dimanche, 28 mai 2017|

12 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

La page de B. Girard


Envoyer un message

L’école au péril de SOS Education

« Ecole : au secours, Sarkozy revient ! », écrivions-nous avant-hier. Mais l’on ne pensait pas que cela viendrait aussi vite et aussi brutalement. Et c’est par le biais de deux interviews confiées à l’officine ultra-réactionnaire SOS Education, l’une par le nouveau ministre, l’autre par C. Kerrero, annoncé comme son directeur de cabinet, que les projets éclatent au grand jour (1). Et ces projets sont fous.
Abscons, ampoulé et inquiétant, Blanquer est tout cela à la fois dans cet entretien où son projet (...)

En savoir plus »
 

Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !

Si l’on considère la nomination d’un ministre comme un signal fort, alors celle de Blanquer à l’éducation est incontestablement un très mauvais signal. Car l’homme n’est pas un inconnu : comme recteur de l’académie de Créteil de 2007 à 2009 puis, surtout, comme directeur général de l’enseignement scolaire de 2009 à 2012, il a occupé les plus hautes fonctions dans l’EN à une époque que l’on peut considérer comme l’une des pires de l’histoire de l’enseignement : les années Sarkozy. On ne parle pas ici simplement (...)

En savoir plus »
 

« Espérance banlieues » : mais où sont passés les élèves ?

Une poignée d’élèves, des établissements microscopiques mais une présence envahissante dans les médias : il est incontestable qu’en cette période électorale la Fondation Espérance banlieues donne des idées à certains candidats. Mais ce ne sont ni les meilleurs candidats ni les meilleures idées.
A moins d’être sourd, chacun a entendu parler des écoles « Espérance banlieues », tant ces établissements, experts en marketing, savent s’y prendre pour attirer les médias, amateurs d’images faciles d’élèves en (...)

En savoir plus »
 

Fillon promeut l’éducation morale et civique... pour les élèves uniquement

Valeurs collectives, mérite, effort, respect des autres, valeurs morales etc : ces grands principes tirés du projet éducatif de Fillon pour la présidentielle prennent aujourd’hui une signification singulière, alors que leur promoteur se trouve empêtré dans une affaire qui ne met guère en valeur son sens de la morale ni son respect des autres.
Promouvoir « l’éducation comme lieu d’apprentissage des valeurs collectives d’excellence, de reconnaissance du mérite, de récompense de l’effort, de respect des (...)

En savoir plus »
 

Une société mise au pas : le projet éducatif du FN

Même si, pour les détails, le programme éducatif du FN reste à finaliser, les grandes lignes en sont connues depuis la publication des « Cent mesures pour l’école et l’université de demain », sorties de l’imagination sans limite des enseignants lepenistes rassemblés dans le collectif Racine. A quelques mois d’une échéance qui s’avère cruciale, il importe que ce projet soit connu de tous les professionnels de l’éducation ainsi que des parents : même s’il ne vient pas de nulle part, sa brutalité lui donne une (...)

En savoir plus »
 

Exercice anti-terroriste : un zoo humain au lycée professionnel

Opération anti-terroriste à grand spectacle dans un lycée professionnel : tout un symbole, certes mais symbolique de quoi au juste ?
Surréaliste…
La scène se déroule à Laval (Mayenne) par une froide matinée de décembre (Ouest France, 08/12/2016). Tout autour du lycée professionnel Gaston Lesnard, un vaste périmètre est interdit à la circulation, bloqué par plusieurs dizaines de véhicules de police et de pompiers, pour la désormais traditionnelle simulation d’attaque anti-terroriste, un show à grand (...)

En savoir plus »
 

Fillon et l’école : un projet résolument réactionnaire

Le programme (contre -) éducatif présenté ces dernières semaines par Fillon, la brutalité de ses attaques contre la « caste des pédagogues prétentieux qui ont imposé des programmes jargonnants », son refus de prendre en compte la complexité du sujet, tout cela ne vient pas de nulle part. A la conquête d’un électorat adepte des analyses sommaires et des solutions rudimentaires, il recycle des analyses toutes faites, bruyamment colportées depuis plusieurs décennies par une mouvance traditionaliste qui sait (...)

En savoir plus »
 

Fillon président ? Un coup de massue pour l’école

La victoire de Fillon aux primaires de la droite est comme un coup de tonnerre non pas dans un ciel serein mais dans un climat lourd de menaces pour l’éducation. Si son programme éducatif – finalement très proche de celui de Le Pen – prévoit de ramener l’école très loin en arrière, Fillon traîne également derrière lui un passé - de chef de gouvernement et de ministre de l’Éducation – très caractéristique de la pensée réactionnaire.
De son passé de Premier ministre de Sarkozy, le bilan est lourd : il faut (...)

