dimanche, 20 septembre 2020|

14 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Elèves non francopĥones et enseignants de Créteil : aidons-les...

Version imprimable de cet article Version imprimable

.... en signant la pétition (lien à la fin du communiqué intersyndical)

Baisse des moyens pour les élèves non francophones à Créteil

Lors du Comité Technique Académique du 27 janvier, le Recteur de Créteil a confirmé que les UPE2A-Lycée, accueillant les élèves allophones de plus de 16 ans, seront dotées seulement de 21 heures par semaine au lieu de 32 heures précédemment.
Une représentation intersyndicale des personnels avait été reçue en novembre, il avait été question d’une diminution de la dotation rectorale jusqu’à 26 heures, mais le choix a été fait de la diminuer à 21 heures. D’après le rectorat, cette diminution doit permettre la création de nouvelles structures. Or, lors de ce CTA, aucune création concrète d’UPE2A n’a été annoncée dans les lycées de l’académie.
Il est question d’un financement d’heures supplémentaires par une demande de Fond Social Européen, toujours lors de ce CTA, il nous a été précisé que le dossier est en cours de constitution... donc aucune information ne peut être envoyée dans les semaines à venir dans les établissements pour préparer la rentrée prochaine. De plus la dotation de ces heures supplémentaires sera conditionnée aux pratiques des établissements concernant l’inclusion et le suivi des élèves. Cela signifie surtout qu’il n’y aura pas assez pour l’ensemble des élèves !
Les équipes pédagogiques se retrouvent totalement désemparées quant à la répartition de ces 20 heures afin de permettre aux élèves d’être suffisamment autonomes pour intégrer des classes banales. Les élèves allophones, en lycée, de notre académie se retrouveront donc avec un des taux heures/élèves des plus bas : 20 heures pour 20 élèves.
Ajoutons que l’académie de Créteil ne propose aucune structure permettant la scolarisation des enfants de plus de 16 ans NSA (Non Scolarisés Antérieurement mais, dans les faits n’ayant pas le « niveau » 5ème). Ajoutons encore que le délai d’attente avant d’être scolarisé.e, pour les enfants de plus de 15 ans, peut atteindre un mois, 6 mois, voire un an. Il nous semble que la politique rectorale répond à une volonté discriminatoire.
Nous revendiquons, avec l’ensemble des organisations syndicales du Comité Technique Académique de Créteil :
➢ Une scolarisation des tous les enfants (- de 18 ans) dans des structures adaptées
➢ Le maintien des 32 heures de dotation rectorale dans les UPE2A Lycée
➢ La création de classes d’accueil à hauteur des besoins et entre autres, d’UPE2A-NSA-Lycée

https://www.change.org/p/rectorat-de-créteil-baisse-des-moyens-pour-les-élèves-non-francophones

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »