mercredi, 23 août 2017|

14 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Alain Chevarin

Un plaidoyer intelligent pour l’école du néo-libéralisme

Compte-rendu du livre d’Alain Bouvier : Pour le management pédagogique : un socle indispensable (Berger Levrault)
Au fil de ses 400 pages et de ses 17 chapitres divisés en 130 sections, le livre de l’ancien recteur Alain Bouvier, Pour le management pédagogique : un socle indispensable, impressionne par la précision, la richesse et le sérieux du propos, qui tranche avec les discours à l’emporte-pièce de nombre de je-sais-tout. Et qui ne serait intéressé par un livre de ce haut-fonctionnaire qui se (...)

En savoir plus »
 

Un CAP pour tou-te-s ?

Le développement récent en France du homeschooling (enseignement à la maison, autorisé par la loi en France sous certaines conditions) a répandu dans la population l’idée que les parents, quelle que soit leur formation -ou leur absence de formation-, étaient aptes à instruire eux-mêmes leurs enfants. Du moins les parents qui instruisent leurs enfants à la maison ne se voient pas (pas encore ?) délivrer pour autant un diplôme d’enseignant-e.
Un pas supplémentaire dans la déprofessionnalisation des (...)

En savoir plus »
 

Priorité

S’il y a un élément remarquable dans la politique éducative des gouvernements qui se succèdent, c’est bien la continuité. Qu’on en juge.
En 2012, Hollande et son ministre Peillon placent le quinquennat qui s’ouvre sous le signe de la priorité à l’éducation.
En 2013, priorité encore, mais au premier degré.
En 2014, priorité toujours, mais à l’éducation prioritaire seulement, avec la création des REP.
En 2015, création des REP+, qui, représentant désormais la priorité, concentreront les « nouveaux moyens ». (...)

En savoir plus »
 

"Devoirs faits" ?

C’est dit, le nouveau ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer veut « changer la vie de famille ». Pour cela, il a décidé de lancer dès la rentrée le dispositif « devoirs faits » : à l’école comme au collège, les devoirs devront « pouvoir être faits au sein de l’établissement grâce à un temps d’étude accompagnée » et les élèves rentreront alors chez eux « devoirs faits ». Le programme électoral d’En marche ! prévoyait déjà : « Nous proposerons à tous un accompagnement après la classe. Au collège, nous (...)

En savoir plus »
 

Ognon

Le fait que, en ce mois de mai 2017, vingt-sept ans après la publication des « rectifications orthographiques » recommandées par le Conseil supérieur de la langue française en 1990 et insérées par Darcos dans les programmes scolaires en 2008, une chroniqueuse de télévision en mal de buzz ait vivement reproché à l’ex-ministre de l’éducation Vallaud-Belkacem cette prétendue « réforme de l’orthographe » est révélateur de deux phénomènes inquiétants, l’un sociétal, l’autre politique.
D’une part, cela témoigne de (...)

En savoir plus »
 

Quand nos élèves dorment dans la rue

A Clermont-Ferrand comme ailleurs, la situation des sans-papiers reste insupportable. Mais ce qui est le plus dramatique, c’est l’accroissement du nombre de familles et de mineurs isolés que l’hébergement d’urgence n’accueille plus, faute de places. Ou plus exactement faute de créer les places nécessaires (il y a dans la ville de nombreux bâtiments vides, sans compter les quelque 8000 appartements inoccupés).
A chacune de ses réunions hebdomadaires, le Réseau Education Sans Frontières (RESF) (...)

En savoir plus »
 

"Qui veut tuer l’école ?"

C’est sous ce titre qu’était lancé ce 22 mars un débat sur l’école dans l’émission « L’heure des pros » de la chaîne Cnews * animée par Pascal Praud. Et d’emblée le ton est donné par l’animateur : « Il suffit de lire un texte d’un ado pour comprendre le désastre », « le niveau s’effondre ». Et la question qui tue : « Et si c’était volontaire ? ».
Cinq invité-e-s : Jean-Rémi Girard, vice-président du Snalc, Jean-Paul Brighelli, « du Point » (c’est ainsi qu’est présenté le polémiste bien connu), Anne Genevard , députée (...)

