mardi, 12 décembre 2017|

58 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Rentrer avec la pédagogie Freinet

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Les vacances d’été commencent, et le temps de lire avec elles. Pour les enseignants qu’ils débutent ou tout simplement se questionnent sur une autre pédagogie, ce petit livre ouvre des portes.
Bien sûr la pédagogie Freinet, bien qu’octogénaire est méconnue dans notre système éducatif. Elle ne franchit guère les portes des ESPÉ… et elle est donc peu utilisée par les enseignants.
Et ce n’est pas notre nouveau ministre qui va changer les choses, préférant les apports des experts en neurosciences à ceux des pédagogues, je pense même que sa conception de l’éducation est à l’opposé de celle du mouvement Freinet (lire sa feuille de route : http://www.catchabrun.com/2017/06/jean-michel-blanquer-auditionne-au-senat.html ).
Ce que propose Jean-Michel Blanquer peut déplaire à de nombreux enseignants et ainsi les pousser à chercher, à rencontrer d’autres pratiques pédagogiques et à vouloir les mettre en place.
Ce livre peut participer à cette recherche.
En l’écrivant, j’ai voulu rendre accessible – qu’on soit débutant ou non –, la mise en place d’une pédagogie attentive, humaniste pour faciliter la construction d’un enfant, d’un jeune citoyen auteur et acteur de son parcours éducatif.
Le choix d’une pédagogie est intimement lié à la conception de la société qu’on désire. En effet, proposer une pédagogie de la répétition, de l’obéissance craintive, de la compétition… ce n’est pas viser la même société qu’avec une pédagogie de la construction, de la discipline réfléchie, de la coopération. C’est aussi donner à vivre aux enfants des principes démocratiques et des valeurs humanistes. Offrir des « petits matins qui chantent » plutôt que d’attendre un éventuel « grand soir ».
La pédagogie Freinet s’intègre dans un véritable projet éducatif émancipateur et ne peut donc se réduire à une somme de techniques pédagogiques.
Cette réflexion sur le « pourquoi » est essentielle avant la mise en place de nouvelles situations pédagogiques. Par exemple la coopération, si l’on décide d’en faire un principe incontournable, va permettre un autre regard sur l’enfant, sur les relations entre pairs, entre l’adulte, le groupe… elle va changer les moments de travail personnel, les apprentissages, les évaluations et il faudra alors utiliser des pratiques pédagogiques différentes. On pourrait décliner la puissance d’autres principes comme le respect des cheminements singuliers d’apprentissages, le tâtonnement et le droit à l’erreur, la parole de l’enfant…
J’ai aussi voulu donner envie sans faire peur, montrer qu’on peut changer ses pratiques sans tout bouleverser, qu’on peut offrit un quotidien d’apprentissage respectueux de chaque personne et sans avoir des années et des années d’expérience et que le chemin se fait en marchant, si on pose quelques principes essentiels pour guider.
L’impatience de voir changer la classe est compréhensible, mais elle doit être contenue pour éviter un bouleversement qui ressemblerait à un cataclysme et effraierait les enfants, les parents et les collègues.
Ce petit livre donne des clés, mais il est important de ne pas rester seul, de rencontrer d’autres enseignants pour questionner, mutualiser… que ce soit dans des groupes départementaux Freinet, dans des stages, dans les congrès du mouvement Freinet .
Bonne lecture pour une bonne rentrée !

Entrer en pédagogie Freinet, éditions Libertalia, 10 €, 120 pages.

Sur le site de Questions de classe

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152