mercredi, 28 juin 2017|

13 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de Jean-Louis Cordonnier


Envoyer un message

À ceux qu’on foule aux pieds

Vieux poème d’actualité
Étant les ignorants, ils sont les incléments
Hélas combien de temps faudra-t-il vous redire
À vous tous que c’est à vous de les conduire
Qu’il fallait leur donner leur part de la cité
Que votre aveuglement produit leur cécité
D’une tutelle avare, on recueille les suites
Et le mal qu’ils vous font, c’est vous qui le leur fîtes
Vous ne les avez pas guidés, pris par la main
Et renseignés sur l’ombre et sur le vrai chemin,
Vous les avez laissés en proie au labyrinthe
Ils sont (...)

En savoir plus »
 

Docteur Alice

Alice est un personnage de fiction né de la rencontre, sur les bancs de la fac d’une plume et d’un crayon.
Un site — dialogues et dessins réalisés par deux jeunes femmes médecins — qui vous raconte avec humour les consultations de Dr Alice, la médecine du travail, les génériques, les déserts médicaux, etc.
Beaucoup de pédagogie dans ces chroniques du quotidien de deux généralistes pour que les patients se réapproprient la santé. Une chronique qui illustre la vie des gens ordinaires, nous.
On aime (...)

En savoir plus »
 

Quelles utopies pour aujourd’hui ?

Manifeste issu du Colloque d’Éducation Nouvelle « Éducation - Égalité - Émancipation ; Nos utopies pour aujourd’hui »
Nous sommes à l’heure du choix
Nous, acteurs sociaux, éducateurs, créateurs, voulons-nous perpétuer un système scolaire si souvent destructeur des intelligences autant que des personnes, adultes comme enfants ? Voulons-nous maintenir en l’état des pratiques pédagogiques inchangées, des contenus d’enseignements immuables, une évaluation-sélection héritée d’un autre temps ? Non.
La (...)

En savoir plus »
 

Blitzkrieg

À son arrivée au pouvoir en 1930, le nouveau Chancelier Heinrich Brüning se fixe plusieurs objectifs : résorber le chômage et rétablir les comptes de la nation. La stratégie suivie est d’adoucir la position de ses créanciers par un affichage de rigueur et de vertu. Il impose une politique d’austérité : en juillet 1930, Brüning soumet son projet au Reichstag : réduction de 10% du salaire des fonctionnaires, diminution des indemnités chômage, augmentation des impôts. Le projet est cependant rejeté. Brüning (...)

En savoir plus »
 

Collèges : des élèves d’origine plus favorisée dans le privé

Dans le dernier numéro (septembre 2016) de la revue Éducation et Formations, quatre chercheur-euses (Pauline Givord, Marine Guillerm, Olivier Monso et Fabrice Murat) mettent en évidence la ségrégation sociale qui existe entre les collèges publics et les collèges privés.
Quelques extraits
À la rentrée 2015, en France (métropole + DOM, sauf Mayotte), le secteur privé sous contrat représente 24 % des collèges et 21 % des élèves, proportions quasi inchangées depuis 2003. Les deux secteurs se distinguent (...)

En savoir plus »
 

10èmes Rencontres internationnales des ateliers d’écriture

10èmes Rencontres internationales des ateliers d’écriture
Du 20 au 23 octobre 2016, Échirolles (Isère)
Pour en savoir plus et s’inscrire
Comment aujourd’hui nourrir le défi du penser – lire – écrire pour tous ? En quoi les ateliers d’écriture participent-ils de l’émancipation et de la transformation des personnes ? Du poétique au politique (et réciproquement), quels sont les enjeux d’une mise en partage de l’écriture ? Entre intention et invention, où se situe l’atelier d’écriture ? S’agit-il d’une (...)

En savoir plus »
 

Pédagogie frontale pour gardeuses d’oies.

Du haut de leurs perchoirs, ils nous prennent pour des volailles. Certains escomptent que les électeurs obéissants aillent voter – au pas de l’oie – pour « faire barrage ». Ce mépris de la démocratie ne date pas d’aujourd’hui. Mais ça s’aggrave. Quand j’entends le mot pédagogie dans la bouche d’un journaliste ou d’un politicien, je sais ce qu’il va mentir.
Bref échantillon – lors du référendum de 2005 – pour calibrer votre détecteur :
« Pour les tenants du non, tout le travail de pédagogie qui est une vraie (...)

En savoir plus »
 

Heureusement qu’il nous reste les vieux !

