dimanche, 23 juillet 2017|

10 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Fédération Sud éducation


Envoyer un message


Fédération des syndicats SUD éducation - Solidaires, Unitaires, Démocratiques - Membre de l’Union syndicale Solidaires

L’hiver vient… sur le service public

Gel des postes // Gel des budgets // Gel des salaires
Le ministre de l’éducation a annoncé le gel du budget et des postes dans l’éducation nationale, en affirmant que « nous avons le nombre de postes qui convient ». Le ministre de la Fonction Publique annonce aujourd’hui l’instauration d’une journée de carence pour les fonctionnaires, et appelle les fonctionnaires à « sacrifier » leurs salaires.
L’HIVER VIENT SUR LE SERVICE PUBLIC !
Une solution : lutter, et migrer à SUD !
SUD éducation revendique : (...)

En savoir plus »
 

Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 29 juin 2017
Le ministre a annoncé le gel du budget et des postes dans l’éducation nationale, en affirmant que « nous avons le nombre de postes qui convient ». Sans doute ce nombre convient-il au projet d’école du tri social de ce gouvernement. Mais il n’est certainement pas suffisant pour une école de l’égalité et de l’émancipation :
• Nous n’avons pas le nombre de postes qui convient pour réduire les effectifs à tous les niveaux. • Nous n’avons pas le nombre de (...)

En savoir plus »
 

Le ministre communique, les réformes s’amoncellent et les personnels trinquent !

Déclaration de la fédération SUD éducation et de l’Union syndicale Solidaires au Conseil supérieur de l’éducation du 29 juin 2017
Au terme de cette année scolaire qui s’achève et à l’aube de cette nouvelle mandature présidentielle, les attaques contre les droits des travailleurs et travailleuses et contre les libertés se multiplient. Les tensions sociales s’accumulent, annonçant une rentrée des plus tendues.
Contre l’état d’urgence permanent
L’instauration de l’état d’urgence depuis le mois de novembre (...)

En savoir plus »
 

CP à 12 : le grand n’importe quoi !

Dans plusieurs départements, les enseignant-e-s se sont mobilisé-e-s contre la mise en œuvre des CP à 12 en REP+ à la prochaine rentrée. Les personnels protestent contre la suppression du dispositif « Plus de maîtres que de classes » (PDMQDC) et contre l’obligation qui leur est faite de mettre en œuvre cette mesure de marketing politique.
Ces CP à 12 vont s’ouvrir via le redéploiement de postes existants, au détriment des postes PDMQDC (qui ont eu à peine le temps d’exister) et des postes de (...)

En savoir plus »
 

Bac pro bradé à l’oral : du 3 au 7 juillet, ce sont les soldes : une épreuve de rattrapage dénaturée !

Nous ne sommes pas opposé-e-s au principe d’une épreuve de rattrapage pour les candidat-es des baccalauréats professionnels. Mais les conditions dans lesquelles elle est mise en place sont toujours inacceptables !
Pour y accéder, un-e élève doit avoir une moyenne globale située entre 8/20 et 10/20 et un minimum de 10/20 sur la partie pro.
L’oral, noté sur 20, est divisé en deux épreuves de 15 minutes notées sur 10 :
• une en maths ou sciences en industriel ou une en maths ou spécialité en tertiaire. (...)

En savoir plus »
 

Pride de nuit, marches des fiertés : Reprenons l’offensive !!!

• Face à la montée des discours réactionnaires et LGBTQIphobes,
• Face à la multiplication des violences tant en France qu’à l’étranger à l’encontre des minorités,
• Face aux politiques libérales qui accroissent la vulnérabilité de celles et ceux qui subissent déjà quotidiennement les oppressions,
Repolitisons les marches des fiertés, retrouvons l’esprit combatif et revendicatif de Stonewall * !
Mobilisons nous pour l’émancipation et l’épanouissement de toutes et tous !
Pride de nuit, marches des fiertés, (...)

En savoir plus »
 

Collège Macron : Autonomie, tri social !

Un nouvel arrêté définissant les enseignements au collège a été soumis au CSE du 8 juin. Il aménage une réforme du collège que la fédération SUD éducation a combattu et dont elle continue de demander l’abrogation. C’est pourquoi la fédération SUD éducation a voté contre ce nouveau texte « Collège version Macron »
EPI optionnels
Le projet d’arrêté sur les enseignements au collège augmente l’autonomie des établissements et leur permet de supprimer les EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) et de (...)

En savoir plus »
 

Réforme des rythmes scolaires Nouveau décret dérogatoire !

Territorialisation, annualisation et inégalités !
Lors de conseil supérieur de l’éducation du 8 juin, le ministère a présenté un nouveau décret dérogatoire à la réforme des rythmes scolaires qui n’abroge pas cette réforme mais l’aménage, en rendant possible l’organisation de la semaine sur 4 jours. Il est applicable, dès sa parution, à la mi juin, pour une mise en œuvre à la rentrée scolaire 2017-2018.
Une méthode inacceptable
Nous trouvons inacceptable cette méthode qui consiste à imposer en urgence , à un (...)

En savoir plus »
 

Une politique scolaire néolibérale et réactionnaire !

Conseil supérieur de l’éducation du 8 juin 2017
Une nouvelle ère politique ?
Monsieur le ministre de l’éducation nationale,
Cette nouvelle mandature qui s’est auto proclamée comme celle du renouveau et d’une nouvelle ère politique s’annonce surtout comme celle de l’accélération des politiques de dérégulation des protections des travailleuses et travailleurs, des attaques contre leurs droits, celle de la poursuite et de l’aggravation des régressions sociales, des destructions des droits sociaux, des (...)

En savoir plus »
 

Rythmes scolaires et collège : dérégulation à marche forcée

Au menu du Conseil supérieur de l’éducation du 8 juin 2017
Le ministère a mis à l’ordre du jour du CSE du 8 juin deux projets de textes sur les rythmes scolaires et sur la réforme du collège pour application dès la rentrée 2017.
Pour l’essentiel, il s’agit d’introduire la possibilité dérogatoire de la semaine de 4 jours en primaire. Au collège, l’arrêté supprime la liste des EPI, qui deviennent optionnels, favorise le retour des classes bilangues et des langues anciennes, augmente les possibilités de (...)

En savoir plus »
 

Mobilisé-e-s dès le 19 juin, construisons un front social !

Préparons dès aujourd’hui la riposte sociale ! Le programme du nouveau président et de son gouvernement s’inscrit dans l’accélération des politiques de dérégulation des protections des travailleuses et travailleurs. Le lundi 19 juin et toute la troisième semaine de juin sont prévues des initiatives de mobilisation, qui doivent marquer le début de la construction d’un grand mouvement de lutte sociale.
Non à la casse du droit du travail !
Macron l’a répété : il veut aller plus loin que la loi Travail et à (...)

En savoir plus »
 

Nuriye Gülmen et Semih Özakça en grève de la faim et emprisonné-e-s en Turquie : solidarité !

Soutien de la fédération SUD éducation et communiqué du Réseau syndical international de solidarité et de lutte
Nuriye Gülmen et Semih Özakça ont démarré une grève de la faim depuis le 9 mars. Le 22 mai, le pouvoir turc les a jeté-e-s en prison et 20 ans de prison sont requis à leur encontre. Nuriye et Semih font partie des milliers de fonctionnaires que le pouvoir turc a licencié-e-s ces derniers mois. Par cette action assumée publiquement, ils/elles réclament l’annulation de leur licenciement et de (...)

En savoir plus »
 

Ni banquier ni Blanquer ! Leur projet pour l’école est néolibéral et réactionnaire. Ne les laissons pas faire !

Affiche et tract de la fédération SUD éducation
Un projet d’école de droite et de droite
Un nouveau ministre à droite toute / La nomination de JM Blanquer, comme celle des autres ministres, confirme s’il en était besoin l’orientation 100% à droite du nouveau gouvernement. JM Blanquer est celui qui a fait appliquer la politique éducative de Sarkozy. Toutes les propositions du programme éducatif de Macron sont reprises de ses ouvrages.
Un projet d’école néolibéral / JM Blanquer va encore plus loin (...)

En savoir plus »
 

12 élèves par classe ?

Communiqué de la fédération SUD éducation du 23 mai 2017
Les annonces sur l’éducation prioritaire ne doivent pas faire illusion. Telle qu’elle est prévue, la limitation à 12 du nombre d’élèves en CP et CE1 des écoles REP et REP+ se ferait pour l’essentiel via des redéploiements de postes. On peut s’inquiéter des conditions de sa mise en œuvre et de ses conséquences sur des dispositifs existants, les personnels et les élèves.
Face aux bruits qui circulent, il faut d’abord rappeler que la mesure des 12 élèves (...)

En savoir plus »
 

Nouvelle circulaire " Missions du service social en faveur des élèves " c’est non !

Diminution des moyens Dégradation des conditions de travail des assistante-s de service social
Des dispositions inacceptables !
Le ministère a publié le 22 mars, au pas de charge et avant même que la consultation des organisations syndicales ne soit terminée, une circulaire « Missions du service social en faveur des élèves » qui annule et remplace la circulaire de 1991. Cette circulaire contient des dispositions inacceptables au regard des moyens existants déjà largement insuffisants. Il n’est (...)

En savoir plus »
 

En marche arrière ? Riposte sociale !

Expressions de la fédération SUD éducation après le second tour de la présidentielle 2017
L’élection d’Emmanuel Macron annonce une nouvelle accélération des politiques de régression sociale, de destruction des droits sociaux, des solidarités et des services publics, au bénéfice des classes possédantes. Son projet pour l’école est à la fois de poursuivre les politiques libérales en ce qui concerne les structures et d’opérer un tournant réactionnaire dans les contenus. Pas de répit, pas d’état de grâce ! (...)

En savoir plus »
 

Bilans de l’enquête sur la réforme du collège

Enquête nationale réalisée auprès des personnels des collèges
À la Rentrée 2016, le gouvernement a mis en place une réforme des cycles et des enseignements en collège. Afin d’évaluer les conditions de travail des personnels, SUD Éducation a lancé une enquête en ligne à laquelle plus de 600 personnes ont répondu ! Ce chiffre en dit long sur l’impact de cette réforme sur la vie des enseignant-e-s.
Suite à l’enquête nationale réalisée auprès des collègues des collèges, la fédération SUD (...)

En savoir plus »
 

Paiement des heures en CFA public, c’est à taux plein !

La justice donne raison à un militant de SUD éducation
Un jugement du tribunal administratif de Caen rendu le 3 novembre 2016, suite à une requête déposée par Monsieur G.T. a ordonné "d’annuler la décision par laquelle le recteur de l’académie de Caen a décidé de rémunérer au taux de 0,56, et non au taux plein, les heures effectuées en centre de formation d’apprentis (CFA) public en sorte que toutes les heures effectuées pour le CFA soient rémunérées à temps plein et ce, depuis le début de l’année scolaire (...)

En savoir plus »
 

Journée internationale de lutte des travailleurs/euses : un 1er mai de lutte, social et internationaliste

Une journée de lutte…
Le 1er mai 1886, les travailleuses et travailleurs de Chicago et de tous les États-Unis se levaient pour réclamer plus de justice sociale, un temps de travail réduit, des conditions de travail décentes, bref une vie digne d’être vécue. Le gouvernement leur répondait par les armes, faisant tuer plusieurs dizaines de manifestant-e-s. Le 1er mai 2017, partout dans le monde, les travailleuses et travailleurs seront dans la rue pour exiger la justice sociale dans un monde globalisé (...)

En savoir plus »
 

Solidarité internationale contre la répression syndicale et la marchandisation de l’éducation au Chili

Le « Sindicato Único de Trabajadores de la Educación » - SUTE du Chili a déposé une plainte contre le gouvernement du Chili auprès de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), plainte enregistrée sous le numéro 3247
Le gouvernement Chilien agit en violation des droits fondamentaux à travers :
• une répression systématique du mouvement syndical ;
• un projet de loi « Nueva Educación Pública » qui aboutirait, s’il était adopté, à la marchandisation complète de l’éducation, privant ainsi la majorité de (...)

En savoir plus »
 

Promesses présidentielles : les LP offerts aux régions

Plusieurs candidat-e-s à l’élection présidentielle prévoient de transférer l’enseignement professionnel aux Régions, personnels compris.
Malgré une incitation financière prévisible, les conséquences peuvent s’avérer désastreuses :
• Changement de statut de fonctionnaire d’État à celui de la territoriale (notamment remise en cause du temps de travail) • Fusion des LP et des CFA (suppressions de postes et de personnels) • Développement important de l’apprentissage et de la mixité des publics et des parcours • (...)

En savoir plus »
 

Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 6 avril

Pour une école émancipatrice, laïque, gratuite, et accessible à tous et toutes ! Pour une Guyane victorieuse !
SUD éducation Guyane – présent dès le 23 mars aux côtés des Guyanais révoltés – appelle ses adhérents et sympathisants à poursuivre la mobilisation.
SANTE, EDUCATION, ENERGIE, SOCIAL, ECONOMIE, TERRE La situation ne peut plus durer !!!
COLERE contre l’exploitation salariale COLERE contre les inégalités sociales COLERE contre la précarité institutionnalisée COLERE contre la pauvreté généralisée (...)

En savoir plus »
 

Pas de banquier-e dans nos classes !

L’opération nationale « J’invite un banquier dans ma classe » est initiée par la Fédération Bancaire Française dans le cadre de la « Semaine européenne de l’argent », avec le soutien de l’Education nationale. Elle vise à placer des élèves de CM1 ou CM2 « dans des situations de la vie où ils doivent faire des choix concernant l’argent et leurs premiers achats. » Il s’agirait donc, pour eux, via un jeu d’éducation financière, de donner à l’élève « les clés d’une maîtrise responsable de son budget ».
SUD éducation (...)

En savoir plus »
 

Refondation, 5 ans après… Triste bilan

Alors que s’est tenu, le 23 mars, le dernier CSE de la mandature actuelle, nous souhaitons revenir sur certaines des annonces faites par la ministre à l’occasion de la publication de la circulaire de rentrée scolaire. Ces annonces, en forme de satisfecit sur la refondation de l’école, entérinent des mesures que, pour beaucoup, nous avons combattues.
Où sont les 60 000 postes ?
Nous considérons que contrairement aux affirmations du ministère, la promesse de création de 60 000 postes ne sera pas (...)

En savoir plus »
 

Livret scolaire numérique, e-vote... Les données numériques ne sont pas sécurisées

Annulation du vote électronique… mais pas pour les élections professionnelles !
Le gouvernement vient d’annuler le vote électronique des Français-es de l’étranger pour les élections législatives de 2017. Les principaux médias ne parlent que du risque d’attaque rendant le système indisponible. Le directeur général de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) expose pourtant d’autres raisons : « On ne peut exclure un risque sur la sincérité » du scrutin, qui pourrait être l’objet « (...)

