jeudi, 17 octobre 2019|

24 visiteurs en ce moment

 

Journal d’AVS deuxième partie

Après 10 années d’existence, Les Assistants de Vie Scolaire accèdent en septembre 2016 à une formation consacrée par un diplôme d’état, à un salaire décent, en un mot ils sont devenus des travailleurs sociaux. Mais quel bilan a été fait lors de cette décennie sur ce dispositif à l’école ? Elise Caillau poursuit, au travers de la chronique en plusieurs (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

2 Messages

  • Journal d’AVS deuxième partie 27 juin 2016 11:43, par Gribouille

    C’est une blague ? Je reprends tes propos "Après 10 années d’existence, Les Assistants de Vie Scolaire accèdent en septembre 2016 à une formation consacrée par un diplôme d’état, à un salaire décent, en un mot ils sont devenus des travailleurs sociaux."

    Un salaire décent ? Devenus des travailleurs sociaux ? C’est un fake ? Le diplôme est à cheval entre les soins à la personne, l’aide à domicile et je ne sais quoi. Ah bon, accompagner un élève en situation de handicap relève du soin à la personne âgée ? Aucune formation pédagogique ou didactique ne serait nécessaire ?Il permet quoi ce diplôme si ce n’est de caser des chômeurs longue durée ? Et tout le monde est content ! Formidable. On place l’élève dans le champ la personne âgée ! Vous les connaissez les diplômes qu’il faut maintenant pour prétendre à un poste d’avs : aide à la personne, aide en milieu rural, aide soignante, bac pro, CAP petite enfance !!!! On est dans quoi quand on accompagne un élève : dans l’éducatif ou dans le soin, dans le nursing, le ménage ou le changement de couches ! Rien n’est pensé dans le handicap scolaire, c’est une niche pour les chômeurs. Et tout le monde s’en fout. On case du chômeur et on crée un diplôme dans le service à la personne car dans l’avenir avec le vieillissement de la population, il y en aura de l’emploi dans l’aide à la personne âgée. Le grand sacrifié sur l’autel de l’emploi, c’est l’élève. Et c’est tabou de le dire !
    Gribouille.
    _

    repondre message

    • Journal d’AVS deuxième partie 29 août 2016 14:02

      Bonjour, je suis AVS en ZEP à Coucouronnes (École Jacques Tati).

      Vous lire est un plaisir. Merci beaucoup de votre témoignage si réaliste.
      Je reprends mercredi 31 août pour la pré-rentrée scolaire sans assurance mon PV d’installation ne prévoyant aucun travail le mercredi.
      Je devais bénéficier de 120 heures de formation dont je n’ai jamais vu la couleur à part une formation pour AVS débile alimentée par des vidéo youtube.
      Ça fait peur !
      Utiliser des chômeurs longue durée sans formation pour s’occuper d’enfants en situation de handicap est inique. Ce sont deux failles sociales et humaines qui se rencontre ; d’autre part on me demande sans arrêt des heures supplémentaires non payés. Restée pour les goûters, anniversaires, sorties scolaires ; cela relève du bénévolat sachant que rester à l’ASS ou au RSA et plus intéressant à terme (solidarité transport, CMU) ;
      A terme un CDI de miséreux, sans reconnaissance véritable de la part de l’éducation Nationale qui se comporte comme la dernière des entreprises capitalistes, utilisant cette armée de réserve ;
      sans compter qu’en tant qu’AVS on se s’occupe pas seulement des enfants en situation de handicap, mais aussi de tout les enfants en difficulté scolaire ;
      toute la rangée de droite de la classe ( consigne de la maîtresse qui me demande aussi de réaliser ses affichages ).

      Franchement 1 an me suffit, 2 jamais. D’autant que de passer de 20 à 24 heures pour le même salaire c’est une arnaque totale.

      J’ai écrits à l’inspectrice d’Académie sans trop rentrer dans les détails de ma vie de classe pour témoigner de mon dégoût de leur attitude à l’égard de personnes conscientisées sur le handicap et venues en toute bonne foi se dispenser à l’éduc.

      CDI ou pas .
      Adieu educ

      repondre message

A propos de Questions de classe(s)
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1586

 
Soutenir par un don