dimanche, 16 juin 2019|

7 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Compte rendu de l’atelier 3 Quand la poésie crée un collectif de classe / Le texte recréé

Version imprimable de cet article Version imprimable

Atelier Texte recrée :
animateur : Pascal Diard

Les participant(e)s : L’atelier est complet, il regroupe une quarantaine de stagiaires aux origines diverses : Profs des écoles, profs de français mais aussi profs d’arts-plastiques, d’histoire géo, PLP.. toutes les disciplines et degrés confondues. Chacun a pu en 2 mots expliquer sa présence : adore/déteste la poésie , découverte, la poésie/ le collectif qui a attiré, besoin d’idées pour parler poésie en classe...

Conditions : Un animateur « meneur » de l’atelier, un groupe, un paper-board/un tableau. Un texte (ici de la poésie mais peut-être fait avec tout type de texte) ni trop court, ni trop facile, ni impossible.

Le dispositif : L’atelier nous est présenté comme un challenge : être capable de retrouver un texte mot à mot après seulement 2 écoutes. Cela fera ensemble, grâce à la participation de tous. La pari étonne, mais l’animateur semble sûre de son coup alors on y croit...

On nous explique que nous allons écouter une première fois un texte de J. Prevert, normalement qu’aucun de nous ne doit connaître. Si l’un des participant le connaît, il doit seulement observer. Nous n’avons pas le droit de prendre des notes.

La lecture commence, bien entendu nous sommes toutes et tous très concentrés, l’objectif étant d’en retenir un maximum de choses.
La 1ère lecture s’arrête, nous sommes sollicités sur nos impressions, nos images, notre ressenti...quelques-un/unes d’entre nous interviennent, pour certains ce sont des images qui ressortent, pour d’autres des mots, des émotions... Aucunes de ces remarques n’est commentée par l’animateur. Ce texte résonne déjà chez beaucoup.

La 2ème lecture reprend, pour nous c’est la dernière ligne droite, la concentration est à son maximum. Même rythme, même intonation, même jeu du lecteur. Il faut trouver des indices pour favoriser la mémorisation.
Dernière phrase, à nous de jouer.

Crayon en main, livre dans l’autre pour vérifier les propositions, l’animateur note toutes nos propositions justes. On commence par le début bien entendu, et très vite, à l’aide des propositions de chacun et chacunes lancées à la volé, nous arrivons à la 1ère strophe. Étonnant !
Au fur et à mesure du texte, se discute le style, le rythme, la grammaire. Sans le vouloir nous parlons poésie, nous parlons de la forme des écrits de Prévert. Lorsque nous hésitons, un blanc est laissé, mais après une relecture complète du début, il y a toujours quelqu’un dans l’assemblée pour qui le bon mot émerge de sa mémoire.
En quelques minutes nous remportons le défi : récrée mot à mot un texte écouté 2 fois.

Mais comment c’est possible ?

C’est bien la mise en commun de toutes ces écoutes qui a permis de relever le défi. C’est un vrai travail collectif et uniquement celui-ci qui rend possible le challenge. Aucun de nous, seul, ne peut réussir l’activité. C’est l’addition de nos différentes écoutes, notre capacité de mémorisation et ce qui marque notre imaginaire qui recrée ce texte que personne n’avait jamais entendu.

On peut imaginer , sur le long terme et avec l’habitude, que se développe chez chacun et chacune des stratégies de mémorisation, une écoute plus attentive et une facilité d’accès à des textes qui peuvent paraître complexe. Le collectif reste un appui et une sécurité manifeste dans la réussite et le plaisir qui est pris dans cette activité. Il permet d’assurer les plus fragiles, de laisser une place à chacun et chacune, et surtout de partager et vivre ensemble la réussite !

Cette activité collective est un rempart à l’individualisme prégnant à l’école, il rend les apprentissages coopératifs, il construit les savoirs et il est surtout le résultat du travail de tous. Apprendre devient un moment de partage et d’échange où seul l’énergie et le travail de toutes et tous permet d’arriver au but.

Compte-rendu fait par Alice.

Le texte du poème de Prévert
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1566