En savoir plus »
 

Industrie du tourisme contre calendrier scolaire : pour un calendrier scolaire dans l’intérêt des élèves et des personnels

Un calendrier déséquilibré
Programmé sur 3 années scolaires consécutives jusqu’à la rentrée 2017-2018, le calendrier scolaire actuel est un véritable scandale. L’application du zonage fait complètement exploser l’alternance des 7 semaines de classe et des 2 semaines de congés ainsi que l’équilibre des temps d’apprentissage des élèves et d’exercice des personnels.
Un temps hebdomadaire désorganisé
Cette situation est encore aggravée dans le premier degré par les conséquences de la réforme des rythmes (...)

En savoir plus »
 

Elections professionnelles 2018 : en finir avec le vote électronique !

Le Ministère de l’éducation nationale veut reconduire le vote électronique lors des prochaines élections professionnelles. La fédération SUD éducation est plus que jamais opposée au vote électronique et réitère son exigence d’un retour au vote à l’urne.
Deux expériences calamiteuses
Les deux derniers scrutins ont été caractérisés par de nombreux et graves problèmes posés par le vote électronique. Ce fut un fiasco en matière de participation. Avant le vote électronique, le taux de participation aux élections (...)

En savoir plus »
 

Non à la répression à l’Université de Franche-Comté !

Le 14 février 2017, le président de l’Université de Franche-Comté a fait intervenir la police dans la salle du Conseil d’Administration pour “évacuer” 16 étudiant-e-s, une lycéenne et deux jeunes militants. Ils/elles protestaient contre l’application, sans débat et sans information de la communauté universitaire, de la réforme des masters. Les organisations signataires affirment leur soutien plein et entier aux 19 jeunes ainsi qu’aux membres du conseil d’administration choqué-e-s par la violence (...)

En savoir plus »
 

Conseil supérieur de l’éducation Séance du 2 mars 2017 : déclaration de la Fédération SUD éducation et de l’Union syndicale Solidaires

Le 8 mars toutes et tous en grève !
Dans une semaine, le 8 mars, se déroulera la journée internationale de luttes pour les droits des femmes. Une occasion de rappeler que ce sont les luttes qui ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Les lois sont là, elles sont même nombreuses et touchent à tant de domaines : les salaires, le champ professionnel (de l’embauche à la promotion en passant par les conditions de travail), le droit à disposer de (...)

En savoir plus »
 

Liaison CM2 / 6 eme : alourdissement de la charge de travail des enseignant-e-s et flexibilisation de leur temps de travail

La circulaire de la rentrée 2016 introduit une nouveauté concernant la liaison CM2/6ème : la participation des professeur-e-s des écoles aux conseils de classe des sixièmes et réciproquement la participation des professeur-e-s du second degré aux conseils de cycle des écoles : “dans les écoles élémentaires, à partir de la rentrée scolaire 2016, le conseil du cycle 3 accueillera des professeurs exerçant en classe de sixième dans le collège du secteur de recrutement ; réciproquement, des professeurs de ces (...)

En savoir plus »
 

Qui veut la peau des RASED ? Du CAPPEI à la liquidation de l’adaptation...

Le ministère est en train de mettre en place un nouveau diplôme, le CAPPEI, en remplacement des CAPASH et 2CA-SH. Ce diplôme commun aux enseignant-e-s des premier et second degrés, fait disparaître les options (A, B, C, D, E, F et G). La « spécialisation » porte désormais sur le type de poste occupé, avec une formation qui n’offre que 52 heures « d’adaptation au type de poste »(1).
Pour les personnels des RASED, ce nouveau décret annonce la fin des deux missions distinctes jusqu’ici assurées par les (...)

En savoir plus »
 

Nos droits contre leurs privilèges : Appel des mouvements sociaux

Nous, mouvements sociaux, dans notre diversité associative, syndicale et citoyenne comptons bien faire entendre nos voix et nos propositions dans les prochains mois. Dans la période électorale qui s’ouvre, nous ne mettrons ni nos actions ni nos revendications de côté. Même si nous savons que tous les candidat.es ne défendent pas les mêmes positions, cette campagne présidentielle risque d’être propice aux vents mauvais, aux propositions démagogiques et réactionnaires et aux petites phrases. Aussi nous (...)

En savoir plus »
 

HP hors de nos écoles, hors de nos facs ! Tant qu’elle ne respecte pas le droit international

Depuis 2005 à l’appel de 170 organisations de la société civile palestinienne, la campagne BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions) appelle au boycott de multinationales emblématiques impliquées dans le non respect du droit international, dans l’occupation illégale des territoires palestiniens et dans la politique d’apartheid menée par Israël à l’encontre du peuple palestinien. Après les succès remportés sur Veolia ou Orange qui ont cessé leurs activités dans la région, BDS appelle aujourd’hui à mettre la (...)

En savoir plus »
 

CUI-CAE : halte au travail gratuit ! Modulation/annualisation du temps de travail des CUI-CAE, le grand capharnaüm de l’Éducation nationale

Depuis la mise en place de l’annualisation des contrats CUI-CAE, SUD éducation dénonce cette pratique comme étant illégale. La justice nous donne raison, encore 3 victoires aux prud’hommes ! Le ministère reconnaît aujourd’hui son erreur. Alors pourquoi l’annualisation persiste‑t‑elle dans certaines académies ? SUD éducation demande une nouvelle audience au ministère et agit localement pour mettre fin à cette pratique abusive.
Depuis la mise en place de l’annualisation des contrats CUI-CAE, SUD éducation (...)

En savoir plus »
 

Pronote et la publicité : pour la neutralité du service public et le logiciel libre

Le logiciel de vie scolaire Pronote, développé par l’entreprise Index Education, est massivement utilisé au sein des établissements du second degré. En janvier 2017, une publicité directe pour un musée national est apparue sur la page de connexion, même lorsque l’utilisateur-rice dispose d’un bloqueur de publicité. Le logiciel déguise déjà depuis longtemps une publicité pour un éditeur de manuels scolaires, sous la forme de QCM prêts à l’emploi.
Ces pratiques transgressent le principe de neutralité de (...)

En savoir plus »
 

8 mars - Grève des femmes !!

Le 8 mars est devenu, dans la plupart des médias, une journée lénifiante de "célébration de la femme". Non ! Le 8 mars est originellement une journée de lutte. Et de lutte des femmes.
Cette lutte est hélas toujours actuelle : les inégalités sexistes et l’oppression patriarcale, souvent minimisées voire déniées, sont toujours bel et bien présentes et multiformes. Inégalités domestiques : tâches encore dévolues aux femmes à 80%. Violences sexistes, verbales et physiques. Stéréotypes de genre et injonctions (...)

En savoir plus »
 

Diffamation reconnue en appel contre l’enseignante de Joué-lès-Tours. Les JRE se pourvoient en cassation !

Le 30 janvier 2017, la cour d’appel d’Orléans a confirmé en appel le jugement pour diffamation qui opposait une enseignante de Joué-les-tours et Mmes Belghoul et Hassan. Notre camarade avait été attaquée et diffamée sur les réseaux sociaux par la présidente locale des JRE.
En première instance, le 19 mai 2016, au tribunal correctionnel de Tours, Mmes Belghoul & Hassan étaient reconnues coupables de diffamation, de complicité de diffamation et écopaient de peines d’amende ainsi que de la publication (...)

En savoir plus »
 

Déclaration de la fédération SUD éducation et de l’Union syndicale Solidaires : conseil supérieur de l’éducation Séance du 26 janvier 2017

Touche pas à ma ZEP !
Lors du dernier CSE nous avions commencé notre déclaration par une interpellation sur la lutte menée par les lycées de l’éducation prioritaire. Deux mois après nous constatons que le mouvement ne faiblit pas et que les personnels qui sont toujours aussi mobilisé-e-s n’ont toujours eu aucune réponse sur leur revendications. Les effets d’annonce du ministère n’ont trompé personne. La prolongation jusqu’en 2019 des indemnités, la sauvegarde des bonifications pour les seuls personnels (...)

