dimanche, 25 août 2019|

13 visiteurs en ce moment

 

Les conférences à l’ESPE de Paris sont-elles maudites ?

Y aurait-il une malédiction sur les conférences à l’ESPE de Paris ? Pourtant, cette fois-ci, ce n’est pas deux intervenants aux positions très contestables qui viennent à la tribune, mais Marie-Aleth Grard, présidente d’ATD Quart Monde et membre du CESE (Conseil économique, social et environnemental ), pour parler de l’école et de la grande pauvreté. (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

1 Message

  • Les conférences à l’ESPE de Paris sont-elles maudites ? 1er mars 2018 11:14, par Thierry Flammant

    A quoi servent les ONG ? A se substituer à l’action publique. Elles participent de la privatisation ce qui ne veut pas dire que certaines - grâce aux bénévoles dont je suis - ne font pas un travail militant indispensable dans certains domaines. Le caractère obligatoire de ce type de conférence dans un ESPE n’est pas surprenant compte tenu de la fonction de l’établissement : formater, normer, aligner les étudiants et les stagiaires sur la pédagogie dominante et LA science de l’éducation. Il suffit de discuter avec un stagiaire nouvellement nommé dans un collège ou un lycée pour constater le bourrage de crâne mis en oeuvre. Il faut donc pleurer sur les pauvres, mener des actions avec les élèves (et gna gna gna, et gna gna gna) mais pas combattre la pauvreté et ses responsables. Alors oui c’est une messe : on y pleurniche mais on ne dégage aucune action politique. Rien n’est maudit là-dedans, tout est politique. Cela s’apparente aux questions d’EMC au Brevet des collèges : encenser l’action humanitaire (voir le dernier et excellent ouvrage de Rony Brauman), vomir sur l’abstention électorale, faire l’éloge des institutions de la 5e République et de l’Union européenne. A part ça, pour s’informer sur l’esprit critique, il y a quelque chose sur eduscol, pour rire. Ce qui est étonnant, c’est qu’on s’étonne de la politique des ESPE.

    repondre message

A propos de Questions de classe(s)
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586

 
Soutenir par un don