lundi, 23 octobre 2017|

13 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Questions de revenus, question d’alliance

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   2 commentaire(s)

Alternatives économiques publie un supplément très instructif (L’état de l’économie 2014). On y trouvera plein de choses, j’en ai tiré les données suivantes concernant les revenus mensuels en France avant impôt et prestations sociales :
1 % gagne plus de 7451 €
9 % de 3183 à 7450 €
40 % de 1584 et 3183 €
50 % moins de 1583 € !

On pourra à l’infini critiquer ces découpages faits pour répondre à des pourcentages en bloc, il y a des spécialistes (et aussi des pinailleurs) pour ça.

Entre 1500 et 3000 euros, la différence en termes concrets est certes très marquée. On pense d’abord à la disparité des revenus entre le premier et le second degré. Même si l’on met de côté les profs de prépas et autres heures de première chaire, il existe un différentiel difficile à justifier. A l’heure où les premiers conseils école-collège se réunissent, comment expliquer que de part et d’autre de la table les mêmes professionnels aient des salaires avec une différence de l’ordre de 10 %, différence plus élevée que la plupart des autres pays riches, et ceci sans même prendre en compte un nombre d’heures devant élèves nettement plus élevé dans le primaire que dans le secondaire (1) ?

La même question se pose vis-à-vis des autres professions – et des sans profession ; entre le bloc des 40 % et celui des 50 %.

Quelle attitude avoir ? Certainement pas un sentiment de culpabilité, notre pouvoir d’achat n’est pas si mirobolant et de plus il est en baisse lente mais régulières depuis des années. MAIS Peut-être faudrait-il que nous cessions de défendre nos petits-tout-petits privilèges de corporation moyenne pour songer à du plus large, du plus solidaire ?

Et en termes de relations avec les familles : peut-être faudrait-il tout faire, même si nos marges actuelles sont millimétriques, pour que les familles populaires aient toute leur place, à l’école ? Marie-Rose Moro (Enfants de l’immigration, une chance pour l’école, 2012) prend le cas des rendez-vous parents-profs : « Quitte à emporter un peu de travail à faire chez lui dans la soirée, un cadre peut généralement se libérer pour participer à une rencontre programmée à 17 h 30 ou 18 h. Un simple employé qui vient d’être embauché en CDD ne jouit pas de la même latitude. » Ce n’est qu’un exemple, les travaux de la CGé belge ou d’ATD Quart monde en fourmillent d’autres.

Revenus, positions sociales, alliances : des sujets de débat qui ne sont pas fréquents, mais notre site est là pour ça !

(1)http://educationdechiffree.blog.lemonde.fr/2013/06/25/etre-enseignant-au-primaire-ou-au-secondaire-deux-metiers-si-differents

2 Messages

  • Questions de revenus, question d’alliance 10 mars 2014 17:35, par G. Duplenne

    Je vous trouve bien charitables !
    "Peut-être faudrait-il que nous cessions de défendre nos petits-tout-petits privilèges de corporation moyenne pour songer à du plus large, du plus solidaire"
    Combien de fois faudra-t-il vous rappeler que le Ministère de l’éducation nationale emploie des travailleurs de l’éducation sous contrats précaires de droit privé et en utilisant les contrats aidés pour contourner le droit du travail.
    Le Ministère de l’éducation ou ses "employeurs" sont régulièrement condamnés, mais persistent et signent car malgré les jugements, ces contrats restent rentables "à la marge".
    Vos considérations sur le pouvoir d’achat et autres études statistiques devraient être revisées, car parler de pouvoir d’achat quand des travailleurs de l’éducation sont en dessous du seuil de pauvreté et donc du smic relève d’une hypocrisie de Ministre.
    En dessous de 1583€00 on n’a pas un pouvoir d’achat on est contraint.
    Quant aux travaux de ATD 1/4 monde appelant à la solidarité...
    avec les plus démunis, non merci. Je préfèrerai encore et toujours partager avec les plus riches... c’est quand même plus rentable non ?

    repondre message

  • "des travailleurs de l’éducation sont en dessous du seuil de pauvreté" : remarque très juste (mais des, pas les !)

    Egalement juste la remarque sur le partage. Mais la référence à ATD Quart monde visait seulement les travaux concernant le sujet évoqué dans le même paragraphe, à savoir "les relations avec les familles".

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1114