En savoir plus »
 

Contre l’inspection, non aux questionnaires d’auto évaluation ! Documents préparatoires à l’inspection - 1er degré :

Des questionnaires chronophages et inutiles
Dans l’ensemble des départements, nous constatons que depuis plusieurs années les documents exigés par les inspecteurs et inspectrices de circonscription lors des inspections sont de plus en plus nombreux et variables d’un-e IEN à l’autre. Un nombre croissant d’IEN exigent aussi, en amont de la visite inspection, la production d’un document préparatoire souvent sous la forme d’un questionnaire qui vise à une auto analyse des pratiques professionnelles de (...)

En savoir plus »
 

Justice pour Antoine et François : rassemblement de soutien jeudi 02 février à Douai

Justice pour Antoine et François
Antoine, militant de la CGT et libertaire de Valenciennes, est un-e des nombreux-ses opposant- es à la loi Travail à avoir fait les frais de la répression aux ordres du gouvernement et du patronat au printemps 2016.
Alors qu’il se rendait à une manifestation syndicale le 17 mai 2016 à Lille et qu’il tenait le drapeau de son union locale CGT Valenciennes, il a été violemment plaqué au sol par 3 policiers et mis en état d’arrestation. Pour avoir participé à cette (...)

En savoir plus »
 

Le CAPPEI : une nouvelle casse de la formation spécialisée

Expression commune CGT Educ’Action et SUD éducation
Le CAPPEI : une nouvelle casse de la formation spécialisée
Le projet de nouvelle formation des enseignant-e-s spécialisé-e-s crée une formation unique pour les enseignant-e-s du premier et du second degré. La formation de 300h s’organiserait selon un tronc commun de 144 heures, deux modules d’approfondissement de 52 heures chacun et un module d’adaptation à l’emploi de 52 heures. Il serait possible après la certification de compléter cette formation (...)

En savoir plus »
 

Pour l’éducation prioritaire en lycée : le 27 janvier, on lâche rien !

Depuis le 3 janvier la mobilisation s’enracine et continue de se développer par la grève, les manifestations,les rassemblements, les occupations. En effet le ministère ne répond toujours pas sur l’essentiel des revendications. La dernière manifestation nationale du 19 a été réussie et dynamique avec de nombreuses délégations des départements touchés par la lutte. La mobilisation s’est étendue pour la première fois dans les académies de Lyon, Montpellier et Mayotte où des rassemblements ont eu lieu comme à (...)

En savoir plus »
 

Pour une réelle prise en charge des élèves allophones

A la rentrée 2014, toutes les classes d’initiation (CLIN) du 1er degré et toutes les classes d’accueil (CLA) du 2nd degré ont été supprimées et remplacées par un dispositif d’inclusion en classe ordinaire : les UPE2A (unité pédagogique pour les élèves allophones arrivant) en application de la circulaire d’octobre 2012. Dans la plupart des académies, cette circulaire ne répond pas aux problèmes qui se posaient dans l’ancien système, auxquels elle était censée répondre : le manque de moyens, les lourds (...)

En savoir plus »
 

Projet de nouvelle circulaire EREA : poursuite de la casse de l’enseignement adapté

Dans les EREA qui ont subi les suppressions de postes de professeur-e-s des écoles éducateurs/trices (PEE) à la rentrée 2016, les difficultés majeures s’accumulent : augmentation des conseils de discipline, démission d’AED, souffrance au travail des surveillant-e-s et des enseignant-e-s, dégradation du climat scolaire… C’est dans ce contexte que le ministère a décidé de réécrire la circulaire de 1995 qui décrit les missions et le fonctionnement des EREA. La nouvelle circulaire doit être publiée d’ici mai (...)

En savoir plus »
 

Lycées de l’éducation prioritaire en lutte : le 19 janvier on continue !

La mobilisation se poursuit !
Après 5 journées de grève en 2016, la mobilisation s’est intensifiée en ce début 2017. Le ministère n’a pas répondu à l’ultimatum posé par les lycées en lutte et depuis le 3 janvier la mobilisation se développe en continu, par la grève, les manifestations, les rassemblements, les occupations... La mobilisation du 10 janvier 2017 a montré un enracinement du mouvement notamment en région parisienne et dans les Bouches-du-Rhône où tous les lycées de l’éducation prioritaire sont (...)

En savoir plus »
 

Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité

Procès d’habitants de la vallée de la Roya « coupables » d’être venus en aide à des réfugié⋅e⋅s, avec la menace de lourdes sanctions. Mesures d’intimidation, poursuites - et parfois condamnations - de personnes ayant agi en soutien de migrant⋅e⋅s ou de Roms, à Calais, à Paris, à Norrent-Fontes, à Boulogne, à Loos, à Perpignan, à St-Etienne, à Meaux... On assiste depuis plusieurs mois à la recrudescence de cas où la solidarité est tenue pour un délit. Il est clair que les autorités entendent faire plier les (...)

En savoir plus »
 

Turquie : La privation du droit à l’enseignement pour les étudiant.e.s emprisonné.e.s est inacceptable !

Communiqué commun Solidaires étudiant-e-s/Sud éducation,
Alors que l’État turc accélère et intensifie la répression contre le mouvement kurde et ses soutiens, le syndicalisme indépendant, l’opposition de gauche et démocratique ainsi que la presse d’opposition, des milliers de personnes, syndicalistes, co-maires, journalistes, député.e.s, membres du DBP et du HDP sont actuellement en prison. Les conditions de détention se dégradent de jour en jour, avec des menaces, des attaques physiques, la confiscation (...)

En savoir plus »
 

Pour les droits LGBTQI, reprenons la rue le 14 janvier !

Pour les droits LGBTQI, Face aux attaques réactionnaires et aux reculs du gouvernement, reprenons la rue le 14 janvier ! Aujourd’hui plus que jamais, face à la haine, mobilisons-nous pour faire valoir les revendications LGBTQI !
A la rentrée scolaire 2016, les militant-e-s d’extrême droite du milieu traditionaliste Vigi gender s’en sont à nouveau pris à l’école et à la lutte contre les discriminations sexistes. 20 000 brochures ont été envoyées dans les établissements scolaires en France. Ces (...)

En savoir plus »
 

Réforme du collège : un premier bilan calamiteux. SUD éducation alerte et lance une enquête

La réforme du collège est effective depuis la rentrée. Présentée par la ministre de l’éducation comme assurant d’avantage d’égalité, elle ne remplit pas cette mission : importantes disparités dans la mise en place et renforcement des inégalités, surcharge de travail pour les enseignant-e-s et dégradation des conditions d’apprentissage. Trois mois après sa mise en place, SUD éducation propose un premier bilan de cette réforme du collège et invite les personnels à remplir une enquête en vue d’un bilan plus (...)

En savoir plus »
 

Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !

« Le sénateur Les Républicains (LR) Jean-Claude Carle (…) a été mis en examen le 30 novembre pour détournement de fonds publics par personne chargée d’une mission de service public » nous apprend le 14 décembre 2016 Le Monde suite à une dépêche AFP. [1]
Sans bafouer la présomption d’innocence en ce qui concerne l’affaire en cours, pour SUD éducation la cause est entendue : Jean-Claude Carle est coupable de détournement de fonds publics au moins depuis la loi de 2009 qui porte son nom et qui impose aux (...)

En savoir plus »
 

Pour la liberté de circulation et d’installation ! Pour la scolarisation des mineur-e-s et des jeunes migrant-e-s !

