lundi, 25 juin 2018|

18 visiteurs en ce moment

 

Jean-Michel BLANQUER bien peinard !

Certains s’étonnent du peu de réactions aux annonces de pseudo-réformes par le ministre de l’Education nationale Jean Michel Blanquer. Ce n’est pas si étonnant que cela : Pas plus lui que tous ses prédécesseurs ne touche à l’architecture et la logique du système éducatif. D’ailleurs ce sont les réformes ou mini-réformes incompatibles avec cette (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

4 Messages

  • Jean-Michel BLANQUER bien peinard ! 13 mars 08:14, par Frédéric Miquel

    Bonjour,
    j’adhère totalement à votre analyse.
    Je vous encourage à vous rapprocher de celles et ceux qui oeuvrent à la diversité éducative comme l’association EUDEC France qui promeut l’éducation démocratique.

    Ce modèle est totalement compatible avec les finalités de l’éducation telles que vous les exprimez dans ce texte.

    Techniquement, rien ne s’oppose à ce que cette approche puisse trouver place dans le service public de l’éducation. Seule la définition actuelle du contrat d’association avec l’Etat, nous forçant à être hors-contrat, la rend financièrement difficilement accessible aux familles.
    Pourtant beaucoup de familles modestes font des efforts financiers énormes pour nous confier leurs enfants en souffrance ou en rupture totale avec l’institution.
    Des tentatives récentes d’accord pour l’ouverture d’établissements publics démocratiques expérimentaux, au delà de ceux existant au sein de la FESPI, viennent d’être refusés par le cabinet du Ministre, malgré l’accord des collectivités locales.

    Nous militons pour un autre contrat, d’expérimentation, qui permette de tester, hors de l’institution mais en lien avec elle, des approches réellement alternatives en garantissant le maintien à l’écart de l’éducation du secteur marchand.
    Les conditions pourraient en être :
    1 Structures de l’ESS
    2 Interdiction de reverser des bénéfices ou des dividendes
    3 Interdiction de demander des frais de scolarité ou des compléments
    4 Installation dans de zones REP et obligation de prendre 50% d’enfants locaux. Ceci pour assurer une mixité sociale indispensable à l’apprentissage de la citoyenneté.

    En contrepartie d’un financement public équivalent au prix de revient par élève selon les chiffres de la DEPP.

    Seriez-vous prêts à en parler ?
    Très confraternellement

    F Miquel
    Doctorant en sciences de l’éducation
    Fondateur du Point d’O, école démocratique de Tours.

    Voir en ligne : EUDEC France

    repondre message

    • Jean-Michel BLANQUER bien peinard ! 14 mars 13:53, par alphonse

      Démocratie et école de niche peuvent-elles faire bon ménage ?

      En créant, objectivement, de l’entre-soi, peut-on favoriser la promotion collective nécessaire à une société plus démocratique ?

      Doctorant en rien
      Pas sur d’être confraternel sans pour autant être malveillant
      Alphonse

      repondre message

      • Jean-Michel BLANQUER bien peinard ! 14 mars 17:36, par Frederic Miquel

        Cher Alphonse,
        merci pour cette réponse non-malveillante 😉

        Où avez vous lu que je prône l’entre-soi ? Je le déplore tout comme vous.

        Cependant cet entre-soi n’existe-a-t-il pas de fait dans l’enseignement public sous couvert de la carte scolaire et des dérogations qu’elle suscite ?
        Entre Henry 4 à Paris et un lycée REP+, l’école de niche n’existe-t-elle pas déjà ?
        Entre classe générales, technologiques, pro, SEGPA et autres ULIS, l’école de niche n’existe-t-elle pas déjà ?
        80% des élèves hors REP maîtrisent les compétences 1 et 3 du socle, bizarrement, ils ne sont que 50% en REP, et 25% quand ils ont redoublé au moins une fois...... c’est de l’égalité ? Pensez vous vraiment qu’en donnant à chacun la même ration on obtient la même croissance ?

        Regardez le "succès" de l’école "inclusive". Vous n’avez pas l’impression qu’on pourrait faire différemment ? Et ce n’est pas faute d’engagement de la part des enseignants et personnels d’éducation.

        Nous plaidons juste pour une diversité des approches pédagogiques
        je ne demande pas d’école de niche, juste de passer de l’école pour toutes et tous à l’école de chacun.
        Confraternellement quand même 😇

        repondre message

  • Jean-Michel BLANQUER bien peinard ! 16 mars 08:55, par Zou

    La différence entre Henri IV et le clg du 9.3, ce n’est pas une conception scolaire ou une niche institutionnelle. Ces deux établissements sont au coeur de leurs quartiers respectifs. Ils ne sont que le témoin d’une ségrégation géographique entretenant et amplifiant une ségrégation sociale, indispensable au maintien du système (patronat) et du pouvoir.

    repondre message

A propos de Questions de classe(s)
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1332

 
Soutenir par un don