vendredi, 19 octobre 2018|

21 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Réforme du lycée général et technologique : où en est-on ?

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Réforme du lycée : toujours plus inégalitaire - Communiqué de la fédération SUD éducation

SUD éducation le dénonce depuis la publication du rapport Mathiot en janvier 2018 : la réforme du lycée et du baccalauréat général et technologique est une réforme inégalitaire.

Avec la publication le 6 septembre de la note de service sur l’organisation des spécialités, le ministère en fait encore un peu plus la preuve.

En effet, sur les 12 spécialités prévues, 5 ne font l’objet que d’une carte académique ou nationale : arts, littérature et LCA, ainsi que numérique et sciences informatiques, et sciences de l’ingénieur et biologie écologie. Les 7 autres, au départ annoncées comme devant être présentes dans chaque lycée, devront en réalité être disponibles au sein d’un même bassin : histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques  ; humanités, littérature et philosophie  ; langues, littératures et cultures étrangères  ; mathématiques  ; physique-chimie  ; SVT  ; SES. Il n’y a donc pas d’offre minimale de formation commune à chaque lycée.

Dans le contexte de la mise en oeuvre de Parcoursup, le choix des spécialités deviendra déterminant dans l’orientation post-bac. Le choix entre tel et tel lycée en fonction des spécialités disponibles n’en sera que plus crucial. Cet effet concurrentiel va se combiner avec la mise en oeuvre d’une évaluation des établissements annoncée au 1er trimestre 2019, pour aboutir à l’émergence d’un véritable marché des lycées, renforçant les inégalités entre ceux-ci. Dans ce système, les élèves, promus “auto-entrepreneurs de leur scolarité”, devront jouer des coudes pour bénéficier des meilleures opportunités. C’est à l’opposé de l’école de l’égalité que défend SUD éducation.

La réforme du lycée est donc une réforme profondément inégalitaire, qui remet en cause encore un peu plus le droit de chaque lycéen-ne à avoir une formation commune, quel que soit l’établissement de secteur.

fédération Sud éducation

PDF - 67.4 ko
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1392