Des évacuations qui n’ont rien d’humanitaire
Le 24 octobre 2016, les forces de l’ordre évacuaient 6 500 migrant-e-s de la « jungle » de Calais. Le 4 novembre, c’étaient 3 852 migrant-e-s qui étaient évacué-e-s de leur campement à Stalingrad à Paris. Contrairement à ce que le gouvernement tente de faire croire, cette opération des forces de l’ordre n’a rien d’« humanitaire ». Les Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) ne sont que des solutions transitoires et des campements de fortune se reconstituent (...)

En savoir plus »
 

Education prioritaire : La mobilisation continue en janvier !

Une mobilisation qui devient nationale
La ministre avait annoncé son intention d’exclure les lycées de l’éducation prioritaire à partir de la rentrée 2017. Depuis plusieurs mois, la mobilisation se développe autour de l’appel “Touche pas à ma ZEP” et de ses collectifs. Elle a pris un caractère national avec le succès des grèves du 17 novembre et 29 novembre. Pour la première fois, au-delà des soutiens intersyndicaux régionaux, en Ile de France et sur Aix-Marseille,une intersyndicale nationale (...)

En savoir plus »
 

Non au livret scolaire numérique !

La défense de nos conditions de travail passe par la mise en échec du Livret Scolaire Unique Numérique (LSUN) aux niveaux national et local.
Le Livret Scolaire Unique Numérique s’inscrit dans le cadre des réorganisations permanentes auxquelles nous sommes contraint-e-s dans l’exercice de nos missions et nous serions obligé-e-s de l’utiliser sans en questionner le sens pour le public et pour nos pratiques professionnelles. Sa mise en œuvre constitue une surcharge de travail car il impose entre autre (...)

En savoir plus »
 

Communiqué et pétition Rénovation des bacs pro commerce et vente : de l’art du double discours !

Prétendant agir dans l’intérêt des élèves, la Dgesco et l’IG tentent d’imposer un bac à deux options en lieu et place des bacs professionnels vente et commerce. En réalité cette « rénovation » va réduire le nombre d’heures d’enseignement dispensées et augmenter le nombre de CCF, telle est la réalité à venir de ce tour de passe-passe ! La rénovation initiée par l’IG et la Dgesco et lancée par la CPC a suscité la réalisation d’une étude du CEREQ auprès des entreprises qui a conclu au bien-fondé de l’existence de (...)

En savoir plus »
 

Pétition - Carrière, évaluation. Nous ne sommes pas des ressources humaines !

Parce qu’il est absurde et infantilisant, il faut mettre fin au système actuel d’inspection-notation. Parce qu’ils créent d’importantes inégalités salariales dans les déroulements de carrière, il faut mettre fin aux rythmes différents d’avancement selon que l’on progresse à l’ancienneté, au « choix » ou au « grand choix ».
Mais la réforme de l’évaluation et des carrières que le ministère veut instaurer à compter de la rentrée 2017 ne répond pas à ces nécessités. En prétendant rompre avec des pratiques plus que (...)

En savoir plus »
 

Contre les violences faites aux femmes dans l’Education Nationale, 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

L’école est le théâtre, comme partout ailleurs, des violences sexistes, verbales, physiques et symboliques, qui s’exercent contre les femmes. Certaines femmes sont par ailleurs victimes de discriminations croisées spécifiques : discriminées en tant que femme ET en tant que lesbienne / racisée / trans. On met souvent en avant le sexisme des élèves. Oui, il y a beaucoup à faire pour déconstruire dans leurs esprits les stéréotypes sexistes, pour garantir des relations plus égalitaires entre filles et (...)

En savoir plus »
 

Déclaration de l’Union syndicale Solidaires et de la fédération SUD éducation, Conseil supérieur de l’éducation du 17 novembre 2016

Touche pas à ma ZEP !
Aujourd’hui, les personnels de l’éducation prioritaire sont en grève. C’est la seconde fois depuis le début de cette année scolaire. Ils et elles protestent contre la sortie des lycées de l’éducation prioritaire , suite à l’annonce d’une clause de sauvegarde qui acte la transition vers une sortie définitive. Face aux revendications des personnels de ces établissements, la prorogation de deux ans des bonifications et indemnités n’est pas une réponse acceptable, d’autant plus qu’elle (...)

En savoir plus »
 

Solidarité avec les universitaires et enseignant.e.s d’Egitim-Sen limogé.e.s en Turquie !

Nous avons appris que, ce samedi 29 octobre 2016, ce sont à nouveau plus de 10 000 fonctionnaires qui ont été limogés par un décret-loi promulgués dans le cadre de l’état d’urgence en Turquie. Parmi eux :
1267 universitaires, dont une vingtaine de signataires de la « pétition pour la paix », plusieurs membres du syndicat de l’enseignement Egitim-Sen et plusieurs professeur.e.s de gauche ;
2219 fonctionnaires de l’Éducation Nationale,
dont 528 membres d’Egitim-Sen, qui avaient été suspendus il y a (...)

En savoir plus »
 

Sexisme dans l’éducation nationale : Aux hommes certifiés, le jury de CAPES reconnaissant ... ou le sexisme ordinaire dans l’éducation nationale

Le rapport 2016 du CAPES de Lettres, signé par le président du jury M. Laudet, offre un nouvel exemple de sexisme ordinaire et de dépréciation de toutes celles qui exercent le métier d’enseignante.
Que lit-on en effet à la deuxième page de ce rapport ? Pour se féliciter de la progression des candidats et des admis hommes au CAPES de Lettres, le président du jury croit bon d’écrire :« La proportion des garçons au CAPES de lettres s’améliore significativement, ce qui est un symptôme d’attractivité (...)

En savoir plus »
 

Les 7 mesures ministérielles pour le remplacement : Enfumage sans moyens, augmentation du temps de travail, dégradation des droits

Le remplacement est en crise. Il aura fallu quasiment 5 ans de mandature pour que le ministère de l’éducation s’en aperçoive et communique à ce sujet. C’est dans cette perspective que la ministre a présenté à la mi-octobre 7 mesures « afin d’améliorer l’efficacité du remplacement ». Compte-tenu des besoins, ces mesures sont totalement dérisoires et relèvent pour l’essentiel d’une opération de communication faute de moyens débloqués pour recruter. Plusieurs de ces mesures auront des effets néfastes pour les (...)

En savoir plus »
 

Exercices de confinement « attentat-intrusion » : De l’improvisation à la peur !

Dans les écoles et les établissements, les exercices de confinement attentat-intrusion ont commencé. Expérimentés l’année dernière dans plusieurs départements, ils sont supposés être généralisés cette année. Nombre de parents et d’enseignant-e-s se sont légitimement inquiété-e-s de l’organisation de tels exercices qui consistent à se barricader dans les salles en utilisant le matériel éducatif. Les directrices / directeurs et les chef-fe-s d’établissement sont censé-e-s alerter les équipes enseignantes… mais (...)

En savoir plus »
 

La rentrée dans la voie professionnelle ? Explosive !

Cette rentrée 2016 était celle d’une grande nouveauté : les élèves de la voie professionnelle allaient être accueilli-e-s comme il se doit grâce à une circulaire modestement intitulée : « réussir dans la voie professionnelle ». Elle se contentait en fait de réinventer l’eau chaude en listant ce qui se fait déjà localement pour donner l’injonction de le mettre en place partout.
Alors réussie cette rentrée ?
Alors qu’une dizaine d’incidents graves ont eu lieu dans des établissements d’enseignement (...)

