dimanche, 17 décembre 2017|

18 visiteurs en ce moment

 

Ce que disait Célestin Freinet de Maria Montessori...

Les différents articles "grand public" se proposant de mettre en parallèle la pédagogie Freinet et la pédagogie Montessori sont, la plupart du temps, d’une indigente nullité et contribuent à une confusion des plus désolantes... Avec cette contribution, nous proposons de mettre à disposition des lecteurs et lectrices une compilation des textes de (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

3 Messages

  • Célestin Freinet de Maria Montessori... 25 novembre 07:15, par Catherine Chabrun

    Recension importante pour comprendre... Essentiel dans une période où tout se confond, se simplifie...où la pédagogie se limiterait à quelques bons gestes sans lien avec la société aujourd’hui et demain. Merci Grégory pour ce travail que j’ai diffusé sur le réseau Freinet...

    repondre message

  • Ce que disait Élise Freinet de Maria Montessori... 25 novembre 11:12, par Jean-Louis Cordonnier

    Élise Freinet dans naissance d’une pédagogie populaire" page 162 :

    Le congrès de Nice [en 1932] fut tout entier dominé par le prestige de Mme Montessori. Un train spécial avait amené son matériel ; de nombreuses salles lui avaient été réservées dans ce vaste Palais de la Méditerranée. Des enfants idéalement sages et beaux, mais comme d’un autre âge dans leurs fanfreluches rococco, évoluaient au milieu du matériel de luxe qui les sollicitait. Nous les regardions avec une sorte d’étonnement manier en silence, avec dextérité, les surfaces et les cubes, et tous ces objets de l’immobilité qui conduisent parfois à des virtuosités de racine carrée ou de racine cubique nous plaçaient dans une atmosphère de singes savants... Nous pensions à nos petits élèves hirsutes et débraillés si spontanés dans leurs gestes et dans leurs élans, et le souvenir de nos classes bourdonnantes s’imposait à nous et nous empêchait de comprendre peut-être ce qui se cachait de vérité dans les jeux des petits prestidigitateurs montessoriens.

    repondre message

  • Ce que disait Célestin Freinet de Maria Montessori... 27 novembre 08:49, par Anne Morelli

    Un petit bémol personnel à l’article.
    Ma grand-mère, Elvira Lattanzi (1891-1994), disciple de Maria Montessori a créé la première école (maternelle) Montessori de Naples, dont elle a été directrice. Auparavant elle avait enseigné dans une école créée au milieu des baraquements, dans les Abruzzes, pour accueillir les enfants rescapés du tremblement de terre de 1915.
    L’école de Naples était une école publique et POPULAIRE, proche du port, au service des femmes qui y travaillaient et dont les enfants étaient sinon livrés à eux-mêmes voire enfermés pendant que leur mère travaillait.
    Le but était d’apporter à ces enfants le meilleur développement intellectuel et affectif. Mais, selon ma grand-mère, cette pédagogie a ensuite été abandonnée dans cette école car elle coûtait trop cher (matériel, engagement de puéricultrices en sus de l’enseignante...).
    Elvira Lattanzi a ensuite rejoint son mari en Union soviétique puis en exil. C’était une femme profondément antifasciste.

    repondre message

A propos de Questions de classe(s)
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152

 
Soutenir par un don