dimanche, 20 octobre 2019|

22 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Démocratie participative

Version imprimable de cet article Version imprimable

Démocratie participative ....impossible, irréaliste, utopie ....! ! !

Je suis professeur en lycée professionnel agricole. Des élèves adorables mais hyper traditionnels ! Comment leur faire comprendre que la démocratie participative est substituable à la représentative et / ou à la dictature ????

EXEMPLE : Il faut fixer une date de contrôle avant le conseil de classe :

- DICTATURE : j’ai fixé la date au ..... (=une bonne part de mes collègues, qui pourtant sont adorables et ne pensent pas être dictateurs)

- D. REPRÉSENTATIVE : "a la fin de l’heure, je voudrais voir les délégués de classe pour fixer la date du contrôle. " Phrase éminemment stupide car si ce sont des délégués, ils représentent (normalement) les autres en agissant comme porte parole. Leur poser une question sans avoir préalablement organisé un débat dont ils sont les porte parole est un non sens. C’est ce qui se fait continuellement dans la société. Les élus parlent en leur nom sans jamais consulter la société......

- D. PARTICIPATIVE ou anarcho communisme libertaire : "il faut fixer une date de contrôle avant le conseil de classe, que proposez vous ??" Evidemment il s’ensuit un gros brouhaha, des joutes verbales, ce dont je me réjouis car je vois ainsi que tout le monde se motive et participe.

Les différents écoles s’affrontent : " le plus tard possible, le plus tôt possible, pas cette semaine on a trop de travail, ni l’autre, ni la suivante ! ! ! " Superbe les arguments émergent et se verbalisent, les critères de choix sont ainsi énoncés. J’ai comme stratégie d’encourager chaque groupe de partisan afin de lever toute frustration et qu’il puisse voir les limites naturelles de leur raisonnement.

Assez rapidement une date est fixée par le groupe, nous la notons et ainsi nous sommes tous complices, il n’y en a pas un qui a décidé pour les autres. Leur ardeur au travail sera meilleure car la date n’est pas imposée mais consensuelle.

Seconde phase:on prend le cours et je commente l’importance des différentes parties "celle là, hyper importante, à savoir très bien, cette partie juste à lire et comprendre, sur ces différents exemples, en connaître au moins deux, .... Je leur donne certaines questions que je vais poser.

On ne joue pas à celui qui cherche à coller les élèves, mais à faire un travail en équipe ! Résultat, ils révisent dans le bon sens et avec plus de confiance en eux, en moi !

Les résultats sont en général assez bons.

Suite à la correction, en dessous de la moyenne les élèves refont exactement le même travail. Ils n’ont pas le droit d’avoir moins que la première fois ..... sinon c’est la honte ! ! !

Ceux qui ont déjà une bonne note peuvent refaire le devoir. C’est ainsi que j’ai pu avoir la surprise d’observer des élèves de classe professionnelle (peu enclins au travail scolaire) faire la course avec des copains pour décrocher des records. Je met facilement des 20/20, pourquoi pas ? Cela me fait très plaisir !

Ainsi rapidement s’installe une relation de confiance entre le formateur et ceux qui sont venus apprendre : tutoiement, poignée de main, massage des épaules si je parais stressé, check, pas de colle ou de punition, dans les couloirs on m’assaille pour savoir ce que l’on va faire cet aprem, demain, dans une heure, ..... surtout ne pas décourager cet intérêt et cette relation, même si parfois c’est un peu "bousculant". Je ne crains pas non plus le risque d’un "dépapage de la situation" car je veille à ce que tous les contacts physiques que nous avons soient publics et réalisés au sein de groupes ! Sans être parano, c’est un "détail" important et cela s’est toujours bien passé. On voit aussi rapidement quel(le-lles) élèves il ne faut pas avoir de contact physique ! Une fraternité terriblement touchante et profonde s’installe et nous sommes devenus un groupe où chacun joue son rôle sans supériorité de l’un ou de l’autre ! Le plaisir d’apprendre !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586