vendredi, 18 octobre 2019|

7 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

« Foucault et l’école : une étrange absence »

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour marquer les 30 ans de la disparition de Michel Foucault, la revue Sciences Humaines publie un très riche Hors-série d’une centaine de pages. Que l’on soit familier des textes de Foucault ou que l’on souhaite découvrir sa pensée et l’héritage qu’il nous a laissé, ce n° est une belle introduction.

Outre des présentations synthétiques de ses principales œuvres : Histoire de la folie à l’âge classique (1961), Les Mots et les Choses (1966), Surveiller et punir (1975), Histoire de la sexualité (à partir de 1976), etc., ce dossier se propose également d’exposer les grands débats et polémiques qui traversent l’œuvre de Foucault sur l’étude des genres, le néo-libéralisme, la psychiatrie.

Mais si ce n° devait retenir l’attention des visiteurs de Q2C ce serait assurément pour l’article « Foucault et l’école : un étrange absence » signé François Dubet où le sociologue questionne les raisons pour lesquelles les sciences de l’éducation française, à la différence d’autre pays, « sont passées à côté » des analyses du philosophe sur l’école, en dépit de la fameuse citation extraite de Surveiller et punir « Les prisons ressemblent aux usines, aux écoles et aux casernes qui ressemblent tous à la prison. » Dubet pointent différentes raisons : l’histoire elle-même de l’école, une critique sociologique du système éducatif français centré sur la question des inégalités (Bourdieu) et non de la liberté ou du pouvoir, de la discipline des corps auxquels Foucault se consacrait. Un autre raison, à souligner, est que la majorité des « clercs » s’érigent en défenseur du système « En quelques années, les vices de l’école bourgeoise seraient devenus les vertus de l’école républicaine. » « La plupart des chercheurs en sciences sociales étant aussi des enseignants et d’anciens bons élèves, il n’est pas impossible que leur critique de l’école soit celle des amoureux déçus, mais des amoureux qui croient toujours dans les régimes de vérité de l’école elle-même. La critique libertaire de l’école qui aurait pu s’inspirer de Foucault est resté particulièrement discrète en France et, surtout, elle a emprunté à d’autres traditions intellectuelles. »

Sciences Humaines, Hors-Série spécial n° 19, Michel Foucault, numéro anniversaire, mai-juin 2014, 8,50 €.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586