En savoir plus »
 

Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?

Nous publions en billet de Une ce texte de Françoise Lorcerie, Directrice de recherches au CNRS (IREMAM), Aix-en-Provence, paru précédemment dans l’Antidote n° 20 du site des Cahiers pédagogiques*.
L’enseignement de la langue arabe en France a fait l’objet d’une vive polémique au printemps 2016. Il n’y a pourtant rien de nouveau à cet enseignement, très ancien en France. Sur cette question, il semblerait bien que les peurs l’emportent sur les mensonges.
«  Vous introduisez officiellement l’étude de (...)

En savoir plus »
 

Le before de ton avenir

« Organise le before de ton avenir », c’est le slogan qui sert à promouvoir, sur les réseaux sociaux, O21 (S’Orienter au 21e siècle), le nouveau rendez-vous créé par Le Monde avec des grandes écoles de management, de commerce et de technologie et sous le haut patronage du ministère de l’Éducation nationale « afin d’aider lycéens et étudiants à comprendre le monde de demain pour faire les bons choix aujourd’hui. ». Quatre villes, Lille, Cenon, Villeurbanne et Paris, accueillent ces « rendez-vous » avec « des (...)

En savoir plus »
 

Le Système et les systèmes

« Le Pen, Mélenchon, Macron : en quoi consiste ce fameux “système” auquel tous s’opposent ? » demandait le 5 février un article du Monde à propos de l’usage de ce terme par des candidats à la présidentielle aussi différents. Nos élèves ont dû avoir l’impression de se trouver en terrain connu, tant le terme, comme son pendant « antisystème », est omniprésent sur les réseaux sociaux, depuis notamment que Dieudonné l’a vulgarisé en l’associant à son geste de la « quenelle » présenté comme un « geste anti-système ». (...)

En savoir plus »
 

Quand des profs démissionnent

Un récent rapport du Sénat (1), à côté d’appréciations éloignées des nôtres sur la politique éducative du quinquennat (« émet de fortes réserves quant à la poursuite de la politique des recrutements massifs », « fuite en avant budgétaire », « Apprenez-leur donc à lire, à écrire et à compter. […] C’est la base de tout. »), fournit quelques données chiffrées intéressantes.
En particulier, il présente un tableau du nombre des démissions d’enseignant-e-s et de son évolution entre 2012-2013 et 2015-2016. On note alors (...)

En savoir plus »
 

Horreur : un prédicat !!!

Après un certain nombre de sites et de blogs qui avaient déjà sonné le tocsin, Le Parisien vient de publier sur son site, le 7 janvier, pas moins de trois articles à la tonalité alarmiste sur de « nouvelles règles de grammaire » : « Nouvelles règles de grammaire : on y perd son latin », « Nouvelles règles de grammaire : des parents désorientés » et « Nouvelles règles de grammaire : le pour et le contre ». De quoi peut-il bien s’agir pour susciter une telle anxiété ? De l’ajout à la terminologie grammaticale (...)

En savoir plus »
 

Conte de Noël

Il était une fois une ministre de l’Education nationale, prénommée Najat, qui avait envoyé sur Twitter un message aux élèves et aux personnels pour leur souhaiter de « bonnes vacances » et « de belles fêtes ». Elle avait même accompagné son message d’un sapin de Noël et d’une vidéo de chatons coiffés de bonnets de Père Noël rouge et blanc.
Dans les heures et les jours qui ont suivi, des internautes se sont déchainés dans des tweets rageurs, non pas parce qu’elle avait, ce faisant, négligé la laïcité de l’école (...)

