Chaque semaine : l’actualité sociale et pédagogique - inscrivez-vous ici à la lettre de Q2C

L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges : L’affaire des cahiers de Viktor et Nadia, un roman jeunesse de Davide Morosinotto

, par François Spinner

Après Le célèbre catalogue Walker & Dawn (N’autre école, n° 9), Davide Morosinotto nous offre un second roman jeunesse écrit sous la forme d’un journal double tenu par les jumeaux Viktor et Nadia. Ils ont treize ans et sont confrontés au siège de Leningrad (1941) par les troupes allemandes. Comme de nombreux autres enfants, ils sont évacués par train et sont séparés. Viktor qui apprend où se trouve Nadia va tout faire pour la rejoindre. Leurs aventures aussi dramatiques que rocambolesque (et parfois un peu longuettes) tiennent le pari d’un récit à rebondissement malgré le fond très sombre du roman. Nadia, la valeureuse, après des épisodes tragiques, se retrouve isolée avec quelques civils et marins sur un îlot fortifié qui contrôle une partie du lac Ladoga et donc la voie vers Leningrad affamée et encerclée. Elle mettra en place, sous le feu des "fascistes", une stratégie de défense et de survie... Viktor, l’aventureux, fuira le kolkhoze où il est astreint à un travail épuisant pour se retrouver au Goulag où la mortalité est terrible. Après des mésaventures effrayantes, il participera avec sa sœur à la survie de la ville assiégée... A ce roman initiatique à deux voix, s’ajoute celle du colonel Smirnov du Commissariat du peuple aux Affaires intérieures (NKVD) et ses terribles annotations qui répertorient pages après pages les crimes commis par les deux frères et sœurs : vol de matériel militaire, trahison, espionnage, etc.

Le contexte de la vie soviétique est abordé par petites touches : habitat collectif, embrigadement de la jeunesse, alimentation dans les magasins d’État et marché noir, bureaucratie, police, ... L’aspect historique de la guerre avec ses morts, sa brutalité, le froid, la neige omniprésente et la faim reste cependant lisible pour le public adolescent. C’est aussi un roman de la fraternité/sororité fusionnelle et de l’altérité avec la découverte des amours d’enfance, de l’autonomie et du passage, légèrement esquissé, de l’enfance à l’adolescence. L’originalité vient aussi de la marque de fabrique de l’auteur qui comme pour le précédent roman tient au travail typographique et graphique. La voix de Nadia est bleue, celle de Viktor rouge clair. Les rapports du policier jalonnent le récit tandis que ses annotations en marge des cahiers ponctuent l’histoire avec une sourde angoisse. Sur le plan visuel, des collages de dessins, de photos, de cartes et de journaux enrichissent la lecture. Pour 14-15 ans et plus.

Davide Morosinotto, L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges : L’affaire des cahiers de Viktor et Nadia, un roman jeunesse, L’école des loisirs, coll. Médium, 2019, 528 p., 18 €.
- trad. de l’italien par Marc Lesage.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.