mardi, 26 septembre 2017|

45 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

5 janvier 1919 : Début de la révolte Spartakiste - Twhistoire par Mathilde Larrère

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Nous entamons avec ce post une série de "Twhistoires à suivre".

Ces Twhistoires ont été écrits et publiés initialement sur le réseau social Twitter par Mathilde Larrère, maître de conférence en histoire contemporaine et historienne des révolutions et de la citoyenneté (UPEM), dans le format contraint de Twitter : 140 signes maxi + une éventuelle iconographie.

Il nous a semblé important de diffuser régulièrement ce travail de vulgarisation sous une forme aussi proche que possible des twits originaux réunis ici dans un seul post. (Nous n’avons pas modifié la graphie des twits.)

Nous remercions chaleureusement Mathilde Larrère de nous permettre de faire connaitre son travail proche de démarches amies : Laurence de Cock, les auteurs des Historiens de garde et d’autres.

Mathilde Larrère a coordonné Révolutions ! Quand les peuples font l’histoire, Paris, 2013. 

Elle est suivie par plus de 17 000 followers sur twitter et tient une chronique vidéo mensuelle "Chez Mathilde Larrère" sur le site Arrêt sur Image à propos de la campagne présidentielle. Un exemple de chronique : Quand Karine Le Marchand et Thierry Ardisson prennent une leçon... d’Histoire

Adresses Twitter
Mathilde Larrère
@LarrereMathilde
QuestionsdeClasse(s)
@Questions2C
François Spinner QdC
@FrancoisSpinner

****************************************************************

5 janvier 1919 : Début de la révolte Spartakiste


1) En nov 1918 une révolution avait, en Allemagne, renversé le régime impérial. Les socialistes (SPD) parvenus au pouvoir entendent limiter cette révolution.

2) Une partie des ouvriers, des marins, des soldats, et la frange plus révolutionnaire du SPD (Spartakiste) souhaitent à l’inverse de plus amples mesures sociales.

3) Il faut savoir que l’Allemagne était un pays très industrialisé, avec une forte classe ouv, politisée et organisée

4) Le mouvement ouvrier, parti comme syndicat, y était particulièrement puissant, mais majoritairement réformiste

5) Une minorité marxiste et révolutionnaire s’était, dès le début de la guerre, opposé à la direction du SPD et à son choix de rejoindre l’Union Sacrée

6) EN 1916 en all, une feuille pacifiste est diffusée clandestinement. Elle est signée d’un nom, Spartakus, le gladiateur révolté contre Rome au 1er sc av JC

7) Les lettres de Spartakus paraissent ainsi de 1916 à 1919, et viennent donc de cette frange radicale, révolutionnaire du socialisme allemand

8) Ils appellent, sur le modèle russe clairement revendiqué, à donner tout le pouvoir aux conseils d’ouv et de soldats.

9) Les figures de proue de ces socialistes révolutionnaires étaient Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg

10) . Il y a au cœur du Luxemburgisme (seule femme qui a donné son nom à une théorie politique et révo) une confiance dans les masses

11) Rosa reprochait x choses à Lénine. Pour elle il fallait élever la cs des ouv et non les armer et les diriger pour une révolte.

12) En nov, les spartakistes avaient déjà tenté de donner une orientation plus radicale à la chute de l’Empire allemand

13) Le 9 nov, Liebknecht faisait planter un drapeau rouge au balcon du château royal et annonçait la création d’un futur état prolétarien

14) Mais la direction du SPD avait repris les choses en main, proclamé la république, brandi le drapeau national et annoncé l’élection d’une constituante

15) Les spartakistes défendent la poursuite de la révo, refusent la constituante, sont pour le pouvoir au soviet et la dictature du prolétariat.

16) Les spartakistes, derrière Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht font scission du SPD et crée le parti communiste allemand (KPD).

17) Les Spartakiste fondent alors un journal, Die Rothe Fahne, le drapeau rouge.

18) La situation reste révolutionnaire : grève, conseils d’ouvrier et de soldats, ce qui inquiète grandement le SPD

19) Il cherche à arrêter la dynamique révolutionnaire par une série de mesures sociales avancées qui ont pour but de détourner les ouv de la propagande spartakiste

20) journée de 8 h, convention collectives par branches d’industrie, reconnaissance off des syndicats.

21) Mesures bien accueillies mais qui ne mettent pas fin aux revendications communistes

22) Le SPD devient alors de plus en plus répressif : critiques ouvertes, interdiction du journal communiste, et répression sanglante d’une manifestation à Noel.

23) le 4 janvier 1919, le chancelier social démocrate Ebert renvoie le chef de la police Emil Eichhorn qui était proche des milieux plus radicaux

24) le 5, de nombreux travailleurs prennent alors spontanément le contrôle du siège d’un journal très anticommuniste à Berlin

25) Ils montent avec les ramettes de papiers du journal des barricades. Les meneurs du KPD décident de soutenir la révolte

26) Le gouvernement socialiste du président Ebert conclut un accord avec l’armée pour mater dans le sang la révolte

27) Le SPD a même engagé les Freikorps (Corps francs), milice paramilitaire contre-révolutionnaire, pour contrer la révolte ouvrière

28) Malheureusement pour les spartakistes les marins qui les auraient soutenus avaient quitté Berlin à la fin de décembre

29) Le rapport de force est donc en leur défaveur

30) Le 6 janvier, 500 000 ouvriers étaient en grève et manifestèrent en masse. Plusieurs lieux étaient occupés par les ouvriers 

31) le siège du Vorwärts, le journal du SPD, le siège social des chemins de fer, les centres commerciaux, etc

32) Un comité révolutionnaire tentait de diriger le mouvement, mais se divisait sur la stratégie à adopter : prise du pouv par la force ou négociation avec Ebert

33) La semaine sanglante commence le 6 janvier 1919. Je vous la raconterai plus tard…

en attendant je vous conseille ces livres


Les Spartakistes. 1918 : l’Allemagne en révolution, Gilbert BADIA, Aden, 2008


La révolution fut une belle aventure : Des rues de Berlin en révolte aux mouvements radicaux americains (1918-1934), Paul Mattick, L’échappée, 2013
Chroniqué sur le blog Luttes-et-ratures de QdC ici :
http://www.questionsdeclasses.org/luttes-et-ratures/?La-revolution-fut-une-belle


La révolution allemande : 1918-1923, La révolution allemande
1918-1923, La Fabrique, 2015

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1106