En savoir plus »
 

Dictée et orthographe

« Le niveau en orthographe des écoliers français plonge », titrait le « journal de référence »(1) ce 9 novembre. Ce cri d’alarme était motivé par la publication le même jour d’une étude du service statistique du ministère de l’Education nationale qui compare les performances des élèves de CM2 confrontés à la même dictée-type en 1987, en 2007 et en 2015.
De fait, le nombre d’erreurs constatées passe de 10,6 en moyenne en 1987 à 17,8 en 2015, ce qui mériterait une réflexion sérieuse sur la question. Mais ce (...)

En savoir plus »
 

"Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"

La presse a abondamment relayé ces derniers temps une série de violences survenues aux abords ou à l’intérieur de plusieurs lycées. Disons clairement pour commencer que toutes ces violences ne doivent pas être tolérées.
Mais si on veut que ces condamnations ne soient pas de simples déclarations politiciennes, et soient au final accompagnées de mesures efficaces, il vaut mieux savoir exactement de quoi on parle.
En premier lieu, il faut distinguer les violences survenues aux abords des établissements (...)

En savoir plus »
 

Ça y est, les revoilà !

Ce lundi, dans nos classes, des élèves vont encore demander « mais pourquoi les enfants sont en danger ? », avec ce sentiment inquiétant que quelque chose leur échappe. Et ceux et celles qui ont vu naguère leurs parents défiler contre la loi Travail en scandant « On lâche rien » ont entendu dimanche ce même slogan repris sous les bannières bleues et roses, de quoi plonger dès le plus jeune âge dans une confusion savamment entretenue.
On aurait pu croire la « Manif pour tous » disparue, après deux années (...)

En savoir plus »
 

Equité et égalité

Chronique « Nos mots et les leurs » n° 9
Depuis que le penseur libéral Alain Minc l’a mise à la mode il y a vingt ans comme « nouveau maître mot »1, l’équité s’insinue dans tout le discours social comme substitut de l’égalité.
Ainsi, pour Sarkozy2, c’est le souci de l’ « équité » qui commandait la réforme des retraites de 2010, ou l’imposition des indemnités versées aux accidentés du travail, ou en 2007 une exonération d’impôt au bénéfice des chefs d’entreprise, ou … la réforme du sport de haut niveau.
Mais les (...)

En savoir plus »
 

Attaque contre l’école laïque

Le pape « progressiste » François s’en est pris ce dimanche aux manuels scolaires français. Sur la foi des propos d’un parent d’élève qu’il aurait rencontré, il accuse ceux-ci de propager un "sournois endoctrinement de la théorie du genre", cette abomination « contre les choses naturelles », et ce faisant de mener rien de moins qu’une véritable « colonisation idéologique ». Le caractère incongru de cette attaque surprise (mais la veille, en Géorgie, le pape s’en était déjà pris à la prétendue « théorie du (...)

En savoir plus »
 

Projets pédagogiques et pédagogie de projets

Elaborer un projet pédagogique, c’est anticiper ce que pourra être le cours, la séquence, la semaine ou le trimestre, c’est organiser les apprentissages en fonction d’un objectif pédagogique et donc en fonction des élèves et de ce qu’ils sont réellement, c’est donner du sens pour les élèves à ce qu’on va faire puisqu’ils et elles peuvent se projeter dans le travail à venir.
Certes, il existe une grande différence entre la simple planification des cours et le projet de longue haleine élaboré avec les élèves (...)

En savoir plus »
 

A propos des langues anciennes au collège

Les conflits souvent vifs et passionnés, voire passionnels, qui entourent la réforme actuelle de l’enseignement au collège des langues anciennes, supprimées en tant qu’options pour être intégrées à l’EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) « Langues et cultures de l’Antiquité », invitent à un examen critique de la situation.
Etat des lieux La part d’élèves qui étudiaient les langues anciennes en 2014-2015 : Latin : 5e 20,1 % 4e 17,8 % 3e 15,8 % 2eGT 5,4 % 1e GT 4,7 % T GT (...)

