samedi, 29 avril 2017|

12 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Un vent mauvais pour les sans-papiers ?

   Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   1 commentaire(s)

Au hasard d’une journée, des nouvelles alarmantes…

Une femme iranienne et ses deux filles âgées de 11 et 15 ans qui ont fui leur pays pour demander l’asile au Royaume-Uni, interpellées à Roissy le 30 décembre, se trouvent actuellement enfermées au centre de rétention du Mesnil Amelot pour être renvoyées vers l’Iran. « Détail » : la mère s’est convertie au christianisme, on imagine la suite si elle rentre en Iran…
Pour en savoir plus et signer la pétition :
http://resf.info/P3010

Le père de famille chinois d’une élève de 5 ans est en rétention depuis le 23 décembre, et les audiences judiciaires habituelles ont été négatives. Il est très soutenu par l’école polyvalente Pajol, dans le quartier parisien de La Chapelle, enseignants et parents.
http://resf.info/P3009

Un élève en bac pro « optique », au parcours personnel difficile, reprend pied grâce au cadre scolaire, mais il est arrêté au début des vacances de Noël. Il est en centre de rétention depuis…

… et ce récit :

Le mardi 15 décembre, sans réquisition du procureur, sur simple lettre de dénonciation de l’Adoma, la police bloque la rue et le foyer, pénètre dans le foyer avec des chiens, s’introduit dans les chambres, fait attendre ceux qu’elle a poussés dehors des heures sous la pluie et embarque les sans-papiers.
On n’avait pas vu ça depuis 2008 et la grande rafle au foyer Terres-au-Curé (Paris 13e).
Et que décident les juges des libertés et de la détention (JLD) ? Ils donnent raison à la police et renvoie les sans-papiers en rétention pour expulsion.
Mais de quoi donc les travailleurs immigrés résidents de ce foyer se sont-ils rendus coupables ? Depuis longtemps, ils ont des revendications pour améliorer leurs conditions de vie dans des bâtiments qui donnent de nets signes d’usure. Non seulement l’Adoma (gestionnaire et propriétaire, ex-Sonacotra) refuse de faire les travaux demandés, mais en plus, en août 2014, elle ferme la cafétaria et la cuisine collective, sans prévoir de moyens alternatifs pour que les résidents puissent continuer à cuisiner. Les résidents décident alors de faire la grève des loyers. C’est ainsi, pour les punir, que l’Adoma se lance dans une série de dénonciations des résidents et demande une intervention de police.

Une manifestation est prévue demain samedi à 14h 30 devant le foyer 3 rue Marc Seguin M° Marx Dormoy

Informer et agir

Ces attaques, la dernière en tout cas, ont-elles un rapport avec l’atmosphère actuelle de tension sécuritaire ? Sont-elles seulement dans la continuité d’une routine xénophobe ? Elles rencontrent en tout cas à chaque fois l’écho et les solidarités nécessaires. Ainsi, place de République à Paris, les migrants afghans, après 17 jours et nuits dans le froid et sous la pluie et deux tentatives d’expulsion, ont obtenu un hébergement. Les médias en ont parlé, des militants étaient là. Il faut continuer à informer et à protester, c’est à nous aussi de faire bouger cette triste météo sociale.

1 Message

  • Un vent mauvais pour les sans-papiers ? 9 janvier 2016 17:49, par jpf

    Le tribunal de Melun vient de libérer, ce samedi 9 janvier, cette mère iranienne et ses enfants. Au même moment, on apprend qu’une nouvelle famille, en provenance du Doubs, est enfermée au CRA du Mesnil Amelot avec une ado de 15 ans scolarisée.
    "Moi, président de la République, je prends un engagement : celui de refuser la rétention des enfants"...

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1028