dimanche, 17 décembre 2017|

19 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Vivre à l’école en citoyen : 25 ans d’expérience dans un quartier populaire

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

25 ans, c’est l’âge de l’école des Charmes, c’est un temps suffisant pour s’approprier un ambitieux projet socio-éducatif, pour éprouver les multiples innovations qu’il impose ou suggère, pour intégrer les apports des pionniers de l’éducation nouvelle, de l’école moderne, des méthodes actives, de la pédagogie institutionnelle, pour s’engager dans des voies inexplorées, pour participer à des recherche-action formatrices , pour triompher de la méfiance ou de l’hostilité de l’opinion, pour éprouver le conservatisme acharné de l’administration. C’est un temps pour devenir dans le quartier une évidence éducative, et pour les enfants, un cadre de vie, de travail et de joie qui marquera leur histoire.

Une brochure d’octobre 1998 publié par Récit en 2004, écrit par un collectif sous la direction de Raymond MILLOT.

Instituer le citoyen

"Instituer le citoyen" ce fut l’objectif majeur de l’École Publique de la IIIème République. Leçons quotidiennes de morale et d’instruction civique, contenu des programmes, emploi du temps, méthodes, discipline, tout contribuait à ce projet. Il s’agissait en fait d’un conditionnement efficace et nullement innocent, servant les objectifs économiques, politiques et guerriers, d’un capitalisme en pleine expansion. Cet objectif est tombé lentement en désuétude sans que rien de cohérent s’y substitue, d’où certaines nostalgies...

Instituer le citoyen, non plus en conditionnant mais en émancipant, c’est aussi l’objectif majeur que nous avons adopté, et bien avant qu’un incivisme explosif en fasse une préoccupation brûlante... Nous allons voir comment…

Mais insistons d’abord sur une condition déterminante : l’existence d’une équipe stable et cohérente ; il est urgent que l’administration et les syndicats prennent les dispositions qui favorisent la constitution des équipes d’établissement, leur fonctionnement, la formation collective de leurs membres, l’évaluation à moyen et long terme de leur action éducative...

Notre équipe, au fil des ans, s’est attachée à réunir les conditions d’une vie démocratique dans une école résolument ouverte sur le quartier, la ville et le monde, conformément au projet initial du quartier de l’Arlequin à la Villeneuve de Grenoble.

C’est dans ce cadre que les enfants vivent à l’école en citoyens. L’esprit citoyen s’y construit, comme se construit le savoir, en agissant sur le réel pour le transformer et le comprendre. Avec l’aide vigilante et exigeante des enseignants.

Le statut de l’enfant, et en conséquence celui des adultes "coéducateurs" (y compris les parents) s’en trouve fondamentalement transformé. Tout comme la fonction de l’école qui doit cesser de sécréter l’exclusion et de reproduire l’ordre social.

Nous avons choisi de mettre ces transformations en évidence en examinant un parallèle entre la vie des enfants à l’école et du citoyen dans la cité sous trois angles :
- l’information qu’elle reçoit, qu’elle produit, sans laquelle il ne peut y avoir de vie démocratique
- la vie politique, sociale et culturelle, qu’elle génère
- la formation permanente, qui en résulte.

Transformations qui concrétisent l’alternative, possible et nécessaire, à un système éducatif inadapté aux besoins d’une société en transition. Une alternative à l’individualisme suicidaire et qui, par la promotion collective assure la socialisation et l’individuation, prépare à la vie citoyenne.

Précisions préalables : toutes les responsabilités qui seront évoquées sont évidemment tournantes pour des raisons à la fois éducatives et démocratiques. Les groupes sont toujours constitués d’enfants d’âges différents, tout comme les cycles volontairement « multi-âges » (Cycle I : 2-3-4 ans , Cycle II 5-6-7 ans, Cycle III : 8-9-10ans).

Et, pour éviter d’écrire "les institutrices et les instituteurs", nous nous permettrons le terme familier "d’instits".

Suite de la brochure (28p.)

PDF - 252.8 ko

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1152