En savoir plus »
 

Sous la plage, les pavés

Quelques femmes dans une tenue de bain inédite en France semblent, si on en croit la dimension politique et médiatique prise par le phénomène, le problème principal du pays actuellement. L’affaire du « burkini » apparaît ainsi comme un excellent moyen de détourner la population des questions sociales et politiques essentielles. Mais elle est aussi un indicateur précieux – et en l’occurrence inquiétant – de l’évolution de notre société.
En effet, si les interventions des responsables politiques sur le (...)

En savoir plus »
 

Science et croyance à l’école

L’historien des sciences québécois Yves Gingras a publié cette année « L’impossible dialogue, sciences et religions » (1), ouvrage volumineux dans lequel il fait un examen critique des relations entre sciences et religions – en se limitant pour l’essentiel aux religions chrétiennes – depuis la condamnation de Copernic en 1616 (il y a exactement 400 ans cette année) jusqu’aux courants créationnistes actuels.
Cet ouvrage arrive à point pour nous rappeler qu’on assiste depuis quelques décennies à une remise (...)

En savoir plus »
 

Laïcité vs terrorisme ?

Faute de pouvoir empêcher les replis identitaires, version d’extrême droite ou version djihadiste, et leurs dérives criminelles une fois que la fascination, la peur ou le ressentiment ont saisi les esprits, on peut essayer de les prévenir. Cela nécessite de promouvoir une vision du monde aux antipodes de ceux-ci. Dans cette optique, la laïcité, principe de séparation du politique et du religieux, devrait occuper une place de choix dans la société et de manière privilégiée à l’école.
La laïcité n’est (...)

En savoir plus »
 

La « bourde du ministère », ou compétence et lutte des classes

Le jour de l’épreuve de philosophie du baccalauréat, le site du Figaro publiait un article titré « La bourde du ministère de l’Éducation nationale sur les sujets de philo du bac », accompagné d’un portrait de la ministre Vallaud-Belkacem légendé « Une édition 2016 qui commence mal... ».
De quoi s’agissait-il ? En fait, le ministère a envoyé aux journalistes les sujets de philosophie sortis la veille en Guyane, et a rectifié son envoi quelques minutes plus tard. Voilà ce que l’article n’hésite pas à (...)

En savoir plus »
 

Loi Travail : le 14 à Paris, et après on continue

Pour la première fois depuis longtemps, il paraît possible de gagner une bataille essentielle contre une loi de régression sociale qui constitue une attaque frontale des droits des salarié-e-s. De nombreux indices le montrent : la faiblesse d’un gouvernement sans majorité à l’Assemblée ni dans la population, le maintien d’un niveau de mobilisation qui, s’il n’est pas énorme, ne faiblit pas depuis trois mois, l’unité des principaux syndicats de lutte, la multiplication plus récente des actions locales de (...)

En savoir plus »
 

Avis et opinion

Avis et Opinion
« Je peux bien penser ce que je veux ! » est un élément défensif récurrent chez les élèves confrontés à la remise en question de leur opinion. Ils ont raison au plan juridique : la déclaration universelle des droits de l’homme stipule dans son article 19 que « tout individu a droit à la liberté d’opinion ». Ils ont tort en termes d’apprentissage, si du moins on assigne à l’enseignement le développement de l’esprit critique et de la pensée rationnelle. L’opinion dans le domaine scolaire est (...)

En savoir plus »
 

Métier et profession [Nos mots et les leurs]

« Enseignant, un métier qui s’apprend », scandaient les manifestant-e-s contre la destruction de la formation professionnelle des enseignants il y a quelques années. Ils commettaient là une funeste erreur, car ils donnaient paradoxalement raison à ceux qui, de Darcos à Sarkozy, prétendaient qu’un apprentissage « sur le tas » par imitation d’un « tuteur » chevronné suffirait pour devenir enseignant, et qu’on pouvait donc supprimer la formation dispensée par les IUFM et les universités.
C’était là en effet, (...)

