Chaque semaine : l’actualité sociale et pédagogique - inscrivez-vous ici à la lettre de Q2C

Une histoire des langues et des peuples qui les parlent, Jean SELLIER

, par François Spinner

Voici une synthèse remarquable composée de chapitres organisés par région et par période qui couvre l’histoire mondiale des langues pour autant qu’il existe ou subsiste des traces orales rapportées, contemporaines ou écrites : archéologie, dictionnaires, littératures, inscriptions, etc. Il ne s’agit pas ici d’un ouvrage de linguistique mais bien d’une histoire des langues et de leurs généalogies ; langues qui apparaissent, meurent, se construisent, se transforment, se normalisent ou pas, s’influencent avec quelquefois l’abandon progressif de la langue des habitants ou au contraire dilution de la langue des vainqueurs dans la langue du territoire.

La première partie, "Avant l’écriture", balaie toutes les aires et les grandes familles linguistiques. Dans la deuxième partie, "Les langues avant l’imprimerie", sont abordés les débuts de l’écriture, l’antiquité, les langues de l’Europe médiévale ainsi que les mondes arabes, indiens, chinois, méso-américains, etc. Puis dans la troisième partie, "Les langues modernes", de loin la plus fournie (et pour cause), toute les aires géographiques sont de nouveau passées en revue. Voir la table des matières sur le site de l’éditeur pour saisir l’ampleur du projet : https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Une_histoire_des_langues_et_des_peuples_qui_les_parlent-9782707198914.html

Cette somme permet ainsi de revisiter l’histoire des territoires et des peuples et d’en comprendre via le prisme linguistique les dynamiques culturelles, religieuses ou scolaires, politiques, dynastiques ou étatiques, migratoires, militaires, coloniales. Les questions mises en exergues sont passionnantes. Pour l’Europe par exemple : destin des langues issues des empires Ottoman et Austro-hongrois, de l’URSS sans oublier le yiddish ou le romani ; plurilinguisme comme en Italie où les dialectes sont encore très vivants ou pays très centralisé et monolingue comme la France où l’occitan a disparu comme langue maternelle.

Un large tour d’horizon d’une lecture aisée pour le non spécialiste et que l’on peut lire dans la continuité ou en allant piocher au grès de ses intérêts.

Jean Sellier, Une histoire des langues et des peuples qui les parlent, La Découverte, 2019, 720 p., 32 €.
- Cartes, illustrations, systèmes d’écriture.
-  Les soixante premières pages et la table des matières : https://fr.calameo.com/read/00021502260aae492794a

Vidéos - Jean Sellier : Des langues et des peuples (TV5MONDE)

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.