dimanche, 7 mars 2021|

13 visiteurs en ce moment

 

Un instit ne devrait pas avoir à dire ça...

Un jour ou l’autre, il faudra bien retourner à l’école et le plus tôt sera le mieux. Mais alors, on retrouvera tous les problèmes que nous y avions laissés auxquels sont venus s’ajouter ceux liés à la gestion de l’épidémie du coronavirus. La fermeture de toutes les écoles, "jamais envisagée" nous disait le ministre quelques heures avant cette mesure (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

1 Message

  • Un instit ne devrait pas avoir à dire ça... 6 avril 2020 09:04, par ARZELIER Marie-Thérèse

    J’ai aussi poussé des cris de rage, régulièrement, tout au long de ma carrière, en appliquant dans mes classes "la démarche scientifique" salvatrice pour TOUS.
    Un IEN m’a dit un jour : "Si j’accepte et décris votre démarche sur votre rapport d’inspection, nous serons sanctionnés tous les deux. Je noterai donc que tout se passe très bien, etc."
    Depuis 2008, je pousse ces cris de rage dans mon bouquin pédagogique "l’être à l’école, vivre l’école, ses maux croisés", cautionné par Mr Meirieu, à consulter sur : vivrelecole.com
    J’ai formé à cette démarche pas mal d’enseignants volontaires et désespérés... Parce qu’un bouquin ne suffit pas à avancer dans la maîtrise d’une pédagogie, même simple à mettre en oeuvre, je forme encore ceux qui n’en peuvent plus de mal vivre en classe et de voir le quart de leurs élèves en échec. Je suis sur facebook et Super prof.
    La MGEN, le GFEN, ont refusé de présenter mon bouquin dans leur revue. Les ministres dont Mr Blanquer n’ont pas répondu à mes lettres... J’en appelle donc aux enseignants, car il ne suffit pas de contester. A un moment, il faut ignorer les injonctions néfastes et agir pour le bien des profs et des élèves, car les deux sont étroitement liés. Ce moment est arrivé ! L’école, la vraie, est mourante. Son sort est entre vos mains. N’oubliez pas que l’union fait la force ! On ne peut pas se confronter seul à la hiérarchie, car elle adopte l’attitude des trois singes. Profitez donc d’internet pour vous regrouper et prendre les bonnes décisions...
    Peut-être à bientôt.
    Marie-Thérèse

    repondre message

A propos de Questions de classe(s)
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586

 
Soutenir par un don