mercredi, 23 août 2017|

11 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

L’éducation : une question prioritaire

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

GREVE MARDI 3 FEVRIER 2015

La CNT Education 69 appelle à la grève mardi 3 février 2015 car il y a urgence d’ élaborer collectivement nos priorités pour le service public d’éducation face à un gouvernement qui accumule les effets d’annonces et les mesures à moyens constants, entérine les dérives managériales et généralise les primes au mérite.
Plongé-e-s au quotidien dans l’ambiguïté du système éducatif français « entre soumission et émancipation, production du savoir et reproduction sociale 1 », c’est à nous, travailleurs et travailleuses de l’éducation de faire avancer notre réflexion pour défendre un autre idée de l’école,

Pour nos conditions de travail et pour les conditions d’apprentissage de nos élèves, exigeons :
- Des créations de postes en nombre suffisant
Rappelons qu’en 2012, la France avait un des taux d’encadrement les plus faibles de l’OCDE (5 enseignants pour 100 élèves en moyenne), contre 9 pour le Portugal ou la Suède. Les créations de postes annoncées ne permettront même pas de combler l’évolution démographique.
- Des salaires réévalués
Tandis que le point d’indice est bloqué pour les enseignants depuis 2010, nous apprenons que les Recteurs se verront octroyer la modique somme de 10 000 euros de prime annuelle...
- Un arrêt du recours massif à la précarité ainsi que la titularisation des précaires sans conditions de stage, de concours ni de nationalité
- Une baisse des effectifs par classe
- Une baisse du temps de travail avec la généralisation de la pondération pour tous et toutes
- Une formation initiale et continue répondant réellement aux besoins d’acquisition des savoirs et savoirs faire professionnels, informant et formant aux pédagogies émancipatrices

Exigeons une vraie réflexion sur l’éducation prioritaire, engageant les acteurs et actrices de terrain
La réforme de l’éducation prioritaire est insuffisante et concentre ses « efforts » sur les établissements REP+. Elle laisse de côté les 2/3 des établissements prioritaires et évacue de nombreux établissements, y compris les Lycées Professionnels (sic !) grâce à une carte scolaire inacceptable. Elle trahit une revendication souvent avancée par les personnels sur le terrain : une réelle diminution du temps de travail devant élèves afin de laisser aux équipes le choix d’organiser la concertation nécessaire. La pondération proposée se traduira à coup sûr par une augmentation des heures supplémentaires... Par ailleurs, ces mesures ignorent le Premier Degré – mis à part quelques miettes et fait table rase de la question des RASED alors que 3700 postes d’enseignants spécialisés ont été supprimés entre 2007 et 2012. Et quid des autres personnels ? Quid des services médicaux-sociaux, de vie scolaire, d’orientation ? Quid d’un seuil maximum d’élèves par classe ? Quid d’une réflexion sur les contenus d’enseignements et les pédagogies à mettre en oeuvre ? Quid d’une réflexion sur les savoirs à construire ? Face à ces interrogations, on nous propose une nouvelle mouture du Socle, maintenant appelé ’Référentiel’. Quelle différence entre l’original et la copie ? Aucune. Le socle pour la majorité, les enseignements complémentaires pour l’élite et le soutien pour les autres ?

Retrouvons-nous en assemblées générales d’établissement pour échanger et élaborer collectivement car nous savons bien qu’un jour de grève ne suffira pas.

C’est nous qui travaillons, c’est nous qui décidons !
Manifestation 10h30 PREFECTURE à Lyon

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1086