De mon temps...
Les jeunes étaient de gauche, puis l’âge venant (et la sagesse, disaient les vieux de l’époque) on se droitisait. Ben c’est fini, Mammie. Dimanche 6 décembre, les p’tits gars de la Marine, ce sont les jeunes. Chez les moins de 25 ans, le FN obtient son meilleur score, avec 33 % des suffrages. Les plus de 65 ans ne sont que 14% à se coller au papier à mouches du FN.
Un sondage IFOP de septembre 2014 montre que c’est parmi les jeunes qu’on trouve le plus d’intentions de vote FN pour (...)

En savoir plus »
 

La guerre en Syrie, notre histoire

Le 13 Mai 2015 Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Paul Brighelli se lamentaient sur le site de Valeurs actuelles : « Ce qui est plus grave, c’est la volonté affichée d’en finir avec le “roman national”(…) ». Le 16 novembre 2015, se tenait au Grand Palais (Paris) une conférence sur « Comment enseigner l’histoire de France aujourd’hui ?
Je suis frappé que les attentats du 13 Novembre soient vus comme l’irruption de méchantes mouches venant vrombir dans notre bocal paisible. Comme si l’histoire de la Syrie – (...)

En savoir plus »
 

COP21 contre DAESH

« Tu crois que c’est important de se soucier d’un ou deux degrés qui nous affecteront en 2050 ? Alors que DAESH nous tue maintenant ? Vraiment ? » Francesco Femia et Caitlin Werrell, du Centre pour le climat et la sécurité montrent dans une étude de février 2013, comment les changements climatiques influencent la guerre civile syrienne : de 2006 à 2011, la Syrie a connu une longue sécheresse, qui perdure. De nombreux fermiers et éleveurs, ruinés par la désertification ont migré vers les villes avec (...)

En savoir plus »
 

Merci Wolinski

Cliquer sur l’image pour la voir en grand.
Je suis content, Monsieur, parce que l’Europe est en train de se faire et ceci grâce à la France
L’Europe, grâce à la France ?
La vraie Europe, Monsieur, pas celle des boutiquiers, ni celle des technocrates, celle de militaires !
Ah ! Oh !

En savoir plus »
 

La zone du dehors

« La zone du dehors » d’Alain Damasio. Folio
Une société du contrôle. Notre futur ?
(p. 47) Les gardiens de la paix ne servaient plus à rien. La paix, c’était la traçabilité. Le bon flic, c’était devenu celui qu’on ne voyait pas : le caché, le lâche… Sa bedaine cognait contre des bornes de vision. Sa voix dirigeait des machines. Son âme ? Un quadrillage opto-électronique Une mémoire morte saturée de fichiers de suivi, de contréchos, de grilles de coefficients remplies en fonction de l’importance de ce qui (...)

En savoir plus »
 

Excès d’enthousiasme

15 octobre 2015 : A la faveur d’ateliers « découverte » menés par des personnels de la compagnie de réserve du 40e régiment de transmissions de Thionville à l’école de Flastroff (Lorraine), les élèves ont pu manipuler fusils d’assaut Famas et pistolets automatiques.
Le lieutenant-colonel Biberian a fait savoir que ce débordement était dû à un « [fuchia] excès d’enthousiasme [/fuchia] » et que « des sanctions seront prises à l’encontre de l’officier en charge de cette action et de tous les responsables » On (...)

En savoir plus »
 

Enseigner le management

Le 17 septembre, Neppo s’interrogeait « une pédagogie émancipatrice peut-elle "traiter" tous les contenus ». Questions de Classes a interviewé l’auteure, Sylvie Cordesse-Marot pour en savoir un peu plus.
JLC : Le management, ça évoque pour certains les procédés machiavéliques pour rouler les travailleurs. Pourquoi faut-il l’enseigner ?
SCM : On ne dénigre pas l’ensemble des sciences physiques à cause des dangers de l’énergie nucléaire ou la biologie à cause des pathologies ! Le mot « management » est (...)

En savoir plus »
 

Chère grammaire, belle grammaire !

Don Léopold Auguste
Chère grammaire, belle grammaire, délicieuse grammaire, fille, épouse, mère, maîtresse et gagne-pain des professeurs ! Tous les jours je te trouve des charmes nouveaux ! Il n’y a rien dont je ne sois capable pour toi ! La volonté de tous les écolâtres d’Espagne m’a porté ! Le scandale était trop grand ! Je me suis jeté aux pieds du Roi. Qu’est-ce qui se passe là-bas ? qu’est-ce qui arrive au castillan ? Tous ces soldats à la brigande lâchés tout nus dans ce détestable Nouveau-Monde. (...)