En savoir plus »
 

Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre

La Fédération des Syndicats SUD éducation apporte tout son soutien à la grève des travailleurs et travailleuses de l’éducation du 3 et 4 novembre à l’appel du Synateb.
Nous exigeons, aux côtés du Synateb, la satisfaction des 9 revendications des travailleurs et travailleuses de l’éducation de base.
Nos camarades du Synateb se battent aujourd’hui, comme elles et ils l’ont toujours fait par le passé, pour la reconnaissance de leurs statuts, pour des salaires décents, pour une formation de ces personnels (...)

En savoir plus »
 

Contre la précarité dans l’ESR - Pour l’amélioration des conditions de travail et d’études de toutes et tous

SNTRS-CGT, CGT Ferc-Sup, CGT-INRA, SNESUP-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, SNPREES-FO, Sup Autonome-FO, Sud Recherche EPST, Sud Education, Solidaires étudiant-e-s, Collectif des travailleur.e.s précaires de l’ESR
Contre la précarité dans l’enseignement supérieur et la recherche Pour l’amélioration des conditions de travail et d’études de toutes et tous, Rassemblons-nous le 7 novembre 2016 !
Une nouvelle rentrée universitaire sous le signe de l’austérité
Depuis 2009, le budget de l’enseignement supérieur (...)

En savoir plus »
 

Numéro de grande illusion : Déroulé du master et droit à la poursuite d’études Un accord historique ?

Le mois dernier, nous avions eu droit au tour de passe-passe consistant à faire disparaitre 30 millions d’Euros des caisses du FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) pour les faire réapparaitre sous la forme de vigiles à l’entrée des universités.
Ce mois-ci, c’est un numéro de grande illusion que nous jouent la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et le secrétaire d’état chargé de l’enseignement supérieur et de la (...)

En savoir plus »
 

Boycottons les APC !

Un combat de SUD éducation depuis 2008
Les Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) instaurées par la réforme Peillon des rythmes scolaires sont les héritières directes du dispositif d’Aide Personnalisée (AP). L’AP avait été mise en place lors de la précédente réforme des rythmes scolaires initiée par Darcos en 2008. En supprimant le samedi matin et deux heures d’enseignement hebdomadaire pour les élèves, Darcos ne voulait pas faire cadeau de ces heures aux enseignant-e-s. Il a introduit dans les (...)

En savoir plus »
 

Mobilisation des lycées de l’éducation prioritaire. Solidarité avec les établissements en lutte !

Apparue au grand jour lors de la mobilisation du 18 mai de plusieurs lycées généraux, technologiques et professionnels, elle vient de passer avec succès, le cap de l’été. Ce sont maintenant 45 établissements du 92 mais aussi du 95, du 94 du 93 et du 80 qui ont signé l’appel « Touche pas à ma ZEP ». La mobilisation a démarré aussi dans d’autres départements comme les Bouches-du-Rhône.
La mobilisation de l’éducation prioritaire prend de l’ampleur !
Apparue au grand jour lors de la mobilisation du 18 mai de (...)

En savoir plus »
 

NON à la candidature de Paris aux Jeux 2024 !

Alors que le dépôt de la deuxième partie du dossier de candidature pour les Jeux de 2024 est attendu pour le 7 octobre 2016, les signataires du présent appel souhaitent manifester leur opposition à une opération de communication lancée à grands frais depuis le mois d’avril 2015 par la Mairie de Paris, avec l’appui du président de la République et de l’ensemble du gouvernement.
Le coût de la candidature aux JO 2024 (frais de candidature à verser au CIO, déplacements, plans de communication, honoraires (...)

En savoir plus »
 

Liberté pour Alexandr Koltchenko et Oleg Sentsov, activistes de Crimée, kidnappés et emprisonnés par l’Etat russe !

L’État russe a condamné Alexandr Koltchenko à 10 ans d’emprisonnement et Oleg Sentsov à 20 ans de la même peine.
L’accusation de « terrorisme » qui a servi à couvrir ces ignobles décisions d’un tribunal qui exécute les ordres du pouvoir politique russe n’a aucun fondement. Depuis plusieurs mois, nos organisations ont lancé une campagne pour informer de la situation faite notamment à A. Koltchenko, militant qui se considère comme ukrainien, connu en Crimée pour ses engagements antifascistes, syndicaux, (...)

En savoir plus »
 

Contre le livret scolaire numérique : Un casier scolaire patronal, une standardisation des pratiques, une surcharge de travail

À la suite des changements de programmes pour l’école primaire et le collège et dans le cadre d’une pseudo réforme de « l’évaluation » pour les élèves, le ministère a décidé d’imposer, en remplacement du Livret Personnel de Compétences, un Livret Scolaire Universel Numérique (LSUN) pour les cycles 2, 3 et 4. Sa mise en œuvre doit se faire dès l’année scolaire 2016/2017.
Simplification des outils d’évaluation
Ce LSUN est censé répondre, d’après le ministère, à la nécessité de simplifier les outils de suivi des (...)

En savoir plus »
 

Le Panneau Syndical SUD éducation #029 • Mi-Septembre 2016

Imposons des alternatives au management !
SUD éducation se bat pour la suppression du système actuel d’évaluation basé sur l’inspection-notation. Mais celui que projette le ministère pour le remplacer, basé sur l’instrumentalisation managériale de l’autoévaluation et l’entretien professionnel, est encore pire.
La grille d’évaluation définit neuf compétences générales qui relèvent en partie de dimensions comportementales. D’après le projet, dans le second degré, des compétences pédagogiques seront évaluées (...)

En savoir plus »
 

Évaluations des enseignant-e-s : le chantage du PPCR

Le ministère explique (dans le style : – je ne menace pas, j’explique) que la mise en œuvre des augmentations de salaires des enseignant-e-s annoncées en mai-juin dépend de l’acceptation rapide et sans chi-chi de son projet de réforme de l’évaluation. Vous comprenez que, si on traîne, le gouvernement va changer et hop, les augmentations de salaires, à la poubelle !
Ce chantage s’inscrit dans la logique même du protocole sur les Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR), qui s’applique à (...)

En savoir plus »
 

Assez des collusions entre l’Éducation nationale et le MEDEF !

Les enseignant-e-s de toute la France ont reçu le lundi 19 septembre 2016 un courrier électronique de Florence Robine, Directrice générale de l’enseignement scolaire au Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche les invitant à s’inscrire aux stages proposés par le CERPEP : « Le Cerpep, Centre d’Etudes et de Recherches sur les Partenariats avec les Entreprises et les Professions, offre aux enseignants de toutes les disciplines et à tous les personnels de l’éducation (...)

En savoir plus »
 

Nous ne voulons pas enseigner la peur

La solidarité comme boussole Des attentats ignobles
Après la tuerie de Charlie Hebdo et le carnage du 13 novembre dernier, l’autoproclamé « Etat islamique » a revendiqué plusieurs attentats cet été sur le territoire français. Le 13 juin un commandant de police et sa compagne étaient assassiné-e-s chez eux. Le 14 juillet à Nice, 86 personnes ont été tuées et 434 blessées suite à une attaque au camion-bélier. Le 26 juillet, deux personnes dont un prêtre ont été assassinées dans une église de (...)

En savoir plus »
 

Projet de réforme de l’évaluation des enseignant-e-s

Le 31 mai 2016, Najat Valaud Belkacem déclarait : « Je souhaite passer d’une gestion administrative à une gestion des ressources humaines ».
C’est à l’occasion des annonces sur les « augmentations de salaires » dont les visées électoralistes n’ont trompé personne [1] que le ministère a dévoilé les principes d’une modification en profondeur de l’évaluation des enseignant‑e-s. Plusieurs réunions avec les organisations syndicales qui siègent au Comité technique ministériel de l’éducation nationale se sont tenues (...)