En savoir plus »
 

A l’école, on ne commémore pas les guerres : on les célèbre

Dans le cadre d’une enquête menée auprès de 7000 élèves âgés de 11 à 19 ans, auxquels il a été demandé de raconter l’histoire nationale (1), une des co-auteur.e.s, Eglantine Wuillot, s’est plus spécialement intéressée aux représentations de ces derniers portant sur la guerre. De fait, « la guerre, opérateur de l’histoire », est omniprésente dans le récit des élèves, un récit qui n’est guère baigné de considérations pacifistes.
Les guerres françaises toujours légitimes…
Sur les 3767 lycéens ayant participé à (...)

En savoir plus »
 

"Cérémonie républicaine de remise du DNB" : un rituel ringard mais lourd de sens

Sous couvert d’intégration à la collectivité, d’adhésion à certaines valeurs, le principe du rituel consiste bien plus souvent à occulter des vérités dérangeantes. La « cérémonie républicaine de remise du DNB » n’échappe pas à la règle.
Existe-t-il aux Pays Bas, en Belgique, en Grande-Bretagne, une « cérémonie royale » de remise de diplôme scolaire ? A ma connaissance, non : ridicule, dirait-on. Existe-t-il en France une « cérémonie républicaine » de remise du DNB ? Tout autant ridicule, mais elle existe (...)

En savoir plus »
 

Pour Montebourg et ses collègues : l’école comme punching-ball

Se défouler contre l’école : derrière le petit jeu sordide de Montebourg et de ses collègues, une volonté de mise au pas de l’école et des jeunes.
« C’est l’école qui a échoué » : interrogé sur la radicalisation de quelques jeunes français, Montebourg a trouvé l’explication (France 2, 22/09/2016). Qui sont ces jeunes ? Combien sont-ils ? Quelle scolarité ont-ils menée ? Quelle enfance ont-ils connue ? Que leur reproche-ton exactement (se baigner en burkini ? Préférer le thé à la menthe au beaujolais nouveau ?) (...)

En savoir plus »
 

Brighelli à l’université d’été du FN : dans la logique des choses

Par B. Girard Blog : Histoire, Ecole et Cie
Brighelli à l’université d’été du FN, ce n’est ni une surprise, ni la dérive d’un ancien gauchiste qui aurait mal tourné, c’est dans l’ordre des choses : l’aboutissement naturel d’un positionnement idéologique, d’un discours sur l’école par essence d’extrême-droite.
Les points de vue sont connus et de longue date : à travers ses publications, qui se répètent à l’identique d’une année sur l’autre, à travers ses interventions médiatiques, dans une sorte de frénésie (...)

En savoir plus »
 

Entre fiction médiatique et arnaque politique : l’uniforme scolaire

Selon un récent sondage, 65 % des Français seraient favorables au « rétablissement de l’uniforme à l’école ». Tradition dorénavant bien ancrée dans le paysage de rentrée, une enquête dite d’opinion invente de toutes pièces quelque chose qui n’a jamais existé en France – l’uniforme scolaire – mais dont le retour récurrent dans le débat public en dit long sur la fabrique de l’opinion.
Les filles dans le collimateur
Pour trouver la trace de cet objet médiatique, il faut remonter treize ans en arrière, à une (...)

En savoir plus »
 

Rentrée scolaire : l’année de tous les dangers

Bien sûr, comme pour chaque rentrée scolaire, en sus des habituelles publications de la mouvance traditionaliste sur l’école perdue de la république, le bon temps de l’encre violette et de la blouse grise, s’afficheront les propositions loufoques comme celle, parmi les dernières en date, de Sarkozy, d’envoyer à l’armée les lycéens qui auraient échoué au bac, mais aussi de Fillon qui voudrait bien faire réécrire les programmes d’histoire par trois académiciens ou encore l’éblouissante idée de Geoffroy (...)

En savoir plus »
 

Rentrée scolaire : la lutte contre le terrorisme est d’abord un projet politique

Les dernières mesures annoncées par l’Éducation nationale, relatives à la « sécurisation » des établissements scolaires, sont en réalité une étape supplémentaire dans ce qui apparaît comme le seul projet politique du gouvernement : le projet de la peur.
Pour l’instant, le port du casque n’est pas encore obligatoire, l’armement des enseignants non plus mais les dernières mesures prises par Cazeneuve, ministre de l’Education nationale et présentées par sa directrice de la communication, Najat (...)

En savoir plus »
 
 
Soutenir par un don