Chaque semaine : l’actualité sociale et pédagogique - inscrivez-vous ici à la lettre de Q2C

Figures de l’éducation dans le monde, Revue internationale d’Éducation

, par Catherine Chabrun

Mercredi 23 janvier 2019, j’ai assisté à la présentation du dernier numéro de la Revue internationale d’Éducation du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) : Figures de l’éducation dans le monde, n° 79, décembre 2018, 17 €.

Une introduction très intéressante du coordonnateur Jean-Marie De Ketele (Université catholique de Louvain), dont j’ai tiré ces quelques éléments.

Habituellement, quand on présente l’Éducation au niveau international, on propose des comparatifs sur les cinq continents. Là le projet est différent.
« Quatre grands chemins, au sein de quatre civilisations, qui ont traversé les siècles jusqu’à nos jours » :
- Autour de Confucius
- La civilisation grecque (concept de Paëdeia « élever l’enfant au-delà », former une élite pour servir la Cité) à la civilisation occidentale
- La civilisation arabo-musulmane avec un socle éducatif donné par les sciences religieuses
- Les civilisations « originelles »avec une éducation par la proximité de la nature et de ses ressources par la tribu ou « la famille élargie » et la transmission par les anciens de la « sagesse »

La longévité de la forme scolaire questionne
Au vingtième siècle, de nombreuses figures remettent en question certains aspects de la forme scolaire, principalement son organisation et le mode de transmission du savoir et du savoir-faire. Quatre figures ont été retenues dans l’ouvrage : Piaget, Vygotski, Dewey et Freud, car elles ont entraîné la création de mouvements pédagogiques. Faute de place, mais citées dans l’introduction, on ne trouvera pas ces figures : Ferrière, Freinet, Oury Neil, Korczak, Ferrer, Kerschensteiner, Steiner, Rogers.
Leurs initiatives, même si elles remettent en question certains aspects de la forme scolaire, ne l’ont guère influencée. Même si d’autres pratiques ont existé (présentées dans l’ouvrage) :
- En amont de l’école, d’autres espaces, d’autres matériels comme Montessori
- En aval, comme Paulo Freire et la conscientisation de l’oppression
- A côté, comme El sistema (éducation musicale), un outil de transformation sociale

Le défi actuel pour l’Éducation devrait questionner

Quelles ruptures ?

- politiques, sociales, culturelles en lien avec la gouvernance

- scientifiques

- sociales : les laisser pour compte, les invisibles

Quelles nouvelles visions ?

Enseigner pourquoi ? pour qui ? quoi ?

Les mutations actuelles ?

- Les nouvelles disciplines : biologie du génome humain, neurosciences…

- Les « maths » outil de domination sociale

- L’intelligence humaine

- Data, données, algorithmes

- La validation des données

- La globalisation (du local au global et réciproquement)

- La polarisation (+ et - ) pour tout

Comment concilier les traditions et la modernité

La pertinence des réformes : les effets attendus et les valeurs

Les chaînes d’action entre les prescripteurs et le terrain

Pour conclure : Y aura-t-il dans les années à venir de nouvelles figures de l’éducation en France ou à l’international ?

La présentation faite par son coordinateur Jean-Marie De Ketele est accessible sur le site du CIEP :
http://www.ciep.fr/sites/default/files/atoms/files/ries79_introduction_de_ketele.pdf

La présentation du numéro et son sommaire sont consultables sur cette page : http://www.ciep.fr/revue-internationale-deducation-sevres/figures-leducation-monde

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.