En savoir plus »
 

Universités et personnes reconnues en situation de handicap : le cynisme n’a pas de limite

Pour « sécuriser » les universités, le gouvernement pique dans la caisse d’aide aux personnes reconnues en situation de handicap
"Pour vous accompagner et apporter des conditions de sécurité renforcées à la rentrée 2016, j’ai demandé et obtenu la prolongation en 2016 d’une mesure technique, celle du taux dérogatoire pratiqué en 2015 pour le FIPHFP (Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans la fonction publique). Ce sont ainsi 30 millions d’euros qui seront dégagés et qui (...)

En savoir plus »
 

Septembre 2016 : pour une rentrée de lutte et de solidarité

Dans un contexte nauséabond, action collective et solidarité !
La rentrée se déroule dans un climat politique délétère de surenchère sécuritaire. En quoi la prolongation de l’état d’urgence constitue-t-il un moyen de lutte efficace contre les attentats ? L’empathie que nous avons pour les victimes, où qu’elles soient, ne nous empêche pas de discuter du bien-fondé des politiques mises en œuvre à l’intérieur et à l’extérieur de la France. Les politiques actuelles participent à une évolution raciste des (...)

En savoir plus »
 

Septembre 2016 : Une rentrée de lutte !

Dans l’éducation comme partout les condition de travail et de vie se dégradent
Les politiques d’austérité qui consistent à prendre aux classes populaires pour faire exploser les dividendes des plus riches touchent tous les secteurs : éducation, services publics, salaires etc. C’est tous et toutes ensemble qu’il faut lutter !
8 septembre : grève dans l’Education !
Dans notre secteur les effets d’annonce ministériels ne trompent personnes. Il n’y a pas de réponse aux revendications des personnels. (...)

En savoir plus »
 

Enfin un allégement du programme de SES en seconde applicable dès la rentrée

Communiqué de la Fédération SUD éducation du 30 juin 2016 :
Enfin un allégement du programme de SES en seconde applicable dès la rentrée !
A la rentrée 2016 les questions obligatoires de SES en seconde seront ramenées de 8 à 6. Parmi elles, 4 seront obligatoires et 2 au choix des collègues.
Le Conseil Supérieur de l’Education du 30 juin a enfin été saisi par le ministère et a donné un avis positif à (...)

En savoir plus »
 

Liquidation des écoles rurales : concentrer les moyens et renforcer la hiérarchie

Chargé par Manuel Valls, d’une mission sur « les conventions de ruralité et l’avenir des écoles en milieu rural » ayant pour but de travailler « pour amplifier la démarche de contractualisation avec les élus locaux en faveur de l’école rurale et de montagne », le sénateur Duran a rendu son rapport à la ministre de l’Éducation nationale fin mai.
Sans surprise ce rapport plébiscite les démarches de conventionnement et de contractualisation au service de la « rationalisation » des moyens mais également (...)

En savoir plus »
 

Indemnité de Sujétion Spéciale pour la voie professionnelle : arnaques en série ?

Le ministère a créé par décret du 29 avril 2015 une Indemnité de Sujétion Spéciale pour la voie professionnelle qui est entrée en vigueur à la rentrée 2015. Elle fait suite à la suppression de l’indemnité de CCF (contrôle en cours de formation) et la remplace par une indemnité de 300 euros pour tout-e enseignant-e assurant au moins 6h en 1ère et Tle Bac Pro ainsi qu’en CAP (les Professeurs d’EPS sont concerné-e-s également pour les services en 1ère et Tle GT).
Cette mesure crée une inégalité avec la voie (...)

En savoir plus »
 

Rythmes scolaires : Une vraie fausse réforme pédagogique ?

Analyse du rapport de l’IGEN sur la réforme des rythmes scolaires : Un an pour publier ce rapport
Un an après sa remise en juin 2015, le ministère s’est enfin décidé à rendre public, le rapport de l’IGEN (inspection générale de l’éducation nationale) sur « l’efficacité pédagogique de la réforme des rythmes scolaires ».
Un an pour publier un rapport sur une réforme dont le ministère ne cesse de vanter les innombrables mérites et bienfaits dans un total déni des réalités du terrain, c’est un peu (...)

En savoir plus »
 

Adaptation scolaire des élèves en grande difficulté et scolarisation des élèves en situation de handicap

La question de l’inclusion
L’inclusion des élèves en situation de handicap a fait l’objet de débats lors du congrès de 2015 de la Fédération. Ce débat a donné lieu à l’adoption d’un texte « Quelle école ? » dans lequel notre Fédération se prononce pour une inclusion la plus large possible, c’est- à-dire le droit à l’école ouverte pour toutes et tous quel que soit le handicap, avec des conditions d’accueil correspondant aux besoins des élèves, dans le respect des leurs conditions d’apprentissage et des conditions (...)

En savoir plus »
 

Conseil pédagogique : refuser les hiérarchies intermédiaires

Communiqué de la fédération SUD éducation du 24 juin 2016 :
La réforme du collège donne un rôle important au conseil pédagogique, que les chef-fe-s d’établissement vont à nouveau tenter d’imposer dans les établissements. La composition et le fonctionnement de ce conseil sont pourtant tout sauf démocratiques. Voici donc les possibilités de contre-attaques proposées par SUD éducation. Le combat commence dès la rentrée puisque les chef-fe-s ont 15 jours après la rentrée pour dresser la composition du conseil. (...)

En savoir plus »
 

Contre la loi Travail et son monde : on continue la lutte, on ne se taira pas

La grève et la mobilisation du 14 juin pour le retrait de la loi Travail ont été massives, avec des centaines de milliers de manifestant-e-s à Paris et dans tout le pays, démentant encore une fois les discours du pouvoir sur l’essoufflement et sur la fin du mouvement.
Gagner sur la loi Travail, c’est avancer sur nos revendications à tou-te-s
Le projet de la loi Travail constitue une régression historique des droits des salarié-e-s. L’inversion de la hiérarchie des normes est un problème central, (...)

En savoir plus »
 

Précarité : la fédération SUD éducation soutient les AED en lutte dans plusieurs académies !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 03 juin 2016 :
Depuis la mi-mai, des Assistant-e-s d’Education AED de différentes académies construisent une mobilisation pour dénoncer la précarité qu’ils subissent et conquérir de nouveaux droits. A Marseille, des AED étaient en grève le 24 mai et le 7 juin. Ils ont été reçu-e-s à la DSDEN le 30 mai et le 7 juin suite à leur mobilisation. Alors qu’ils n’ont rien obtenu le 30 mai ; le 7 juin, ils ont obtenu des contrats de 3 ans pour la rentrée 2016. En (...)

En savoir plus »
 

La mobilisation se construit chez les précaires de l’ESR, et elle commence à porter ses fruits !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 10 juin 2016 :
La mobilisation se construit chez les précaires de l’ESR, et elle commence à porter ses fruits !
Les 28 et 29 mai dernier avait lieu à Saint-Denis un meeting des collectifs de précaires de l’Enseignement supérieur et de la recherche (ESR). La fédération SUD éducation était invitée à titre d’observateur, et était présente au même titre que SUD recherche, la FERC-CGT et le SNESUP-FSU. Ce meeting a été à la fois l’occasion de faire le bilan de (...)

En savoir plus »
 

EREA : la mobilisation du 1er juin à Paris, un succès dans la rue. Amplifier le rapport de force pour obtenir satisfaction !

Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation - 10 juin 2016 :
EREA : la mobilisation du 1er juin à Paris, un succès dans la rue
Amplifier le rapport de force pour obtenir satisfaction !
Les collègues des EREA sont mobilisé-e-s depuis plusieurs mois dans leurs académies, dont certain-e-s en grève illimitée. Ils/elles protestent contre les suppressions de postes de professeur-e-s des écoles éducateurs/­trices remplacé­-e-­s par des assistant-e-s d’éducation, et demandent le versement de (...)

En savoir plus »
 

Bac pro bradé à l’oral - Une épreuve de rattrapage dénaturée !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 9 juin 2016 :
Bac pro bradé à l’oral
Du 4 au 8 juillet, ce sont les soldes : une épreuve de rattrapage dénaturée !
Si nous ne sommes pas opposés au principe d’une épreuve de rattrapage pour les candidat-es des baccalauréats professionnels, les conditions dans lesquelles celle-ci est mise en place sont toujours inacceptables !
Pour y accéder, un-e élève doit avoir une moyenne globale située entre 8/20 et 10/20 et un minimum de 10/20 sur la partie pro. L’oral (...)

En savoir plus »
 

Blocages, grèves, manifestations... Participons tous.tes à la semaine des luttes du 6 au 13 juin ! Grève générale le 14 juin !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 03 juin 2016 :
Loi Travail : le blocage de l’économie s’amplifie
La lutte contre la loi travail s’intensifie. Des grèves sont reconduites dans plusieurs secteurs comme les transports, les raffineries, les centrales nucléaires, l’industrie du caoutchouc... Des actions de blocage se multiplient. La grève reconductible des cheminots est une réussite. La détermination des travailleurs-euses est intacte.
L’intersyndicale nationale (CGT, Solidaires, FO, FSU, UNL, (...)

En savoir plus »
 

Annonces sur les salaires et l’évaluation des enseignant-e-s : OPA sur les enseignant-e-s et normalisation managériale

Communiqué de la fédération SUD éducation du 3 juin 2016 :
Le gouvernement multiplie les annonces catégorielles pour essayer d’empêcher la généralisation des grèves. Il espère acheter la paix sociale et les voix des enseignant-e-s pour les scrutins à venir avec des augmentations de salaires. Il ne parviendra cependant pas à acheter l’oubli des contre-réformes et la dégradation des conditions de travail.
Le projet gouvernemental augmente encore les inégalités de revenu. La logique de la carotte et du (...)

En savoir plus »
 

Pour la grève reconductible tous-te-s en grève le jeudi 02 juin

Communiqué de la fédération SUD éducation du 27 mai 2016 :
Loi Travail : le blocage de l’économie s’amplifie Pour la grève reconductible interprofessionnelle Tous-te-s en grève le jeudi 02 juin !
Poursuite du blocage de l’économie. Grève très suivie et manifestant-e-s nombreux-ses le 26 mai dans la rue.
La lutte contre la loi travail s’intensifie. Des grèves sont reconduites dans plusieurs secteurs comme les transports (dont les ports, les cheminots, la RATP), les raffineries, les centrales (...)

En savoir plus »
 

EREA : Le 1er juin tous en grève et tous à Paris

Communiqué intersyndical SNUipp, SNUDI-FO, CGT-Educ’action, SUD éducation :
Le 1er juin tous en grève et tous à Paris
Ensemble pour l’enseignement adapté en EREA
Ensemble pour les personnels et les élèves
Suite à une note de la DGRH du ministère, dans de nombreuses académies, des postes de PE Éducateurs-trices au sein des internats éducatifs des EREA sont supprimés et remplacé-es par des AED, précaires et non formé-es.
Or, la force de l’EREA, c’est d’avoir un internat éducatif en son sein, et d’avoir (...)

En savoir plus »
 

Tous-tes en grève le jeudi 26 mai. Construisons la grève reconductible interprofessionnelle

Tract long :
Tract court :
Éducation - Loi Travail / Blocage de l’économie : ce n’est qu’un début
Tous-tes en grève le jeudi 26 mai. Construisons la grève reconductible interprofessionnelle
En avant vers le blocage de l’économie
La lutte contre la loi travail s’intensifie. Des grèves sont reconduites dans plusieurs secteurs comme les transports (sncf, routiers, aériens), la pétrochimie. Les blocages se multiplient dans les gares et les raffineries.
Malgré les tentatives d’intimidation du (...)

En savoir plus »
 

Nouveaux statuts juin 2015 obligations de service dans le second degré et régime indemnitaire (IMP) à la rentrée 2015

Un nouveau cadre réglementaire à connaître. Dans cette brochures vous trouverez les références et un résumé des textes officiels, notre analyse et nos revendications pour lutter dans vos établissements :

En savoir plus »
 

Loi travail, face au 49-3, en grève dès le 17

Le panneau syndical sud éducation #027 • mi-mai 2016 :
Le Panneau Syndical SUD éducation est destiné à être imprimé au format A3 pour affichage dans les salles des personnels. Il peut également être reproduit au format A4 sous forme de tract.
Sommaire :
Loi travail, face au 49-3, en grève dès le 17
LOI TRAVAIL, ÉDUCATION • Maintenant ou jamais !
RÉGRESSIONS • Rien à négocier
LOI TRAVAIL, ÉDUCATION • Maintenant ou jamais !
Passage en Force. Des millions de manifestant-e-s, plusieurs journées de (...)

En savoir plus »
 

Face au passage en force du 49.3 - En grève dès le 17, construisons la grève reconductible interprofessionnelle

Communiqué de la fédération SUD éducation du 11 mai 2016 :
Éducation - Loi travail : pour gagner c’est maintenant !
C’est maintenant ou jamais !
Depuis deux mois de mobilisation, la lutte contre la loi travail ne faiblit pas. Des centaines de milliers de personnes participent aux nombreuses initiatives unitaires : grèves, manifestations, débuts de blocages, Nuits Debout dans toute la France...
Le rapport de force que nous avons créé a obligé le gouvernement à quelques reculs marginaux par à (...)

En savoir plus »
 

Enseignant-e-s du 1er degré : la prime d’ISAE augmente. L’austérité salariale demeure !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 9 mai 2016 :
Lors de la grande messe d’auto célébration des bienfaits de la refondation de l’école organisée les 2 et 3 mai , le premier ministre a annoncé l’augmentation de la prime annuelle d’ISAE.
800 euros de plus pour les professeur-es des écoles afin d’aligner cette prime sur la prime d’ISOE des professeur-es du second degré. L’ISAE passe donc de 400 euros à 1200 euros par an. Elle sera versée à partir de la rentrée 2017 et répartie mensuellement.
Cette (...)

En savoir plus »
 

Répression, provocations, manipulations : Non à la casse du mouvement social !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 9 mai 2016 :
Ces derniers temps depuis les nombreuses manifestations autour de la COP 21, contre l’état d’urgence, les forces de l’ordre utilisent un arsenal de plus en plus large et dangereux (grenades assourdissantes, galets lacrymogènes en tir tendus, flash-ball) qui ont conduit à la mort de Rémy Fraisse à Sivens .
Les manifestations du 1er mai n’ont pas échappé à ces violences policières et ont encore prouvé que le gouvernement cherche plus à discréditer (...)

En savoir plus »
 

Personnels sociaux et de santé, assez de mépris !

Communiqué de la fédération SUD éducation du 29 avril 2016 :
Le ministère de l’Education nationale annonçait vouloir créer 300 postes de personnels sociaux et de santé dans le pays. Pour la rentrée prochaine, seulement 60 postes seront créés sur l’ensemble des académies. Autant dire que l’ensemble des problèmes rencontrés chaque jour dans les missions des personnels resteront en l’état.
Au regard des situations que doivent gérer les personnels (précarité des familles, décrochage scolaire, difficultés (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don