En savoir plus »
 

« Droit à » et « droit de »

"M’enfin, j’ai bien le droit !"
En 1948, la Déclaration universelle des Droits de l’Homme proclamait (article 23) : « Toute personne a droit au travail ».
En 2000, la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, proclamée en 2007 en même temps que le traité de Lisbonne, stipule (article 15) : « Toute personne a le droit de travailler ».
Entretemps, la pensée libérale a étendu son emprise.
Il y a en effet entre ces deux formulations une différence fondamentale : « droit au travail » signifie (...)

En savoir plus »
 

Élève, individu et personne

Nos mots et les leurs
Des définitions …
Individu : Être vivant ou végétal, distinct et délimité. Élément d’une population statistique. (Larousse)
Personne : Être humain. Être singulier universel, conscient de lui-même, doué de raison et de volonté. (Académie)
Parler d’ « individu », c’est se situer dans une perspective de simple dénombrement : l’individu, objet d’un ensemble prédéfini, est ici le « un » dans une collectivité, membre d’un collectif abstraction faite de sa particularité.
Parler de « personne (...)

En savoir plus »
 

Après ce 13 novembre...

Nous essayons de penser, en tant qu’individus et en tant que collectif notre position dans la société et l’action qu’il nous semble plus nécessaire encore de mener.
C’est en ce sens qu’a été écrit le texte qui suit ainsi que " Un soir", "Attentats, nous ne savons plus que dire, que faire. Est-ce trop tard ?", "Que dire qui ne soit un inutile ajout ?" et "Demain lundi, demain la vie".
Nous les publions respectivement dans les rubrique "En lutte", "Pédagogie" et "Débats et alternatives" sachant (...)

En savoir plus »
 

Remédiation : chronique "Nos mots et les leurs"

L’Éducation nationale a introduit récemment dans les Instructions officielles le néologisme « remédiation ».
Dans le BOEN n° 33 du 20 septembre 2007, reprenant le JO du 16 juin 2007, la Commission Générale de Terminologie et de Néologie a publié un texte définissant la « remédiation » : « Mise en œuvre des moyens permettant de résoudre des difficultés d’apprentissage repérées au cours d’une évaluation. […] La "remédiation" doit être distinguée du "rattrapage", qui consiste en une remise à niveau des (...)

En savoir plus »
 

« Égalité des chances » : chronique "Nos mots et les leurs", Alain Chevarin

Dans son souci de faire « renaîtr[e] les élites véritables », Pétain déclarait en octobre 1940 : « Le régime nouveau […] ne reposera plus sur l’idée fausse de l’égalité naturelle des hommes, mais sur l’idée nécessaire de l’égalité des chances données à tous les Français de prouver leur aptitude à servir ».
Trois décennies plus tard, ce sont les libéraux qui théorisent les « inégalités justes » et la notion d’« égalité des chances » devient la clé de la « société libérale avancée » voulue par Giscard d’Estaing. La (...)

En savoir plus »
 

« Transmission du savoir » : chronique "Nos mots et les leurs", Alain Chevarin

On transmet un patrimoine, des valeurs, un pouvoir, c’est-à-dire quelque chose d’intact (au sens étymologique de « non touché »). On peut transmettre un message, une lettre, un ordre, c’est-à-dire quelque chose qu’on n’a, en principe, pas modifié. De même pour un ballon dans un match de football, un mouvement dans un système mécanique simple. On ne transmet pas des savoirs, encore moins « le » savoir : le savoir acquis n’est jamais exactement le même que celui qui a été professé. L’élève aura des savoirs (...)

En savoir plus »
 

Chronique "Nos mots et les leurs" : Échec scolaire

Jusque dans les années 1960, l’échec scolaire n’existe pas. Les deux ordres scolaires qui coexistent – l’école primaire jusqu’au certificat d’études pour les catégories populaires et le lycée, incluant les « petites classes » de la onzième à la sixième, pour la bourgeoisie – conduisent les élèves jusqu’au bout du cursus correspondant à chaque classe sociale, et quelques « enfants du peuple » bénéficient même d’une promotion – le fameux « ascenseur social » – soit dans leur filière (école primaire supérieure ou (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don