu son histoire, ses origines... ?

Robertta - Son histoire s’est faite en deux temps j’ai l’impression. D’abord il y a eu l’initiative de gens qui avaient participé à un média libre sur Lyon (rebellyon.info). Ces gens-là nous ont apporté un projet déjà assez abouti, déjà un peu construit, avec des aspects techniques déjà prêts : ça a été un gros plus. Parallèlement quelques militants parisiens râlaient depuis un petit moment sur le manque d’un outil d’info internet réappropriable par tous et toutes. Y’avait bien Indymedia, mais c’est vrai que c’était un peu en perte de vitesse, et même dans la ligne éditoriale y’a des choses qui moi personnellement m’allaient pas ; ça été le lien entre ces deux groupes en fait qui a crée Paris luttes infos.

A propos de Paris luttes infos on a bien galéré sur le nom, parce que c’est super dur de trouver un nom réapropriable par tous et qu’on puisse diffuser partout afin qu’il soit bien compris...

Sur l’objectif, pour moi c’est de visibiliser les luttes en région parisienne. Ces luttes sont souvent masquées par l’aspect métropole de Paris. C’est tellement grand que parfois, on peut ne pas être au courant d’une lutte à l’autre bout de la ville. Et du coup le milieu militant est pareil, fragmenté... Nous ça concerne plutôt le milieu dit "anti-autoritaire" (en gros les anars et les marxistes libertaires) mais on a pas envie que ce site se limite aux militants. On veut pas faire dans l’identitaire. On essaie de rester ouvert au maximum (même si parfois ça ouvre des questions politiques complexes).

Arthur - la diffusion la plus large possible des infos et analyses du mouvement anti-autoritaire, qu’on peut définir comme l’ensemble des personnes et groupes en lutte pour l’émancipation pour lesquelles la fin est contenue dans les moyens. Pour cela, il propose aux groupes et aux individus une plateforme commune sur laquelle s’entraider. Nous cherchons à créer un espace commun, à la fois aux personnes déjà investies et celles qui pourraient le devenir, sans pour autant être une vitrine lisse qui cache les débats. Si cela fonctionne, nous aurons sur Paris un média de contre-information qui permettra de s’autonomiser des médias bourgeois, et de contre-attaquer quand ils répondent n’importe quoi (enfin les cas vraiment graves :p).

Kitt - Pour être complet, il faut aussi toucher un mot d’un projet de la team de Rebellyon (qui rentre dans sa 10ème année) : ils ont développé une architecture de site en SPIP orienté vers les besoins des médias collaboratifs locaux. Au moment de développer la nouvelle version de rebellyon, ils ont eu la bonne idée de se dire qu’ils pourraient proposer à d’autres villes de travailler sur une base commune. C’est sur cette base qu’a été développé "Paris-Luttes.info". D’autres villes suivent le mouvement (Toulouse, Tours...).

Q2C - Qui participe à cette aventure ? Comment est structuré le collectif d’animation ?

R - Globalement, on est tous issu de la même famille politique. On est tous libertaires. ça nous empêchera pas de passer des communiqués de la CGT si il nous intéresse mais voila faut que ça se sache, on n’est pas pour la construction de hiérarchies quelles qu’elles soient, même si elles ont des visées révolutionnaires.

Logiquement on essaie donc de fonctionner de manière horizontale. On se réunit entre modérateurs très régulièrement et puis on va essayer de mettre en place des réunions plus ouvertes où les gens qui ne font pas partie du collectif mais qui publient seront conviés...

K - Le collectif est amené à s’élargir. Nécessité d’autant plus forte que la quantité de travail lié à la modération est déjà importante, et va aller grandissante. Et puis Paris Luttes Info est conçu pour durer ! Paris et sa banlieue sont des villes de passage pour beaucoup de gens. Si Paris Luttes Info veut durer, son collectif doit pouvoir s’ouvrir et se renouveler également !

A - Le collectif n’est pas vraiment structuré. Certaines personnes ont plus de compétences en développement web et mettent les mains dans la machine, d’autres plus en graphisme, mais le but n’est pas la sur-spécialisation. Par exemple, on tourne chaque semaine sur les tâches de modération du site. Trois ou quatre personnes se désignent pour assurer la validation des articles, mais les autres aident pour la mise en page des articles si nécessaire, participent à la relecture, à la correction si besoin, etc.

Q2C - Le visuel du site est particulièrement soigné et réussi, loin des habituels sites militants qui ne semblent pas toujours accorder d’importance à cet aspect des choses. Comment avez-vous pensé le graphisme et la structure de Paris-luttes ?

R - C’était un point important pour nous. On n’a vraiment pas envie faire un truc moche. D’abord parce que personnellement on aime bien faire un bel objet, ça motive pour bosser dessus. Et puis surtout, on a cherché à faire un objet lisible par tous. Lisible par tous c’est parce qu’on espère avoir beaucoup d’articles. Et donc avec beaucoup d’article ça veut dire qu’il faut pas essayer de mettre tout sur la page d’accueil, de faire du bourrage quoi... parce que sinon y’a trop d’infos. Je pense que globalement sur le net (et pas que chez les militants) y’a une surcharge. On était assez d’accord pour éviter ça. Après on a des bons techniciens aussi...

A - Le graphisme devrait effectivement évoluer avec le temps ! Le but était d’abord d’être lisible et de laisser le maximum de place aux textes et aux photos publiés. Le site est aussi accessible sur toutes les tailles d’écran, ce qui contraint un peu le graphisme.

