mercredi, 17 octobre 2018|

8 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Lettre ouverte à la FCPE

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   3 commentaire(s)

POUR UNE REFORME DE L’ECOLE

PARCE QUE LA FCPE C’EST (AUSSI) NOUS !

Conseils locaux ou adhérents de la FCPE d’arrondissements parisiens, nous demandons le report
de la réforme des rythmes scolaires à Paris.

Nous ne partageons pas le discours de la FCPE à Paris comme sur le plan national à propos de
cette réforme.

Oui nous nous sommes battus contre la semaine de 4 jours notamment parce qu’elle
supprimait 2 heures de classe remplacées par l’aide personnalisée au détriment des
RASED

On nous dit aujourd’hui que la seule chose qui compte est le retour aux 4 jours et demi et qu’on
verra plus tard pour le reste ! Mais pour quoi faire ? Du périscolaire ?

La logique comptable du gouvernement précédent n’a pas été modifiée.

Les lourds contenus des programmes non plus

Nos enfants feront leur rentrée 2013 dans des classes surchargées

En quoi la fatigue et le décrochage scolaire vont-ils être résorbés avec parfois plus de 30
enfants par classe ?

Une réforme des rythmes est nécessaire mais elle ne peut réussir indépendamment des moyens
qui l’accompagnent. Nous ne partageons pas le choix binaire formulé par les dirigeants de la
FCPE qui consisterait entre « attendre que l’école soit parfaite sur le papier » ou se satisfaire de
ce qui « se présente ».

Nous ne voulons pas attendre les « autres étapes », alors que dans de nombreuses écoles, il y a
déjà tant à faire pour le périscolaire, pour l’accueil des enfants porteurs de handicap, pour les
élèves en grande difficulté.

Non seulement il manque des animateurs titularisés et correctement formés mais aussi des
ASEM, des AVS, des RASED, des médecins scolaires …

Nous voulons des engagements clairs, en particulier pour un temps périscolaire gratuit de qualité
et pour tous les enfants quels que soient leur école et leur quartier.

Nous déplorons le discours de la FCPE mettant en garde les parents contre les réunions
proposées par « certains enseignants » et leur visée corporatiste.

Nous contestons un discours qui ne reflète pas la diversité des points de vue des adhérents et
conseils locaux FCPE parisiens, un discours qui attise les tensions entre parents et enseignants,
voire entre parents adhérents eux-mêmes.

Nous appelons les parents de la FCPE à se saisir de la mobilisation actuelle, pour
permettre au plus grand nombre de parents de comprendre les enjeux de cette réforme, de
débattre et d’obtenir pour 2014 les moyens d’une réforme réussie.

Parents FCPE et membres du collectif « Prenons le temps pour nos enfants »

3 Messages

  • Lettre ouverte à la FCPE 2 mars 2013 17:29, par coret

    Cet appel pour être valable devrait être signé.
    Il y a bien sûr des parents adhérents FCPE qui n’approuvent pas la prise de position de la FCPE 75, mais sont-ils si nombreux que le buzz qu’ils arrivent à faire le suggère ?
    Nous n’avons aucun moyen de le savoir.

    Je rappelle également que la 1ère instance à la FCPE c’est le conseil local, pas l’adhérent qui se trouve isolé dans une position qu’il n’arrive pas à faire prendre à son conseil local.
    On peut comprendre que cela soit compliqué d’être seul sur une position, et que cela donne envie de constituer ou de rejoindre un collectif ralliant des adhérents ayant pris une position différente de celle du conseil local auquel ils appartiennent et des non adhérents, mais dans toute association il y a des statuts, qui ont leurs avantages et leurs inconvénients.
    Si on se réfère à la sociologie parisienne et à la représentativité de la FCPE qui comprend 210 conseils locaux en primaire (un conseil local par groupe scolaire, et parfois sur plusieurs écoles) et 127 en collèges et lycées, notre position n’a rien d’étonnant. Et il est totalement injuste de parler d’autoritarisme ou d’une fédération manipulée par un parti, ou aux ordres du gouvernement.
    Par contre nous assistons à une récupération politique et de la part de certains syndicats qui s’autorisent à parler au nom des parents ou viennent dans nos réunions c en se présentant comme parents-profs et "doublement légitimes", des inquiétudes des parents quant à la faisabilité de la réforme, inquiétudes que nous partageons et que nous avons traduites dans l’énoncé de plusieurs exigences à la Mairie de Paris : gratuité, ateliers adaptés à l’âge des enfants, animateurs formés et stables, amélioration de la pause méridienne, coordination dans les écoles, mise en place de concertations dans les écoles, possibilité de dérogation pour les projets d’école, etc

