lundi, 23 octobre 2017|

31 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Micro école-Bricàbrac

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF   1 commentaire(s)

Appel à soutien !

Une expérience innovante d’espace éducatif libre, démocratique, autogéré.

A Marseille,

des parents et éducateurs, lassés d’un service public défaillant et déficient,
entreprennent la création d’une structure éducative autonome. Ils ont délibérément choisi de tenter l’aventure de sortie du système étatique d’instruction complètement refermé sur ses routines minimalistes : trier, classer, sélectionner. Se heurtant à une administration soucieuse du seul maintien de son pouvoir bureaucratique, ils font le pari sur ce que l’on peut imaginer comme service public non étatique, faire que l’école devienne autre chose qu’une machine indifférente à ses usagers.
Mais du coup, peut-être beaucoup plus qu’une école : un espace éducatif plus large, plus ouvert, plus riche, intégrant plus d’acteurs. Faire que l’école devienne un lieu commun, construit et géré par ses usagers, et non plus un appareil de monopole confié à des spécialistes au service de l’état.
La logique qui anime le projet nous emmène au-delà de la double expropriation qui permet de réduire le public à un rôle de consommateur passif, par l’appropriation privée, le marché, ou par la gestion étatique, qui assujetit des individus séparés. Et séparés notament de leur pouvoir de création collective. Inventer un lieu commun est un processus qui vise au delà de l’habituelle distinction privé/public, opposition finalement factice, pour redonner une capacité d’agir, de réfléchir, de décider, de composer, d’expérimenter des modes relationnels démocratiques, pour TOUS.

"Nous sommes des éducateurs, parents et enseignants. Durant la dernière année scolaire 2013/2014 dans l’école maternelle où les enfants étaient scolarisés, nous avons souhaité nous faire entendre sur la surcharge des classes, le manque d’ ATSEM et la réforme des rythmes scolaires. Un certain nombre d’institutionnels nous ont reçus, écoutés, sans résultat.
Fin juin 2014 un choix s’est imposé à nous. Continuer à batailler contre l’immobilisme ou réorienter nos énergies vers la création de notre école ?
Nous avons adopté l’idée d’investir notre temps sur ce qui faisait sens pour nous, une
autre école aux dimensions plus humaines tant sur le plan du nombre d’enfants à accueillir que sur la pédagogie mise en œuvre."(1)

Implantée dans le quartier le plus pauvre de France, quartier populaire abandonné par la Ville (2), l’association a déjà trouvé son local et son public :

"Notre association a pour but de créer une école à Marseille dans le 3 ème arrondissement à la fois complémentaire et différente de l’éducation nationale. Elle revendique clairement son engagement dans les pédagogies actives. Nous posons comme postulat qu’un apprenant (enfant, adolescent, adulte) pour s’éduquer doit devenir « acteur » de ses apprentissages."(idem)

Et ceci passe par un bouleversement des "fondamentaux" de l’école, toutes les normalisations qui font obstacle aux apprentissages : le dogme de la transmission, la classe d’âge, le programme, l’emploi du temps, les disciplines, l’évaluation, l’enfermement, les notes, etc.

Le collège d’animation du projet est composé d’un enseignant, démissionnaire de l’EN, une retraitée de l’EN, un travailleur social et une puéricultrice, renforcé d’une dizaine de parents qui s’impliquent pour soutenir la mise en place du projet dès la rentrée 2015. Avec ses faibles moyens financiers, des dons qui permettent juste de régler une année pour le local, mais pas d’assurer de salaire, l’association reconnait à un an la limitation de l’expérimentation, en pariant que tenir une année permet de tester et valider la fiabilité du projet, et peut-être d’obtenir les fonds nécéssaires à la pérénnité.

Pour le financement, il est proposé une formule de dons réguliers expliquée sur ce site : http://www.helloasso.com/associations/micro-ecole-bricabrac-espaces-educatifs

1. Projet associatif Micro école-Bricàbrac, p.6, à consulter sur le site : http://www.micro-ecole-bricabrac.org/
2. cf. Compas études, n°11, janvier 2014.

Pour en savoir plus sur la manière de nous soutenir :

http://bricabracs.org
adresse mail : contact chez bricabracs.org

Par la poste : Micro école Bricabrac-Espaces éducatifs
Chez Mille Babords, 61 rue Consolat, 13001 Marseille.

1 Message

  • Micro école-Bricàbrac 6 juillet 2015 14:01, par Claire Dodé

    Bonjour,

    Les enfants participent-ils à l’autogestion ou est-ce une école autogérée par les parents sans consultation des enfants ?

    Quelle sera, en particulier, l’obligation d’assiduité, la confusion entre droit à l’instruction et devoir de s’instruire, la rigidité des horaires (des enfants) ?

    Claire, parent instruisant en famille, qui pose la question par simple intérêt parce que je suis à l’autre bout de la France.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1114