Q2C - De quelle manière envisagez-vous la « réussite » du projet ? En terme de visites, de visibilité, de textes postés... ?

A - L’idéal serait que le site devienne un espace de confiance et de coordination, où on trouve de l’info fiable et claire, ce qui est important pendant les mouvements pour ne plus dépendre des centrales syndicales, des médias bourgeois ou des partis. Réussir à fédérer des gens autour du site, pour montrer qu’il y a mille luttes sur Paris en permanence, histoire de se donner du courage, de permettre des rencontres et de participer à la victoire de certains combats serait déjà pas mal. En terme de visites, on ne se met pas la pression, si le site est utile et pertinent, ça marchera.

R - Réussite c’est compliqué... La réussite dépendra surtout des réussites du mouvement social, et ça c’est pas un site internet qui va changer la donne... Ce qu’on voudrait, notre intention, c’est de voir un maximum de gens publier sur le site. Un maximum de gens qui publient pas que des articles ou des communiqués copié collé ailleurs sur le net : des gens qui écrivent pour Paris luttes info. Franchement si le site devient juste un réceptacle de communiqués de divers collectifs, ça serait un échec...

K - Je l’ai déjà dit, mais j’insiste ! La "réussite" du site tiens beaucoup à sa pérennisation dans le temps. On verra bien, mais ça serait classe que le site soit encore là dans 10 ans ou plus. (big-up à Rebellyon !)

Q2C - Au-delà du lancement du site, avez-vous d’autres projets ?

R - La révolution... mais bon on attend depuis un moment et ça veut pas venir...

K - Un projet de version papier, une médiathèque de visuels et de fichiers audios partagés entre les sites d’infos collaboratifs anti-autoritaires, la révolution. Et recommencer !

A - Une version papier serait vraiment un aboutissement génial.

Q2C - Plusieurs projets correspondent aussi à votre initiative, le site Questions de classe(s) s’inscrit en tout cas dans cette dynamique. Justement, voyez-vous des possibilités de croisement, d’échanges, de prolongements ?

A - Reprendre des infos, relayer des articles, se donner des coups de main. On est un certain nombre à participer aux rencontres médias libres qui permettent à de nombreux projets (d’Article 11 à La Brique en passant par les Indymedias, Rebellyon ou Radio Canut) de s’entraider, de s’épauler, de réfléchir ensemble. Après, PLI est un site généraliste local : il n’y a pas tant d’initiatives similaires sur Paris sur le web à part Indymedia mais qui propose une autre manière de publier, qui fonctionne très bien aussi. Mais on pourra pas non plus être exhaustif, et il faut des espaces spécifiques sur des luttes, pour des collectifs. L’idéal est d’arriver à créer une dynamique collective d’entraide.

Q2C - Merci à vous !

À propos du site : texte d’intention

Paris-luttes.info, un site d’infos anticapitaliste,
anti-autoritaire et révolutionnaire

Ce site internet est aussi bien un relais qu’une caisse de résonance des luttes, résistances et conflictualités en cours, dans Paris et ses banlieues. Il s’inscrit dans une perspective anticapitaliste, anti-autoritaire et révolutionnaire et cherche à diffuser infos, récits, réflexions, témoignages et appels à agir.

Un site coopératif

Ce site est un outil collaboratif pour rendre visible et susciter liaisons et discussions entre collectifs, individus, groupes, etc. Dans son fonctionnement, ce site privilégie l’entraide pour la rédaction (écriture, relecture, illustration, vérification des infos…), le partage de la modération par une équipe tournante ouverte à participation et à la mise en discussion des publications. Il a été initié suite à des discussions inspirées par l’expérience de rebellyon.info autour de l’envie commune de faire vivre un site local et indépendant. Pour exister, il a maintenant besoin d’autant de personnes pour le lire que pour y écrire.

Pour tous et toutes les exploité-e-s

Celles et ceux qui d’une manière ou d’une autre sont exploité-e-s par le capitalisme. Celles et ceux qui, dans leurs boîtes, dans leur quotidien, dans leurs quartiers, se battent contre l’ordre des choses dans des perspectives d’émancipation. Celles et ceux qui veulent faire de ce site non pas un espace déconnecté de l’action mais un média partant de la rue pour y revenir.

Une modération partagée

La modération permet de refuser toute publication rejouant les formes de pouvoirs et de dominations existantes (sexismes, racismes, colonialismes, autoritarismes, âgismes, et autres vilenies). Toute publication à visée électoraliste ou en faveur de la répression et ses polices ne seront pas acceptées non plus. La modération se veut aussi tournante. Parce que ceux et celles qui participent au site ne constituent pas un groupe politique spécifique ou l’expression d’une tendance particulière, mais agissent ensemble dans l’idée que de tels espaces de publication sont nécessaires et qu’ils peuvent être utiles à toutes les communautés, individus, groupes et collectifs en lutte et plus largement aux luttes elles-mêmes. Mais avant tout la modération permet, pour les articles n’ayant pas été écrits collectivement, des relectures à plusieurs et la vérification des infos. Et pour tous les textes, elle assure l’entraide pour la mise en forme des articles.
Venez publier, lire et modérer !


Ce site ne tient pas sans complices, camarades et allié-e-s.

Il n’appartient pas aux gens qui l’animent et reste ouvert à tout ceux et celles qui souhaitent y participer. Nous insistons. Ce site, pour exister, a besoin d’autant de lecteurs et lectrices que d’auteur-e-s, de coups de mains (à la modération comme à l’écriture), de relais, de soutien, de discussions et de rencontres.

Pour nous contacter : paris-luttes-infos chez riseup.net

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586