vendredi, 6 décembre 2019|

9 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

L’Unicef contre l’enfermemement des enfants

Version imprimable de cet article Version imprimable

La campagne de l’UNICEF
"La France enferme des enfants. Vous pouvez les libérer. Vous avez la clé"
est une initiative à noter. Qu’une structure institutionnelle de cette taille s’implique dans ce combat est significatif du l’état des droits humains sur ce point en France et nous encourage à ne pas se résigner.


(source : site du Réseau Education sans frontières)

 
RESF participe à la campagne de l’UNICEF "La France enferme des enfants. Vous pouvez les libérer".

Pour agir, rendez-vous sur le site de l’UNICEF

La France enferme des enfants, vous avez la clé pour les libérer !
Milo* a 6 ans et il a brusquement arrêté de parler. Depuis qu’il a été enfermé avec sa famille dans un centre de rétention administrative, ce garçon d’ordinaire joueur et curieux, est en état de stress post-traumatique. Son cas n’a rien d’isolé : l’an dernier, 208 enfants ont été placés en rétention en France métropolitaine en raison du statut migratoire de leurs parents. Comme Milo, ils ont vécu de graves traumatismes.
 
D’ici le 14 mai, nous rencontrerons le préfet de Moselle. C’est lui qui a enfermé le plus grand nombre d’enfants l’année dernière. Or, 70 préfets n’ont enfermé aucun enfant sur la même période. Nous devons rappeler au préfet de Moselle que l’on n’enferme pas un enfant. Point. Il ne nous entendra que si nous sommes nombreux à lui faire part de notre indignation. Pour que plus aucun enfant ne vive cette injustice, nous avons besoin de vous.

La santé de ces enfants en dépend, comme peut en témoigner le neuropsychiatre Boris Cyrulnik dans cette vidéo https://youtu.be/I_sVg59C_lk

Votre mobilisation est cruciale pour mettre un terme à cette pratique et permettre aux enfants de ne plus être exposés à la violence de
l’enfermement.

C’est une longue campagne qui s’adresse non seulement aux préfets, mais aussi au ministère de l’Intérieur puis aux parlementaires. À
chacune de ces étapes, nous aurons besoin de vous à nos côtés pour
mettre ces hommes et ces femmes devant leurs responsabilités. 

* prénom modifié

Le nombre d’enfants enfermés a été multiplié par cinq de 2013 à 2018 !

2012 Première condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

2016 La CEDH condamne la France pour avoir infligé des "traitements inhumains et dégradants" à cinq enfants enfermés.

Sept.2018 Le Parlement vote une loi qui durcit les conditions de la rétention. Grâce à notre pression, un groupe de travail parlementaire sur l’enfermement
des enfants est constitué.

Nov. 2018 UNICEF et ses partenaires ont publié une lettre ouverte contre l’enfermement des enfants. Le groupe de travail nous a reçus en rendez-vous.

Mai.2019 Nous demandons une réunion avec le préfet de Moselle, celui qui enferme le plus d’enfants en France métropolitaine.

 
UNE LOI INTERDIT L’ENFERMEMENT DES ENFANTS

EN PARLER, C’EST DEJA AGIR

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586