jeudi, 23 mars 2017|

67 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Ping : retours du stage " numérique-écrans et éducation"

   Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Le lundi 28 et mardi 29 novembre s’est tenue sur le campus d’Orsay une formation syndicale animée par Sud éducation 91 sur les impacts du numériques sur l’éducation et l’enseignement. Les nombreux intervenants, spécialistes en pédopsychiatrie, professeurs "ludistes" en rupture avec les injonctions bureaucratiques sur l’usage du numérique ou pédagogues critiques ont tiré un bilan alarmant de l’usage du numérique sur la santé des enfants et dans l’enseignement. Outre qu’aucune étude sociologique ne confirme les bienfaits de son usage pédagogique dans les apprentissages, que son usage irraisonné, dans et hors de l’école, place les enfants, dès le plus jeune age, plus de 6 heures face à des écrans, son poids bureaucratique pèse de façon de plus en plus contraignante sur le métier des enseignants (Livret de compétence, LSUN etc). Le stage a eu le mérite de poser les questions auxquels nous devons répondre collectivement avant de voir disparaître le cours et l’interaction humaine au profit de l’activité numérique sous licence...
Vous trouverez ci-dessous le compte rendu, quasi exhaustif, des problématiques abordées sur ces deux jours. Vous pouvez également télécharger deux documents : l’affiche des 4pas, l’association de Sabine Duflo de prévention sur l’usage du numérique auprès des jeunes enfants, et, une fois n’est pas coutume, un rapport PISA pour l’Ocde, sur l’usage du numérique à l’école, à lire entre les lignes...

Le constat fait par Sabine Duflo et Bruno Harlé est sans appel : l’exposition massive et croissante aux écrans des jeunes générations est particulièrement toxique. Cette surexposition aux écrans favorise les troubles de l’attention, l’hyperactivité, l’agressivité, des phénomènes de dépendance et des retards de langage. Alors comment récupérer ce « temps volé » à la vie de famille et au développement de l’enfant ? Sabine Duflo nous propose la règle des « 4 pas » : pas d’écran le matin, au moment des repas, dans la chambre des enfants, avant de s’endormir. Sommes nous condamnés à vivre dans une société « d’insectes » piloté par des algorithmes comme le suggère Julien Gautier et/ou dans une société totalitaire non autoritaire comme l’expose Marilia Amorim ?

Comment agir face à l’invasion numérique dans le champs de l’éducation ?
Les enseignants signataires de l’appel de Beauchastel, considérant que la relation d’apprentissage est avant tout une relation humaine et que l’enseignement numérique n’est pas une « révolution pédagogique » mais la fin du métier d’enseignant , refusent en bloc l’utilisation du numérique à l’école.
D’autres, enseignants et parents d’élèves, à l’image d’Irène Munche et Anne Lefèbvre de l’association Alerte, mettent en place des « défis sans écrans ». Ces défis, initiés par Jacques Brodeur, permettent aux élèves de réfléchir avec les enseignants et les parents sur la place des écrans dans leur quotidien. Ils sont maintenant pratiqués chaque année dans une centaine d’écoles en France.

Des participants ont également manifesté le souhait de se réapproprier le temps confisqué par le numérique. Du temps pour apprendre et enseigner. Si les participants ont unanimement condamné l’utilisation du numérique comme méthode d’enseignement, ainsi que l’envahissement bureaucratique des bases de données, certains participants ont tout de même souligné l’intérêt d’utiliser ponctuellement certains outils numériques en « logiciels libres ».

Toute l’équipe des organisateurs du stage souhaite remercier les intervenants pour la qualité de leurs interventions, ainsi que les stagiaires pour leur écoute et les débats riches qui ont suivi les exposés.

Vous trouverez joints certains documents pour vous permettre de poursuivre la réflexion et la lutte. Un prochain message vous indiquera ou trouver les vidéos du stage.

Le comité d’organisation de SUD Éducation 91
Olivier soucaze, Jean-louis Coacolo, Xavier Grave, Benjamin Preciado

PDF - 1.8 Mo
PDF - 2.1 Mo
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1008