lundi, 9 décembre 2019|

43 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Libre à ceux qui s’accommodent de la société...

Version imprimable de cet article Version imprimable   1 commentaire(s)

Libre à ceux qui s’accommodent de la société présente d’adapter leurs élèves à un régime d’injustice et d’exploitation. Les révolutionnaires en peuvent s’en tenir à ce « quiétisme » pédagogique et ont pour l’école populaire, d’autres ambitions.

Nous ne nous faisons cependant pas d’illusions : nous ne pensons pas, comme nombre de purs pédagogues suisses ou allemands que l’École peut régénérer le monde, qu’elle peut préparer la paix et l’union des peuples, qu’elle peut amener le triomphe du travail. Nous tous qui sommes mêlés chaque jour à la dure lutte de l’École contre le milieu social. Nous savons bien que ce n’est là qu’un beau rêve.

L’éducation maximum que nous pouvons donner sera vite anéanti par les influences abrutissantes de la presse, du cinéma, de l’organisme capitaliste tout entier.

Et si nous sommes persuadés de ce fait : que l’École est nécessairement l’image du régime, ne devons-nous rien faire que servir ce régime en servant l’École ?

Nous ne pensons pas.

Sans espoirs démesurés. nous tâcherons d’être sans cesse à l’avant-garde de la pédagogie populaire. Par notre action nous montrerons aux éducateurs que l’école actuelle est loin d’ être celle que nous rêvons pour le peuple ; nous prouverons que donner de son mieux l’éducation scolaire, telle qu’on la comprend ordinairement, n’est pas forcément servir les enfants du peuple : nous dénoncerons les pratiques.
Les méthodes qui. loin de contribuer à la libération de l’homme, préparent son plus entier asservissement aux forces aujourd’hui régnantes : les banques et les trusts.
Et les obstacles mêmes que nous rencontrerons montreront davantage quelles forces s’opposent à la libération de l’École. Face au verbiage démocratique, nous essaierons de préciser, dans les articles qui vont suivre. le problème pédagogique révolutionnaire.

Notre effort commun pour la régénération de l’Enseignement n’aura pas été inutile s’il a contribué à donner aux élèves quelques velléités de libération et aux maîtres une idée plus précise de leur rôle social dans la société capitaliste.

Célestin Freinet, L’École Émancipée, n° 10,« Notes de pédagogie nouvelle révolutionnaire », 27 novembre 1927.

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586