Menu Fermer

Musique – “Communardes Communards” entretien avec Dubamix

Dubamix

À l’occasion des 150 ans de la Commune et de la prochaine sortie de son album “Communardes Communards”, entretien avec Greg, compositeur de Dubamix

— Peux-tu te présenter et présenter ta musique, du “dub rouge et noir” ?
Je suis Greg, je compose les morceaux de Dubamix… J’y joue également du saxophone et m’occupe de la production des différents albums. La musique que je compose depuis près de vingt ans maintenant, ce “dub rouge et noir” est à l’image de mon parcours, celui d’un militant anarcho-syndicaliste passionné de musique, notamment des musiques jamaïcaines dont le dub, qu’on pourrait définir comme du “reggae avec des effets”, fait partie. Concrètement, ce “dub rouge et noir” que je fais se caractérise par des rythmiques oscillant entre reggae et musiques électroniques, et portant un message libertaire à travers des samples (de Tchaïkovsky à Rachid Taha en passant par IAM ou Gerry Mulligan), des reprises de chansons contestataires (“Sacco e Vanzetti”, “Partisan”, “La Lega”, …) et des couplets de chanteurs invités.

— Peux-tu nous parler de votre prochain album sur la Commune ?

Avec Sophie, qui réalise les albums avec moi depuis 2014 en suggérant des idées de samples, de reprises, d’arrangements, nous avons voulu rendre hommage à l’épisode révolutionnaire de la Commune de Paris, qui est un des moments fondateurs de l’histoire du mouvement ouvrier. A l’heure où le capitalisme détruit la planète et broie les travailleuses et travailleurs, à l’heure où l’extrême droite et ses idées nauséabondes pullulent, il nous paraissait primordial de se remémorer ces quelques semaines où les bases d’une société égalitaire ont été posées et mises en pratique. Le pouvoir au peuple, le combat pour l’égalité sociale, l’importance de l’éducation, la défense de la laïcité, … ce sont des combats qui nous touchent viscéralement et qui méritent d’être perpétrés au quotidien..

Pour ce mini-album, “Communardes Communards”, nous avons souhaité naviguer entre 1871 et 2021 pour commémorer cet évènement majeur et clamer que « La commune est vivante dans nos quartiers, nos cœurs, nos ZADs et nos aigreurs ». Nous avons donc mêlé des reprises (“La semaine sanglante” écrite et composée en 1871 par JB Clément, “Versaillais Versaillais” composée pour le centenaire par Jean-
Édouard Barbe) et des compositions originales (“Jeanne” d’après des textes d’E. Pottier & E. Châtelain, “Communardes Communards” sur des textes originaux des différents invités). Nous avons fait appel à de nombreux camarades, dont la plupart étaient présents sur notre dernier album sorti en mars 2020 à l’instar de Marina P, Fred Alpi, Daman, Drowning Dog, Nada, Mal Élevé, Mantis, L’1consolable, Julien de Joke, Mathilde Febrer (violon). S’y est rajoutée Géraldine (Kochise, Cartouche, Latwal) dont nous avions déjà utilisé sa version du chant des partisans yiddish (Zog nit keynmol) sur “Les p’tits tracts”.

— Vous mettez en ligne gratos plein de titres et vous vendez aussi vos productions. Quelle est votre démarche ?

En effet, depuis les premiers morceaux (sortis en 2005), tous les albums sont en téléchargement gratuit sur notre site ; ils sont également sous licence libre Creative Commons “BY-NC-SA” : quiconque peut réutiliser nos musiques tant qu’elles sont créditées et que cela ne se fait pas à titre commercial. Faisant de la musique pour porter un message anticapitaliste et libertaire, il nous semblait évident de les mettre à disposition de toutes celles et ceux qui souhaiteraient les écouter en les diffusant sur notre site internet. Par ailleurs, comme nous utilisons de très nombreux extraits de musiques pré-existantes (voir la playlist des samples utilisés sur l’album “Camarades”, et ici celle regroupant les samples utilisés sur l’album “Pour qui sonne le dub”), cela nous paraissait la moindre des choses que de ne pas obliger les auditeurs à payer pour écouter nos musiques.

Bien qu’on fasse de la musique en grande partie électronique via de nombreux outils numériques, on reste attachés aux supports physiques. C’est pour cette raison que les albums sont pressés en CD & Vinyles et en vente sur notre site internet. Les recettes récoltées permettent ainsi de payer les frais de production (studios, mixage, matériel pour la composition et les live, pressage, ..).

Propos recueillis par François Spinner

Albums Dubamix en téléchargement gratuit ou à commander pour le plaisir et en soutien.

“Communardes Communards” de Dubamix

4 titres – 19 minutes

Tracklist :

1. Communardes Communards
feat Marina P, Nada, Drowning Dog, L’1consolable, Daman, Mantis, Mal Élevé
Musique d’après “Versaillais Versaillais” de Jean-Edouard Barbe (1971)

2. Jeanne
feat Gé (Latwal, Catouche, Kochise), Nada (Brava)
Paroles d’après “Jeanne” d’Eugène Châtelain (1886 ?) et “L’anniversaire du 18 mars 1871” d’Eugène Pottier (1887)

3. La semaine sanglante
feat Julien (Joke)
Paroles et musiques Jean-Baptiste Clément (1871)

4. Versaillais Versaillais
feat Daman, Fred Alpi
Paroles et musiques Jean-Edouard Barbe (1971)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweetez
Partagez
Enregistrer