lundi, 23 octobre 2017|

13 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

on peut se protéger, on peut aussi la vivre et l’observer sans danger avec des mots justes, du bon sens, du sérieux et de la discipline...

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   1 commentaire(s)

De la part d’un parent membre du collectif "Prenons le temps pour nos enfants"

Il devrait faire beau temps à l’heure de l’éclipse solaire à 80% (80% du soleil sera masqué par la lune). Et à cette heure-là nos enfants sont à l’école, au collège, au lycée et c’est souvent l’heure de la récréation.

Nos responsables divers (du plus humble aux plus grands) n’ont pas tou-te-s pris la mesure de l’évènement et n’ont, la plupart du temps, rien prévu. Alors, pour montrer qu’il-elle-s maîtrisent la situation on entend, depuis hier soir, des consignes alarmistes et imbéciles. La dernière étant de ne pas faire sortir de classe les enfants pendant la durée du phénomène et surtout pas pendant la récréation (maximum de l’éclipse vers 10h30). Ben oui, on tire les rideaux, on ferme les volets, on interdit aux gosses d’aller aux toilettes entre 9h20 et 11h40 et on tente de parler d’autre chose pour que nos chères têtes blondes soient protégées du mal et de la tentation. Amen, ite missa est et on passe à autre chose, vite.
Car nos responsables ont compris qu’ils ne maîtrisaient pas le cosmos, que le phénomène allait se produire quoi qu’ils fassent et que comme personne n’a commandé de lunettes parce que quand les astronomes et astrophysiciens ont publié les premiers articles de vulgarisation c’était le moment où l’on hésitait entre dinde ou chapon, parce que plus tard c’était la saison 6 de la série trucmuche qui démarrait et qu’on navet, pardon, avait mieux à faire, parce qu’ensuite y’avait le match des 8e de finale ou le plateau télé avec Ardisson ou Fogiel... et que les fabricants de lunettes se sont dit que c’était trop risqué d’en avoir sur les bras (ça ne protège pas du tout du soleil, mieux vaut les mettre sur le nez). Bref, aujourd’hui il n’y a pas assez de lunettes pour chaque bambin-e. Alors on leur interdit de regarder l’éclipse. Même s’ils ont préparé l’évènement depuis plusieurs semaines avec leurs profs pour certains, même si certains profs ont réussi à avoir une paire de lunette pour chacun-e. Espérons que la plupart de celles et ceux qui ont réussi ce tour de force ne se laisseront pas intimider par des incantations de dernière minute de celles et ceux qui croient savoir gouverner sans prévoir.

Alors pour arrêter de se cacher derrière son petit doigt, pour ne plus avoir peur de son ombre, pour observer le phénomène sans regarder le Soleil (ce qui serait une imbécilité dangereuse, on ne doit jamais regarder le Soleil), voici une petite bande-dessinée qui explique comment faire, même si l’on n’a pas de lunettes : http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/17/bd-petits-conseils-observer-leclipse-vendredi-enfants-258240

La lecture de ces quelques pages devrait rassurer les peureux, les frileux, les pisse-vinaigres, les mous du genou, ceux qui tremblent à l’idée d’avoir une idée, ceux qui croient qu’il faut avoir fait cinq ans d’études supérieures pour observer un phénomène naturel, écouter les oiseaux arrêter de chanter, se sentir en lien avec les astres, regarder une tâche de soleil par terre (à travers un parasol troué par exemple) ou à travers une écumoire sur son pull...
Il faut savoir que les prochaines éclipses observables en France métropolitaine auront lieu le jeudi 10 juin 2021, à 12h09 (mais ce sera une éclipse d’environ 12% à Paris), puis le mardi 25 octobre 2022 à 12h03 (encore seulement à 12%), puis le samedi 29 mars 2025 à 12h00 (pas dans les jours d’école et seulement à 23%), puis, plus intéressant, mais pendant les vacances d’été, le mercredi 12 août 2026 à 20h08 (à environ 93% sur Paris mais TOTALE au nord de l’Espagne ; prévoyez vos vacances dans les Pyrénées, dans une vallée exposée à l’ouest !) et, ENFIN, mais un peu tard, sauf pour les plus jeunes de nos enfants, le mercredi 3 septembre 2081, à 9h36 une ECLIPSE TOTALE pendant laquelle on voit les étoiles s’allumer une à une puis s’éteindre, le tout en moins d’une demi-heure. Mais les enfants auront-il-elle-s classe un mercredi en 2081 ? Aura-t-on encore deux heures de décalage horaire à cette époque (sinon c’est à 7h36, heure solaire) ? Y aura-t-il encore des écoles en 2081 ? Y aura-t-il encore un-e ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ? Un-e Dasen ?

Bref, celle de ce vendredi 20 mars 2015, c’est la bonne. La prochaine c’est dans 11 ans et Météo-France ne peut dire s’il fera aussi beau que ce vendredi.
Alors pour mettre toutes les bonnes conditions de notre côté, arrêtons la voiture pendant deux jours sinon on ne verra qu’un beau nuage de souffre, perçons des trous bien propres et bien ronds dans des boîtes à chaussure, des plaques de métal, des parasols, des feuilles de papier ; coupons, taillons, collons, cherchons des miroirs pour faire rentrer le soleil et le projeter où l’on veut (on pourra ensuite travailler sur l’optique, le périscope...), arrangeons la salle de classe pour accueillir le phénomène comme il se doit, relisons Tintin et le temple du Soleil, renseignons-nous sur comment Christophe Colomb et son équipage ne sont pas morts de faim grâce à une éclipse de Lune, parlons des astronomes égyptiens, grecs, arabes, des mots des mathématiciens arabes passés dans la langue française comme zéro, azimut, algèbre, algorithme, zénith ; faisons lire et commentons les excellents travaux de l’association "La main à la pâte" : http://www.fondation-lamap.org/fr/page/11708/1-histoires-d-clipses ... bref tant de choses intelligentes à faire et sortant des sentiers battus, en lien avec quelque chose d’exceptionnel et qui ne se reproduira pas de sitôt : de quoi dérouler un fil jusqu’à la fin de l’année pour un-e bon pédagogue.

Et pour plus d’infos

PDF - 5.1 Mo

Et diffusez à tou-te-s les direct-eur-rice-s, profs, éducat-eur-rice-s... que vous connaissez.

Et si vraiment celles et ceux qui, au plus haut de la hiérarchie (ministres, Dasens...) sont en charge de nos enfants, ont peur d’avoir peur, il reste peut-être une solution avant le psychiatre : au lieu de préconiser des mesures imbéciles, se renseigner... pas très loin : chez leurs collègues du CNRS (qui est un Établissement public sous la tutelle du Ministère de l’Éducation nationale !). Car l’éclipse va être diffusée en direct sur le site du CNRS (filmée depuis plusieurs villes de France, chacun peut choisir sa ville). Les renseignements sont là : http://www.insu.cnrs.fr/eclipse2015
Alors c’est sûr il faudra une liaison Internet (pas disponible partout), espérer que le serveur du CNRS ne va pas exploser, et bien sûr avoir un ordinateur, voire un vidéoprojecteur et un écran... ce qui n’est malheureusement pas le cas pour toutes les écoles et encore moins pour toutes les classes.

JP, parent d’élève encore stupéfait par la bêtise humaine

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1114