    Je signale par ailleurs que la FCPE75 recense sur son site toutes les motions de conseils d’école ou de conseils locaux, ainsi que les propositions d’aménagement du temps scolaires, sur son site, dans une rubrique accessible aux adhérents, sur la page fcpe75.org/ate.htm consacrée à l’aménagement du temps de l’enfant, dans la limite de nos disponibilités nous mettons régulièrement notre site à jour. Nos communiqués de presse et lettres ouvertes ici http://fcpe75.org/n_rpresse.htm

    Des adhérents membres du collectif se plaignent de notre opacité et du manque d’informations diffusées, et pour cause, n’ayant toujours pas acquitté leur cotisation 2012-2013, et parfois pas non plus celle de 2011-2012, ils ne sont pas inscrits sur les listes de diffusion Fcpe, et ne reçoivent plus nos infos.

    Par ailleurs le Conseil d’Administration de la Fcpe75 est élu régulièrement. Les membres sont élus pour 3 ans, et renouvelés à chaque congrès par partie.
    Nous avons mandat des motions 2002 et 2009 pour faire évoluer la journée et la semaine, ainsi que la répartition annuelle du temps scolaire,
    Pas pour nous mettre à la place des mairies et recenser leurs moyens, mais pour que l’école évolue !

    anne coret, secrétaire générale adjointe de la Fcpe75, vice-présidente de l’union locale Fcpe Paris 20ème

    repondre message

    • Lettre ouverte à la FCPE 2 mars 2013 20:04, par Valérie Guiffrey

      Ma chère Anne,

      L’appel est en cours de signatures, ne t’inquiètes pas la FCPE aura loisir de savoir qui ?

      Arrête ta diffamation :
      notre CL est majoritairement contre cette réforme,
      l’anecdote de la cotisation ne concerne qu’une personne qui a pourtant cotisé en octobre.
      Mais passons ! Que le procédé est bas !

      La justification est amplement suffisante et même déjà de trop !
      Je passe sous silence les raisons de l’opacité et du manque d’informations,
      ne mangeant pas de ce pain là !

      Pour te rassurer ainsi que la FCPE 75 :
      Heureusement que nos sources d’informations n’émanent pas seules de la fédération,
      nous évite l’inquiétude du parti-pris !
      Valérie Guiffrey CL Soleil Bolivar et collectif "Prenons le temps pour nos enfants"

      repondre message

  • Lettre ouverte à la FCPE 15 mars 2013 18:59, par coret

    Un simple coup d’oeil à la pétition sur Internet et on trouve déjà sur une cinquantaine de signatures 5 personnes n’ayant pas payé de cotisation, plus des tas de gens d’autres départements, aucun moyen de savoir si les personnes se réclamant d’une école parlent en leur seul nom ou au nom du conseil local de cette école.

    Une des personnes reçues à la Mairie devant la commission du conseil de Paris le 7 mars, n’a même pas acquitté sa cotisation et revendique son appartenance à la FCPE comme pour accorder plus de crédit à son argumentaire, par ailleurs très faible.

    Que cherchez-vous ? A assouvir des haines personnelles contre des administrateurs de la FCPE ? A imposer votre point de vue à tous ? Une reconnaissance personnelle ? Une protection d’un dispositif spécial dans votreé cole qui risquerait d’être sacrifié à une application uniforme de la réforme sur Paris ?

    Il existe déjà un groupe au sein de la FCPE, qui s’autoproclame "les ambitieux" et cherchent à prendre le pouvoir à la FCPE pour imposer leurs points de vue, au nom d’une lutte anti bureaucratique ils emploient des moyens factieux, font des procès, ils sont peu mais font beaucoup pour discréditer une association qui compte 300 000 adhérents parce que justement elle n’est pas partidaire, et s’intéresse plus à rester pragmatique et à l’écoute du terrain qu’à politiser ou dramatiser tous les débats.

    A vous écouter la réforme des rythemes à Paris c’est un Tsunami.

    Seriez-vous à rapprocher de ces personnes qui n’ont aucune véritable ambition pour l’école mais seulement pour eux-mêmes et qui si ils arrivaient à leur but ne réussiraient qu’à détruire la FCPE, parce qu’ils sont autoritaires et bureaucrates bien plus que ceux qu’ils remettent en cause.

    Venez au congrès, présentez-vous aux élections du conseil d’Administration et vous verrez que la FCPE n’a rien à voir avec vos fantasmes.
    Anne Coret, secrétaire adjointe fcpe75

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1392