En savoir plus »
 

L’élève n’existe pas

Écoutez le discours sur l’École de l’intellectuel ou du polémiqueur… Il y parle de l’Élève. Au singulier, avec une majuscule. Comme on dit « la Vache » en titre inaugural d’un cours magistral d’Histoire Naturelle. Singulier indéfini pour désigner des êtres indifférenciables, comme fish en anglais qui reste au singulier. Comme on dit du fretin.
Moi, j’ai vu des générations d’élèves. Avec le S du pluriel. D’élèves et d’élèv(e)s pour insister sur les petit(e), les grand(e)s, les mutiques, les bavard(e)s, les (...)

En savoir plus »
 

Nos ancêtres les migrants

Abrégé d’histoire génétique et « nationale » à l’usage de ceux qui croient savoir d’où ils viennent.
Nos ancêtres les Basques à la langue magnifique, vivaient tranquillement ici quand, des envahisseurs sémites venus de l’Iran migrèrent… suivis par d’autres, un petit millénaire plus tard, venus de l’Est, braillards et bavards en gaulois, buveurs, paillards, analphabètes et écorcheurs de langue basque, qui nommèrent leur désormais pays la Gaule et – nouveaux arrivants – voulurent se faire passer pour nos ancêtres (...)

En savoir plus »
 

Où sont les femmes ?

Théorie du genre par-ci, égalité des femmes par là... Ça décore. Mais si vous vous battez pour que les femmes ne restent pas à la niche, va falloir aiguiser vos crayons. Les hommages ont ceci de pervers qu’ils piédestalisent certains et masquent les autres ?
Ah ! On les a vu nos quatre mousquetaires du crayon : Cabu, Charb ; Ignous et Wolinsky. Honneur à chacun d’eux (un vin d’honneur de préférence).
Et Honoré ? Pas un doigt d’honneur pour lui ? Et Oncle Bernard ? On est marri pour toi ! Et surtout Elsa (...)

En savoir plus »
 

Précis de prophétologie pour pierrophobes.

Ils m’ont volé l’abbé Pierre. L’abbé Pierre est barbu, donc volé. Comme un prophète.
Je m’explique : depuis vendredi, j’ai affiché 60 caricatures de et sur Charlie, dans mon couloir de lycée Et jour après jour, heures après heures, les prophètes disparaissent : « on n’a pas le droit de représenter le prophète » affirment certains élèves. Qu’importe, je les ai réimprimées, réaffichées. Savent pas que les militants ont une certaine habitude du collage. Le FN t’arrache tes affiches, pof, t’en recolle. C’est pas (...)

En savoir plus »
 

Je préfère les minutes de paroles

Ils les ont tués pour les faire taire.
Ils les ont tués pour nous faire taire.
Et on nous a fait faire une minute de silence.
Une minute ça suffit.
Maintenant parlons.
Parlons-en.
Faisons des heures de paroles après la minute de silence.
Dans un couloir de mon lycée, j’ai affiché une soixantaine de dessins provenant de Charlie, ou rendant hommage aux cinq dessinateurs assassinés. (voir en fin d’article)
Et ça fait causer.
Ça fait polémiquer.
À la récréation, une collègue m’a dit qu’un membre (...)

En savoir plus »
 

Salaire de profs

Ci-dessous l’évolution du point indiciaire en Euros constant (courbe en bleu) qui sert de base au calcul des salaires des profs (valeur du point × indice) ; et évolution du salaire moyen des français (en Euros constant ; courbe en rouge). Base 100 en octobre 1980.
Méthodologie : j’ai divisé mon salaire brut par l’indice pour obtenir la valeur du point en monnaie courante. J’ai corrigé de l’inflation grâce aux indices INSEE (ici, ici, ici et ici). Les salaires moyens sont sur une autre page de l’INSEE (...)

En savoir plus »
 

Tout change si vite…

J’aime bien l’odeur des vieux livres. Nostalgie du temps passé où l’école, c’était vraiment autre chose. Voilà ce qu’écrivait le suisse Henri Roorda, il y a nonante années :
Il arrive assez souvent aux écoliers de manifester une gaîté bruyante. Ils le font, par exemple, lorsqu’ils apprennent qu’un maître, empêché par la maladie, ne viendra pas donner la dernière leçon à laquelle ils s’attendaient. Les farces ou les incongruités qu’un de leurs camarades se permet en classe peuvent leur procurer aussi une ou deux (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don