vendredi, 19 avril 2019|

15 visiteurs en ce moment

 

La logique comptable de l’école inclusive : mutualisons les moyens... humains !

Tiens, Alexia(1) a une AVS/AESH mutualisée cette année ? Pourtant, l’an dernier, c’était une AVS/AESH individualisée qui l’accompagnait : « c’est une bonne nouvelle, cela signifie donc que l’élève évolue dans son parcours et que ses besoins nécessitent moins d’accompagnement de la part de l’adulte. Elle va vers l’autonomie. » C’est en tout cas ce que (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

3 Messages

  • Bonsoir,

    Pour faire écho à votre article, nous souhaiterions vous faire partager notre sentiment, suite à notre participation à la concertation sur l’école inclusive lancée par les ministères de la santé et de l’Education nationale.

    Nous sommes une coordination de collectifs d’accompagnants d’élèves en situation de handicap et avons été conviés à cette "concertation" qui n’en est pas une dans la mesure où il est imposé à chaque acteur de l’inclusion (parents, enseignants, accompagnants) de délibérer isolément sans échange extra groupe.

    Concernant la logique comptable, nous ne pouvons que confirmer cette tendance sur le terrain puisque nous sommes parfois améné(e)s à accompagner deux ou trois élèves dans la même classe, voire six ! avec des besoins d’accompagnement tous très différents !

    A la lecture de notre compte-rendu, vous constaterez notre inquiétude quant au dispositif Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisé (PIAL) qui est en expérimentation dans deux académies et qui sera étendu à d’autres à la rentrée de septembre 2019, sans évaluation de ladite expérimentation !

    Toutefois, et comme nous le dénoncions, à la publication du rapport de l’IGA de juillet 2018, la mutualisation annoncée dans ce rapport s’est appliquée, sans le dire, dès la rentrée 2018.

    Cette mutualisation à tout prix se fait donc au détriment de l’accompagnement des élèves et de nos conditions de travail qui vont encore se dégrader.

    Loin de rendre notre métier attractif, comme il le promettait, le gouvernement se fait le promoteur des abandons de postes et s’étonnera ensuite du déficit d’accompagnants !

    La politique éducative actuelle va donc à l’encontre du projet sociétal d’école inclusive que prétend mettre en oeuvre l’action publique depuis sa prise de pouvoir.

    Voir en ligne : Compte-rendu du 19/12/2018

    repondre message

    • Merci pour ce compte-rendu, très instructif, qui m’a permis de me pencher un peu plus sur les pôles inclusifs, qui ont l’air d’être davantage un outil d’évaluation des équipes et des établissements qu’une véritable avancée pour la scolarisation de tou·te·s les élèves.

      N’hésitez pas à publier vos textes sur Questions de classe(s), pour leur donner encore plus de visibilité. Il est essentiel de dissiper l’illusion que cherche à créer le gouvernement autour de l’école inclusive.

      repondre message

  • Merci pour ce retour encourageant et votre invitation à publier dans cet espace.

    Belles fêtes de fin d’année

    repondre message

A propos de Questions de classe(s)
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1532

 
Soutenir par un don